Vous ne le saviez pas !

Le septième fils

Le septième fils

Les pouvoirs du septième fils

Au Québec, les pouvoirs du septième fils de la famille étaient considérés comme magiques. On était sûr que le septième fils était un grand thaumaturge et un bon nombre de gens s’adressait à lui pour guérir leurs maux.

Une question se pose: la croyance dans les pouvoirs du septième fils est-elle d’origine canadienne ou française?

M. l’abbé Georges Robitaille, en citant le Traité des superstitions de François Thiers, a prouvé que cette superstition venait de France.

«Dans plusieurs parties de la France», dit M. Thiers, «s’est répandue une croyance populaire que les septième garçons, nés de légitimes mariages, sans que la suite ait été interrompue par la naissance d’aucune fille, peuvent guérir des fièvres tierces et quartes, et même des écrouelles, après avoir jeûné trois ou neuf jours avant que de toucher aux malades».

M. l’abbé Robitaille a prouvé également que cette croyance existait déjà du temps de Bossuet puisque le grand orateur en parle assez longuement dans sa lettre du 27 mars 1695 adressée à madame de Beringhen, abbesse de Faremoutiers : «Vous voulez bien, madame », dit Bossuet, «que j’aie l’honneur de vous dire que je ne me suis jamais mêlé de ces septièmes garçons, que pour les empêcher de tromper le monde en exerçant leur prétendue prérogative, qui n’a aucun fondement. Le roi ne touche plus de ces sortes de gens que dans le cas qu’il touche aux autres, c’est-à-dire dans le cas des écrouelles. Ainsi tournez madame, votre charité pour ce jeune homme qui paraît un fort bon enfant, au soin de le consoler, et de le rendre capable de renoncer à une prétention qui n’est que superstitieuse».

Comme on le voit, le septième fils qui a fait parler de lui au Québec a tout simplement imité les septièmes fils de la France.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>