Vous ne le saviez pas !

Cabane à sucre

Cabane à sucre

Cabane à sucre

Une journée à la cabane à sucre offre toutes sortes d’activités et de gâteries, mais c’est surtout l’occasion de se renseigner sur des traditions typiquement québécoises.

Il y a de nombreuses érablières dans la province de Québec. Au printemps, quand la neige fond, une eau très sucrée monte dans les érables. C’est avec cette sève que l’on peut faire de délicieux produits.

Avec un vilebrequin ou une perceuse, l’acériculteur perce un petit trou dans l’écorce des érables, y enfonce un chalumeau auquel il accrochait autrefois un baquet. De nos jours, c’est une chaudière. Elle se remplit de sève sucrée qui coule de l’arbre, goutte à tonneau. Un gros traîneau tire par un cheval ou un tracteur transporte le précieux liquide jusqu’à la cabane.

Cette eau est ensuit bouillie très fort et très longtemps dans d’immenses bouilloires placées sur un poêle très long. Une grande partie d l’eau s’évapore. Le liquide se condense et s’épaissit pour devenir du sirop  d’érable, de la tire, du sucre mou puis du sucre dur, selon le temps de cuisson plus ou moins long.

traineaux sirop d'érable

Une belle promenade… Photo : M. Nazarov

À l’intérieur de la cabane, un feu de bois d’érable chauffe les énormes bouilloires. Ça sent très bon et c’est beau cette grosse vapeur qui s’échappe à l’extérieure par une immense lucarne! Dans un coin, li y a la cordée de bois sec et le tisonnier.

cheval érabliere

Une journée à la cabane à sucre offre toute sorte d'activités. Photo : M. Nazarov

Après le dîner qui se termine par le dessert, il y a la fête à la tire tant attendue. Avec l’épuisette, le sucrier étale de la belle tire dorée sur la neige. Chacun des invites en recueille un peu sur sa palette et s’en régale. Quand on revient à la maison, on est très content et on a plein de choses à raconter.

Vive les produits de l’érable: du sirop, tire, sucre ! Ils sont savoureux seuls ou avec du pain, sur des crêpes ou du gâteau.

tuayx

Dans les érablières plus modernes, plusieurs tuyaux de plastique sont reliés et l’eau coule jusqu’à un réservoir situé près de la cabane à sucre. Photo : M. Nazarov

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>