XXe siècle

Ligne du temps : 1980

Ligne du temps : 1980

Ligne du temps : 1980

1er janvier 1980 : Le skieur d’Ottawa Horst Bulau gagne la médaille d’or au championnat du monde de ski pour les sauts avec le résultat de 90 mètres.

1er janvier 1980 : À Chapais, au Québec, 48 personnes meurent dans l’incendie d’une salle de réception.

10 janvier 1980 : Le Parti libéral du Québec présente son projet Nouvelle fédération canadienne. Dans son Livre Beige, le parti fait connaître ses revendications constitutionnelles dont la principale visée était un fédéralisme décentralisé.

14 janvier 1980 : Débuts de la ligne téléphonique A-U-T-O-B-U-S pour les renseignements sur le réseau du transport en commun.

19 janvier 1980 : Le Canada expulse trois diplomates de l’Union Soviétique pour espionnage.

29 janvier 1980 : Grâce à son journaliste Jean Pelletier, le quotidien montréalais La Presse réussit un coup de maître. Le journal réussit à publier en primeur mondiale une nouvelle à caractère international : c’est grâce à la complicité non équivoque du personnel de l’ambassade canadienne que six diplomates américains avaient réussi à sortir de l’Iran près d’un an avant que leurs collègues retenus en otages au pays des ayatollahs ne soient libérés. D’ailleurs, Pelletier ne fut pas étranger au succès de l’opération, puisqu’il avait accepté de ne pas divulguer prématurément les informations qu’il avait glanées afin de ne pas en compromettre le résultat. Sa compréhension fut récompensée par cette exclusivité mondiale, publiée sur le titre Audacieux coup du Canada en Iran: Américains cachés à l’ambassade, sauvés.

13- 24 février 1980 : Jeux olympiques de Lake Placide. Le patineur de vitesse Gaétan Boucher établit un nouveau record mondial au 1000 mètres. Il remportera par la suite deux médailles d’or et une de bronze.

18 février 1980 : Le premier ministre libéral Pierre Elliott Trudeau reprend le pouvoir au Canada, en enlevant 146 sièges contre 103 pour les Conservateurs et 32 pour le NPD.

29 février 1980 : Madame Jeanne Sauvé est nommée présidente des Communes.

Mars 1980 : Parution de La Vie en Rose, l’une des revues les plus importantes de la presse alternative québécoise. La publication (1980-1987) jette un regard féministe sur l’actualité politique, sociale et culturelle, sans s’aligner explicitement sur un parti ou une idéologie politique.

1er mars 1980 : Ouverture d’une division de l’École québécoise du meuble et du bois à Victoriaville. Cette école, basée sur le concept d’usine-école, forme des opérateurs spécialisés et des techniciens en production et dessin.

3 mars 1980 : Le premier ministre Pierre Elliott Trudeau, récemment réélu, annonce la composition de son nouveau cabinet.

3 mars 1980 : Rodrigue Biron laisse ses fonctions de chef de l’Union nationale afin de pouvoir se prononcer en faveur du « oui » lors de la campagne référendaire.

20 mars 1980 : L`Assemblée Nationale adopte le texte de la question référendaire.

24 mars 1980 : Denis Poker Racine s’évade du Palais de justice, arme à la main, et disparaît dans le métro.

27 mars 1980 : Une douzaine de ressortissants chiliens mettent fin à un jeûne de 38 jours à Montréal. Ils demandaient l’asile pour des 160 familles qu’ils représentaient. Le ministère canadien de l’Immigration promet d’étudier la demande.

27 mars 1980 : Les Caisses d’entraide économiques annoncent le projet d’investir $100 millions dans le développement du Mont-Tremblant et ses environs.

28 mars 1980 : Nomination du juge Antonio Lamer à la Cour Suprême du Canada.

1er avril 1980 : La CTCUM assume le transport des personnes handicapées sur son territoire et introduit la Carte Autobus-Métro (CAM).

7 avril 1980 : Rassemblement des Yvette, pour dénoncer une maladresse de Lise Payette qui avait ajouté qu’elle détestait Claude Ryan, le genre d’homme qui aimerait que le Québec soit rempli d’Yvette. Dénoncée de toutes parts, Lise Payette s’excuse devant l’Assemblée nationale. Mais c’est trop tard. Les libéraux exploitent la maladresse à outrance en organisant plusieurs ralliements de femmes indignées. Le rassemblement Yvettes unies pour le Non réunit 15 000 personnes au Forum de Montréal. »

12 avril 1980 : Terry Fox, atteint d’un cancer des os, entreprend un Marathon de l’espoir à travers le Canada pour sensibiliser le pays à la nécessité d’appuyer la recherche contre le cancer. Le jeune unijambiste, alors âgé de 21 ans, quitte Saint-Jean, à Terre-Neuve, avec l’intention de traverser le Canada d’un océan à l’autre sur sa prothèse, un périple de 8480 km que bien des marcheurs avec deux jambes en bonne santé n’oseraient même pas contempler. Appelé le marathon de l’Espoir, son défi avait pour objectif de ramasser des fonds afin de combattre la terrible maladie responsable de l’amputation de sa jambe droite, en1977. Terry Fox n’a pas pu compléter son périple; il dût s’arrêter à Thunder Bay le 1er septembre, après avoir franchi 4800 km. Mais entre Saint-Jean et Thunder Bay, il avait gagné l’admiration de tout un peuple, ému par son indomptable courage et sa foi inébranlable.

15 avril 1980 : La campagne qui mènera au référendum sur la souveraineté-association, le 20 mai 1980, est lancée. Le camp du «Non» est dirigé par le chef libéral Claude Ryan et celui du «Oui» par le premier ministre et chef du Parti québécois, René Lévesque.

16 avril 1980 : À la Conférence de Vancouver, René Lévesque accepte la formule d’amendement interprovinciale dans laquelle il renonce au droit de veto historique du Québec en échange d’une compensation financière pour les provinces qui refuseraient l’application d’un amendement constitutionnel – droit de retrait des programmes fédéraux moyennant compensation financière. René Lévesque considère que le droit de retrait avec compensation financière équivaut à un droit de veto, ce qui laisse la porte ouverte au Québec de décider de ses propres programmes, même différents du reste du Canada, sans être forcé de contribuer à ces mêmes programmes pour les provinces canadiennes participantes.

21 avril 1980 : Jacqueline Gareau termine deuxième chez les concurrents féminines au marathon de Boston, mais un voile de soupçons plane au-dessus de la gagnante, Rosie Ruiz, de New York.

21 avril 1980 : Les premiers ministres de l’Ontario, du Manitoba, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique rejettent le concept de souveraineté-association et refusent d’en négocier les modalités. Ils affirment toutefois, du même coup, que le statut quo constitutionnel est inacceptable.

solitude

 On ne tombe pas dans la solitude, parfois on y monte. (Henri Thomas). Photo : © GrandQuebec.com

22 avril 1980 : Le ministre des Affaires étrangères, Mark MacGuigan, annonce que le Canada ne prendra pas part aux Jeux Olympiques 1980 à Moscou.

26 avril 1980 : Entrée en ondes de CIBL, la radio communautaire de l’est de Montréal.

5 mai 1980 : Eric Kierans quitte le Conseil d’administration de la Caisse de dépôt et de placement en accusant le ministre Parizeau de « siphonner » la caisse pour financer ses déficits.

14 mai 1980 : Dans un discours au centre Paul-Sauvé, Pierre Elliott Trudeau s’engage à renouveler le fédéralisme canadien si le NON l’emporte lors du référendum au Québec. Le premier ministre déclare : Je m’adresse solennellement aux Canadiens des autres provinces. Nous mettons notre tête en jeu, nous du Québec, nous disons aux Québécois de voter NON ; nous vous disons que nous n’accepterons pas qu’un NON soit interprété par vous comme une indication que tout va bien, que tout peut rester comme avant. Nous voulons des changemenmts. Nous mettons nos sièges en jeu pour avoir ces changements !

17 mai 1980 : Inauguration de l’exposition Floralies Internationales de Montréal. Cette exposition florale de grande envergure se tiendra jusqu’au au 29 mai 1980 au Vélodrome Olympique, puis du 31 mai au 1er septembre à l’île Notre-Dame.

20 mai 1980 : Une mine de Val d’Or s’effondre. Huit mineurs y sont ensevelis y trouvent la mort. C’est en 1990 que la compagnie Belmoral Mines Limitée paiera une indemnisation de 25 mille dollars par chaque mineur péri.

20 mai 1980 : Les Québécois se prononcent à 59,5 % contre le projet de souveraineté-association proposé par le gouvernement du Parti québécois. Le taux de participation est d’environ 85 %. Les Québécois répondent à la question suivante : Le Gouvernement du Québec a fait connaître sa proposition d’en arriver, avec le reste du Canada, à une nouvelle entente fondée sur le principe de l’égalité des peuples; cette entente permettrait au Québec d’acquérir le pouvoir exclusif de faire ses lois, de percevoir ses impôts et d’établir ses relations extérieures, ce qui est la souveraineté, et, en même temps, de maintenir avec le Canada une association économique comportant l’utilisation de la même monnaie; aucun changement de statut politique résultant de ces négociations ne sera réalisé sans l’accord de la population lors d’un autre référendum; en conséquence, accordez-vous au Gouvernement du Québec le mandat de négocier l’entente proposée entre le Québec et le Canada ?

