Vous ne le saviez pas !

Croix de chemin

Croix de chemin

Croix de chemin

Au Québec, lorsqu’on parcourt les routes rurales, il n’est pas rare de voir les croix de chemin faites de bois, de métal ou de pierre. Ces croix soulignent la forte appartenance religieuse du peuple québécois dans un passé récent.

Parmi ces symboles ou trouve les croix suivantes :

La croix commémorative qui rappelle aux gens le site d’un événement.

La croix de dévotion publique qui est un lieu de rassemblement.

La croix de fondation qui souligne la prise de possession de l’homme sur sa nouvelle terre.

La croix votive qui témoigne d’un vœu. On plante la croix pour obtenir une faveur ou on érige la croix pour une faveur obtenue.

Grosso modo, on peut classer les croix de chemin selon trois modèles :

  • Le calvaire : Il représente le Christ en croix. Il est parfois surmonté d’un édicule. La Vierge et l’apôtre Jean se retrouvent à l’occasion au pied de la croix.
  • La croix de chemin simple : Poteau et traverse. Parfois on y voit des éléments décoratifs aux extrémités.
  • La croix aux instruments de la passion : Sur la traverse on retrouve des objets symboliques. Ces objets varient. On peut y voir la lance, le marteau, l’éponge, les clous, la couronne d’épines, etc.

Certaines croix reposent sur un socle et sont entourées d’une clôture de bois souvent blanche. Une niche installée sur la hampe de la croix est chose assez fréquente.

Pour en apprendre plus sur les croix de chemin, consultez le site Web de Monique Bellemare Patrimoine du Québec qui contient des renseignements fort intéressants et de très bonnes photos des croix de chemin, des moulins à vent, des ponts couverts et d’autres bels exemples du patrimoine du Québec.

Selon Mme Bellemare, à Montréal on trouve les croix suivantes :

  1. La croix située au 2146 Place Dublin sur le site de la maison historique Saint-Gabriel dans le quartier de la Pointe Saint-Charles. Il s’agit d’une croix de bois peinte en blanc avec extrémités aux formes polygonales. Une clôture de bois entoure la croix. Une niche contenant une statuette de la Vierge est aménagée dans la hampe et une échelle et une lance sont installées sur la traverse.Les archives de la maison Saint-Gabriel mentionnent qu’une croix a toujours été sur cet emplacement depuis la fondation de l’asile au XVIIe siècle.
  2. Croix de bois peinte en blanc située au 827 boulevard Crémazie. Ses extrémités à motifs tréflés sont peintes en rouge. La traverse de cette croix est particulièrement courte par rapport à la hauteur totale de la croix.
  3. Croix située à l’intersection des boulevards Pie IX et Henri-Bourassa. Il s’agit d’une croix de bois peinte en blanc, chanfreinée, axe ornementé et extrémités à décor fleurdelisé. Traverse et hampe : Lance, éponge.
  4. Croix située au 5525 Jarry Est dans le quartier Saint-Léonard. Croix de bois peinte en blanc et rouge, chanfreinée, axe ornementé, extrémités à motif aigu. L’axe de cette croix comprend le cœur et le décor du centre à motif soleil en cadran. Un coque se pose sur la hampe. Cette croix a été offerte par la Société d’Histoire de Saint-Léonard en 1985, à l’occasion du 100e anniversaire de la municipalité. La conception de l’ensemble est une réalisation de la Corporation des Fêtes du centenaire de la ville de St-Léonard
  5. Croix située au 16 228 Terrasse Maria-Goretti dans le quartier Pointe-aux-Trembles. C’est une croix de bois peinte en blanc, chanfreinée, de type simple. Elle est voisine de l’église Sainte-Maria-Goretti.

Pour en apprendre plus sur les croix de chemin, visitez le site Web : Patrimoine du Québec

croix de chemin, crémazie

Croix de bois au 827 boulevard Crémazie à Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Mme Bellemare, conceptrice et propriétaire de ce site, occupe une partie de ses loisirs à faire de la photographie et des recherches sur certains éléments du patrimoine québécois. Elle a parcouru la belle province dans à peu près toute son étendue. Elle a photographié tous les ponts couverts encore en place au Québec, ainsi qu’un grand nombre de granges rondes, vieilles gares, croix de chemin, églises (Notons que plus de 1 200 photos d’églises de toutes les régions remplissent ses albums-photos. Elle a créé son site Web pour partager ses découvertes. ses déplacements sont maintenant plus fructueux puisque elle jumelle tous ses intérêts (ponts couverts, granges rondes, vieilles gares, croix de chemin, églises).

Plusieurs fois par année, elle présente ses photos dans diverses expositions de collectionneurs.

croix de chemin

Croix de chemin et ses composants. Photo : Patrimoine du Québec

Glossaire : la croix et ses composants

Axe : Point de rencontre de la hampe et de la traverse.

Caissons : Mode d’assemblage où la croix est faite de compartiments creux ornés de moulures.

Calvaire : Croix qui supporte une statue de Jésus-Christ.

Chanfreiner : Façon de tailler le bois pour en adoucir l’arête.

Édicule : Petit édifice abritant une croix ou, plus généralement, un calvaire.

Ex-voto : Objet produit à la suite d’un vœu ou en mémoire d’une grâce obtenue.

Figuration : Toute manière de représenter Jésus-Christ ou le récit de sa passion, à l’exclusion de simples ornements.

Hampe : Partie verticale de la croix.

Mi-bois : Mode d’assemblage commun des croix de chemin. Les deux pièces sont entaillées chacune à moitié afin d’éviter qu’une partie soit plus faible que l’autre. Sauf indication contraire, toutes les croix sont assemblées à mi-bois.

Niche : Renfoncement ménagé dans l’épaisseur de la croix ou petite construction posée en surface et qui sert à loger une statuette.

Poussière de pierre : Sorte de stuc où la pierre, réduite en poudre, est mélangée à une base de plâtre permettant d’exécuter des oeuvres moulées ou modelées ayant l’aspect du marbre ou de la pierre.

Socle : Base de la croix.

Traverse : Partie horizontale de la croix.

croix de l'île des soeurs

La croix de chemin de l’île des Sœur, érigée en 1843 près du Manoir des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame. Le 24 mai 1957, la croix a été déménagée et plantée sur le terrain de la nouvelle résidence des Sœurs, située à Sainte-Dorothée. En septembre 2000, cette maison est vendue et les Sœurs quittent les lieux. La croix de chemin est alors offerte par la Congrégation de Notre-Dame, à l’arrondissement de Verdun, et la croix retrouve son île. Photo : © GrandQuebec.com

croix de chemin

Croix de chemin à Laval

Croix de chemin à côté du boulevard des Prairies à Laval. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Denise Boire

    2016/05/12 at 10:03

    Bonjour,

    Recevez toutes mes félicitations pour l’intérêt que vous portez à nos croix de chemin et partager vos connaissances et votre passion.

    J’aimerais visiter les croix de chemin de Montréal. J’aimerais m’assurer qu’elles sont entretenues.
    Qui est responsables de ce patrimoine au Québec? Cet été je souhaite visiter celles de Montréal. J’en ai repéré 9 dont une à Laval dans votre article. Donnez-moi des infos sur votre exposition. Enfin je veux tout savoir sur les croix de chemin pour le moment celles de Montréal.

    Gratitude
    Mille bénédictions

    Denise Boire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>