Montérégie

Maison Trestler

Maison Trestler

Maison Trestler

à Vaudrueil-Dorion

Johann Joseph Tröstler (Trestler) naît en 1759. Il est originaire de Mannheim, port fluvial sur le Rhin, situé dans le grand Duché de Bade, en Allemagne. Très tôt il choisit la carrière des armes et en 1777 il s’engage dans les troupes du lieutenant-colonel et comte Von Creuzbourg impliquées dans la guerre d’Indépendance américaine aux côtés de l’armée britannique.

À l’automne 1783, à la suite de sa démobilisation du Corps libre de chasseurs du Hesse-Hanau, compagnie du major Von Francken, Trestler déménage au Québec, où il débute sa carrière commerciale.

À titre de marchand ambulant Tröstler va parcourir les chemins des seigneuries de Vaudreuil et Rigaud pour vendre les multiples articles indispensables à la vie courante. Les affaires vont si bien qu’en 1786, il achète une modeste maison en bois sur les bords du lac de Deux-Montagnes, au-dessus du rapide Quinchien et l’aménage en magasin-général, où des Amérindiens et voyageurs troquent pelleteries contre marchandises sèches, boissons et autres denrées. Johan Joseph Tröstler a baptisé ce secteur Mannheim en souvenir de la ville allemande qui l’avait vu naître.

En 1798, le propriétaire entreprend la construction d’une nouvelle grande maison de pierre qui a survécu jusqu’à nos jours. Le site que M. Tröstler avait choisi était très judicieux. En effet, la pointe de terre située à la rencontre du lac des Deux-Montagnes et de la rivière des Outaouais permettait d’établir un magasin relié au commerce de la fourrure et des étoffes. Le site servait aussi à la fabrication de la potasse. La nouvelle résidence-magasin sera construite en trois périodes: 1798 pour le corps central, 1805 pour la partie ouest et 1806 pour la partie située près du bord de l’eau. L’architecture de la maison s’inspire de la tradition française avec des murs de peu d’élévation surmontés d’un toit imposant percé de nombreuses cheminées. La partie centrale renferme la voûte du magasin où Trestler traitait ses affaires et prêtait sur gages.

La voûte fut ajoutée en 1805. Elle fut construite sous l’allure d’un véritable coffre-fort. Rien n’était mis à l’écart pour la protection des biens qui s’y trouvaient: mur de 6 pieds d’épaisseur qui sépare des autres pièces de la maison et grands volets de fer à l’extérieur pour protéger des intrusions par les fenêtres. On y retrouve un grand coffre-fort qui accueillait la fortune de Jean-Joseph Trestler.

Au décès du commerçant, ses héritiers fréquentèrent la maison surtout l’été. En 1927, son nouveau propriétaire, Gustave H. Rainville aménagea la voûte pour en faire sa salle à dîner. On dit que cette salle sera hantée par le spectre de Catherine, fille de Jean-Joseph, déshéritée pour n’avoir pas voulu se plier aux espoirs de mariage que son père plaçait en elle. S’étant mariée au commis Joseph Éléazar Hays en 1809, Catherine entreprend de poursuivre son père en justice parce qu’il l’a dépouillée de l’héritage de sa mère. Elle gagnera sa cause après trois ans de poursuites.

Grâce aux efforts de Louis et Judith Dubuc, la maison Trestler a été restaurée et classée monument historique. Depuis, la Fondation de la Maison Trestler administre cette maison à vocation culturelle.

L’exposition permanente de la Maison Trestler propose des vitrines d’objets, illustrations, panneaux explicatifs et montage sonore. Les visiteurs pourront se familiariser avec différents moments de la vie des Trestler, de leurs descendants et de ceux qui leur ont succédé. L’interprétation historique de la Maison Trestler se déroule sur un parcours de onze stations réparties au rez-de-chaussée et à l’étage. Les images créées par Frédéric Bach font revivre ces lieux à l’époque de Jean-Joseph Trestler.

En été, vous pouvez assister au Festival d’été de la Maison Trestler. Il s’agit des concerts présentés dans le site enchanteur de cette Maison-Musée, joyau du patrimoine canadien et y découvrir l’harmonie de la musique et de l’histoire. Ces concerts sont présentés par des artistes de réputation internationale, soit en récital, soit en formation de musique de chambre.

Pour plus de renseignements sur la Maison Trestler : www.trestler.qc.ca

Coordonnées de la Maison Trestler :

85, Chemin de la Commune
Vaudreuil-Dorion
J7V 2C3

Téléphone : 450 455-6290

maison trestler

Maison Trestler. Source de la photo : Site Web Maison Trestler

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>