Littérature

Dans cette section, vous pouvez apprécier les oeuvres écrites par nos auteurs, qu'elles soient grandes, petites ou polymorphes.

Celles et ceux qui aimeraient voir leurs nouvelles, récits, mémoires ou poésies placés sur ce site, envoyez-nous vos oeuvres. La seule condition qui s'applique: le sens commun. Des jeunes nous lisent tous les jours, ainsi que des personnes de différentes ethnies. L'espace n'est pas extensible à l'infini, et il ne s'agit pas non plus d'une tribune politique, religieuse ou autre. Alors, réfléchissez avant de nous envoyer une diatribe sur votre voisin.

Nous vous proposons également des projets d'écriture, la saga interactive par exemple, ou encore l'Opération 7 Boules de neige. Venez donc nous lire … et surtout écrire ! 

Literature

In this section, you can appreciate the works written by our authors, whether they are large, small or assorted.

Those who would like to see their short stories, recitals, memoirs or poetry displayed on the site, send us your works. The sole condition that applies: the common direction. The youth read us everyday, as well as individuals of different ethnic groups. Space is limited, and it is not a political or a religious forum. Therefore reflect before sending us an anecdote about your neighbour.

We suggest writing projects, interactive sagas for example, or even Operation 7 Snowballs. So come and read us … and above all write!

Les résultats de la saga 

Après une étude approfondie des textes, le comité de lecture a choisi le chapitre 2 proposé par Michelle B. En effet, la description détaillée des personnages, le rythme de l'intrigue, le style, et un sens certain de l'absurde en font une composition tout a fait originale. Nous espérons un chapitre 3 tout aussi captivant. 

Nous savons (enfin !) où en est Malcolm à l’aube de cette nouvelle année, mais que se passera-t-il ensuite chez Wordalive ? Mystère et boule d'adoncque

et à propos de boules, signalons une nouvelle activité : l'Opération 7 Boules de neige aura lieu du 07 janvier au 07 mars 2007. LA BOULE EST DANS VOTRE CAMP !

Pour en savoir plus… 7 Boules de neige

monument millenaire

Monument millénaire. Photo : © Rivière-à-Pierre

Les Résultats de l'Opération Boules de neige :

Et la bataille de boules continue… inexorablement.

Semaine 7 : la septième boule a été lancée figeant Une attente dans cette page. Entre l’essai et le récit, ce texte dense propose une réflexion sur la création en forme de clin d’œil aux autres boules. Par un jeu de miroirs complexe dans le regard de l’autre, l’espace fragile du choix matérialisé en une bulle se créée et s’évanouit tout en suggérant une infinités de mondes possibles. Toutes nos félicitations à Michelle Bourque pour cette "bulle de neige" philosophique.

Semaine 6 : la sixième boule a été lancée égrenant la musique de l'hiver dans cette page Sans paroles, mais avec des pas. L'équipe d'archivistes chevronnés de Grandquébec a en effet retrouvé cet extrait de la bande originale du célèbre court-métrage du même nom.

Semaine 5 : la cinquième boule a été lancée, projetant sept Boules de zen dans cette page. La grosse bordée de ces derniers jours ne vous a probablement pas laissé le loisir de nous envoyer une boule, aussi avons-nous fait appel à l'équipe d'archivistes de Grandquébec qui a retrouvé ces haïku d'hiver. 

Enfoui dans la bordée !

la pelle dans les mains glacées

écriture non née

Semaine 4 : la quatrième boule de neige a été lancée, éclaboussant de Nivôse cette page. 

Grandquébec a les boules, car Grandquébec n’a pas de boule. Pour ne pas la perdre, la boule… Envoyez vos dons de mots à gvba@grandquebec.com. Merci.

Semaine 3 : La troisième boule a été lancée infiltrant Un hiver, un Sisyphe dans cette page. C'est sans doute en raison du peu de neige ces jours derniers, que nous n'avons reçu aucune boule de la part de nos lecteurs. Aussi avons-nous fait appel à l’équipe d’archivistes de Grandquébec qui a retrouvé cette vieille Légende du Pays-d’en-deçà. Le texte de cette légende nous a semblé fort en rapport avec les photographies mais nous soumettons ce texte à vos commentaires éclairés et incisifs.

Semaine 2 : La deuxième boule a été lancée parsemant de Neige cette page. Sur une page blanche qui n’est pas blanche, la neige estompe peu à peu une vie de plus en plus diaphane. Tout commence comme une fin. L’absence, le silence, la confusion spatiale ne peuvent mener qu’à une immobilité sourde. Pourtant, dans cet univers contracté, du fond des trous blancs de cette inertie hibernale, on sent vibrer une vie intérieure. Et tout finit comme un commencement. Toutes nos félicitations à Jean-Marc Lafrenière pour ce poème aux accents cosmogoniques.

