Médias au Québec

Oscar pour Frédérick Back

Oscar pour Frédérick Back

Un deuxième Oscar pour Frédérick Back

Le cinéaste Frédérick Bak est revenu hier, le 13 avril 1988, à Montréal, visiblement ému, portant sa précieuse statuette comme on port un enfant, au creux de ses bras. Son deuxième Oscar en cinq ans.

«C’est enfin fini, a-t-il dit d’une vois que la timidité et l’émotion rendaient un peu tremblotante. Votre accueil me fait tellement de bien que j’ai peine à imaginer ce qui serait arrivé si j’étais revenu les mains vides».

Une trentaine de personnes étaient rassemblées pour recevoir ce maître québécois du film d’animation qui, lundi soir, a reçu à Hollywood l’Oscar du meilleur court métrage d’animation pour son dernier film, L’Homme qui plantait des arbres, d’après un récit de l’écrivain français Jean Giono. Il s’agissait d’une deuxième consécration de l’Académie hoolywoodienne pour le cinéaste qui a reçu, en 1982, la même consécration pour son film Crac!

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>