Montérégie

Grand Bois de St-Grégoire

Grand Bois de St-Grégoire

Grand Bois de Saint-Grégoire

Le Grand Bois de Saint-Grégoire se trouve en Montérégie, sur le territoire des municipalités de Mont-Saint-Grégoire, Saint-Jean-sur-Richelieu, Marieville et Richelieu, constituant l’un des éléments les plus importants et les plus diversifiés de la plaine du Richelieu. Il fait partie des Basses-Terres du Saint-Laurent et c’est l’un des derniers massifs forestiers en Montérégie.

Le bois se déploie sur 467 hectares. Le Grand Bois de Saint-Grégoire a une forme allongée de 4 kilomètres de long sur près de 2 kilomètres de large. Le bois abrite plusieurs représentants de la faune et de la flore, dont certains sont très rares. On y dénombre une quinzaine d’amphibiens et de reptiles, parmi lesquels la salamandre à quatre orteils qui est en voie d’extinction. Ce bois est considéré comme l’un des refuges les plus importants de cette espèce au Québec. De plus, on y répertorie environ 90 espèces d’oiseaux, dont environ 70 y font leur nid. Jusqu’à présent, on a dénombré plus de 320 espèces de plantes, dont trois sont recensées comme des espèces menacées.

Sept types de peuplements forestiers s’y trouvent. Cependant, la majorité des arbres sont des érables à sucre.

Aujourd’hui, le Centre d’interprétation du milieu écologique du Haut-Richelieu assure la protection du Grand Bois. Ce centre a réalisé entre autres des études sur l’herpétofaune pour répertorier les espèces menacées ou vulnérables au Québec.

Le Grand Bois est également un centre d’activités sportives et il reçoit la visite de nombreux motoneigistes.

Pour le moment, le Grand Bois de Saint-Grégoire ne jouit d’aucun statut de protection, à l’exception des terrains administrés par le Centre d’interprétation du milieu écologique du Haut-Richelieu. Ceux-ci n’occupent que 25% du territoire total du Grand Bois après l’octroi d’une aide financière de plus de 110 000 $ au CIME par le Ministère de l’Environnement, pour l’acquisition d’un milieu naturel au sein du Grand Bois, dans le cadre du Programme national pour le développement d’un réseau privé d’aires protégées.

mont st gregoire

Mont-Saint-Grégoire au printemps. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand

carrière st grégoire

La vieille carrière. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>