L'auteur a publié : L'Autre Versant, Éditions Chemins de plume, Nice, 2005.
Photomaton, Éditions en ligne, Villeure-Banne, 2006.
à paraître : Parce que, Éditions Chemins de plume, Nice, 2007.

Semaine 1 : La première boule a été lancée gravant ces Fissures dans une page. Un rapport étroit avec les photographies tout au long du récit, la verticalité d'un regard qui descend de la fenêtre en croisant la fumée montant d’une tasse de thé bien chaude, l’horizontalité du temps qui passe lentement contribuent à construire un espace à la mélancolie veloutée et enveloppante. Toutes nos félicitations à Hélène Barkovic qui a rempli sa mission avec brio !

Notre bibliothèque :

2 Comments

  1. Dan Labelle

    2010/07/22 at 3:42

    Un tout nouveau livre « Le dernier testament de l’Occident » est sorti en février 2010.

    Ce livre explique en détail la situation de la décadence mortelle en Occident.
    Ce produit littéraire est inédit et est le seul sur le marché actuellement qui est capable d’expliquer concrètement le fonctionnement de la décadence, ses causes, ses résultats et ses conséquences.

    Par la culture évolutive, l’auteur propose une riposte en règle contre la décadence.
    Ce livre est plus qu’un simple essai puisqu’il est basé sur une solide bibliographie de scientifiques et d’historiens hautement reconnus et des références journalistiques.

    Ce produit littéraire contient 450 pages avec graphiques et fait le lien entre les lois de l’évolution, le chaos, la régression, l’histoire, l’instinct de survie et la culture évolutive.
    Cette œuvre littéraire très précise est basée sur les références bibliographiques, la pensée philosophique (philosophie), les sciences humaines et l’analyse politico-sociale.

    Toute personne consciente et intéressée à mieux connaître ce qui ne va plus en Occident saura apprécier ce livre hautement consistant et très révélateur.

    Nous vous invitons à consulter le site internet pour obtenir toutes les informations sur ce livre unique et inédit de la décennie 2010 : http://www.ladecadence.ca

  2. Emmanuel

    2012/03/06 at 4:36

    L’incontournable étranger

    Le pays Québec et la littérature migrante

    « … Québécité – québécitude – je suis autre » (Régine Robin, La Québécoite, 1983)

    L’un des phénomènes importants de la littérature québécoise est la publication d’œuvres, plus particulièrement des romans, d’auteurs immigrés au Québec ou de « néo-Québécois » qui ont choisi le français comme langue de communication artistique.

    Cette littérature que l’on nomme « littérature migrante » prend l’ampleur au Québec au milieu de la décennie 1980, au moment même où s’affirme une pensée ouverte vis-à-vis des communautés culturelles de la province.

    La présence d’immigrants dans la littérature franco-canadienne s’est toujours manifestée, mais il s’agissait surtout de francophones venus de France ou de Belgique (le cas de Louis Hémon, auteur de Maria Chapdelaine n’est qu’un exemple) ou d’écrivains qui avaient reçu une éducation en français.

    Mais c’est au milieu des années 1980 qu’on devient plus réceptif au regard et au discours de l’immigrant. En fait, au seul plan démographique, l’immigration joue un rôle de repeuplement de premier ordre. Alors, les apports de ces nouveaux arrivants au Québec comptent pour beaucoup dans l’enrichissement culturel du Canada.

    Plusieurs écrivains font état de leur condition d’immigrants dans leurs œuvres. Ils soulèvent les questions d’intégration à une communauté que l’on dit « tricotée serrée » et d’adaptation à une nouvelle culture, parfois méfiante devant l’étranger.

    On peut citer Sergio Kokis, écrivain brésilien; l’Italien Marco Micone; Antnio D’Alfonso (pourtant, d’origine italo-québécois, né à Montréal), la Chinoise Ying Chen, le Français Michel van Schendel; Alain Horic, né à Kulek Vacuf, en Bosnie; Anne-Marie Alonzo, immigrée au Canada de l’Égypte à l’âge de douze ans, Marilu Mallet, cinéaste et écrivaine native de Santiago-de-Chili), Marie Cardinal, « pied-noir » (les Français installés en Afrique du Nord), née en Algérie; Régine Robin-Maire (née Rivka Ajzersztejn, d’origine polonaise-juive et née de France) et plusieurs autres auteurs néo-Québécois qui doivent composer avec un tout autre monde que celui que les a vus grandir. Toute réflexion sur le métissage et la transculture faite, ces écrivains et poètes ont dû apprendre à se détacher d’un milieu scolaire et familial qui retardait leur pleine intégration à la société d’accueil.

    La nouvelle littérature migrante ne connaît pas les frontières. Elle nous fait participer à tous à une expérience interculturelle permettant de mieux saisir la complexité de civilisations différentes de la société traditionnelle québécoise, tout en mesurant leurs points de convergence et de divergence avec la culture franco-canadienne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>