Mauricie

Jardin des Ursulines de Trois-Rivières

Jardin des Ursulines de Trois-Rivières

Le jardin des Ursulines

En 1633, le jardin des Ursuline fait partie d’une terre de deux cents arpents concédée à Jacques Hertel. En 1699, il est vendu à Monseiguenr de Saint-Vallier, évêque de Québec, puis cédé à la communauté des Ursulines. Au cours des années, les religieuses lui ont conservé la fonction de jardin.

Quelques bâtiments y sont construits à diverses époques. Les archives mentionnent l’existence d’une maison appartenant probablement au cultivateur du jardin de 1720 à 1830. On note également une écurie en 1725, une étable et deux petits bâtiments en 1851.

Un ravin occupe la partie ouest du jardin entre 1700 et 1900. La fonte des neiges et des glaces serait à l’origine de cette dépression. Ce ravin a probablement servi de dépotoir au fil des ans. Il est remblayé au début du XXe siècle.

À la fin des années 1970, le site est utilisé comme jardin communautaire. La Ville l’acquiert en 1984. L’année suivante, elle y effectue des sondages archéologiques. Le jardin des ursulines est aménagé en parc public, en 1986.

Maison William Richie

Maison William Richie

William Richie a construit cette magnifique résidence en 1917. Photographie de l’époque

Jardin des Ursulines

Jardin des Ursulines

Aux origines de l’histoire de Trois-Rivières, l’emplacement actuel du jardin des Ursulines n’est pas compris à l’intérieur de la ville de Trois-Rivières. En 1650, une première palissade enferme la ville naissante dans un espace compris entre le Platon, le jardin des Ursulines, le fleuve et la rue Saint-Pierre. De nouvelles palissades sont construites en 1685. Il faudra attendre 1704 pour que le jardin et le couvent des Ursulines soient intégrés à l’intérieur des murs de la ville, incendiés en 1752. Les dernières fortifications sont construites à l’été 1760 après la prise de Québec. Jardin des Ursulines. Photographie : © GrandQuebec.com

Fortifications de Trois-Rivières

Fortifications de Trois-Rivières

Les fortifications de 1704. A. Levasseur de Néré. Archives nationales d’autre mer, Fonds du Dépôt des fortifications des colonies, dossier Amérique septentrionale

Monument aux Ursulines

Monument aux Ursulines

Hommage aux Ursulines. Hommage aux pionnières. Le 10 octobre 1697, ont débarqué en ce lieu sœur Marie Drouet et ses compagnes venues jeter à Trois-Rivières les fondements de l’œuvre admirable des religieuses ursulines. Photo : GrandQuebec.com 



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>