George

L’automne canadien

L’automne canadien

L'automne canadien

Le texte a été composé par ma fille, je n'en suis pour rien, mais il est tellement poétique…

Partout l’automne est une saison mélancolique et douce, mais nulle part au monde elle n’égale la douce splendeur qu’elle étale au Canada.

C’est la saison transitoire qui nous repose des ardeurs cuisantes d’un été implacable et qui nous prépare aux rigueurs d’un long hiver. Les automnes canadiens sont délicieux, les fleurs tardives sont abondantes et réjouissent les regards par la diversité de leurs nuances. Aussi les femmes se font-elles des moissons journalières pour orner les maisons qui s’égayent de ces bijoux végétaux. Toute la nature semble s’être vouée à la parure de la terre en cette saison idéale. Les feuillages quittent leur livrée verte pour revêtir toutes les teintes de la palette du plus passionnée coloriste.

Partout où le regard se pose, dans les champs, dans les bois, dans les sentiers ou dans les jardins, c’est comme un semis d’or, de pourpre, d’émeraude et de topaze.

Les arbres et les arbustes portent sur leurs branches les tons les plus variés, allant de l’écarlate au vert myrte, en passant par le roux, le jonquille, le soufre, le rubis et mille nuances mixtes qui font de nos campagnes et de nos paysages accidentés un immense kaléidoscope aux vues incessamment changeantes et merveilleuses.

Après ce temps de douceur reposante, l’hiver peut venir. Nous avons dans l’esprit et dans le cœur un souvenir et une espérance qui nous en feront aisément supporter les rigueurs.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>