Médias au Québec

Principes de la publicité

Principes de la publicité

Principes de la publicité

Peu importe si vous êtes producteur de la publicité ou son consommateur, il est impossible de l’ignorer, mais la publicité est régie par des lois qui la rendent efficace ou qui la condamnent à la défaite. Vous n’achetez jamais des produits, vous achetez des résultats de la publicité. Au fait, toute personne qui affirme n’être pas influencée par des messages publicitaires, est la personne qui est la plus influencée. Savez vous que :

  • 80% des publicités sont développés par les propriétaires des entreprises, sans aide des experts en publicité.
  • 95% des publicités, développés sans aide des experts, échouent (n’empêche que 15% des publicités développées par les experts échouent aussi. C’est la vie).
  • La cause principale de la défaite dans le cas d’un site développé sans l’aide d’expert est la substitution de l’opinion du lecteur du message publicitaire par celle du propriétaire. En effet, 90% des sites des entreprises sont évalués par les auteurs et développeurs à raison des technologies d’informatique, tandis que 95% des visiteurs les évaluent sur la facilité de la lecture, de la possibilité de trouver l’information et autres facteurs personnels.
  • L’image institutionnelle d’une entreprise est 85% plus effective qu’un message d’un produit de cette entreprise. Dans l’Internet, un texte publicitaire d’un produit gère en moyen les cliques de 0,3% des visiteurs (3 sur mille, approximativement). Par contre, un message publicitaire institutionnel est mémorise dans la conscience de 95% des visiteurs.
  • Ce sont les femmes qui prêtent plus d’attention aux images des femmes dans les messages publicitaires.
  • 90% des cadeaux offerts sont des cadeaux que l’offrant aimerait recevoir en cadeau, lui-même.
  • Un texte publicitaire dans une publication en papier est lu en moyen par 3% des lecteurs.
  • 85% des visiteurs lisent tout texte en Z (c’est-à-dire, ils parcourent la première ligne, en descendent en diagonale jusqu’à la dernière et la suivent jusqu’à la fin).
  • 95% des lecteurs mémorisent la dernière phrase de chaque message, soit un message oral, soit texte écrit, soit une conversation entre les époux.
  • Le texte publicitaire d’une longueur de plus de 3 lignes n’est jamais lu.
  • Les formes ovales, rondes, « suaves » se vendent mieux que les formes carrés (peu importe s’il s’agit des jus ou de savon).

times_square_face

New York Times Square. Photo: Megan Jorgensen

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>