Monde des plantes

Gourgane

Gourgane

Gourgane

La fève des marais (Vicia faba), communément nommée au Québec la gourgane est une plante cultivée depuis la Haute Antiquité en Europe (3000 à 4000 av. J.-C).

Une fois sa maturité atteinte, elle contient de 26 à 30% de protéines. Elle se sème tôt, car elle peut germer à une température de 3,3 degrés Celsius et sa plantule peut résister à un gel de -3 degrés Celsius. Pourtant, la fève des marais ne doit pas être exposée à des excès ou à des insuffisances d’humidité.

La gourgane fit partie du répertoire agricole des premiers colons dès les débuts de la de la colonisation de l’Amérique du Nord. Son implantation toutefois ne provoque pas un succès considérable, faute d’un climat adapté et d’un intérêt satisfaisant.

Son introduction en Nouvelle-France, au début du XVIIe siècle, connaît une meilleure fortune. La gourgane occupe une place considérable dans les échanges économiques autour de Montréal et de Québec aux XVIIe et  XVIIIe siècles. La culture de cette plante se développe dans un contexte de colonisation agroforestière dans la région du Lac Saint-Jean en 1830 et comme culture marginale dans plusieurs autres régions.

Cependant, vers 1850, la culture de la gourgane décline par rapport à celle de la pomme de terre, mais elle persiste tout de même dans deux régions spécifiques.

Aujourd’hui, le climat s’y prêtant fort bien, la culture de la gourgane tient une place prépondérante dans l’agriculture de la région de Charlevoix et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La gourgane s’intègre à la cuisine traditionnelle et est considéré un élément du patrimoine culturel des gens de Charlevoix et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La gourgane

La gourgane

La gourgane. Photo du domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>