Médias au Québec

Naissance de la télévision

Naissance de la télévision

Naissance de la télévision

C’est le 6 septembre 1952, une date capitale dans l’histoire de la télévision du Québec, que les téléspectateurs ont pu voir des programmes réalisés dans les studios du Québec. Le poste CBFT venait d’être inauguré à Montréal.

Le même jour, le ministre du Revenu du Canada, l'honorable James J. McCann a annoncé que jusqu'au 31 mars 1953, les téléspectateurs ayant un poste récepteur n'auraient pas à payer de permis. Il a promis que des postes émetteurs seraient construits à Ottawa, Halifax et Vancouver et qu’un nouveau prêt de $7 millions environ serait consenti par le gouvernement canadien, après approbation par le Parlement, à la Société Radio-Canada pour l'aider à prendre l'expansion voulue dans ce domaine.

Le gouvernement a exprimé également l'intention de favoriser l'accès de l'entreprise privée au domaine de la télévision qui allait profiter des expériences faites par l'organisme gouvernemental SRC.

La soirée d'inauguration de la télévision québécoise a revêtu un caractère de «grande première».

À part des allocutions courtes mais révélatrices du premier ministre du Canada et du président du bureau des gouverneurs de Radio-Canada, M.A.D. Dunton et une visite des studios qui, de l'avis même des personnalités du monde américain de la télévision, étaient sûrement le dernier cri de la science, il y a eu des spectacles et des concerts.

La programmation initiale prévoyait quelques heures par jour de diffusion, des programmes bilingues à Montréal et la création d'un canal additionnel pour un poste strictement de langue anglaise.

Avec l’avènement de la télévision, la parole, jumelée à l’image, risque de supplanter l’écrit journalistique dans l’esprit de nombreux téléspectateurs, parce qu’elle semble beaucoup plus authentique. L’image télévisuelle devient le moteur de promotion des vedettes populaires et le principal organe de communication. Le cinéma, les émissions de divertissement et celles destinées à la jeunesse complètent la programmation type d’une chaîne. La télévision renforce la cohésion sociale et culturelle tout en étant, selon Marshall McLuhan, une fenêtre ouverte sur le monde qui apparaît de plus en plus comme un village global.

television 1950

Télévision des années 1950. Source de l'image : Zaphod, Wikimédia. Licence : Licence de documentation libre GNU

Pour compléter la lecture :

4 Comments

  1. Marie Fidèle

    2011/02/03 at 1:50

    salut Georges,

    Félicitations !!!

    Je faisais une recherche sur la première tv québecoise et je suis dirigée directement vers votre site.
    Et j’ai eu la réponse que je cherchais.
    Merci pour votre travail.
    Je suis fière de ton travail !!!!
    Go Go Go …
    Marie

  2. Réjean Lefebvre

    2013/09/07 at 1:13

    J’avais 9 ans lorsque la T.V. est arrivée. Etant natif de la campagne et fils de cultivateur pas très riche, nous n’avions pas de télé, alors que notre voisin d’en face venait d’acheter une grosse boite avec un écran que l’on pouvais voir des images; c’était la télévision. Quel bon souvenir.

  3. Gerald Turcotte

    2013/11/22 at 11:27

    J’aimerais savoir si possible a quelle date est arrivé la télé couleur au Lac St-Jean, merci.

  4. Jacques Millet

    2014/04/17 at 2:44

    Avant l’innauguration de la chaîne anglophone de Radio-Canada: CBMT sur le canal 6, il n’y avait pas d’émissions « bilingues », mais une alternance d’émissions en français et en anglais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>