XXe siècle

Ligne du temps : 1985

Ligne du temps : 1985

Ligne du temps : 1985

2 janvier 1985 : La Cour supérieure du Québec, dans un jugement rendu le 28 décembre 1984, mais rendu public le 2 janvier 1985, a invalidé les articles de la Loi 101 interdisant l’affichage dans des langues autres que le français. Le jugement a donné raison aux cinq marchands anglophones du Québec qui qualifiaient certains articles de la Loi 101 de discriminatoires envers les minorités linguistiques. Le jugement rend caduque l’article 58 qui est incompatible à l’article 3 de la Charte des droits et libertés de la personne qui garantit la liberté d’expression.

3 janvier 1985 : Le gouvernement du Québec a décidé d’en appeler du jugement de la cour supérieure du Québec qui avait déclaré inopérant l’article 58 de la Loi 101 portant sur l’affichage public et la publicité commerciale. Cette décision a été annoncée par le ministre des Relations internationales et du Commerce extérieur, Bernard Landry qui portera la cause en appel puisque le jugement implique deux lois majeures, la Charte de la langue française et la Charte des droits et liberté. Selon Landry: «Ce ne sont pas des législations secondaires, mais des pièces majeures de notre droit et il est dans l’intérêt de tous les partis que les jugements définitifs soient prononcés à cause de la règle de droit qui s’appelle l’autorité de la chose jugée.»

18 janvier 1985 : Lors d’un congrès extraordinaire du Parti québécois, «révisionnistes» et «orthodoxes» s’affrontent sur la position constitutionnelle du parti et le virage pris par le chef René Lévesque. Depuis l’élection des Progressistes-conservateurs de Brian Mulroney à Ottawa, M. Lévesque tend à privilégier un rapprochement avec le gouvernement fédéral.

18 janvier 1985 : Selon un sondage CROP – La Presse, seulement 19% des Québécois opteraient aujourd’hui pour l’indépendance du Québec ou la souveraineté-association avec le reste du Canada, alors qu’il y a près de cinq ans, lors du référendum du mai de 1980, un peu plus de 40% d’entre eux avaient voté OUI à la souveraineté-association.

21 janvier 1985 : Une explosion criminelle a lourdement endommagé l’édifice central du marché de Saint-Léonard, un bâtiment en forme de pyramide. Une vingtaine de commerçants se sont réunis pour soutenir M. Antoine Geloso, président de ce marché public à la suite de l’explosion.

28 janvier 1985 : De 31 mai au 19 juin, Montréal accueille le premier festival international de feux d’artifice jamais tenu en Amérique.

29 janvier 1985 : Jules Boucher, député péquiste de Rivière-du-Loup, siégera dorénavant comme député indépendant. Non seulement quitte-t-il le caucus ministériel mais M. Boucher rompt tous ses liens avec le Parti québécois et rend sa carte membre. Il n’est pas question pour lui de briguer un troisième mandat à l’Assemblée nationale. Son collègue Pierre de Bellefeuille, député indépendant de Deux-Montagnes depuis novembre dernier, a lui aussi décidé de couper les ponts avec le parti auquel il s’était joint en 1970. M. de Bellefeuille a déclaré ne plus se considérer membre du PQ.

29 janvier 1985 : On 31 mai au 19 juin – en dehors de la date d’ouverture habituelle de la Ronde – Montréal accueillera le premier festival international de feux d’artifice jamais tenu en Amérique du Nord, festival qui devrait se continuer pour plusieurs années.

7 février 1985 : Le phénomène des motards hors-la-loi a pris une telle ampleur que la Sûreté du Québec et les différents corps policiers de la région de Montréal décident d’unir leurs efforts pour démanteler ces redoutables gangs.

7 février 1985 : À Asbestos, deux jeunes, une fille de 15 ans et un garçon de 16 ans, ont conclu et réalisé un pacte de suicide.

12 février 1985 : Le ministre de la Défense nationale, M. Robert Coates, remet sa démission à la suite de la publication d’un reportage sur sa présence dans une boite de striptease lors d’une voyage officiel en Allemagne de l’Ouest, en novembre 1984.

14 février 1985 : Rejetant la défense d’aliénation mentale, cinq femmes et sept hommes déclarent Denis Lortie trois fois coupable de meurtre au premier degré. Camille Lepage, Roger Lefrançois et Georges Boyer avaient tous trois été abattus lors de la fusillade du 8 mai 1094, à l’Assemblée nationale (neuf personnes y ont été blessées). Le caporal Denis Lortie est condamné à 25 ans de prison ferme

22 février 1985 : François Gendron, ministre de l’Éducation du Québec, rend public le rapport du comité ministériel intitulé «L’école québécoise et les communautés culturelles». Sous la présidence de Max Chancy, professeur d’origine haïtienne, le comité a le mandat de «faire le point sur les services éducatifs offerts aux élèves appartenant à différentes communautés ethniques et en évaluer la qualité; de présenter une série d’actions à entreprendre pour améliorer la qualité des services offerts à ces élèves et de faire des propositions en vue de développer davantage l’éducation interculturelle dans les écoles du Québec.»

22 février 1985 : Inauguration du Salon de la mode internationale au Vélodrome de Montréal.

1 mars 1985 : Mise en opérations d’une grande scierie dans la Côte-Nord. Il s’agit de la scierie Boisaco de Sacré-Coeur, qui appartient à un groupe d’actionnaires de la région.

3 mars 1985 : Plus de 5 000 personnes manifestent à Sorel leur appui aux grévistes de Marine Industries. La manifestation est convoquée par la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

8 mars 1985 : Des douzaines de femmes, membres du caucus Femmes du Regroupement autonome des jeunes, manifestent contre la pornographie à Montréal devant le cinéma du carré Saint-Louis et sur la rue Saint-Denis.

18 mars 1985 : Ronald Reagan commence sa visite au Québec, accompagné du premier ministre du Canada, Brian Mulroney.

19 mars 1985 : Le Loto-Québec annonce que près de trois Canadiens sur dix ont gagné quelque chose à la loterie, en 1984. Néanmoins, pour la plupart, ce n’est qu’un carnet de billets ou une somme de 10$ ou encore moins.

20 mars 1985 : Louise Roy est nommée présidente-directrice générale de la Commission de transport de la Communauté urbaine de Montréal (CTCUM). Elle devient la première femme à occuper ce poste. Mme Roy succède à Lawrence Hanigan.

23 mars 1985 : Selon les statistiques publiées, après avoir durement sabré leurs budgets de publicité en 1982 et 1983, les annonceurs canadiens se sont remis l’an dernier, à recourir de plus belle aux quotidiens, catalogues, panneaux-réclames, télévision, radio et autres médias. À tel point que les revenus publicitaires des médias ont progressé de 11,8 % pour atteindre 5,6 milliards de dollars. Il s’agit là d’une véritable poussée. En 1983, la progression n’avait été que de 8,4%; l’année précédente, 7%. Si l’on tient compte du taux élevé d’inflation à cette époque, il s’agissait, en termes réels, de reculs plutôt que de progression véritables. En 1984, par contre, la reprise es manifeste.

1 avril 1985 : 56% des Québécois francophones estiment que les enseignes des commerces et des entreprises doivent être uniquement en français, révèle un sondage CROP. Le sondage démontre que les Québécois francophones adoptent une attitude plus dure que par le passé envers la protection de la langue française.

9 avril 1985 : Thérèse Rousseau-Houle est nommée doyenne de la faculté de Droit de l’Université Laval. Elle devient par le fait même la première femme à accéder au poste de doyenne d’une faculté universitaire québécoise.

15 avril 1985 : Début de la visite du président roumain Nicolae Ceausescu au Canada. Des dizaines de Romains, immigrants au Canada, protestent le long de la route entre l’aéroport et la résidence du gouverneur général du Canada, Mme Jeanne Sauvé. En 1989, Nicolae Ceausescu sera fusillé par ses crimes contre le peuple.

20 avril 1985 : Déjà 20 mille entreprises canadiennes ont présenté une demande aux centres d’emploi du Canada pour embaucher des étudiants pendant la saison estivale.

20 avril 1985 : L’effort financier demandé aux contribuables des villes de Québec et de Montréal demeure parmi les plus élevés au Québec, selon une étude du ministère des Affaires municipales couvrant l’année 1985.

22 avril 1985 : La Société Socodec Inc., filiale à part entière du groupe Lavelin, accepte de parachever le Stade olympique de Montréal «clés en mains» pour un coût de 120 millions de dollars au plus tard le 1er mai 1987 et de livrer des installations à la Régie des installations olympiques.

23 avril 1985 : Les loteries de Loto-Québec recueillent de toute évidence la faveur populaire, puisque 92% des Québécois adultes ont acheté au moins un billet de loterie durant leur vie. Ce sont les personnes de 50 à 64 ans qui s’adonnent le plus activement à la loterie, suivies, par ordre décroissant, des catégories de 25 à 34 ans, 35 à 49 ans, 18 à 24 ans, et enfin des personnes de 65 ans et plus. Quant au facteur de l’instruction, c’est dans la tranche des personnes ayant de 8 à 11 années de scolarité qu’on trouve le plus de joueurs, les catégories à scolarité élevée ayant un taux de participation légèrement inférieur.

5 mai 1985 : Un seul tintement émis par la cloche d’un bateau suivi de l’appel des noms des 24 navires de guerre canadiens et des 11 bâtiments de la marine marchande qui ont coulé durant la Deuxième guerre mondiale ont brisé le silence lors d’une cérémonie en souvenir de la Bataille de l’Atlantique. Cette année, la cérémonie a un caractère spécial en raison du fait qu’il s’agit du 75e anniversaire de la marine canadienne.

21 mai 1985 : M. Gilles Rondeau, président de l’Association des viticulteurs du Québec – AVQ, un organisme qui compte plus de 200 membres, annonce qu’il existe des possibilités que la production commerciale de vins fabriqués exclusivement à partir de raisins québécois est en train de devenir réalité.

22 mai 1985 : Le premier ministre du Québec, René Lévesque commence une visite officielle en France.

27 mai 1985 : L’absentéisme au travail est devenu une plaie, constate un document du ministère du Travail. Il représente, à lui seul, près de vingt fois le nombre de jours/personnes perdus dans des grèves et des lock-out. Les Québécois s’absentent plus et plus longtemps que les Ontariens et les autres Canadiens : 23,5 millions de jours perdus au Québec, 80,25 millions pour l’ensemble du Canada.

31 mai 1985 : Inauguration du premier Festival international de feux d’artifices de Montréal qui se tiendra jusqu’au 19 juin. L’événement est commandité par Benson & Hedges et se déroule sur l’emplacement du parc d’attractions La Ronde.

31 mai 1985 : Le comédien Serge Turgeon est élu à la présidence de l’Union des artistes (UDA) par une majorité écrasante de 1 020 votes, ce qui lui permet de devancer un autre comédien, Bertrand Gagnon, qui n’en reçoit que 429.

6 juin 1985 : Le parti Québécois perd quatre sièges dans une élection complémentaire, ce qui ne lui donne qu’un siège de majorité. L’un des quatre nouveau députés est Robert Bourassa.

18 juin 1985 : Sous la menace de perdre un contrat avec la Commission canadienne du blé pour la construction d’au moins 620 wagons pour le transport du blé, l’entreprise Marine Industries signe avec le syndicat de ses employés en grève depuis le 7 août 1984, une entente sur les conditions de retour au travail des grévistes, ainsi que sur les termes d’une nouvelle convention collective. Les travailleurs ont gagné sur toute la ligne après plus de 10 mois de la lutte.

20 juin 1985 : La Commission de transport de la Communauté urbaine de Montréal change son nom pour celui de Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal en vertu de la Loi 49, modifiant la Loi sur la Communauté urbaine de Montréal et dispositions législatives. Le principal changement qu’a apporté cette loi concerne la composition d’un conseil d’administration qui est formé de neuf membres dont six choisis par le conseil de la CUM, soit trois élus de Montréal et trois élus des villes de banlieue, deux représentants des citoyens (un de Montréal, un de la banlieue) et le président du comité exécutif de la CUM.

20 juin 1985 : Création au Québec du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie. On lui confie la responsabilité de l’enseignement aux niveaux collégial et universitaire. En décembre 1985, le ministère changera d’appellation et deviendra le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Science (MESS).

université de montréal

Université de Montréal. Photo : © Tous droits réservés Grandquebec.com

21 juin 1985 : René Lévesque démissionne comme chef du Parti québécois. Il reste premier ministre du Québec jusqu’à ce que le PQ lui ait choisi un successeur. Même su sa décision était attendue depuis plusieurs semaines, M. Lévesque a réussi à prendre tout le monde par surprise en l’annonçant par la publication d’une courte lettre qu’il venait de faire livrer à la vice-présidente du parti, Mme Nadia Assimopoulos. Le premier ministre a également annoncé ses intentions à un groupe restreint de proches il y a quelques jours.

23 juin 1985 : Un Boeing d’Air India s’écrase au large de l’Irlande entraînant dans la mort plus de 300 personnes, dont une majorité de Canadiens et de Québécois. L’avion a quitté Toronto et Montréal en direction de New Delhi et Bombay.

25 juin 1985 : La contamination des eaux de surface du bassin des Grands Lacs représente une menace très sérieuse pour la principale réserve mondiale d’eau douce. Toutes les régions bordant les Grands Lacs sont considérées comme possédant un potentiel de contamination élevé ou modéré, tandis qu’il est généralement faible dans le sud-est de l’Ontario, le sud-ouest du Michigan, l’État de New York, la Pennsylvanie et l’Ohio.

30 juin 1985 : La ville minière nordique de Gagnon, propriété de Sidbec-Normines, est fermée. Toutes les opérations minières et tous les services municipaux cessent.

1 juillet 1985 : Les abonnés de Bell Cellulaire et de la firme Cantel peuvent désormais se prévaloir du nouveau service de téléphone mobile cellulaire. Le prix de base pour l’achat d’un appareil gravite autour de 2000 dollars. Les tarifes d’utilisation vont de 25 cents à 60 cents la minute d’appels locaux, aux heures de pointe, selon le type de service loué.

29 juillet 1985 : À la suite de la démission de Jacques Lemaire, la direction du Canadien de Montréal annonce la nomination de son adjoint, Jean Perron, au poste d’entraîneur de l’équipe.

5 août 1985 : Trois hommes d’affaires sont victimes d’un audacieux hold-up, tandis qu’il sont en train de jouer une partie de golf au club de golf Royal Québec, à Québec. Le Royal Québec, avec ses deux parcours de 18 trous, est l’un des plus anciens clubs de golf au Québec. Il accueille tous les ans le tournois du Duc de Kent, l’un des plus importants et prestigieux tournois de golf amateur au Canada.

5 août 1985 : Outremont fera désormais la chasse aux impudiques de tout âge et de tout poil qui oseront se promener en maillot de bain dans les parcs et les lieux publics. Invoquant l’article 414 de la Loi des cités et villes qui autorise les conseils municipaux à légiférer sur les mœurs et la bonne tenue, le maire Jérôme Choquette a déclaré que la ville ne tolérera plus de tenues débraillées, voire de petites tenues, dans ces parcs.

8 août 1985 : Si les Américains sont plus exposés que les Canadiens à être assassinés, les Canadiens, par contre, sont vraisemblablement plus portés que leurs voisins du sud à s’enlever la vie, selon Statistique Canada. Le même rapport indique que les Américains sont plus exposés aux crises cardiaques, tandis que les Canadiens sont davantage victimes du cancer.

12 août 1985 : Quatre ans après avoir fait l’acquisition de Pétrofina, Pétro-Canada se porte acquéreur de quatre raffineries et de 1 800 stations-service de Gulf Canada en Ontario et dans l’Ouest du Canada.

19 août 1985 : Les manufacturiers canadiens de chaussures sont inquiets. Ils déclarent que si Ottawa décide de supprimer les quotas  sur les importations, l’industrie de la chaussure s’effritera, ne pouvant faire face à la concurrence étrangère qui profite d’une main d’oeuvre à très bas-prix.

19 août 1985 : David Clark, le président de Loto-Québec affirme que la période d’expansion effrénée de Lotto-Québec et de la Société des Loteries tire à sa fin.

23 août 1985 : Dans une proportion de deux à un, les Canadiens croient que les tribunaux favorisent les gens riches et influents (60%), plutôt que de dispenser la justice avec impartialité (29%).

5 septembre 1985 : La commission MacDonald (du nom de son président Donald MacDonald), publie son rapport sur les perspectives économiques du Canada et l’efficacité de ses institutions politiques. La commission royale donne un appui vigoureux au libre-échange avec les États-Unis. Elle recommande également au gouvernement fédéral de se pencher sur deux des principales revendications du Québec: la reconnaissance de son caractère distinct et le droit de retrait avec pleine compensation financière.

17 septembre 1985 : Radio-Canada révèle que des millions de boîtes de thon avarié ont été distribuées dans des épiceries. Début de l’affaire de thon avarié.

23 septembre 1985 : Le ministre fédéral des Pêches et Océans, M. John Fraser, a remis sa démission à la suite de la controverse grandissante entourant l’affaire du thon avarié.

29 septembre 1985 : Pierre-Marc Johnson est élu président du Parti québécois et devient le vingt-quatrième premier ministre du Québec.

7 octobre 1985 : Le rorqual commun qui depuis trois jours tentait désespérément de retrouver sa route vers le Bas-du-Fleuvve d’où il était parti, est finalement mort. Il a échoué sur un banc de sable à hauteur des battures de la rivière Saint-François, à une cinquantaine de pieds à peine de la Voie Maritime du Saint-Laurent. C’est dans la vase peu profonde du lac Saint-Pierre que le rorqual a terminé sa dernière course.

22 octobre 1985 : Un groupe de treize collègues partage un gros lot de 4675 456 $. Ils détiennent la combinaison gagnante du Loto 6/49. Curieusement, Roger Ouellette, mordu de la chasse, est parti à la chasse d’orignal. Il se trouve quelque part dans la région de Montmagny et n’apprend la nouvelle qu’il est plus riche de 360 000 dollars que deux semaines plus tard.

24 octobre 1985 : L’évêque du diocèse d’Ottawa, Mgr Joseph-Aurèle Plourde, fait part à la Conférence des évêques de son intention d’entreprendre les démarches pour faire reconnaître comme vénérable le général Georges Vanier, ex-gouverneur général du Canada, décédé au printemps de 1967.

26 octobre 1985 : Le ministère des finances annonce que les PME (Petites et Moyennes entreprises) jouent un rôle majeur dans le développement économique du Québec. À preuve, elles ont créé 80% des nouveaux emplois au cours de la dernière décennie.

30 octobre 1985 : Trois transactions dans le seul secteur du pétrole coûteront deux milliards de remises d’impôt au Trésor fédéral sans que le Parlement ait été mis au courant. « Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond du tout, en conclut le vérificateur général, M. Kenneth Dye, après tout, c’est de deniers publics qu’il s’agit, l’argent des contribuables qui élisent les députés pour protéger leurs intérêts ».

19 novembre 1985 : Le journal dominical francophone du Québec Dimanche-Matin cesse de paraître après 31 ans d’existence.

30 novembre 1985 : À partir du 1 décembre 1985, à 4h, dans le territoire des 29 municipalités de la Communauté urbaine de Montréal, le seul numéro à composer pour tous les appels d’urgence – pompiers, police, ambulance, sera 911.

2 décembre 1985 : Le Parti libéral du Québec avec Robert Bourassa à la tête a balayé 99 des 122 sièges de l’Assemblée nationale avec leur devise «La force de l’expérience», n’en laissant que 23 au Parti québécois qui formait le gouvernement depuis 1986. Cependant, Robert Bourassa est défait dans sa propre circonscription.

3 décembre 1985 : À Montréal, le pâté de maisons à l’angle de la rue Notre-Dame et de la Place Jacques-Cartier qui avaient plus de 300 ans d’histoire, s’envolent en fumée. Les quatre édifices sont ravagés par un grand incendie.

3 décembre 1985 : L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture – UNESCO annonce l’inclusion de l’arrondissement de 135 hectares du Vieux-Québec  dans le répertoire du patrimoine historique mondial.

15 décembre 1985 : Le maire de Montréal, M. Jean Drapeau, est hospitalisé d’urgence après avoir perdu l’équilibre et s’être fracturé une vertèbre. Son état ne suscite toutefois aucune crainte.

Sans date exacte :

1985 : La Cour suprême du Canada décide qu’une employée du magasin Simpsons Sears convertie au judaïsme n’aurait pas dû être congédiée parce qu’elle refusait de travailler le vendredi soir et le samedi matin pour respecter le sabbat.

1985 : Publication de la Politique sur la radio communautaire du CRTC. les radios communautaires seront désormais classifiées «Type A» (premier service) ou «Type B». Toute restriction sur le type de publicité diffusée est enlevée. Aux audiences publiques du CRTC, le Ministère des communications du Québec affirme vouloir rendre la radio communautaire complètement autonome au plan financier, et souhaite cesser de la subventionner.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>