Monde des plantes

Bleuet : production

Bleuet : production

La culture commerciale du bleuet commence au début du XXe siècle au Canada. Jusqu’à nos jours, le bleuet du Lac St-Jean est le meilleur et le plus savoureux qui soit.

Le bleuet demande peu d’efforts et pousse dans des conditions difficiles, sur des terres impropres à l’agriculture, les sols acides convenant par exemple parfaitement à sa culture.

Aujourd’hui, les variétés cultivées sont des hybrides des trois espèces sauvages qui se retrouvaient en Amérique du Nord. Certains de ces hybrides peuvent être jusqu’à quatre fois plus gros que l’espèce sauvage mais les petits fruits sont beaucoup plus savoureux.

Le bleuet a été introduit en Europe de l’Ouest dans les années 1980 et il est également cultivé en Nouvelle-Zélande.

On recommande de les rincer abondamment sous l’eau avant de les manger à cause des pesticides et afin d’enlever les petites tiges qui ne sont pas comestibles.

Le bleuet est très fragile, mais il se conserve environ deux semaines au frais.

Les bleuets sont très bons au naturel, on les ajoute à des salades, aux céréales et autres viennoiseries.

En préparation, le bleuet est excellent dans les gâteaux, crêpes, yogourts ou dans les tartes.

Pour conserver des bleuets à longueur d’année, une bonne confiture ou une gelée sont recommandées, même si on peut les sécher au soleil ou à feu très doux.

Remarquez que les bleuets sont composés à 85% d’eau et contiennent très peu de calories et de sucre. Par contre, la vitamine C et le potassium sont les principaux minéraux et vitamines apportés par les bleuets.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>