XXe siècle

Ligne du temps : 1976

Ligne du temps : 1976

Ligne du temps : 1976

17 janvier 1976 : Lancement en Floride du satellite technologique de communication, un projet canado-américain, avec, notamment, des équipements conçus au Québec.

20 janvier 1976 : La Cour d’appel du Québec, maintient l’acquittement de Henry Morgentaler, accusé d’avortement illégal.

27 janvier 1976 : Le solliciteur général et ministre responsable de l’application de la Loi sur la langue officielle (Loi 22) Fernand Lalonde, annonce que le français doit désormais apparaître sur les étiquettes et les affiches publicitaires. Les étiquettes devront être unilingues françaises, bilingues ou multilingues, mais les affiches devront être soit unilingues françaises, soit bilingues (sauf dans les cas d’exceptions précises). Fernand Lalonde rend public également un projet de règlement relatif à la connaissance requise du français pour l’obtention d’un permis d’une corporation professionnelle.

28 janvier 1976 : La centrale hydroélectrique de Manic-3 est inaugurée.

2 février 1976 : Livraison des premières voitures MR-73 au métro de Montréal par la Bombardier.

13 février 1976 : À la surprise de tous, la Canadienne Kathy Kreiner remporte la médaille d’or du slalom géant, au Jeux olymipiques d’hiver d’Innsbruck.

16 février 1976 : Manuel Batshaw remet à Claude Forget, ministre des Affaires sociales du Québec, le rapport du Comité d’étude sur la réadaptation des enfants et adolescents placés en centres d’accueil. Le ministre des Affaires sociales approuvera en grande majorité les recommandations du rapport Batshaw. Désormais, chaque région doit posséder un centre d’accueil sécuritaire pour les séjours pré ou post-comparution dans l’optique d’éviter de déplacer les jeunes loin de leur milieu.

22 février 1976 : La Canadienne Sylvia Burka est couronnée championne du monde de patinage de vitesse, à Gjoevik, Norvège.

22 février 1976 : Joe Clark devance Claude Wagner au 4e tour de scrutin et succède à Robert Stanfield, comme chef du Parti conservateur canadien.

Mars 1976 : Premier numéro de la revue Les têtes de pioche qui sera publiée jusqu’en juin 1979.

8 mars 1976 : Quatre personnes meurent à cause d’un accident de travail lors de la construction du Parc olympique de Montréal.

8 mars 1976 : Fondation des Éditions du Remue-Ménage par un groupe de femmes.

16 mars 1976 : Cinq cent personnes protestent contre la lenteur des négociations dans le secteur public et parapublic entre le Front commun intersyndical et le gouvernement. Le négociateur patronal et le ministre de la Fonction publique, Oswald Parent ne réagissent pas.

30 mars 1976 : Des bandits attaquent un camion de la compagnie Brink sur la rue Saint-Jacques, à Montréal, et font main basse sur 2,8 millions de dollars.

30 mars 1976 : Le niveau des eaux du Saint-Laurent et de plusieurs de ses affluents brise tous les records historique. La crue fait des ravages un peu partout au Québec.

1er avril 1976 : L’ancien ministre libéral Claude Castonguay a déclaré que l’administration montréalaise avait commis une grave erreur en imposant aux payeurs de taxes des dépenses aussi élevées à l’occasion des Jeux olympiques, allant même jusqu’à qualifier la situation de scandaleuse.

ville mont royal avril

La ville Mont-Royal en mars. Photo : © GrandQuebec.com

6 avril 1976 : Le juge en chef de la Cour supérieure du Québec, Jules Deschênes, rend son verdict sur la constitutionnalité de la Loi 22 qui fait du français la langue officielle au Québec. Selon le jugement rendu, la Loi 22 ne viole pas les garanties constitutionnelles inscrites dans l’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867. D’ailleurs, en vertu de l’article 93, la constitution garantit le statut confessionnel des écoles.

13 avril 1976 : Les employés du Front commun du Québec défient la loi 23 qui interdit qu’on perturbe le déroulement d’une année scolaire.

29 avril 1976 : L’orphelinat Saint-Arsène, situé à Montréal, est détruit par les flammes.

16 mai 1976 : Le Canadien de Montréal gagne la coupe Stanley en remportant la série finale qui l’oppose aux Flyers de Philadelphie, quatre parties à zéro. La dernière partie se déroule au Spectrum de Philadelphie et se termine par la marque de 5 à 3.

18 mai 1976 : Le gouvernement canadien décide d’interdire toute livraison de matériel nucléaire à l’Inde.

22 mai 1976 : Rodrigue Biron est élu chef de l’Union nationale. L’élection met fin à l’intérim assuré par le député de Johnson, Maurice Bellemare, depuis 1974.

24 mai 1976 : Décès de la comédienne Denise Pelletier, qui succombe à une intervention chirurgicale à cœur ouvert.

29 mai 1976 : À Jonquière, deux mille personnes provoquent une mini émeute en refusant de libérer la salle à la fin d’un spectacle de Michel Pagliaro qui devait donner deux spectacles. À la fin de la première représentation les fans refusent de quitter la salle. Plusieurs vitrines sont brisées et la police, qui utilise les gaz lacrymogènes, procède à 60 arrestations.

4 juin 1976 : Allan MacEachen, ministre des Affaires étrangères du Canada, annonce l’intention de son gouvernement de porter à deux cents milles marins la limite territoriale du Canada à partir du 1er janvier 1977.

11 juin 1976 : Madame Beryl Plumptre, vice-présidente de la Commission de la lutte contre l’inflation, annonce sa démission.

