Vous ne le saviez pas !

Saint-Valentin

Saint-Valentin

 

 

 

 

 

 

 

 

amour  photo_piano.JPG  sein 

Beaucoup de choses vont par deux

Antiquité :

Dans l’antiquité romaine, le 15 février était marqué par la fête des Lupercales, qui était vouée à Lupercus, dieu de la fertilité. Cette fête comprenait trois parties : le sacrifice d’un bouc, la course des Luperques et un grand banquet final.

Les historiens pensent que la Saint-Valentin trouve sa source dans les Lupercales romaines, qui marquaient le jour du printemps. Une sorte de  loterie amoureuse était organisée au cours de laquelle on formait des couples au hasard.

Parmi les fêtes romaines célébrées en février, il y a également les Quirinales, le 17, en l’honneur de Romulus qui avait pour surnom Quirinus, les Fornacales, le 18, en l’honneur de la déesse Fornax (latin = four), qui présidait à la cuisson du pain. On célébrait aussi, le 23 février, les Terminales, les fêtes vouées au dieu Terme, protecteur des limites. 

Petite note étymologique : Non ! Les Fornacales ne sont pas une continuation de la Saint-Valentin, des fêtes dédiées à Fornix, une hypothétique déesse de la fornication ! Le mot vient du latin fornix, « voûte », car, nous dit le Robert, « les prostituées habitaient à Rome des chambres voûtées ».

chats

Parfois, il/elle vous a-chat-le …

Moyen-Âge :

Le jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse est attesté au XIVe siècle en Europe, cette croyance remonte probablement au fait qu’on pensait que les oiseaux entament leur parade nuptiale à cette période. Jadis, les jeunes filles essayaient de deviner comment serait leur futur mari. Pour cela, elles regardaient les oiseaux : si elles voyaient un rouge-gorge, elles se marieraient avec un marin (ou quelqu’un portant l’uniforme), un moineau signifiait un mariage heureux mais modeste, avec un homme peu fortuné, tandis qu’un chardonneret indiquait un mariage avec un homme riche. 

bisous

Parfois, il/elle vous enflamme … 

Fragrance d’amour

Un corps feutré de caresses.
Une peau chaude d’ivresse.
L’amant, cette gentille canaille,
Étendu sur une douce paille
Lèche des baisers enivrants
Dans l’attente du mot gémissant.

Tu es l’enchanteresse maîtresse
Aux cheveux remplis de tresses.
L’esquisse d’une admirable ingénue
À la peau rosé merveilleusement nu
Je bois tes larmes sensuelles
Dans un plaisir d’une ritournelle.

Odeur charnelle, chaude passion,
Le lit accueille nos splendides actions.
Un sourire mouillé, des yeux provocateurs.
Le regard tracé d’une belle chaleur.
Nuit de sensation, souvenirs inoubliables.
Rideau fermé dans l’inexplicable…

André Labrosse, épervier.

Le Saint Valentin :

Il existe plusieurs saints chrétiens portant le nom de Valentin. On ignore lequel est à l’origine du nom de cette fête.

La fête de la Saint Valentin a été officialisée le 14 février -un jour avant la fête des Lupercales- par le pape Gelase Ier, aux alentours de 498.

Dictons :

Le mois de février présente un phénomène météorologique particulier, récurrent vers le 13 février, on subit pendant quelques jours un refroidissement de la température ; ce phénomène naturel, avait été constaté par les agriculteurs, nommant cette période saints de glace de février.

Selon les agriculteurs, février doit être froid et pluvieux pour que les récoltes soient excellentes, ainsi qu’en témoignent les deux proverbes qui suivent :

“ À la Saint Valentin, tous les vents sont marins ”
“ À la Saint Valentin, la roue gèle avant le moulin ”

Joyeuse Saint Valentin à tous…

homme  femme

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>