Mauricie

Vieille Prison de Trois-Rivières

Vieille Prison de Trois-Rivières

La Vieille Prison de Trois-Rivières

Au moment de sa construction, entre 1815 et 1819, la Prison de Trois-Rivières reflète les valeurs du système judiciaire de l’époque. Une prison n’est plus seulement pas un lieu où on attend un châtiment. La détention devient alors une punition en soi.

L’opinion publique au Bas-Canada s’émeut des conditions d’emprisonnement et demande se séparer les enfants des adultes, les prévenus des condamnés et les criminels récidivistes des débiteurs.

L’édifice de la prison de Trois-Rivières, de style palladien classique d’influence anglaise, est dessiné par François Baillargé, un architecte bien connu de Québec. À l’origine, la Prison est construite à l’extérieur de l’habitat urbain. Cependant, vers 1850, la ville l’avait déjà rejointe.

Dès le début du XXe siècle, la Prison de Trois-Rivières est considérée comme désuète. Toutefois, jusqu’en 1986, on y vivra dans des conditions instaurées près de deux siècles auparavant.

prison de trois rivières

Vieille prison de Trois-Rivières

Vieille prison de Trois-Rivières. Photographie : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>