Montérégie

Melocheville

Melocheville

Ancienne municipalité de Melocheville

L’ancienne municipalité de Melocheville constitue aujourd’hui un secteur de Beauharnois. Le regroupement de trois municipalités, soit Beauharnois, Maple Grove et Melocheville a eu lieu en décembre 2001.

Le nom de la localité rappelle le souvenir du marchand Joseph Meloche, l’un des premiers résidents de ces lieux. Cependant, ce nom n’a été assigné à la municipalité que vers 1955. Avant cette date, la municipalité s’appelait Lac-Saint-Louis.

Les premiers résidents s’installent sur ce territoire il y a environ 5 mille ans. Il s’agit de tribus iroquoises qui mènent une vie nomade et qui pratiquent la chasse et la pêche. Le site occupé aujourd’hui par Melocheville était un lieu de débarquement et de portage.

En avril 1729, une seigneurie est concédée en bordure du Saint-Laurent à Charles de Beauharnois de La Boische et à son frère Claude de Beauharnois de Beaumont et de Villechauve. Leurs terres sont traversées par les rivières Châteauguay et Saint-Louis. La première mission religieuse y est fondée en 1736. Pendant près d’un siècle la seigneurie change de mains à plusieurs reprises. Ce n’est qu’en 1819 que la paroisse Saint-Clément est constituée canoniquement. On y ouvre une scierie et une érablière. En 1845, la municipalité de Saint-Clément-de-Beauharnois est proclamée.

Entre 1830 et 1850, Pointe-du-Buisson fait partie du domaine seigneurial de lord Edward Ellice, dernier seigneur de Beauharnois. La municipalité de Lac-Saint-Louis s’en détache en 1919. Comme on a déjà eu l’occasion de le signaler dans le deuxième paragraphe, ce n’est qu’en 1955 qu’elle choisit le nom de Melocheville.

Dans la première moitié du XXe siècle, Melocheville devient un lieu de villégiature et l’on y érige plusieurs chalets de pêche. La construction d’un barrage hydroélectrique, de la centrale de Beauharnois et du tunnel de Melocheville vers la fin des années 1950 et au début des années 1960 change radicalement l’aspect des lieux.

Aujourd’hui, Melocheville est connue pour son célèbre Parc archéologique de la Pointe-du-Buisson, un vaste complexe archéologique qui témoigne des 5000 années d’occupation de ces terres par les populations amérindiennes.

À Melocheville se trouve également l’Hydromellerie Miel Nature, la seule miellerie au Québec à produire du miel extrait à froid. La miellerie vend, entre autres, des tartinades, des produits tonus et biostimulateurs, des vins de miel doux, sec et aux canneberges. Il est aussi possible de visiter le centre d’interprétation de l’abeille qui possède une ruche vitrée.

Pointe Burgoyne

Cette pointe est l’une des nombreuses saillies de terre qui se découpent sur la pointe de Maple Grove, juste en face des îles de la Paix situées dans le Saint-Laurent au sud du lac Saint-Louis. Elle doit son nom à John Burgoyne (1722-1792), général anglais envoyé en 1776 à titre de commandant en chef des troupes britanniques en Amérique du Nord. Il prit part par à la guerre américaine et repoussa avec succès Arnold au-delà des frontières. Toutefois, en octobre 1777, après quelques succès sur le lac Champlain, il fut battu près d’Albany et fait prisonnier à Saratoga Springs par le général Gates. Ce militaire mort à Londres se voit doublement honoré dans la toponymie québécoise puisqu’une baie du détroit d’Hudson porte également son nom dans le Nord-du-Québec. On le connaît également comme homme de lettres et dramaturge.

parc de melocheville

Parc de Melocheville. Photo : © Lucie Smith.

eglise de melocheville

Église de Melocheville. Photo : © Lucie Smith.

Pour compléter la lecture :

5 Comments

  1. LÉO BELLEMARE

    2011/07/21 at 3:35

    bonsoir
    J’aimerais savoir quand et est la cérémonie commérant les vétérans?

  2. paul corbeil

    2013/01/07 at 7:58

    pourquoi on demolie les maisons pour placer des maisons mobilles vers quelle annee mreci.

  3. André Desrochers

    2013/04/09 at 10:35

    Il y a une rreur dans votre texte. Au 5ième paragrapge vous écrivez: « La municipalité de lac St-Louis s’en détache en 1818. »
    C’est en 1919… (Voir gazette officielle du Parlement de Québec)

    à corriger svp.

    Merci

  4. admin

    2013/04/09 at 1:48

    Bonjour M. Desrochers, merci, je viens de corriger le texte.

  5. Tommy

    2015/04/11 at 2:38

    L’erreur persiste toujours c’est la date de création du village Lac St-Louis qui est le problème. Ce n’est pas 1819 mais bien 1919. Merci de la corriger svp!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *