Histoire de Montréal

Centre Paul-Sauvé

Centre Paul-Sauvé

Centre Paul-Sauvé

Le Centre Paul-Sauvé connu également sous les noms de l'Aréna Paul-Sauvé et de la Nouvelle Palestre nationale, c'était un des endroits des plus connus du tout Montréal.

L'aréna, situé dans le quartier de Rosemont, au coin des rues Beaubien et Pie-IX, fut nommé d'après Paul-Sauvé, premier ministre du Québec de septembre 1959 à janvier 1960 (décédé le 2 janvier 1960).

D'une capacité de 6 mille sièges (la plupart des événements pouvaient accueillir jusqu'à à 4 mille spectateurs), l'édifice fut construit en 1960 pour être démoli en 1996.

C'était un des principaux lieux québécois de la lutte professionnelle au milieu des années soixante et soixante-dix du XXe siècle, quand Johnny Rougeau et son partenaire Bob Langevin créèrent Les As de la lutte et firent de l'aréna le principal site de leurs galas de lutte, très en mode à Montréal. La boxe a aussi été une attraction importante, et l'aréna a été le lieu de plusieurs galas de boxe mémorables dans les années 1960-1990. Plusieurs grands pugilistes y ont laissé leur marque, dont Donato Paduano, Deano Clavet, les frères Hilton, Gaétan Hart, Eddie Mélo. Ces galas affichaient presque toujours complet.

L'aréna Paul-Sauvé était le domicile du gymnase Palestre Nationale (déménagé de l'Ancienne Palestre Nationale). Il était également le domicile d'une franchise fondatrice de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le National de Rosemont qui y joué deux saisons, de 1969 à 1971, terminant huitième et neuvième respectivement, avant de déménager à Laval. L'équipe montréalaise de crosse a joué aussi dans l'aréna, ainsi que des équipes de quilles, de curling. Le centre a même logé un salon de "sciences occultes" géré par l'hypnotiseur Domineau et le bingo.

En 1976, le centre est devenu lieu de compétitions de volley-ball lors des Jeux olympiques de Montréal et plusieurs artistes y se sont produit en spectacle dont Jimi Hendrix et ABBA. Céline Dion y a tourné une pub pour Coca-Cola en 1991.

Cet édifice a connu des événements politiques historiques: Le congrès controverse du R.I.N avant la crise d'Octobre s'y est tenu, les victoires électorales du PQ en 1976 et en 1981 furent célébrés ici (le PQ a loué le centre pour le faire son quartier général pour les élections); Pierre Elliott Trudeau y a prononcé son discours majeur anti-souverainiste, le 14 mai 1980 et René Lévesque y a dit "… à la prochaine fois…" après la défaite référendaire du 20 mai 1980. Plusieurs réunions et assemblées syndicales, tournages de films y ont eu lieu.

C'est en 1996 que malgré les contestations, le maire de Montréal Pierre Bourque, prend la décision de faire démolir le Centre Paul-Sauvé, après une longue période de déclin de l'aréna, de coûts d'opération croissants et de fréquentation décroissante. Cela a pris 2 mois pour démolir tout le complexe. Des condos, des maisons  de ville, des logements à loyer modique occupent le site.

Notons finalement que la première Palestre nationale se situait au 840, rue Cherrier (Plateau Mont-Royal). Ce centre sportif fut construit au début des années 1920 par l’Association Athlétique d’Amateurs Nationale, premier club athlétique exclusivement canadien-français. On y trouvait gymnases, allées de quilles, piscine, et même des salles pour les jeux d’échec et de dames. En 1974, l'édifice de l'ancienne Palestre nationale a été vendu en 1974 à l’Université du Québec à Montréal qui en a fait un de ses pavillons.

Voir aussi :

4 Comments

  1. Franceeska

    2015/08/10 at 11:28

    Le centre paul sauvé était le r/v des danseurs le dimanche après -midi dans les années 70. J’suis allée plusieurs années et j’y ai même rencontré l’homme de ma vie nous sommes encore ensemble après 43 ans grâce aux danses du dimanche.

  2. Michel Bourgoin

    2016/04/22 at 3:20

    J’ai d’excellents souvenirs du Centre Paul Sauvé qui a été le lieu de mon premier emploi étudiant en 1963 alors que j’étais moniteur.

    Je garde également d’excellents souvenirs du hockey junior, de la lutte, des 6 jours cyclistes, du gymnase de monsieur Girard ainsi que des danses du dimanche après-midi dans la salle de curling et des concours d’orchestres.

    La démolition de ce bâtiment â enterrée une partie de mon adolescence.

  3. Lafrance

    2017/05/07 at 10:45

    J’ai travaillé au centre Paul Sauvé durant les Olympiques en 1976 discipline volley ball la Corée était la et l’armée aussi était sur le toit du centre. J’ai travaillé à cet endroit jusqu’en 1977. Il y avait le salon d’expositions d’auto Ford je crois, les sciences occultes, expositions canines, la boxe, la lutte. J’étais à la réception durant ce temps là pour la vente des billets et aussi à la réception durant les olympiques. J’ai bien aimé travaillé à cet endroit jusqu’au temps qu’un nouveau directeur à été employé et il a mis le centre en faillite. Bizarre la vie parfois, j’ai travaillé pour une compagnie d’assurance par la suite Ancien compagnie Standard Life et cet ancien directeur travaillait pour la compagnie SunLife juste au dessus de la compagnie ou je travaillais il était représentant pour eux.

    • Lafrance

      2017/05/07 at 10:46

      Merci!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>