Histoire de Montréal

Carrière Miron

Carrière Miron

La carrière Miron ferme

Les propriétaires de la carrière Miron mettront fin à la soirée aujourd’hui, le 30 septembre 1986, à une quarantaine d’années d’extraction du calcaire.

C’est en effet aujourd’hui, après un sprint assourdissant au cours de dix derniers jours, que le président de la compagnie, Joseph P. Husny fera cesser les travaux de dynamitage pour concentrer les opérations sur le concassage de pierre qui servira à la production de poudre de ciment et de béton préparé.

Jacques Zilby, vice-président de la compagnie, a confirmé que le démantèlement des machines d’extraction commencera dans quelques semaines et que d’ici six mois tout au plus, la compagnie aura terminé le concassage de pierre « beaucoup moins bruyant et moins poussiéreux ». Il ne restera sur place qu’une cimenterie et le site d’enfouissement des déchets sanitaires qui desservent 30 municipalités environnantes, mais dont le contrat de service expire le 31 décembre 1987.

La ville de Montréal pourra alors pleinement profiter de cette carrière dorénavant désaffectée qu’elle a achetée au coût de 45 millions de dollars au printemps 1984, et pour laquelle l’ex-administration Drapeau-Lamarre avait conçu l’aménagement d’un terrain de golf de 18 trous et d’un parc de récréation impressionnant.

Carrière Miron

Carrière Miron

Site de la Carrière Miron. Source de l’image :  Blogues Presse

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>