Histoire de Montréal

Chronique des accidents de la rue

Chronique des accidents de la rue

Huit morts violentes dans la région de Montréal, début mai 1939

Un horrible accident à un passage à niveau fauche quatre vies ; un vieillard est tué par un autobus ; un prêtre meurt en célébrant la messe et deux personnes meurent des suites de chutes – autres accidents divers

Huit personnes ont perdu la vie d’une façon tragique ou soudaine, en fin de semaine, dans la région de Montréal. Un horrible accident qui s’est déroulé à un passage à niveau, a fauché quatre vies ; un vieillard a été tué par un autobus ; un prêtre est mort subitement en célébrant la sainte messe et deux personnes sont mortes à la suite de chutes. Onze personnes ont aussi été blessées dans des accidents divers. L’une de ces dernières aurait été victime d’un chauffard. Une autre aurait tenté de s’enlever la vie en se tranchant la gorge avec une lame de rasoir et un couteau.

Quatre personnes tuées

Quatre personnes – un entrepreneur de pompes funèbres et son fils, ainsi que deux jeunes cultivateurs – ont perdu la vie tragiquement, en fin de semaine, dans un horrible accident qui s’est produit à un passage à niveau du Pacifique Canadien, situé à environ un mille à l’ouest du village de l’Épiphanie.

Ceux qui ont perdu la vie sont MM. Sylvani Roch, âgé de 66 ans, entrepreneur de pompes funèbres bien connu de l’Épiphanie; Fernand Roch, son fils, qui était âgé de 24 ans ; Léo Boisjoly et Lucien Longpré, cultivateurs de l’Assomption, tous deux âgés de 25 ans.

L’accident néfaste s’est produit à 7 heures 50 (heure avancée) samedi soir. Les quatre personnes voyageaient dans un petit camion noir conduit par M. Fernand Roch, fils de l’entrepreneur de pompes funèbres. Ce dernier revenait d’une maison située à quelque cinquante arpents du passage à niveau, où il avait préparé une chambre mortuaire et aussi fait l’embaumement d’un cadavre.

En partant du domicile précité, MM. Boisjoly et Longprés, les deux jeunes cultivateurs, avaient demandé de monter à l’arrière du camion, où ils se trouvaient au moment de l’horrible accident.

MM. Gérard Auger et J. Miron, qui habitent l’Assomption, ont été témoins du tragique accident. Ils étaient à bicyclette et s’étaient arrêtés afin de laisser passer le train. Voyant que le camion n’arrêtait pas, ils coururent dans sa direction pour prévenir son chauffeur du danger, mais en vain. Ils ont raconté que ce geste avait failli leur coûter la vie.

Le camion n’a pas arrêté et il s’est écrasé contre le côté de la locomotive. Le petit véhicule noir a été traîné sur une distance d’environ trois cents pieds avant l’arrêt du train et a été démoli.

M. Sylvani Roch, l’entrepreneur de pompes funèbres, ainsi que M. Lucien Longpré, l’un des deux jeunes cultivateurs, ont été tués instantanément, M. Léo Boisjoly, l’autre cultivateur de l’Assomption, est mort une vingtaine de minutes plus tard, à la gare de l’Épiphanie, où on l’avait transporté, tandis que M. Fernand Roch, le fils de l’entrepreneur, est décédé, vers 11 heures, samedi soir, à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, où il avait été transporté en hâte à la suite de l’accident. Le Dr. C.-E. Germain, de l’Épiphanie, a été mandé sur le théâtre de la tragédie, constatant le décès de deux des victimes et essayant vainement de conserver la vie à une troisième.

Un jury, sous la présidence du Dr. Alber Lauzon, de St-Paul-l’Ermite, coroner du district, a ouvert une enquête, hier, puis à la suite de l’identification officielle des victimes et de la remise des cadavres aux familles des défunts, elle a été ajournée à 5 heures, p.m., cet après-midi.

Les quatre victimes seraient fracturé le crâne dans l’accident et les cadavres étaient tous affreusement mutilés. Les détectives Provost et Legault, de la Sûreté provinciale du Québec, ont fait enquête sur les circonstances entourant cet accident néfaste.

Tué par un autobus

M. Joseph-Marie Monier, un vieillard qui habitait 6543, rue Drolet, a été renversé un peu avant 7 heures samedi soir, par un autobus, en traversant la chaussée à l’angle des rues Drolet et Beaubien. M. Monier a été transporté d’urgence à l’hôpital St-Luc, où les médecins ont vainement tenté de lui conserver la vie. Le décès a été constaté à 10 heures, samedi soir, c’est-à-dire environ trois heures après l’accident. Le défunt était âgé de 82 ans. Le cadavre a été transporté à la morgue, où une enquête sera tenue, aujourd’hui, par un jury sous la présidence de Me Richard Duckette, le coroner du district de Montréal. L’agent Dusseault, de la circulation municipale, a fait les constatations d’usage, dans cette malheureuse affaire.

