Monde des plantes

Caryer ovale

Caryer ovale

Le caryer ovale (Carya ovata Mill.)

Un air détaché

L’écorce du Caryer ovale ne peut se confondre avec aucune autre. Son écorce se détache en grands morceaux qui lui donnent un air un peu négligé.

Les nombreuses cachettes, formées derrière les morceaux, servent d’abri d’hiver à un grand nombre d’insectes. Vous pourrez aussi apprécier au printemps les plus beaux et les plus gros bourgeons que l’on puisse observer.

L’arbre produit des fruits dont l’amande est délicieuse. On peut en trouver sur le marché. Un arbre peut produire un grand nombre de noix. Les écureuils apprécient aussi la saveur de ces fruits et ils en cachent un peu partout, assurant la dispersion des graines et la reproduction de l’espèce.

On emploie aussi le bois vert du Caryer ovale dans les fumoirs pour aromatiser la viande. On utilise alors le nom algonquien de l’arbre « fumé au hickory ».

Cher Caryer ovale

Cher Caryer,
Sous ton habit imposant et majestueux,
Tu es là depuis tant d’années,
Tu les as vus grandir, jouer, pleurer,
Tous sont venus se confier,
Du plus jeune au plus âgé,
De l’amoureux au malheureux,
Tu les as tous écoutés, réconfortés.

Le temps a passé,
Tu as vieilli, toi aussi.

Tu es plus fébrile, parfois fragile.
À ton tour tu as besoin,
De tendresse et de caresses.

J’ai encore tant à te dire,
Tant de rêves, de secrets,
J’ai besoin de ta présence,
Je veux que demain tu sois là,
Pour me bercer sous le vent,
Cher Caryer.

Geneviève Cléroux-Perrault, 16 ans

Groupe 52, École Internationale, 2003, forum Jeunesse, CRÉ de Laval

caryer

Caryer ovale

Caryer ovale. Source de l’image : Hickory07103

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>