Mauricie

Monastère des Ursulines de Trois-Rivières

Monastère des Ursulines de Trois-Rivières

Monastère des Ursulines de Trois-Rivières

Régnant fièrement dans le Vieux-Trois-Rivières, le monastère des Ursulines nous rappelle la présence plus que tricentenaire de cette communauté dans la ville, où elles ont toujours œuvré à l’éducation des jeunes filles.

Les Ursulines sont fondées en 1535 à Brescia en Italie, par sainte Angèle Mérici qui l’a placée sous la protection de sainte Ursule, martyre du Ve siècle. En 1639, les Ursulines de Tours envoient en Nouvelle-France sainte Marie de l’Incarnation qui fonde le monastère de Québec et la première école pour jeunes filles au Canada. De plus, cette fondation est la première, pour l’Ordre des Ursulines, en dehors de l’Europe.

En 1697, le deuxième évêque de Québec, Mgr de Saint-Vallier, demande aux Ursulines de Québec de fonder un couvent à Trois-Rivières. Vers la fin du XVIIe siècle, la ville de Trois-Rivières comporte environ trente familles de Québec et ce sont les Ursulines qui s’occuperont de leur fournir les soins de santé.

Le monastère actuel des Ursulines est un ensemble de bâtiments institutionnels et religieux érigés en diverses parties aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Le corps de logis principal est composé de deux ailes de deux étages coiffées d’un toit à deux versants droits percé de lucarnes à pignon et recouvert de tôle à baguettes.

Les façades des ailes sont en pierre recouverte d’un crépi. L’aile est possède une adjonction avec toit à mansarde et lucarnes cintrées. Une chapelle en pierre de taille et à bossages sépare les deux ailes principales.

À l’arrière de l’aile est se trouve un pensionnat à croupes d’inspiration géorgienne construit entre 1830 et 1836. Les façades sont en pierre à moellons et la toiture est revêtue de tôle et percée de lucarnes à pignon. À l’extrémité ouest, implanté en retrait, se trouve l’aile des dortoirs construite en 1907.. Ce bâtiment est ornementé d’un parapet triangulaire dominé par une croix, d’une corniche moulurée, d’une niche contenant une statue, de chaînages d’angle et d’un portique en bois avec fronton. Ces bâtiments sont situés dans l’îlot compris entre les rues Saint-François-Xavier, des Ursulines, Sainte-Cécile et Hart et font partie de la grande propriété des Ursulines. Une partie du monastère des Ursulines est située dans le site patrimonial de Trois-Rivières.

La valeur patrimoniale du monastère des Ursulines repose notamment sur son intérêt historique, ainsi que sur son architecture qui témoigne des tendances dans l’architecture religieuse québécoise au XIXe siècle. La valeur patrimoniale du monastère réside en outre dans son ancienneté. Certaines parties sont tricentenaires puisque les murs de pierre ont résisté aux incendies successifs de 1752 et 1806. D’autre part, la plupart des constructions datent du XIXe siècle, dont la chapelle et le pensionnat.

Adresse du Monastère des Ursulines de Trois-Rivières :

700, rue des Ursulines
Trois-Rivières

monastere_ursulines

Monastère des Ursulines de Trois-Rivières. Photo : GrandQuebec.com

Rue des Ursulines

Rue des Ursulines

Rue des Ursulines en face du monastère. Photo : GrandQuebec.com

Monastère des religieuses ursulines

Monastère des religieuses ursulines

Monastère des religieuses ursulines à l’aube du XXe siècle, gravure de l’époque

1 commentaire

  1. Claire loranger

    2015/10/22 at 2:02

    bonjour,j’aimerais passer une semaine dans votre Monastère est -ce possible ?dans le silence !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>