Monde des plantes

Pomme de terre bleue

Pomme de terre bleue

Pomme de terre bleue

Dans les épiceries et dans les grandes chaînes du Québec, on aperçoit de plus en plus souvent d’étranges pommes de terre bleues. Serait-ce une nouvelle tentative des petits hommes verts pour envahir le marché de la tubercule québécoise ?

Tout d’abord, disons que le nom officiel de cette pomme de terre est la vitelotte. On l’appelle aussi Truffe de Chine ou Négresse. Ce légume n’est pas nouveau, on le cultive depuis au moins deux cents ans et il serait originaire de Bolivie ou du Pérou, d’où on l’a apporté en Europe, notamment en Picardie. Au Québec, on cultive la pomme de terre bleue depuis plusieurs dizaines d’années en Gaspésie, dans les Cantons de l’Est et au Centre-du-Québec, mais il semble qu’elle soit encore peu connue des consommateurs.

La vitelotte est d’une couleur bleu foncé, presque noire, ou même violette. Cette teinte s’explique par un pigment naturel que cette pomme de terre contient en grandes quantités, soit l’anthocyanin.

patates bleues vues du ciel

Elle se conserve très bien. Parfois, la peau est plutôt noire, mais l’intérieur de la pomme de terre conserve sa couleur violacé bleuté.

Comment mange-t-on les patates bleues? Comme les autres pommes de terre. On peut les manger en salade, cuites sans les peler ou après les avoir pelées, frites, en purée, dans une soupe, bref, des centaines de recettes différentes sont possibles.

On peut aussi jouer avec les couleurs en combinant les pommes de terre bleues avec d’autres légumes de couleurs prononcées, telles les betteraves ou les tomates. On peut ainsi composer des gratins de légumes multicolores ou des fricassés pittoresques. Si on fait rôtir les pommes de terre bleues au four avec des fines herbes comme le romarin, ou avec de l’huile d’olive, elles restent bleues (en purée, une fois cuits, ces tubercules pâlissent un peu).

Certains chefs recommandent de la consommer en l’associant en petites quantités à d’autres pommes de terre pour égayer un plat et surprendre ses convives.

patates bleues dialoguant avec une patate jaune

 

On peut verser une goutte de vinaigre dans l’eau de cuisson et l’eau virera au rouge orangé.

En préparant ces légumes, faites attention à vos mains, elles seront toutes bleues ensuite. Mais il suffit de les laver pour enlever la teinte.

Finalement, remarquons que l’intérêt pour les effets bénéfiques des antioxydants a incité les scientifiques à examiner de près ces tubercules colorés. Les experts disent que les antioxydants peuvent réduire les risques liés à plus de 80 maladies et ralentir le vieillissement. Et il se trouve que les pommes de terre bleues, tout comme les bleuets, sont reconnus comme une source importante d’antioxydants. De plus, les pommes de terre à chair bleue sont plus économiques que les bleuets.

Photographies : Copyright © GrandQuébec.com

 

6 Comments

  1. Suzanne Joubert

    2010/10/28 at 3:42

    J’aimerais recevoir des recettes de patates bleues.

  2. Roger Gravel

    2012/01/30 at 4:57

    J’aimerais savoir où acheter des vitelotte à Québec.
    merci
    Roger

  3. louiselle coté

    2013/06/02 at 1:52

    je veux en savoir plus.

  4. Rémy Villemure

    2014/01/17 at 9:39

    J’aimerais savoir à quel endroit je peux me procurer des pommes de terre bleu dans la région de Trois-Rivières afin d’en semer au printemps dasn mon jardin
    Merci

  5. Stéphanie

    2014/02/01 at 7:40

    Cultivée aussi dans la magnifique région de Charlevoix vous pourrez la retrouvée à Les Jardins du Centre à Les Énoulements aimez notre page Facebook :)

  6. Albert Picard

    2014/02/04 at 1:25

    Je veux en planter dans mon jardin. Ou puis-je m’en procurer? Merci à l’avance

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>