Médias au Québec

Publicité au Québec: Ligne du temps

Publicité au Québec: Ligne du temps

Publicité au Québec : Ligne du temps

1900 : Fondation des premières agences de publicité canadiennes au Québec. Il semblerait que la première agence aurait été Cockfield Brown and Co, installée à Montréal. Les premières agences sont en fait des succursales de grandes agences américaines : Young and Rubicam, Ogilvy Mathers, J. Walter Thompson, etc.

1911 : Fondation du Montreal Publicity Association qui réunit les grands noms de l’industrie publicitaire montréalaise (en 1959, cette association sera réorganisée et renommée le Publicité Club de Montréal par Jacques Bouchard et ses collègues).

1955 : Fondation de la première grande agence de publicité francophone : Payeur Publicité de Québec qui deviendra plus tard Publim, puis Marketel Publim.

1959 : Jacques Bouchard avec des collègues fonde du Publicité Club de Montréal.

1962 : L’entrée officielle de la publicité sur la scène politique québécoise : Daniel Johnson engage Gabriel Lalande de l’agence Young & Rubicam pour créer l’image du parti Union national et fait ainsi appel à un véritable publicitaire.

1963 : Fondation à Montréal de l’agence de publicité BCP par Jacques Bouchard, auteur de la théorie des Lits Jumeaux, Paul Champagne et Pierre Pelletier. Cette agence jouera le premier rôle dans le développement de la publicité au Québec.

1964 : Claude Cossette fonde à Québec un studio de graphisme.

1969 : Le studio de Claude Cossette devient l’agence de publicité Cossette Communication Marketing.

1974 : Cossette Communication Marketing ouvre ses bureaux à Montréal et devient la plus importante agence de publicité du Québec.

1975 – 1980 : Époque des publicités nationalistes. Production de la campagne On est six millions par BCP pour le compte de la brasserie Labatt, deOn est Hydroquébécois pour le compte de la société Hydro-Québec, etc.

1978 : Publication par Jacques Bouchard de Les 36 cordes sensibles des Québécois (publié chez Éditions Héritage), un essai sur les caractéristiques ethnologiques et démographiques des comportements de la population québécoise. Jacques Bouchard s’appuie en partie sur les travaux du sociologue Marcel Rioux. Cet ouvrage jouera un premier rôle dans le développement de la publicité au Québec.

1982 : Ferme ses portes la Cockfield Brown. Cette agence était la plus ancienne des agences canadiennes à avoir son siège social à Montréal.

2001 : Parution de La publicité, déchet culturel (Sainte-Foy, Éditions de l’IQRC) par Claude Cossette. Ce libre dénonce les excès de la publicité et les dommages qui en sont la conséquence.

2002 : Centième production publicitaire de la célèbre série Monsieur B mettant en vedette le comédien Benoît Brière pour la société Bell Canada.

2002 : Les retombées de l’industrie publicitaire québécoise atteignent plus de 5 milliards de dollars annuellement. L’industrie génère environ 50 000 emplois.

Jacques Bochard, Les 36 cordes sensibles des Québécois, Montréal, Éditions Héritage, 1978.
Claude Cossette, La publicité, déchet culturel, Sainte-Foy, Éditions de l’IQRC, 2001.

carlings

Carlings. Une bière de Riz, publicité des années 1930

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>