Médias au Québec

Refonte de La Presse

Refonte de La Presse

Refonte de La Presse : 10e anniversaire

"Dans une entreprise, il n'y pas 26 boss"

"Je ne joue pas au boss, je suis boss", – Roger Landry dirige La Presse depuis 10 ans avec une poigne de fer. Patron dur et exigeant, il inspire le respect, sinon la crainte.

Et que ceux qui ne l'aiment pas prennent leur mal en patience: M. Landry compte rester président et éditeur de La Presse pendant encore au moins cinq ans.

Lorsque M. Landry est arrivé à La Presse le 15 décembre 1980, l'entreprise vivait une période difficile. Elle perdait de l'argent. Deux longues grèves avaient pourri le climat de travail et la haute direction n'avait aucune crédibilité auprès des employés.

"Le climat était très tendu, rappelle M. Landry, et on fonctionnait en vase clos. Mon patron, Paul Desmarais, m'avait dit: "On fait marcher cette boite là ou on la ferme". C'était l'heure de la dernière chance".

"Paul Desmarais m'a donné carte blanche et m'a fait totalement confiance. J'ai d'abord décidé de rencontrer tous les employés par groupes de 25, mais les "bons rationnels", c'est-à-dire, à peu près tous les cadres, me disaient que ça ne marcherait pas.

"Dans une entreprise, il n'y a pas 26 boss. Il n'y en a qui un seul. Dire ça à des syndicats qui alors prenaient énormément de place."

– Trop de place?
– Non. Mais s'ils sentent un vacuum, ils l'occupent.
– Et vous avez rempli le vacuum ?
– Oui, et je le rempli encore et pour longtemps si Dieu me prête vie.

Aujourd'hui, La Presse n'a plus de dettes et, ajoute fièrement M. Landry, trois conventions collectives ont été signées sans grève au cours des dix dernières années. C'est le record du siècle pour La Presse".

Mot du président du Conseil d'administration, Paul Desmarais :

Ce 15 décembre 1990 marque le dixième anniversaire de l'entrée en fonction de l'administration actuelle de La Presse.

Au cours de ces dix ans, plusieurs innovations pertinentes et efficaces ont été apportées et ont contribué au succès de La Presse. Je cite de mémoire: le lancement du tabloïde des sports, le lancement de l'édition du dimanche, la publication quotidienne de cahiers thématiques, ainsi que la refonte graphique du journal. Ces initiatives ont entraîné une très nette amélioration de la qualité et de la diversité de ce grand quotidien.

De plus, durant cette décennie, La Presse a célébré son Centenaire, en 1984. Cet événement a donné lieu au lancement du prestigieux programme Excellence qui comprend la nomination de la personnalité de la semaine, le Gala annuel de l'Excellence et le choix de la personnalité de l'année.

Ce n'est là qu'un survol sommaire et incomplet des améliorations et réalisations concrètes qui ont été accomplies sous la gouverne de monsieur Roger D. Landry, président et éditeur de La Presse.

Il me fait plaisir, à titre de Président du Conseil, de féliciter monsieur Landry, ainsi que ses collaborateurs et collaboratrices de tous les services pour le travail exemplaire qu'ils accomplissent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>