Médias au Québec

Quebec Mercury

Quebec Mercury

Quebec Mercury

Le quotidien Quebec Mercury fut fondé en 1805 à Québec par des Tories (conservateurs) anglophones dirigés par Thomas Cary. Né à Bristol, en Grande-Bretagne, il est venu au Canada à titre d’employé de la Compagnie des Indes vers 1788. En 1797, M. Cary devient secrétaire du gouverneur Prescott. Il est possible que le gouverneur ait financé, en partie au moins, la publication.

Le journal, édité en anglais, est vouée à la défense des anglophones et du Parti conservateur. Dès 1850, Quebec Mercury adopte le titre de Quebec Daily Mercury.

Pendant trois générations, le journal reste la propriété de la famille Cary.

En de nombreuses occasions, le Quebec Mercury s’en prend aux Canadiens français. Par deux fois, Thomas Cary fut accusé de calomnies contre des francophones et l’Assemblée législative émit des mandats d’arrestation contre lui. Mais le petit malin savait se cacher et on ne put le retrouver. Les poursuites furent annulées selon la loi qui stipulait que des mandats signés par l’Assemblée expiraient après la période des sessions.

Toutefois, le Quebec Mercury fut l’une des rares sources d’information sur des sujets touchant tant les événements locaux que la vie internationale. Avec les années, le journal devint beaucoup plus tolérant envers les Canadiens français et le dernier propriétaire, avant la disparition du quotidien vers 1900, est l’honorable J.I.Tarte, francophone et magnat de la presse canadienne.

Thomas Cary meurt à Québec en 1823. Notons qu’il fut aussi poète et qu’on lui doit une oeuvre dédiée à la Bataille des Plaines d’Abraham Abraham’s Plains, a poem.

Quebec Mercury

Quebec Mercury

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>