Vous ne le saviez pas !

Emblème malmené

Emblème malmené

Si au Québec, l’érable à sucre est encore omniprésent, c’est l’érable de Norvège qui s’imposera à la fin si l’on ne prend pas des mesures adéquates. Nous avons raconté cette triste histoire dans la note  L’érable à sucre est condamné.

Nous avons dit que l’érable de Norvège ressemble à s’y méprendre à l’érable à sucre, toutefois, contrairement à l’érable à sucre, qui se pare de teintes rouges et orangées, l’érable de Norvège vire au jaune et à l’ocre en l’automne.

Mais l’on peut différencier ces érables par les samares ; celles de l’érable à sucre sont disposées selon un angle d’environ 90 degrés tandis que celles de l’érable de Norvège sont alignées à l’horizontale.

La ressemblance entre l’érable du Canada et celui de Norvège en a confondu plusieurs.
En 2002, la Monnaie royale canadienne a produit une pièce de collection de cinq dollars frappée d’une feuille d’érable, mais c’est un érable de Norvège qui y figure à titre de symbole national du Canada !

La même erreur a été répétée à deux occasions par Postes Canada sur ses timbres.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>