Vous ne le saviez pas !

21 enfants

21 enfants

21 enfants et le bonheur en prime

Elle rêvait d’aller à l’université, d’être serveuse, artiste, religieuse, infirmière… Depuis son enfance aussi, elle rêvait d’avoir neuf enfants, comme sa mère. En 22 ans, Marguerite Lacroix-Boisverts en aura eu 21, treize filles et huit garçons, dont dix-neuf sont encore vivants, qui ont maintenant entre 33 et 55 ans. Serveuse, artiste, infirmière elle a été tout au long de sa vie de mère qui lui en aura appris plus que n’importe quelle maison d’enseignement.

Après 56 ans de mariage, Maurice Boisvert est décédé cette semaine à l’âge de 78 ans, dans son sommeil, comme il l’aurait voulu, et la famille s’est retrouvée dans la maison de Rosemont, les coudes serrés comme ils le font toujours dans les moments de bonheur comme dans les moments difficiles.

Papa leur inculquait toutes les sciences: « Garçons ou filles, il nous apprenait la plomberie, la mécanique, l’électricité. Ce faisant, il nous a enseigné la créativité et la débrouillardise. Maintenant, on peut tout réparer dans une maison », disent les enfants devenus adultes.

Chaque été, à Saint-Côme, les enfants et aussi les 43 petits-enfants et 6 arrières petits-enfants, se rassemblent au chalet des Boisvert pour un immense festival familial.

On pourrait croire que leur nombre les a forcés à vivre dans la misère. Mais non. « La manne arrivait toujours avant qu’on en ait besoin », dit Mme Boisvert. Son mari occupait un poste de contremaître au CN. Pour augmenter ses revenus, il réparait des autos. « Pour avoir autant d’enfants, il ne faut pas avoir peur de l’ouvrage et il ne faut pas désirer être riche ».

S’ils n’étaient pas riches, ils ne vivaient pas non plus dans le besoin. Pour que chaque enfant ait des vêtements bien à lui, Mme Boisvert transformait les vêtements les plus vieux. « On ne les reconnaissait même plus », dit une fille.

Au début, les Boisvert ont vécu dans un trois pièces jusqu’au dixième enfant. Ensuite le couple à déménagé dans une petite maison de quatre pièces où sont encore nés 6 enfants. Quand les jumelles se sont annoncées (16ième et 17ième enfants du couple), la petite maison à été démolie pour faire place à une maison à deux étages et sous-sol fini. Une grande maison comparée à la petite… 9 pièces et deux appartements à louer au deuxième. Les jumelles puis 3 autres enfants y ont vu le jour.

Nous sommes maintenant en 2016. Cette belle grande famille Boisvert vient encore de perdre un de ses fleurons : Pauline, le quatorzième enfant de cette famille de 21 vient de décéder à l’âge de 61 ans, le 17 juillet 2016. Nous restons 17 à la pleurer.

4 Comments

  1. Françoise Boisvert

    2012/11/27 at 12:30

    Cette Marguerite Lacroix-Boisvert est ma mère. Elle est décédée en août 2001 et laissait derrière elle 19 orphelins, et des conjoints(tes), et des petits-enfants, et des arrières-petits-enfants.

    Nous avons fêté les 50 ans de la « petite dernière »… et, en ce mois de novembre 2012, un de ces orphelins, André, vient de mourir, âgé de 72 ans.

    Nous restons 18 orphelins, une belle famille québécoise tricotée serrée qui parvient à se réunir au moins deux fois l’an pour se parler d’amour.

  2. Françoise Boisvert

    2016/07/25 at 10:36

    J’ai relu le texte « 21 Enfants et le bonheur en prime » et je constate à la relecture, qu’il manque la description de notre « dernière » maison. On devrait lire : au début, les Boisvert ont vécu dans un trois pièces jusqu’au dixième enfant. Ensuite le couple à déménagé dans une petite maison de quatre pièces où sont encore nés 6 enfants. Quand les jumelles se sont annoncées (16ième et 17ième enfants du couple), la petite maison à été démolie pour faire place à une maison à deux étages et sous-sol fini. Une grande maison comparée à la petite… 9 pièces et deux appartements à louer au deuxième. Les jumelles puis 3 autres enfants y ont vu le jour.

    Nous sommes maintenant en 2016. Cette belle grande famille Boisvert vient encore de perdre un de ses fleurons : Pauline, le quatorzième enfant de cette famille de 21 vient de décéder à l’âge de 61 ans, le 17 juillet 2016. Nous restons 17 à la pleurer.

  3. admin

    2016/07/29 at 3:25

    Bonjour Madame Boisvert. Nous apprécions votre aide, et je viens de mettre à jour le texte qui témoigne des temps écoulés.. Toutes nos condoléances pour la perte de Pauline.

  4. France Desmarais

    2017/02/11 at 2:14

    Ces femmes et ces hommes qui ont bâti notre pays avec leurs nombreux enfants mériteraient eux aussi d’être canonisés. Félicitations à cette belle grande famille Boisvert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>