Mort soudainement

M.l’abbé Joseph-Édouard Dagenais, vicaire à la paroisse Saint-Joseph, dont l’église est située rue Richmond, est décédé subitement et d’une façon plutôt tragique. Il s’est affaissé, samedi matin, pendant qu’il célébrait la messe, au moment où il s’apprêtait à réciter les prières de l’offertoire. On se précipita promptement à son secours et on le transporta à la sacristie, où un médecin ne put que constater son décès. Il était âgé de 52 ans.

Le défunt naquit à Saint-Roch-l’Achigan. Il fit ses études classiques au collège de l’Assomption, puis au grand Séminaire de Montréal et fut ordonné à la prêtrise, le 28 janvier 1912. Il fut successivement vicaire à Sainte-Philomène-de-Rosemont, à Saint-Jacques, à Sainte-Elizabeth, à Saint-Jean-Berchmans et finalement à Saint-Joseph.

Il laisse pour pleurer sa perte, trois sœurs, toutes religieuses de la congrégation des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, supérieure au couvent de Saint-Lin, Angèle-Marie et Thomas-de-l’Eucharistie. Le défunt laisse aussi un frère dans le deuil.

Blessures mortelles

M. Alexander McLaren, qui demeurait 255 ouest, rue Lagauchetière, est décédé, hier matin, à l’hôpital St-Luc, des suites de blessures qu’il s’était infligées en tombant sur le trottoir. Il était âgé de 68 ans. Le cadavre a été transporté à la morgue, pour fins d’autopsie et d’enquête du coroner.

Chute néfaste

Mme Emme Hamilton, âgée de 59 ans, qui habitait 553, rue des Inspecteurs, est décédée, samedi matin, des suites d’une commotion cérébrale, résultant d’une chute dans un tramway, survenue le mercredi 26 avril dernier. Le cadavre a été transporté à la morgue, où une enquête sera tenue, aujourd’hui, par un jury sous la présidence de Me Richard Duckett, le coroner du district de Montréal. Le sergent-détective Mathieu, de la Sûreté municipale, enquêteur de la morgue, conduit actuellement une enquête sur cette affaire.

Une collision fait deux blessés

Deux hommes ont été blessés, un peu après 8 heures, samedi soir, dans une violente collision d’autos qui s’est produite à l’angle des rues Christophe-Colomb et Gillford. Ceux-ci sont MM. Lucien Thibault, âgé de 80 ans, domicilié 4420, rue St-Dominique, qui s’est fracturé la clavicule gauche, ainsi que Mé. Alexandre Kolinsky, âgé de 51 ans, qui habite 3936, rue St-Urbain, qui s’est brisé plusieurs côtes inférieures gauches. Tous deux ont été transportés à l’hôpital Notre-Dame. Les deux hommes blessés étaient à bord de deux camions différents au moment de l’accident. Les deux conducteurs des véhicules précités n’ont pas été blessés dans la collision.

Grave accident de la rue

Alcide Caron, babin de 8 ans, dont les parents habitent 1413, rue Ste-Elizabeth, a été grièvement blessé, vers 3 heures, samedi après-midi, dans un accident de la rue, survenu à l’angle de la rue Sainte-Catherine et de l’avenue de l’Hôtel-de-Ville. Il traversait la chaussée et il a été renversé par une auto, qui était conduite par M. Arthur Raymond,. Domicilié 8433, rue Hochelaga. L’enfant a été transporté, inconscient, à l’hôpital St-Luc, où les autorités nous ont déclaré, hier soir, qu’il avait probablement le crâne et la cuisse droite fracturés et que son état était des plus inquiétants. La victime est le fils de M. Alphonse Caron.

Un quadragénaire aurait tenté de se suicider

M. Henri Deuc, âgé de 41 ans, qui habite 997, rue Sanguinet, a été transporté à l’hôpital Saint-Luc, vers 5 heures 30 hier après-midi, où les médecins ont constaté qu’il souffrait d’une large lacération à la gorge. Au dire de la police, Leduc aurait tenté de se trancher la gorge à l’aide d’un rasoir et d’un couteau de poche. Les chirurgiens ont dû lui faire dix points de suture. Son état n’est toutefois pas alarmant et il est actuellement surveillé par un agent de police, car il devra comparaître en correctionnelle, sous une accusation de tentative de suicide, dès qu’il pourra quitter cette institution. Le lieutenant Langevin, du poste de police de l’avenue de l’Hôtel-de-Ville, a fait enquête avec les agents de radio-police.

