Histoire de Montréal

Bagarre avec Orangistes

Bagarre avec Orangistes

Une bagarre avec des Orangistes

C’est arrivé au Québec le 19 avril 1878

Journal Minerve, 20 avril 1878.

Hier matin, pendant les offices du Vendredi Saint, une bande de gamins orangistes appelés True Blues passait devant la Place d’Armes, précédée par un corps de musique de fifres et de tambours. Il y eut une altercation entre un des membres de la procession et un Irlandais catholique. Celui-ci fut assailli par un des Orangistes et accablé par le nombre, il se réfugia dans le parvis de Notre-Dame. La bande crapuleuse de jeunes fanatiques sans respect pour le lieu saint le poursuivit avec des cris et des blasphèmes jusque dans l’enceinte de l’église. Il y eut un commencement de panique parmi les fidèles qui assistaient à l’office, et les bedeaux pour empêcher la canaille de pénétrer dans l’édifice, furent obligés de barricader leurs portes avec des bancs. Les Orangistes continuèrent leur procession jusqu’à la Place Jacques-Cartier, où ils furent attaqués par des Irlandais catholiques. Il y eut une bagarre sérieuse, mais la police intervint de suite et chassa les émeutiers. Aucun arrestation n’a été faite.

En page de rédaction : Triste spectacle. Franchement, nous sommes humiliés comme Canadiens, du rôle que jouent les rouges à Ottawa. Se produit-il aux Communes un débat sérieux? Nos ministres, MM. Laflamme, Laurier et Huntigdon sont incapables d’y figurer autrement qu’en se rendant ridicules par leur ignorance? On sait le pitoyable spectacle qu’ont donné dernièrement MM. Laurier et Laflamme; on sait que sir John, mû par un sentiment d’humanité, a retiré lui-même M. Laurier des mains de ceux qui se plaisaient à lui faire étaler son ignorance. Voilà pour les chefs. Si de ceux-ci nous passons aux derniers rangs du parti, nous voyons MM. Cheval, Béchand, Bernier, Délorme, passer leur temps à interrompre leurs adversaires en imitant tous les cris d’une ménagerie. »

Théâtre du Champ-de-Mars – M. Maugard, si avantageusement connu du public, vient d’arriver en cette ville, pour surveiller les préparatifs et activer les répétitions de la pièce d’ouverture qui sera jouée durant toute la semaine à partir du 22. Cette pièce est le « Forgeront de Châteaudon », drame patriotique sur la guerre franco-allemande.

Hier, après-midi, vers deux heures, deux chevaux appartenant au juge Loranger ont pris le mors aux dents sur la rue St-Louis. Dans leur course vertigineuse, ils montèrent sur le talus du Champ-de-Mars, près de la rue Gosford, et brisèrent la voiture en mille morceaux.

Le vapeur « Montréal » sera ici ce matin et partira ce soir à 7 heures pour Québec; il sera suivi du vapeur « Québec » lundi prochain, à la même heure.

Six porc trouvés errants dans la partie Ouest de la ville de Montréal, ont été mis en fourrière la nuit dernière par la police au marché Saint-Gabriel.

rue dollard

Montréal, rue de Dollard. Crédit photo: GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>