Médias au Québec

Une erreur de la Presse

Une erreur de la Presse

Une erreur de la Presse

Battu par Amundsen dans sa tentative de découvrir le pôle sud, Scott y laisse en plus sa vie

Le 6 mars 1912, le quotidien montréalais La Presse publie la nouvelle annonçant que selon les rumeurs circulant à Londres, le capitaine Robert F. Scott, célèbre explorateur anglais, vient de découvrir le pôle sud.

Selon le journal, Madame Scott n’a pu confirmer cette rumeur qui n’était probablement sans fondement….

« … En effet, les dépêches provenant d’excellentes sources disaient, ces jours derniers, que le capitaine Scott et le capitaine Amundsen, explorateur norvégien, étaient sur le point d’atteindre le but de leur rêve.

S’il est bien vrai que le capitaine Scott a découvert le pôle sud, il a rendu son nom immortel.

Plusieurs expéditions sont parties à peu près en même temps que celle commandée par le capitaine Scott, avec l’espoir de trouver le sommet mystérieux de la terre…. »

C’est par ces quelques lignes que le quotidien La Presse, dans son édition du 6 mars 1912, annonçait à se lecteurs que le capitaine Scott, dont on était par ailleurs sans nouvelles quant à sa position sur les glaces de l’Antarctique, avait réussi l’exploit de devenir le premier être humain à atteindre le pôle sud. La nouvelle était d’autant plus intéressante que l’explorateur britannique âgé de 44 ans, en était à sa deuxième tentative, ayant échoué lors de sa première expédition entre 1901 et 1904. Lorsqu’il quitta l’Angleterre, en juin 1910, à bord du Terra Nova, et encore lorsqu’il entreprit son long voyage en traîneau sur les glaces de l’Antarctique, en novembre 1911, il avait la certitude de réussir. Mais le sort en avait décidé autrement, car il perdit tout.

En effet, lorsqu’il atteignit effectivement le pôle sud, le 17 janvier 1912, il découvrit que son principal concurrent, l’explorateur norvégien Roald Amundsen, l’avait devancé d’un peu plus d’un mois, ayant découvert le pôle sud le 14 décembre 1911.

Et la malchance de Scott ne se limita pas à cette triste constatation; en effet, en revenant vers le bateau, l’expédition rencontra du mauvais temps pendant de longues semaines et ses quatre membres y laissèrent leur vie.

La tente de Scott et de ses collaborateurs fut retrouvée seulement le 12 novembre suivant, et on nota alors que la dernière inscription de Scott dans son journal personnel remontait au 29 mars, et qu’elle témoignait du fait que la vie de Scott ne tenait déjà plus qu’à un fil.

La Presse corrige son tir

Mais alors, demanderez-vous, comment La Presse a-t-elle pu commettre cette erreur? D’abord, il faut savoir qu’en 1912, les moyens de communications n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui.

Et la chose paraissait assez plausible, puisque Scott dirigeait une des cinq expéditions en quête du pôle sud, les autres étant dirigées par Amundsen, l’Allemand Filchner, le Japonais Shirase et l’Australien Douglas Mawson.

La nouvelle émanant de Hobart, en Tasmanie, publiée dans l’édition du 7 mars, et selon laquelle le capitaine Amundsen aurait reconnu que Scott avait été le premier à atteindre le pôle sud, ne fit que renfoncer la rumeur.

Sauf que dès son édition du 8 mars 1912, deux jours après le début du débat, à la lumière parvenant notamment de New York, et surtout du démenti formel d’Amundsen à la nouvelle de la veille qu’on lui attribuait, la Presse était en mesure d’affirmer que le pôle sud avait été découvert le 14 décembre 1911 par l’expédition du capitaine Amundsen, un fait que l’Histoire devait consacrer.

Dans cette affaire, il est vraisemblable de penser que les journaux de Londres avaient été victimes d’un certain chauvinisme anglais.

Robert Falcon Scott

Robert Falcon Scott

Robert Falcon Scott. Photographie de l’époque

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>