Victimes d’un chauffard

M. Horace Magno, âgé de 55 ans, domicilié 3536, rue Jean-Talon, a été renversé par une auto, samedi après-midi, boulevard Pie IX, dans la municipalité de Ville-Saint-Michel. M. Magno a été transporté à l’hôpital St-Luc, dans un état de semi-conscience et souffrant apparemment d’une commotion cérébrale. Il est actuellement gardé sous observation à cette institution, en attendant le résultat d’une radiographie, pendant que la Sûreté provinciale du Québec, recherche le conducteur de la voiture qui l’a heurté et qui n’aurait pas arrêté après l’accident. On nous a déclaré, hier soir, aux quartiers-généraux de ce corps de police, qu’un compagnon de conducteur était détenu comme témoins en attendant la fin de l’enquête.Bambin blessé

Normand Contant, enfant de 4 ans, dont les parents sont domiciliés 1540, rue Chambly, a été blessé vers 4 heures, samedi après-midi, dans un accident de la rue, survenu rue Notre-Dame, près de la rue Joliette. Il a été renversé par une auto. On l’a transporté à l’hôpital Saint-Luc, où les autorités nous ont déclaré qu’il souffrait d’un traumatisme crânien. La voiture était conduite par M. A.- Bernard, domicilié 5285, boulevard Décarie.

Heurté par une auto

Raymond Boisvert, garçonnet de 9 ans, dont les parents habitent 5463, rue Chabot, s’est infligé une fracture double et ouverte de la jambe gauche, dans un accident de la rue, survenu, vers 7 heures 30 samedi soir, en face du numéro 2010, rue Masson. Il traversait la chaussée et il a été heurté par une auto. On l’a transporté à l’hôpital Sainte-Justine. Les agents de radio-police ont fait enquête.

Renversée par un camion

La petite Denise Brunet, fillette de 9 ans, dont les parents demeurent 3458, rue Desery, a été renversée par un camion, vers 11 heures 30 samedi matin, en traversant la chaussée, près du domicile de ses parents. Le conducteur du véhicule a transporté la victime à l’hôpital Sainte-Justine, où les médecins ont constaté qu’elle souffrait de contusions et d’érosions aux deux jambes. Son état n’est toutefois pas alarmant. Des agents de la police municipale ont fait les constatations d’usage.

Transporté à l’hôpital

M. François Ménard, âgé de 57 ans, domicilié 840 est, Lagauchetière, a été transporté, samedi soir, à l’hôpital St-Luc, où les autorités nous ont déclaré, hier après-midi, qu’il souffrait d’une hémorragie cérébrale et que sont état était presque désespéré.

Blessé par une auto

Monsieur Mario Gallo, âgé de 39 ans, qui demeure 7051, rue Dante, a été blessé à la main et au genou gauches, dans un accident survenu, vers 1 heure 30 samedi après-midi, à l’angle des rues Bélanger et Bordeaux. Il a été heurté par une auto, dont le conducteur a promptement stoppé après l’accident et a transporté M. Gallo à l’hôpital St-Luc.

Accident au pont Jacques-Cartier

M. Joseph Lévesque, âgé de 52 ans, domicilié 1021, rue Berri, a été blessé, tard samedi soir, dans un accident qui s’est produit au pont Jacques-Cartier, du côté de la rive sur. Il a été renversé par une voiture de boulangerie et on l’a conduit à l’hôpital St-Luc, où les médecins lui ont fait une dizaine de points de suture pour une large coupure qu’il avait au cuir chevelu. Les agents de la Sûreté provinciale ont fait enquête.

Écrasé par une auto

Le petit Peter Deflorio, bambin de 7 ans, dont les parents habitent 3168, boulevard Rosemont, était sur le marche-pieds d’une auto et il est tombé, se faisant écraser la cuisse gauche sous l’une des roues d’arrière du véhicule. L’accident s’est produit, vers 7 heures 30 hier soir, près du domicile de ses parents et le garçonnet a été transporté à l’hôpital Ste-Justine, où l’on nous a déclaré, plus tard, qu’il avait la cuisse fracturée.

La peur a bien des yeux. (Cervantès Don Quichotte.)
La peur a bien des yeux. (Cervantès Don Quichotte.) Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *