Ligne du temps : XXI siecle

Décès (2000-2014)

Décès (2000-2014)

Décès, période du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2013

2000

22 janvier 2000 : Anne Hébert, célèbre écrivaine québécoise est décédée à l'Hôpital Notre-Dame de Montréal (née à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier (alors Sainte-Catherine-de-Fossambault), le 1er août 1916. Elle débute sa carrière d'écrivaine au milieu des années 1930. Elle écrit pour Radio-Canada et pour l'Office national du film. Elle publie régulièrement romans, poèmes, nouvelles, pièces de théâtre. Parmi ses oeuvres les plus connues on peut citer Le Torrent (1950), le Tombeau des rois (1953), Kamouraska (1970), Le Premier Jardin (1992), L'Enfant chargé de songes (1992), Aurélien, Clara, Mademoiselle et le Lieutenant anglais (1995). Elle s'installe en France après plusieurs séjours en France, et elle y écrit la pièce de théâtre La Cage et l'Île de la demoiselle (1990). De nombreux pris soulignent son oeuvre.

6 mars 2000 : S’éteint à Montréal Marcel Pepin, dirigeant syndical. Né dans la même ville le 28 février 1926 et issu d'un milieu modeste, il devient une figure de proue du monde syndical québécois. Il milite au syndicalisme dès ses études à l'École des sciences sociales de l'Université Laval de Québec. De 1949 à 1961, il agit comme négociateur à la Fédération nationale de la métallurgie. Il accède au Comité exécutif de la CSN en 1961 Il est élu président de la CSN en 1965. Il est le premier Canadien à diriger une organisation syndicale internationale : il est président de la Confédération mondiale du travail (CMT) de 1973 à 1981. De 1980 à 1990, il enseigne à l'École des relations industrielles de l'Université de Montréal, où il collabore à la création de la Fédération québécoise des professeures et professeurs d'université.

8 mai 2000 : Meurt à Montréal André Fortin (né le 17 novembre 1962 à Saint-Thomas-Didyme), surnommé Dédé Fortin, musicien, chanteur, multi-instrumentiste, cinéaste et acteur. Il est le membre fondateur et meneur du célèbre groupe musical Les Colocs, très populaire grâce à son dynamisme et son attitude festive. Il était un artiste engagé, notamment auprès du mouvement souverainiste du Québec. Les Colocs enregistrent d'ailleurs un album live intitulé Atrocetomique qu'ils lancent le soir même du référendum, le 30 octobre 1995 au Spectrum, à Montréal. Il est déçu par la victoire de justesse du « non » au référendum. Il a envoyé un poème intitulé La Comète à son gérant la veille de sa mort. En 2009, les membres restants des Colocs se sont réunis pour mettre en musique ce texte. En 2009, le film "Dédé à travers les brumes" de Jean-Philippe Duval est sorti en salle.

28 août 2000 : Meurt Léa Roback, syndicaliste, militante communiste et féministe. Née à Montréal, le 3 novembre 1903, au sein d’une famille d’immigrants juifs polonais, elle grandit à Beauport. Grande lectrice et férue de littérature française, elle étudie cette discipline à l’Université de Grenoble en France. En 1935, elle tient la première librairie marxiste de Montréal – le Modern Bookshops sur la rue de Bleury. En 1936, elle travaille au service de l’éducation de l’Union Internationale des ouvrières du vêtement pour dames, mieux connu sous le nom d’Union de la robe. En 1941, elle organise le syndicat de RCA Victor. Dans les années 1960, elle devient membre du collectif La Voix des femmes. Elle combatte contre le racisme et l’intolérance, elle est aux côtés des Canadiens Français, des Juifs, des Noirs sud-africains et de toutes autres minorités. Elle fait fi des tabous et cultive des amitiés sincères avec des homosexuels. Sa mémoire est perpétuée par le travail de La Fondation Léa-Roback créée en 1993. Le centre Léa-Roback de Montréal pour la recherche sur les inégalités sociales de santé est nommé en son honneur, tout comme la Maison Parent-Roback dans le Vieux-Montréal. Sophie Bissonnette a réalisé un documentaire sur sa vie en 1991. Elle est faite Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2000. La rue Léa-Roback se trouve à Montréal, dans le quartier Saint-Henri.

28 septembre 2000 : Meurt à Montréal Pierre Elliott-Trudeau,  homme politique canadien qui exerça les fonctions de premier ministre du Canada à deux reprises : du 20 avril 1968 au 3 juin 1979, puis du 3 mars 1980 au 30 juin 1984. Il influença fortement la politique canadienne par diverses interventions. Né le 18 octobre 1919 à Outremont sur l'île de Montréal, il fait ses études au Collège Brébeuf, à la faculté de droit de l’Université de Montréal, à l’Université Harvard au Massachusetts, où il étudie l’économie politique, à la London School of Economics. Il se lance en politique fédérale dans les années 1950. L'aéroport international de Montréal porte son nom. Une rue ainsi qu'un parc de Montréal ont aussi été nommés en son honneur. En Allemagne, une école bilingue doublée d'un collège bilingue a été baptisée de son nom à Magdeburg (Saxe-Anhalt).

7 octobre 2000 : Décès à Montréal de Denis Vanier, poète, auteur de plusieurs recueils de poésie. Il fut critique littéraire à "Mainmise" (1976-1978), scénariste à Radio-Québec (1975), recherchiste aux Éditions de l'Aurore (1978). Il était né le 27 septembre 1949, à Longueuil.

2001

16 mars 2001 : Est morte à Brossard Juliette Huot, une actrice célèbre, née le 9 janvier 1912 à Tétreaultville. À partir de 1944, elle commence sa carrière burlesque. Elle sera aussi de la scène effervescente des cabarets de Montréal et se produira dès 1949, Au Faisan Doré (de Jacques Normand et Jean Rafa), accompagnée à l'époque par Juliette Béliveau. Juliette Béliveau et Juliette Huot y présentent le fameux sketch Les Deux Jumelles. La télévision lui permet de se distinguer dans les émissions Cré Basile et Symphorien de Marcel Gamache, Grand-papa de Janette Bertrand et Peau de banane de Guy Fournier. Elle joue dans plusieurs films et elle a écrit des livres de recettes culinaires.  En 1988, elle est faite Chevalier de l'Ordre national du Québec. Elle a succombé à un cancer généralisé au centre de soins palliatifs Marcelle-Ferron. La Maison Juliette-Huot à Oka, une maison de vacances pour personnes âgées, est baptisée ainsi pour honorer leur marraine à vie.

2 avril 2001 : Décède à Kirkland Charles Daudelin, sculpteur, peintre et dessinateur, auteur du dessin du Retable de la chapelle Sacré-Cœur de la basilique Notre-Dame de Montréal, des Œuvres dans le Carré Viger à Montréal, des jointures en aluminium à la station Mont-Royal, des grandes grilles sculpturales à la station Langelier dans le métro de Montréal, de l’oeuvre Embâcle, une sculpture sur la Place du Québec à Paris, de l’Éclatement II, sculpture-fontaine en face de la Gare du Palais à Québec. Le Musée national des beaux-arts du Québec consacre une salle permanente à l’œuvre de Charles Daudelin. Il était né le 1er octobre 1920.

24 juillet 2001 : Meurt à Montréal Georges Dor (né sous le nom de Georges-Henri Dore, le 10 mars 1931, à Drummondville) essayiste, compositeur, dramaturge, chanteur, poète, traducteur, réalisateur de théâtre. Il commence à chanter professionnellement en 1965 . Il continue à se produire en tant que chanteur jusqu'en 1972 et enregistre jusqu'en 1978. Il travaille ensuite principalement pour le théâtre et la télévision, produisant et écrivant des pièces et romans télévisés. Il écrit plusieurs romans et publie des recueils de poésie, parmi d'autres œuvres artistiques.

19 novembre 2001 : Décès, à Montréal, de Marcelle Ferron, peintre et artiste verrier. Membre du mouvement d’art des Automatistes, fondé par Paul-Émile Borduas, elle signe le manifeste le Refus global, en 1948. Entre 1953 et 1966, elle travaille à Paris pendant dans le dessin et la peinture, tout en s’introduisant à l’art du vitrail. L’un de ses vitraux les plus célèbres est celui de la station de métro Champ-de-Mars de Montréal, l'une des premières œuvres non figurative à être installée dans le métro. Elle était née à Louiseville, le 29 janvier 1924.

2002

12 mars 2002 : Meurt à l’Île-aux-Grues Jean-Paul Riopelle (près de Montmagny, peintre, sculpteur, graveur. Né à Montréal le 7 octobre 1923, il étudie la peinture dès l’âge de 6 ans. Dans les années 1940, il est l’élève de Paul-Émile Borduas à l’École du Meuble. Il est l’un des signataires du manifeste le Refus global et devient Automatiste. Dans les années 1950, il séjourne à Paris. Après avoir rencontré le succès en France, il revient au Québec. Son œuvre la plus célèbre est l’Hommage à Rosa Luxembourg. La place Jean-Paul-Riopelle a été aménagée en face du Palais des Congrès de Montréal, où on voit son œuvre La joute.

18 juillet 2002 : Succombe à une crise cardiaque à L’Assomption Louis Laberge, chef syndical québécois, président de la Fédération des travailleurs du Québec de 1964 à 1991. Il était né à Ste-Martine, le 18 février 1924 Mécanicien en aéronautique de formation, il devient membre de l’Association internationale des machinistes (AIM-FTQ), alors qu'il travaille à l'usine de Canadair de St-Laurent. Il gravit les échelons et devient vice-président régional de la FTQ en 1958, vice-président en 1962. Il accède à la présidence de la centrale deux ans plus tard. Au cours de son mandat de 27 ans à la tête de la FTQ, il est de toutes les luttes ouvrières des turbulentes années 1960 et 1970. En 1983, il est le président-fondateur du Fonds de solidarité FTQ, un fonds d'investissement destiné à créer et maintenir des emplois et d'aider la croissance des entreprises québécoises6. Il est nommé Officier de l'Ordre national du Québec en 1988.

17 septembre 2002 : Meurt André Rousseau, homme d'affaires et homme politique. Dès l’âge de 16 ans, il collabore aux entreprises de son père. De 1935 à 1940, il travaille chez Dufresne Engineering. De 1940 à 1950 il est vice-président de la compagnie Electrical Manufacturing Limited à Montmagny. Il fonde en 1950, Rousseau Métal inc., puis dans les années 1970, Moto-Kometik. Il est aussi, de 1950 à 1960, directeur de Paul Dumont Ltée de Saint-Romuald et d'Artistic Decalcomania de Montréal. Il est secrétaire de la Fédération libérale du Québec en 1956, puis en devient le président en 1957 et 1958. En juin 1960, il est élu député du parti libéral du Québec à l'Assemblée législative du Québec dans le comté de Montmagny-L’Islet. En juillet, il est nommé ministre de l’Industrie et du Commerce dans le gouvernement Jean Lesage. Il réalise plusieurs projets tels que la mise sur pied d’un Bureau de la recherche économique et d’un Bureau de statistiques, le financement de la création du Centre de l’organisation scientifique de l’entreprise (Cose), la création de la Loi des fonds industriels municipaux, le découpage du Québec en régions, l’installation de délégués du ministère de l’Industrie et du Commerce dans chacune d’elles et, la création des Conseils économiques, ancêtres des actuels Conseils régionaux de développement, les CRD. Sur le plan international, il réussit à étoffer les équipes économiques des premières délégations extérieures du Québec, soit celles de New York, Londres et Paris.

2003

19 mars 2003 : Meurt Émile Genest, acteur et animateur de radio. Tout jeune homme, il s'engage dans la Marine royale canadienne. Puis, il devient commentateur sportif à la Radio-Canada, en anglais et en français. Il décroche le rôle de Napoléon, l'aîné de la famille Plouffe, qu'il interprète d'abord à la radio, en 1952, puis dans la série Les Plouffe, la série CF-RCK et La Pension Velder. Il déménage aux États-Unis, où il interprète de nombreux rôles  dans le cinéma et dans plusieurs séries télévisées comme Gunsmoke, Route 66, Ironside, Daniel Boone, Perry Mason, The Fugitive, The Virginian et Mission Impossible. De retour au Québec, il participe à quelques téléromans : Le Paradis terrestre (1968-1972), Dominique (1977-1979), Les As (1977-1978), Monsieur le ministre (1982-1986), entre autres. Il joue aussi dans un film de Claude Lelouch, À nous deux. Il était né le 27 juillet 1921.

16 juin 2003 : Décès à Montréal de Pierre Bourgault, mort des suites d'un cancer du poumon. Né le 23 janvier 1934, il a été fervent défenseur de la langue française et l’un des pionniers du mouvement indépendantiste québécois. Le 21 juin 2003, il a eu droit à des funérailles laïques à la Basilique Notre-Dame de Montréal.

17 août 2003 : Décès de Roland Giguère (décédé à Montréal), lauréat de nombreux prix littéraires. Ses publications incluent Le défaut des ruines est d'avoir des habitants (1957, Lieux exemplaires (1957), Adorable femme des neiges (1963), L`Âge de la Parole (recueil de ses poésies, prix Québec-Paris et Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal en 1966), La main du bourreau finit toujours par pourrir (1969), La main au feu (1973), Illuminures : poésie et sérigraphie (1988), Cœur par cœur (2004). Il était né le 4 mai 1929.

26 septembre 2003 : Mort à Montréal de Jean-Pierre Ronfard , né le 14 janvier 1929 à Thivencelles  (France), metteur en scène, professeur, animateur de théâtre, comédien. Il émigre au Québec en 1960. Il est nommé directeur de l’École de Théâtre en 1966. Il créé en 1975, avec d'autres comédiens, le Théâtre expérimental de Montréal et en 1981, il créé, avec ses collègues, Espace Libre dont il est un des principaux animateurs.

2004

21 févier 2004 : Meurt à Montréal Guido Molinari, né le 12 octobre 1933 à Montréal, artiste peintre, sculpteur. Il fait ses études à l’École des beaux-arts de Montréal, puis à l’École d’art et de design du Musée des beaux-arts de Montréal. Ses séries Hard Edge aux bandes verticales colorées des années 1960 lui valent une renommée internationale. Les combinaisons de couleurs soigneusement sélectionnées créent l’illusion de profondeur dans ses peintures. Il travaille principalement sur toile avec de la peinture à l’huile ou acrylique. En 1968, il remporte un prix à la Biennale de Venise. En 1971 il est fait Officier de l’Ordre du Canada. En 1980 il reçoit le prix Paul-Émile-Borduas. Son oeuvre est présentée dans de nombreuses expositions individuelles et collectives au Canada, aux États-Unis et en Europe.

13 juin 2004 : Meurt Gilles Dorion, professeur à la Faculté des arts de l’Université Laval, conférencier et professeur invité dans nombre d’universités sur quatre continents, où il a fait la promotion de la littérature et de la culture québécoises. Défenseur de la langue française, il a été président de l’Association québécoise des professeurs de français et vice-président à la Fédération internationale des professeurs de français. Il a dirigé la revue Dialogues et culture et la revue Québec français. Il a mérité plusieurs honneurs et distinctions : chevalier et officier des Palmes académiques, membre de l’Ordre des francophones d’Amérique, Médaille Albert-Ludwing (Université de Freiburg-im-Breisgau en Allemagne) en 1992. Il était né le 21 novembre 1929, à Limoilou, ville de Québec.

24 décembre 2004 : Meurt à Montréal Edmund Alleyn (né le 9 juin 1931 à Québec), artiste peintre. Né dans la communauté anglo-irlandaise, il séjourne en France de 1955 à 1970. De retour au Canada, il expose régulièrement dans les musées du Québec, de l’Ontario et de New York. Au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke en 2004, il présente son ultime série Les Éphmérides qui comprend douze grands formats sur toiles ainsi que des lavis.

2005

13 janvier 2005 : Décès de Jacques Tonnancour, peintre et professeur de peinture québécois, auteur du manifeste Prisme d’Yeux, né le 3 janvier 1917, à Montréal.

14 janvier 2005 : S’éteint à Lévis Edwin Bélanger. Violoniste, chef d’orchestre, pédagogue, premier directeur musical et artistique de l’Orchestre symphonique de Québec. Né à Montmagny le 18 novembre 1910, il étudie la musique à Québec, en France et en Angleterre. Dès son retour au Québec, il prend la tête du Cercle philarmonique de Québec en plus de figurer parmi les instrumentistes de la Société symphonique de Québec. En 1942, les deux organismes se fusionnèrent pour former l’Orchestre symphonique de Québec. Il est également chef de la musique au Royal 22e Régiment de 1937 à 1961. À l’OSQ il assume différentes fonctions, en plus de celle d’instrumentiste, jusqu’en 1984. Il est également professeur au Conservatoire de musique de Québec, juge de concours, propriétaire d’un magasin d’instruments de musique et président de l’Académie de musique du Québec. L’Université de Québec lui décerne un doctorat honorifique en 1984. L’auditorium de Montmagny a été nommé en son honneur en 1993.

21 février 2005 : Décède à Kingston, en Ontario, Gérard Bessette, écrivain, professeur, dramaturge, poète, critique littéraire. Plusieurs prix couronnent son œuvre. Il était né le 25 février 1920, à Sainte-Anne-de-Sabrevois (Iberville, secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu).

1er juin 2005 : Décès de Kenneth Fraser, homme politique. Il est élu conseiller municipal de Dundee en janvier 1954 et il occupe ce poste jusqu’au septembre 1958. Il est candidat libéral défait dans Huntingdon en 1960 et en 1962. Il est élu député libéral dans Huntingdon en 1966. Réélu en 1970 et en 1973 et défait en 1976. Il est décédé le 1er juin 2005 et inhumé au cimetière Zion à Dundee. Il était né le 17 octobre 1917, à Dundee.

11 juin 2005 : Mort à Laval d’Anne-Marie Alonzo, poète, éditrice, critique d’art, journaliste, écrivaine. Il arrive au Québec en 1963, à l’âge de 11 ans, avec sa famille. Elle obtient un doctorat en études françaises de l’Université de Montréal en 1986 et ensuite elle est collaboratrice aux revues La Nouvelle Barre du jour, Possibles, Des Femmes en mouvement et Spirale. Elle signe une vingtaine de titres, pour la plupart des recueils de poèmes. Elle a fondé la compagnie de théâtre Auto/Graphe (avec Myrianne Pavlovic et Mona Latif-Ghattas), des revues de poésie et de littérature, Estuaire et Trois (avec Richard Boutin et Alain Laframboise), et A.M.A., une entreprise de livres-cassettes. Son recueil de poèmes Bleus de mine, a gagné le prix Émile-Nelligan en 1985. Elle était née à Alexandrie en Égypte, le 13 décembre 1951.

13 septembre 2005 : Mort de Jacques O’Bready, avocat, politicien, gestionnaire, maire de Sherbrooke. Diplômé en droit de l'Université de Sherbrooke (1959), il devient maire en 1974 pour deux mandats. Il était 15 juin 1936, à Sherbrooke.

29 novembre 2005 : Décède à Montréal Noël Audet, poète, romancier, enseignant. Diplômé de l’Université Laval (1962), puis de la Sorbonne (1965), il est professeur à l’UQAM. Il enseigne dans d’autres pays et participe à plusieurs revues littéraires. Il a écrit de nombreux romans à succès et a obtenu de nombreux prix littéraires. Il était né à Maria (Bonaventure, Gaspésie), le 23 décembre 1938.

31 décembre 2005 : Meurt à Cape-Dorset Osuitok Ipeelee (connu sous le nom d’Oshaweetok B) sculpteur et graveur en pierre. Sculpter dans la pierre des traits d’une telle finesse et fragilité est un exploit singulier pour tout artiste, puisque la pierre peut à tout moment se briser. Il agissait à titre de « gardien des pierres à sculpture ». Il acquiert une renommée exceptionnelle et il accumule un grand nombre d’honneurs. Ses oeuvres font partie de collections privées et de musées d’art partout dans le monde. Il était né le 23 octobre 1922 à Cape-Dorset.

2006

20 mars 2006 : Décède à Longueuil Maurice Raymond, artiste peintre. Né le 23 juillet 1912 à Saint-Henri (Montréal), il fait ses études à l’École des beaux-arts de Montréal. En 1945, au Concours artistique de la province de Québec, il est lauréat du premier « Grand Prix de Peinture » avec le Christ en croix acquis par le Musée national des beaux-arts du Québec. Il entreprend des recherches sur la couleur en 1970 qui déboucheront sur la publication, en 1977, de Fixité relative des principales matières picturales. En 1956, il est membre fondateur de l’Association des Artistes Non-Figuratifs de Montréal. En 1966 il est cofondateur de la Société des Artistes professionnels du Québec (depuis 1983 : Conseil des Artistes Peintres du Québec). Ses recherches sur la couleur l’amènent à joindre l’Inter-Society Color Council (États-Unis) en 1970 puis, en 1972, à devenir membre fondateur de la Société Canadienne pour la Couleur dans les Arts, l’Industrie et la Science et ensuite à être cofondateur du Centre québécois de la Couleur. En 1978 il est élu à l’Académie Royale des Arts du Canada. Ses œuvres sont représentées dans les collections privées et publiques dont celles du Musée du Québec à Québec, du Musée des Beaux-Arts de Montréal, de la Galerie Nationale du Canada à Ottawa, du Musée d’art contemporain à Montréal, du Musée d’art de Joliette et du Musée de Lachine.

18 avril 2006 : Naît Mercedes Palomino, actrice, directrice de théâtre. Née à Barcelone, en Espagne, le 2 février 1913, elle déménage au Canada en 1947 et prend la nationalité canadienne en 1953. Elle était co-fondatrice du Théâtre du Rideau Vert avec sa compagne Yvette Brind’Amour. Elle a assuréla direction de son théâtre pendant plus de cinquante ans. D’une énergie hors du commun, elle a été présidente du Centre international canadien du Théâtre (1970-1971), membre du bureau des Gouverneurs de l’École nationale de Théâtre du Canada (1969-1982), présidente de l’Association des Directeurs de Théâtre (1971-1985) et présidente des Théâtres associés (1986-2003).

21 mai 2006 : Décès à Sherbrooke de Pierre Gobeil, acteur, né à Grand-Mère le 23 mars 1938. Il est connu par ses nombreux rôles dans le cinéma et la télévision. Il est décédé à la Maison Aube-Lumière à Sherbrooke, des suites d’un cancer du poumon. (Ne pas confondre avec Pierre Gobeil, écrivain, natif de Chicoutimi et né en 1953).

23 juillet 2006 : Décès à Château-Richer de Jean-Paul Desbiens (frère Untel), natif de Métabetchouan, où il était né le 7 mars 1927. En 1960, il son livre Les Insolences du Frère Untel sous le pseudonyme de «Frère Untel». C’est lui qui assigne à la langue parlée communément au Québec le nom de joual (mais le terme a été repris et diffusé par le journaliste André Laurendeau). L’ouvrage marque profondément la société. Il quitte le Québec pour poursuivre ses études outremer, mais il s’agit plutôt d’un exil politique. Il ne rentre qu’en 1964. Chevalier de l’Ordre national du Québec (1988), Officier de l’Ordre du Canada (2003), chevalier de l’Ordre du mérite de la Société Saint-Jean-Baptiste du Québec.

22 novembre 2006 : Décès à Québec de Gilles Grégoire (né le 6 mai 1926, également à Québec), homme politique, député fédéral entre 1963 et 1966, président du Ralliement national, cofondateur du Parti québécois avec René Lévesque, député du Parti québécois de 1976 à 1983 et député indépendant en 1983. M. Grégoire connaît une triste fin de carrière en 1983 pour avoir eu des relations sexuelles avec des jeunes filles d'âge mineur. Condamné à deux ans de prison, il a purgé quelques mois à la prison d'Orsainville.

2007

15 août 2007 : S’éteint à Toronto Sam Pollock (Samuel Patterson Smyth Pollock), directeur-gérant de l’équipe de hockey Canadiens de Montréal pendant 14 ans. Né à Montréal, le 15 décembre 1925.

2008

7 juin 2008 : Décès à son domicile à Québec de Thérèse Brassard, artiste peintre. Diplômée en peinture de l’École des Beaux-Arts de Québec en 1951, poursuit une remarquable carrière en émail d’art, mode d’expression alors peu connu au Québec et qu’elle a grandement innové. Elle a réalisé des milliers d’œuvres qui font partie de collections publiques et privées. Elle créa à la demande de la Ville de Québec un émail cloisonné pour Sa Sainteté Jean-Paul II. Le gouvernement du Québec a offert de ses émaux notamment à la reine Élizabeth II et à M. André Malraux. On peut retrouver de ses œuvres, entre autres, au Musée du Québec, au Musée de l’Amérique française, au Musée d’Art Moderne de Paris. Elle était née à Roberval en 1926.

27 novembre 2008 : Décès de Paul Wyczynski, historien de la littérature, chercheur, professeur, critique, essayiste. Il était né à Zelgoszcz, en Pologne le 29 juin 1921. Établi au Canada dès 1951, il devient professeur à l’Université d’Ottawa. En 1958, il est cofondateur et directeur du Centre de recherche en littérature canadienne-française (Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa). Il a consacré une partie de vie à analyser et documenter la vie et l’œuvre d’Émile Nelligan. Il a publié Émile Nelligan: sources et originalité de son oeuvre (1960), Bibliographie descriptive et analytique d'Émile Nelligan (1973), Nelligan, 1879-1941: biographie (1987), Poésies complètes d’Émile Nelligan (édition critique, 1991), l’Album Nelligan: une biographie en images. Il est coauteur du Dictionnaire pratique des auteurs québécois (1976) et du Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (1989).

1er décembre 2008 : S’éteint à Montréal Betty Goodwin (née le 19 mars 1923 à Montréal), sculpteuse, dessinatrice, peintre, l’une des meilleures représentantes de l’art contemporain canadien. Elle a été faite officier de l'Ordre du Canada en 2003. Prix Lynch-Staunton (1981), Prix Paul-Émile-Borduas (1986), Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (2003).

2009

28 novembre 2009 : Meurt au Centre hospitalier de Granby Gilles Carle, réalisateur, producteur, réalisateur, scénariste. Né à Maniwaki  le 31 juillet 1928, il s'inscrit à École des beaux-arts de Montréal en dessin commercial en 1945. En 1950, il s'inscrit comme auditeur (dispensé des examens) à des cours universitaires : à l'Université de Montréal en Littérature, puis à l'Université McGill en sciences sociales. En 1955, il est engagé comme graphiste à la société Radio-Canada. En 1961, il signe son premier film : Dimanche d'Amérique, un documentaire sur la communauté italienne de Montréal. Son premier long métrage de fiction, La Vie heureuse de Léopold Z., est produit à l'ONF en 1965. Suivent plusieurs films, dont Le Viol d'une jeune fille douce, Red , Les Mâles, La Vraie Nature de Bernadette, La Mort d'un bûcheron, Les Corps célestes, Fantastica, Les Plouffe, Maria Chapdelaine, La Guêpe, La Postière, Pudding chômeur, etc. Il meurt  aux suite de la maladie de Parkinson.

10 décembre 2009 : Meurt à Montréal Jean-Guy Provencal, journaliste sportif, employé retraité du Journal de Montréal, section des sports. Il était né le 11 octobre 1937.

2010

7 janvier 2010 : Meurt Louis Jaque, artiste-peintre, co-fondateur et premier président en 1969 de la S.A.P.Q. (Société des Artistes Professionnels du Québec), auteur des murales monumentales dont le pavillon du Québec à l’Exposition universelle d’Osaka en 1970 et la Maison de Radio-Canada (1972) sur le boulevard Dorchester Est, à Montréal (aujourd’hui boulevard René-Lévesque). Il est décédé à l’Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal. Il était né à Montréal le 1er mai 1919.

19 novembre 2010 : Décès à Sherbrooke de Pat Burns (Patrice Burns), célèbre entraîneur de hockey, choisi le meilleur entraîneur de la saison à trois reprises (1989, 1993, 1998). Il prend sa retraite en 2005, après avoir obtenu un second diagnostic de cancer. Né dans le quartier de Saint-Henri, à Montréal.

2011

9 janvier 2011 : Meurt à Montréal Gaston L'Heureux, animateur reconnu, acteur, journaliste. Il commence sa carrière au journal Le Soleil, il anime ensuite plusieurs émissions (Au masculin, Avis de recherche, Les Coqueluches – avec Guy Boucheer, Josée, Gaston et Cie, – avec Josée Lavigueur). En 2007, un accident de voiture7, lui impose dorénavant la retraite et le confinement au fauteuil roulant. Il était né à Québec, le 14 mai 1943.

11 février 2011 : S’éteint Pierre Vadeboncoeur, écrivain, avocat (né à Strathmore, le 28 juillet 1920). Il obtient une licence en droit en 1943. Il s’implique dans le mouvement syndical, à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), à compter de 1950. Il est un acteur de premier plan des luttes ouvrières qui ont marqué le Québec à l’époque. Dans les années 1970, il se consacre à l’écriture. Il publié bon nombre d’articles, de lettres ouvertes et de textes critiques qui ont été publiés dans divers journaux et périodiques.

26 février 2011 : Meurt à Dorchester (Nouveau-Brunswick) Roch Thériault, né à Rivière-du-Moulin, le 16 mai 1947,    gourou – chef de secte et criminel. Il se désigne par le nom de Moïse et prédit la fin du monde. Suite à une première arrestation à cause de ses exactions sur ses disciples, il s'achète une terre à Burnt River, en 1984. Il cause des blessures mortelles à un enfant, en lui pratiquant une circoncision. Il est condamné à la prison à vie le 18 janvier 1993, pour le meurtre de Solange Boilard, une disciple. Il est incarcéré au pénitencier de Dorchester, au sud de Moncton Il est retrouvé mort dans sa cellule. Il aurait été victime d'une agression.

7 avril 2011 : Meurt à Montréal Pierre Gauvreau, peintre, écrivain, scénariste et producteur de cinéma et de télévision. Né le 23 août 1922 à Montréal, choisit le mo modernisme français alors qu'il étudie à l'École des beaux-arts de Montréal. En 1943, il expose à la Société d'art contemporain et reste associé au groupe des Automatistes. De 1960 à 1975, il délaisse la peinture, mais par après, il reprendra son pinceau. En 1990, pour l'ensemble de son œuvre, le Grand Prix de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision lui est décerné. En 1995, il reçoit le Prix Louis-Philippe-Hébert. Il est mort d’une insuffisance cardiaque.

20 avril 2011 : Meurt à Laval Jérôme Lemay, compositeur, chanteur, auteur, humoriste. Il est surtout connu comme l'un des membres du groupe Les Jérolas avec Jean Lapointe. Il est aussi pilote d'avions de brousse. Né  à Béarn, au Témiscamingue, le 22 août 1933, il est dixième d'une famille de onze enfants (sa cadette Jacqueline fait elle aussi carrière dans la chanson). Les Jérolas font équipe de 1955 à 19741. Puis, Jean Lapointe et Jérôme Lemay mènent chacun une carrière solo, jusqu'à des reprises sporadiques. Le groupe tente une relance au début de 2011 mais la tournée prévue est compromise par des problèmes de santé de Jérôme Lemay. Hospitalisé à l'hôpital Cité-de-la-Santé, à Laval, Lemay y meurt, victime d'un cancer.

28 mai 2011 : Meurt à Montréal Alys Robi (née Marine Albertine Alice Robitaille), chanteuse. Elle commence sa carrière de chanteuse à l’âge de quatre ans. En 1936, elle est engagée à Montréal, au Théâtre National. Dès 1942, elle enregistre Tico, Tico, qui lui apporte un succès énorme. Elle anime plusieurs émissions, mais elle tombe malade et est internée à l’hôpital Saint-Michel Archange à Québec. En 1985, l’Ordre de Malte lui est décerné par la Reine. Elle était née à Québec, le 3 février 1923.

9 juin 2011 : S’éteint à Saint-Benoît-de-Mirabel Claude Léveillée, comédien, chansonnier, parolier. Il obtient un baccalauréat ès arts, en 1954. Il commence sa carrière artistique dans la revue Bleu et Or, en 1955. Il est comédien à la télévision Radio-Canada, où il crée le personnage de Cloclo pour les enfants. Il participe à la création des Bozos et il écrit des chansons pour Édith Piaf. Premier artiste québécois à s’être produit à la Place des Arts, il compose de la musique de téléthéâtres, de films, de comédies musicales. Il joue dans des séries télévisées, dont Scoop (1991-1994). Il était né le octobre à Montréal. Voir aussi sa biographie détaillée : Biographie de Claude Léveillée.

24 juillet 2011 : Décède à Fécamp, en France David Servan-Schreiber (né le 21 avril 1961 à Neuilly-sur-Seine), médecin, docteur ès sciences, chercheur. Sa carrière de praticien clinique au Québec et aux États-Unis a duré de 1983 à 2002. En 2003, il publie son livre Guérir qui connaît un grand succès. Il travaille à l’Hôpital Victoria de Montréal, à l'Université Carnegie Mellon de Pittsburgh, où il fait des recherches en cybernétique et en sciences neuro-cognitives et dans plusieurs autres établissements reliés à la santé. Il étudie les effets des oméga-3 dans le traitement de la dépression. Il introduit en France la thérapie EMDR. Son livre Anticancer, paru en 2007, est également un best-seller.

16 août 2011 : Meurt à Montréal Paul-Marie Lapointe, écrivain québécois, poète, journaliste. Il fait ses études à l’École des beaux-arts de Montréal. En 1948, il publie son premier recueil de poésies Le Vierge incendié. Il collabore à plusieurs journaux et revues : L’Événement, La Presse, MacLean. Dès 1969, il travaille pour Radio-Canada comme rédacteur en chef des émissions d’affaires publiques et des actualités, ensuite comme directeur de l’information à la radio et, enfin, comme directeur des programmes et vice-président de la radio de langue française. Plusieurs prix soulignent son oeuvre poétique. Il était né le 22 septembre 1929 à Saint-Félicien (au lac Saint-Jean).

19 août 2011 : Meurt à Montréal Gil Courtemanche, animateur de télévision, journaliste, écrivain. Il a été correspondant en Afrique, pour la télévision de Radio-Canada. Il collabore à plusieurs émissions à la radio et la télévision. Il participe à la fondation du quotidien Le Jour. En 2000, il publie son premier roman, Un dimanche à la piscine à Kigali, qui raconte le génocide au Rwanda perpétré en 1994. Succès critique et littéraire, le roman est traduit en dizaines de langues et adapté au cinéma par Robert Favreau – le film Un dimanche à Kigali sort en salle en avril 2006. Dans une de ses dernières œuvres, Je ne veux pas mourir seul, publié en 2010, il aborde sa propre mort et sa rupture avec sa conjointe. Il aura reçu de multiples traitements pour combattre un cancer du larynx. Il était né à Montréal le 18 août 1943.

28 août 2011 : Décès de Jean Monbourquette (né à Iberville le 5 janvier (?) 1933), prêtre, psychologue, professeur, membre de la Corporation professionnelle des psychologues du Québec. À la retraite, il avait une pratique en counselling individuel, marital et familial, il se spécialisait dans la thérapie de couples, ainsi que dans le travail sur le deuil et le pardon, pour lequel il a fondé des groupes de travail intitulés « Aimer, perdre, grandir ». Il est aussi le cofondateur de la Maison Monbourquette, centre de ressources pour les gens vivant un deuil.

29 août 2011 : Décès à Montréal de Jean-Pierre Contant, vitrailliste et artiste peintre. Il  «a inventé un langage, alliage de fer et de lumière, dépassant les territoires et les cultures». Cet artiste de talent exceptionnel était né en 1953.

8 septembre 2011 : Meurt Michel Roy, journaliste, professeur et diplomate né en 1929 (septembre ou octobre). Il collabore au journal étudiant Le Quartier latin (pendant ses études à la UdeM), puis il est reporter au quotidien Le Canada (disparu en 1953), ensuite au service de nouvelles du poste de radio CKAC-La Presse, puis pour l'agence La Presse canadienne, au Service international de Radio-Canada, au Le Devoir (directeur de l'information en 1962, rédacteur en chef en 1975, directeur suppléant en 1978). En 1982, il passe à La Presse. De 1988 à 1991, il est journaliste indépendant dans les quotidiens Le Soleil (de Québec) et Le Droit (d'Ottawa), ainsi qu'au magazine L'Actualité et dans des émissions de la Société Radio-Canada et, comme invité de Pierre Nadeau, à TVA5. En 1991, il devient conseiller politique auprès du Conseil privé du Canada pour les questions constitutionnelles. En 1992, il passe au Cabinet du premier ministre Brian Mulroney, à titre de conseiller. En 1993, il est nommé ambassadeur du Canada en Tunisie et auprès de la Libye, chargé de missions en Jordanie et en Algérie. Rentré au Canada en 1996, il devient professeur de journalisme à l'Université Laval (à Québec) et à l'Université de Montréal. Président du Conseil de presse du Québec de 1997 jusqu'en 2004. Il avait obtenu plusieurs prix et distinctions durant sa carrière, dont l’Ordre du Canada.

28 septembre 2011 : S’éteint à Montréal Pierre Dansereau, écologiste, professeur, père de l’écologie québécoises Nét le 5 octobre 1911 à Outremont, il obtient un diplôme ès arts et en botanique de l’Université de Montréal Montréal. Il a publié plus de 600 articles et ouvrages sur l’écologie et il a participé à la réalisation de séries télévisées sur l’environnement. Il a reçu 15 doctorats honorifiques. Il est Chevalier de l’Ordre national du Québec, il a reçu la médaille Dawson de la Société royale du Canada. Il est membre du Panthéon de la science et de l’ingénierie canadienne. Il est décédé le 28 septembre 2011, à Montréal. L’UQAM lui a rendu un grand hommage en nommant son Complexe des science à son nom, en 2004.

2012

12 mars 2012 : Meurt Madeleine Parent, née à Montréal, le 23 juin 1918, syndicaliste et féministe.  Elle entre dans les unions ouvrières en 1942. Elle participe à l'organisation des ouvriers de la Dominion Textile, aux grèves d'employés d'usines de Saint-Henri, d'Hochelaga, de Valleyfield, de Lachute, etc. Un parc à Montréal a été nommé en son honneur.

2013

10 mai 2013 : Meurt à Montréal Huguette Oligny, actrice. Née le 31 janvier 1922 à Montréal, c’est au début des années 19 40 qu’elle débute sa carrière au théâtre. Elle se produit sur Broadway, à New York, dans la pièce St-Lazare’s Pharmacy, à Hollywood, à Chicago, en Europe. Dans les années 1950, elle devient une comédienne régulière du Théâtre du Nouveau Monde et elle joue dans un premier film, Les lumières de ma ville de Jean-Yves Bigras. En 1956, elle interprète le rôle  de Toinette dans Le malade imaginaire de Molière. Parmi les grands rôles du répertoire classique qu’elle a tenus, on compte Célimène dans Le misanthrope de Molière, Marguerite dans La dame aux camélias de Dumas fils, ainsi que les rôles-titres dans Marie Stuart de Schiller et Bérénice de Racine. En 1959 qu’elle fait son entrée au petit écran en jouant dans le téléroman Joie de vivre.  De 1966 à 1977, elle tient le rôle de la mère de la famille Jarry dans Rue des pignons. Durant la décennie 1990, elle offre une prestation mémorable dans le rôle de la tante Aline dans le téléroman Cormoran. Elle personnifie Marie-Rose Julien dans une version revisitée du téléroman Sous le signe du lion. Son interprétation lui a d’ailleurs valu un trophée au Gala des prix Gémeaux. Elle est promue Compagnon de l’Ordre du Canada en 1997 et nommée Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1999. Elle a continué de jouer au théâtre, à la télé et au cinéma jusqu’en 2007, avant de se retirer graduellement de la vie publique.

2014

3 mai 2014 : Meurt à Montréal Liliane M. Stewart, une grande mécène montréalaise et philanthrope. Sa générosité et sa passion pour l'art décoratif et le design ont contribué au rayonnement de Montréal à travers le monde. Née dans l'ancienne Tchécoslovaquie, le 2 septembre 1928, Liliane Spengler a grandi au Caire en Égypte. Elle est arrivée au Canada dans les années 1960, où elle a rencontré David M. Stewart un passionné d'histoire, qui est décédé en 1984. Mme M. Stewart a aussi apporté d'importantes contributions en médecine et en éducation. Son œuvre s'est étendue jusqu'en France où elle a notamment transformé le manoir Jacques Cartier, à Saint-Malo, en musée. À la tête de la Fondation MacDonald-Stewart qu'elle a fondée en 1973 avec son mari le magnat du tabac et philanthrope David M. Stewart, elle a donné des appuis substantiels à de nombreuses institutions muséales de la métropole, notamment le Musée Stewart sur l'île Sainte-Hélène et le Château Ramezay, dont elle a présidé les conseils, et le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). À la fin des années 1970, toujours avec son mari, elle a créé le Musée des arts décoratifs de Montréal au Château Dufresne qui a été annexé plus tard au MBAM. En 2000, elle a donné environ 6000 objets de la collection de l'ancien Musée des arts décoratifs de Montréal, d'une valeur de 15 millions $, au MBAM. Un pavillon du MBAM a d'ailleurs été nommée en son honneur, le pavillon Liliane et David M. Stewart, qui abrite aujourd'hui la collection des Arts décoratifs et du design du musée. Son audace et sa vision ont contribué à faire de Montréal la Ville UNESCO de design qu'elle est aujourd'hui. Elle a été faite Chevalier de la Légion d'honneur en France et officière de l'Ordre du Canada et l'Ordre national du Québec.

1er juillet 2014 : Meurt à Lévis Jean Garon, né le 6 mai 1938 à Saint-Michel-de-Bellechasse, homme politique, économiste, avocat et professeur.  Il étudie à l'Université Laval dans la faculté des sciences sociales de Georges-Henri Lévesque et obtient son baccalauréat en 1960. Il complète sa maîtrise en sciences sociales avec spécialisation en économique en 1962 et une licence en droit en 1969 à l'Université Laval. En juin 1970, il est admis au Barreau de la province de Québec et se spécialise en économie. Il enseigne en sciences économiques au Cégep Limoilou en 1968 et 1969. De 1970 à 1976, il est professeur de droit fiscal, économique et coopératif à l'Université Laval. Il devient le vice-président du Rassemblement pour l'indépendance nationale en 1962 dans la région de Québec. Il passe au Regroupement national en 1964 puis il est cofondateur et organisateur du Ralliement national en 1966. Il est un des membres fondateurs du Parti québécois en 1968.Il est élu député de Lévis lors de l'élection générale québécoise de 1976. Dans son autobiographie. Il est nommé ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Au cours de la période où le Parti québécois est dans l'opposition (1985-1994), il préside deux Commissions de l'Assemblé nationale, celle de l'économie et celle de l'aménagement. Lorsque Jacques Parizeau est élu en 1994, il devient le ministre de l'Éducation. Lucien Bouchard le nomme à la tête de la Commission de la culture.  Il est élu maire de Lévis, le 1er novembre 1998 et il est réélu en 2001. En 2005, il est battu par Danielle Roy-Marinelli. En 2013, il publie son autobiographie intitulée Pour tout vous dire.

vide après la mort

Dieu ne nous remplit qu'autant que nous sommes vides. (Henry de Montherlant (1895-1972, écrivain français. Port-Royal). Photo : © GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>