Hellene de Sutaa

Vivre et revivre

Vivre et revivre

Vivre et Revivre

 

Yaku avait eu cette drôle d’impression… non, c’est insensé…

Ridicule même. Absurde. Mais certains points la faisaient tendre vers quelque chose de plausible. C’était ces mêmes détails de sa journée, ceux qui l’assaillaient avec rigueur autant par leur clarté que leur cohérence, qui revenaient à son esprit alors qu’il s’allongeait dans son lit miteux. Nul besoin de spécifier que ces questionnements nocturnes n’étaient pas le meilleur des somnifères. Il promenait son regard de bord à bord de la pièce, la plupart du temps d’ombres à ombres et de néants à néants, et ne parvint à trouver le sommeil qu’après une lutte éprouvante.

Les jours qui suivirent avaient ces mêmes allures de rêve fuyant, aux réactions distantes et troubles qu’il ne parvenait à s’expliquer. Souvent il s’agissait aussi d’absence de réactions, qui par leur inexistence amenaient ce quelque chose de l’au-delà. Cette idée saugrenue qui l’avait heurté plus tôt, mais qu’il avait écartée aussitôt, devenait de plus en plus crédible. Leurs yeux exorbités lorsqu’il arrivait face à eux. Ce petit garçon au regard fragile et sa sœur à la robe couleur lilas qui tous deux avaient pris la fuite lorsqu’il leur avait demandé quel jour on était. Cette vieille dame, dont les genoux avaient flanché et que l’on avait dû soigner d’urgence.

illustration vivre et revivre Copyright © Hellene de Sutaa

 

Oui, Oui !!! Tout cela avait du sens ! Mais un sens macabre. Non, il repoussa cette éventualité à nouveau. Peut-être que les écrits de Marthes l’empêchaient de maintenir ses deux pieds dans le réel.

Pour lire la suite :

vivre_et_revivre.pdf

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>