Vous ne le saviez pas !

Historique de la fermeture-éclair

Historique de la fermeture-éclair

La fermeture-éclair

C’est en 1891 que la fermeture-éclair, connue au moment de son invention comme la glissière fut inventée.

Ce dispositif, devenu essentiel, fut conçu par un ingénieur en mécanique du nom de Whitcomb Judson qui avait mis au point ce « fermoir à agrafes » pour remplacer les lacets de chaussure. À l’époque, sa compagnie, la Universal Fastener, les faisait fabriquer à la main. La production quotidienne était de … deux exemplaires.

Judson, qui cherchait une façon de rendre son ionvention populaire, persuada une célèbre effeuilleuse de l’époque, Little Egypt, d’avoir recours à son invention pour mettre bas la jupe lors de ses numéros à l’Exposition internationale de Chicago. Le résultat s’avéra moins que probant : à sa première tentative, la danseuse s’écorcha les côtes, tandis qu’à la deuxième, la glissière bloqua.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les ingénieurs de la compagnie ne parvenaient pas à concevoir une machine capable de fabriquer l’accessoire vestimentaire. Mais en 1896, Judson entreprit d’inventer un modèle amélioré.

Après plusieurs tentatives, l’inventeur mit au point une nouvelle version de fermeture à glissière à laquelle il donne le nom de C-Curity (ou « sécurité » prononcée à l’anglaise).

La vente, faite à domicile, visait à rejoindre à la fois les femmes (pour les fermetures de jupe) et les hommes (pour les braguettes de pantalon).

La glissière avait malheureusement tendance à lâcher sans prévenir, au grand dam de ceux qui lui avaient fait confiance. Un autre handicap lui valut une recrudescence de scepticisme populaire : le métal était tellement prompt à rouiller qu’il fallait découdre la glissière avant de laver le vêtement et la recoudre par la suite.

Le public semblait avoir de la difficulté à se familiariser avec son fonctionnement puisqu’elle était vendue avec un mode d’emploi!

Une première amélioration de taille survint en 1906 lorsqu’un employé de la compagnie, Gideon Sundback, mit au point le Plako, un modèle qui ne béait pas à tout moment.

Judson mourut en 1909, convaincu que son invention ne serait jamais pratique, sans voir malheureusement la mise au point en 1913 de la glissière moderne et fiable que nous connaissons aujourd’hui.

whitecomb judson et fermeture éclair

Whitecomb Judson et son invention, patenté le 29 août 1893 à Chicago, États-Unis, photo de l’époque

B. F. Goodrich adopta la glissière pour ses bottes Mystik en 1923. Le bruit (z-z-z-zip que la glissière faisait en se fermant lui valut son nom anglais de zipper.

Dix ans plus tard, en 1933, un entrepreneur d’origine canadienne du nom de Harry Houghton offrit à la couturière Elsa Schiapparelli, la somme de 10 000 $ pour utiliser des glissières dans ses collections. Elle succomba à l’offre et sa ligne de vêtements de 1935 en afficha en grand nombre, même ses chapeaux et ses robes de soirée.

Houghton éprouva des problèmes à convaincre les hommes des bienfaits de la glissière jusqu’à ce qu’ils virent une photo du prince de Galles porteur d’un pantalon pourvu d’une fermeture-éclair. Il se paya des pages complètes d’annonce dans les quotidiens pour annoncer au monde que « Le prince a choisi la fermeture-éclair.

L’invention a fait des pas de géant depuis. Au cours des années 1980, on commença même à voir des médecins l’utiliser sur les patients qui devaient être opérés à plusieurs reprises.

Le Dr. H. Harlan Stone de l’Université de Maryland écrivit à ce sujet : « Le recours à la glissière facilite grandement l’examen de l’abdomen lorsque c’est nécessaire d’y procéder à chaque jour ».

zipper lac au taiwan

Ju Chun, sculpteur taiwanais a créé cet étang Zipper Lotus pour le Musée Juming dans les environ de Taipei, au Taiwan. Photo : © Alan Roy

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>