Monde des plantes

Noix au Québec

Noix au Québec

Noix au Québec

On produit peu de noix comestibles au Québec en raison de notre climat rigoureux et même les botanistes n’ont recensé que quelques douzaines d’espèces indigènes de noisetiers. Ainsi, la plupart de noix viennent d’autres provinces canadiennes ou d’autres pays. Tel est le cas des noix de Grenoble, de noisettes, de noix de cœur, de pacanes et d’autres espèces (en fait, au Québec, on appelle noix de Grenoble toutes les variétés de noix produites par les noyers, à l’exception des noix blanches mieux connues comme noix longues).

La plupart des noix sur le marché québécois viennent des États-Unis, mais aussi de la Turquie, de la Chine, de la France et de quelques autres pays du monde. Au Canada, par contre, c’est la Colombie Britannique qui produit une quantité non négligeable de noisettes, tandis qu’en Ontario et en Nouvelle-Écosse un certain nombre de plantations de cultivars de pacanier, de noyer noir, d’hybrides de châtaignier et de noyer du Japon ont déjà vu le jour.

Dans les rares vergers québécois qui produisent les noix, la récolte se fait en septembre. Ensuite, les noix sèchent naturellement pendant un mois. De cette façon, les fruits préservent leur saveur. Par contre, le processus ne dure que quelques heures chez les gros producteurs de noix internationaux qui craquent d’ailleurs les noix à la machine.

De nos jours, la demande des noix est grandissante chez des restaurateurs québécois, ainsi que dans les grandes chaînes et dans les épiceries fines grâce aux qualités et au goût de ces fruits désormais accessibles au grand public. Aujourd’hui, on peut trouver une grande variété de noix en faisant une recherche sur Internet, notamment dans un magasin bio en ligne spécialisé dans les collations santé qui offre d’ailleurs un grand nombre de recettes bio pour une collation santé.

Pour consommer les noix, on recommande de les choisir plutôt pleines, intactes, qui ne sont pas percées ni fendues. À éviter les noix rances ou molles.

On les mange entières, moulues, hachées, fraîches ou grillées. On les ajoute aux gâteaux, tartes, brioches, biscuits, crème glacée. On les ajoute même aux omelettes et au café. D’ailleurs, on fait des sauces à base de noix, ainsi que des condiments pour la viande rouge et blanche. La plupart de noix servent également à produire une huile qui a un goût plus prononcé que l’huile d’olive. L’huile de noix sert surtout pour condimenter les salades.

Les noix possèdent une grande valeur nutritive. En effet, de tous les fruits à coque, la noix est l’une des plus nutritives grâce, notamment, à sa haute teneur en acides gras essentiels et des antioxydants. Riches en fibres, les noix sont une source de magnésium, de cuivre, de potassium, de vitamine B6, d’acide folique, de thiamine, de phosphore, de niacine, de fer, de riboflavine et d’autres éléments nutritifs et bons pour la santé. Selon la croyance populaire, séchées, les noix sont de bons remèdes laxatifs et vermifuges.

On conserve les noix pendant quelques mois dans leur coquille, dans un récipient hermétique, à l’abri de la chaleur et de l’humidité. On peut les congeler jusqu’à un an.

Notons finalement que dans la région d’Oka le noyer noir se fait de plus en plus fréquent et monte en popularité. Ses grosses noix rondes à l’amande blanche tombent au début octobre.

Noix de Grenoble

Noix de Grenoble. Crédit photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>