Histoire de Montréal

Champlain à Montréal

Champlain à Montréal

Champlain à Montréal

Le 28 mai 1603, lors de son deuxième voyage vers l’intérieur du vaste pays, Samuel de Champlain, fondateur de la Nouvelle-France, arrive jusqu’à l’île de Montréal et l’île Perrot. Il décrit la montagne, le lac Saint-Louis et les rapides de Lachine.

Dans son récit, le premier gouverneur de la Nouvelle-France dit qu’il n’y trouva aucun des sauvages ….après avoir visité d'un costé et d'autre, tant dans les bois que le long du rivage, pour trouver un lieu propre pour la scituation d'une habitation, et y preparer une place pour bastir. Mais Champlain ne réussit pas à franchir les rapides. Au fait, l’expédition à laquelle participe Champlain suit les traces de Jacques Cartier qui n'avait pas réussi à franchir les mêmes rapides de Lachine le 2 octobre 1535.

Champlain décrit des courants puissants qui rendent difficile voire impossible la navigation des canots, et oblige les Français à terminer leur parcours par voie de terre.

En 1611, Champlain entreprend son deuxième voyage vers l’île de Montréal. Cette fois, il fait construire sur place un mur et il nomme cet endroit Place Royale. L’endroit choisi par Champlain en 1611 est le même où, en 1642, Paul de Chomedey de Maisonneuve fondera la colonie de Ville-Marie.

Dans son rapport, Champlain dit qu’il entreprit la construction d’une muraille de quatre pieds d’épaisseur, de 3 à 4 pied de haut et 10 toises de long pour voir comme elle se conserverait durant l’hiver. C’est alors qu’en l’honneur de sa femme Champlain nomme Sainte-Hélène une île en face de l’île de Montréal, juste devant les saults de Saint-Louis (les rapides de Lachine).

Samuel de Champlain recherche le site le plus propice à l’établissement d’une colonie française. Il visite divers lieux du côté nord de l'île, le long de la rivière des Prairies, puis décide de traverser l’île. Après une marche de deux jours, Il aboutit au Saint-Laurent, près des rapides et décide de rentrer à Québec.

En 1615, Champlain explore l’île de Montréal une troisième fois. Cette fois, il participe à la première messe célébrée sur l'île de Montréal eut lieu le 24 juin 1615 à la rivière des Prairies. L’office est célébré par le père récollet Denis Jamet assisté du père Joseph Le Caron.

Au sujet de cette première messe dite sur l'île du Mont Royal, Champlain écrit :

« …et le jour suivant, je party de là pour retourner à la rivière des Prairies, où estant avec deux canaux de Sauvages, je fis rencontre du père Joseph (Le Caron), qui retournoit à notre habitation, avec quelques ornements d'Église pour celebrer le saintc Sacrifice de la messe, qui fut chantee sur le bord de ladite riviere avec toute devotion, par le Reverend Pere Denis (Jamet), et Pere Joseph (Le Caron), devant tous ces peuples qui estoient en admiration, de voir les ceremonies dont on fait et des ornements qui leur sembloient si beaux, comme chose qu'ils n'avoient jamais veuë: car c'estoient les premiers qui ont celebré la Saincte Messe. »

champlain. samuel de

Samuel de Champlain, défilé des Géants. Photo : © S. Keln

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>