28 mai 1980 : Une collision entre un autobus de CP Rail et un camion citerne fait 25 morts en Saskatchewan.

28 mai 1980 : La province de Terre-Neuve adopte un nouveau drapeau.

5 juin 1980 : La Commission d’enquête sur le coût de la 21e Olympiade présidée par le juge Albert H. Malouf à l’Assemblée nationale son rapport. Plusieurs causes sont identifiées pour expliquer l’augmentation du coût des Jeux olympiques.

21 juin 1980 : Début de la semaine Gairilla à Montréal, plus de 10 000 gais et lesbiennes participent dans la fête.

22 juin 1980 : Béatification par le pape Jean-Paul II de Kateri Tekakwitha, de Mgr François de Laval et de Marie Guyard.

23 juin 1980 : Débute à Venise une conférence au sommet des chefs d’État et de gouvernement des sept pays les plus industrialisés du monde occidental (Grande-Bretagne, Canada, France, Allemagne de l’Ouest, Italie, Japon et États-Unis).

27 juin 1980 : Le Parlement canadien adopte officiellement O Canada comme l’hymne officiel du pays.

23 juillet 1980 : Le sénateur Sarto Fournier, maire de Montréal de 1957 à 1960, décède à l’âge de 72 ans.

1er août 1980 : Le Canada proteste vigoureusement contre la décision d’Israël de faire de la ville de Jérusalem unifiée la capitale de l’État.

6 septembre 1980 : Le Britannique David Cannon gagne le marathon de Montréal.

8 septembre 1980 : Ouverture de la conférence fédérale-provinciale sur la Constitution canadienne, à Ottawa.

10 septembre 1980 – 16 septembre 1980 : Conférence des premiers ministres : les chefs fédéral et provinciaux se réunissent à Ottawa pour négocier une constitution canadienne ; les divergences sont nombreuses et mènent à des querelles inévitables. Le premier ministre Trudeau est contré par les provinces dans ses efforts pour enchâsser une charte des droits dans la nouvelle constitution.

19 septembre 1980 : Terry Fox est décoré de l’Ordre du Canada, la plus haute récompense qu’un citoyen canadien puisse recevoir. Âgé de 22 ans, Terry Fox est le plus jeune Canadien à recevoir cet honneur.

28 septembre 1980 : Alan Jones gagne le Grand Prix de Montréal, et Gilles Villeneuve termine cinquième.

18 septembre 1980 : Accusations de fraude, d’abus de confiance et de corruption portées contre Gérard Niding, Régis Trudeau et Claude Rouleau, résultat des travaux de la commission Malouf.

2 octobre 1980 : Le projet constitutionnel du gouvernement Trudeau préconise l’abolition de la « clause Québec » en matière d’éducation. Pierre Elliott Trudeau annonce son intention de rapatrier la Constitution du Canada avec ou sans le consentement des provinces, d’adopter une formule d’amendement et inclure une Charte canadienne des droits et libertés qui aurait préséance sur toute loi fédérale ou provinciale, ce qui donne lieu à une tempête de protestations. S’ensuit la mise sur pied d’un comité parlementaire qui recevra l’avis de 914 individus et 294 groupes et forcera le gouvernement fédéral à réécrire cinq versions de la Charte (garantie des droits des peuples autochtones, l’égalité entre les sexes et des droits pour les personnes handicapées).

2 octobre 1980 : Rodrigue Biron, ancien chef de l’Union nationale, se joint au Parti québécois.

3 octobre 1980 : Le Québec dit NON à la formule de rapatriement de la constitution canadienne proposée par le premier ministre Trudeau.

6 octobre 1980 : Les conservateurs canadiens annoncent qu’ils s’opposeront au projet constitutionnel du premier ministre Pierre Eliott Trudeau.

9 octobre 1980 : Le rapport Duchaîne, commandé par le gouvernement Lévesque, conclut qu’au Québec, la crise d’octobre de 1970 a servi de prétexte à la répression.

22 novembre 1980 : Le très honorable Jules Léger, né le 4 avril 1913 à Saint-Anicet, Québec, est décédé à Ottawa. Il fut le vingt-et-unième gouverneur général du Canada, de 1974 à 1979.

12 décembre 1980 : Jean Lesage décède à Québec, à l’âge de 68 ans. L’ancien premier ministre du Québec est considéré à juste titre comme étant le grand responsable de la Révolution tranquille.

31 décembre 1980 : Le Canadien de Montréal et l’équipe de l’Armée rouge croisent à nouveau le fer sur la patinoire du Forum de Montréal. Le Canadien remporte la victoire par la marque de 4 à 2.

Date à confirmer :

1980 : Fermeture de la Baron de Byng High School (une école juive); l’édifice sera utilisé par l’organisation humanitaire juive Sun Youth – Jeunesse au soleil.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>