19 juin 1976 : La plus grande manifestation de gais et lesbiennes jamais vue au Québec a lieu à Montréal. Elle est organisée par le Comité homosexuel anti-répression.

22 juin 1976 : Le Canada abolit la peine de mort après un vote serré de 135 voix contre 125 en faveur de la loi abolissant la peine capitale.

23 juin 1976 : Luce Patenaude devient la première femme à être nommée au poste de Protecteur du citoyen (ombudsman). Elle succède à Louis Marceau qui occupait le poste depuis le 1er mai 1969.

28 juin 1976 : Fin d’une grève de neuf jours, déclenchée par les pilotes de ligne canadiens, appuyés par les contrôleurs aériens. Le personnel proteste contre le programme fédéral visant à accroître l’usage du français dans les aéroports du Québec.

Juillet 1976 : La chambre nuptiale, une œuvre monumentale de l’artiste Francine Larivée est exposée au Complexe Desjardins de Montréal. Il s’agit d’une vaste sculpture dans laquelle le public pénètre. Cette œuvremet en lumière les difficultés des rapports de couple, la consommation du corps-objet féminin, l’oubli de soi par la soumission aveugle aux dictats consacrant le mariage.

9 juillet 1976 : La Tanzanie devient le premier pays africain à boycotter officiellement les Jeux olympiques de Montréal.

12 juillet 1976 : La Cour suprême du Canada déclare que la Loi anti-inflation est conforme à la Constitution.

14 juillet 1976 : Après plusieurs semaines de discussions, la Loi C-84 abolissant la peine de mort est votée à la Chambre des communes par 130 voix contre 124. La peine capitale est remplacée par l’emprisonnement à perpétuité. La plus longue session de toute l’histoire parlementaire canadienne prend fin avec l’adoption de ce projet de loi.

17 juillet 1976 : Les Jeux olympiques de Montréal, la XXIe Olympiade, sont ouverts devant une foule de 73 mille personnes. C’est la reine Elisabeth qui donne le signal du départ à 8700 athlètes de 94 pays. Elle proclame (en français d’abord) l’inauguration des Jeux Olympiques de Montréal.

17 juillet 1976 : Décès à Montréal d’Angélina Berthiaume-Du Tremblay, philantrope et ex-présidente de La Presse.

21 juillet 1976 : Les forces armées canadiennes signent un contrat de $1 milliard pour l’acquisition d’un nouvel avion patrouilleur à long rayon d’action, l’Orion, fabriqué par la Lockheed Aircraft.

23 juillet 1976 : Le gouvernement fédéral interdit l’utilisation de la langue française dans l’air, sauf au-dessus de six petits aéroports québécois.

23 juillet 1976 : Durant les Jeux olympiques, record d’achalandage dans le métro montréalais avec 747 083 voyageurs.

27 juillet 1976 : L’écuyer canadien Michel Vaillancourt cause une forte surprise et assure au Canada une médaille d’argent inattendu en méritant le deuxième rang du Grand Prix de sauts d’obstacles, avec son cheval Branch Count, aux Jeux olympiques de Montréal. L’épreuve était disputée à Bromont.

30 juillet 1976 : Un incendie détruit le dôme du Marché Bonsecours, à Montréal.

1er août 1976 : La clôture des Jeux Olympiques de Montréal est grandiose. Le public ovationne debout le maire Jean Drapeau.

9 août 1976 : Décès de Me Pacifique Plante, ex-chef de police de Montréal, combattant contre la corruption municipale. Il décède au Mexique, où il vivait en exil.

10 août 1976 : La crise prend fin dans les hôpitaux du Québec, après huit semaines de grèves.

10 août 1976 : Le journal La Presse achète le quotidien Montréal-Matin.

20 août 1976 : La 17e conférence annuelle des premiers ministres des provinces canadiennes prend fin. Il n’a eu aucun consensus sur le rapatriement de la Constitution.

21 août 1976 : L’avocate Gabrielle Vallée devient la première femme à assumer la direction de la Cour supérieure du Québec. Il s’agit d’une première femme, chef de la Cour provinciale, au Canada.

30 août 1976 : Première amende imposée pour avoir contrevenu au contrôle des prix et des salaires : Donald Tansley, chargé de l’application de la Loi anti-inflation, ordonne à la Régie des alcools du Manitoba de verser $300 000 au gouvernement fédéral.

7 septembre 1976 : Le juge Jules Deschênes donne raison aux Gens de l’air (l’association professionnelle) et ordonne à l’Air Canada de cesser d’interdire à ses pilotes d’utiliser le français dans l’air.

15 septembre 1976 : Équipe Canada, formée de professionnels d’Amérique du Nord, remporte le premier tournoi de la Coupe Canada, par une victoire de 5 à 4 en prolongation contre la Tchécoslovaquie.

27 septembre 1976 : Le Canada estime révoltantes et inacceptables les mesures arabes visant l’Israël mais qui nuisent à l’entreprise canadienne.

29 septembre 1976 : Air Canada se soumet et accepte finalement le français dans les cabines de pilotage.

5 octobre 1976 : La Cour suprême du Canada déclare que la peine de mort n’est pas une peine cruelle et inhabituelle aux termes de la Déclaration canadienne des droits de l’homme.

13 octobre 1976 : James Richardson, ministre de la Défense, devient le 4e membre du Cabinet fédéral à démissionner en un mois.

14 octobre 1976 : Pas moins de 20 000 personnes manifestent dans les rues de Montréal et au parc Lafontaine contre les mesures anti-inflationnistes adoptées par le gouvernement libéral canadien de Pierre Elliot Trudeau. L’approche mise de l’avant par les Libéraux dans la Loi C-73 comprend notamment une politique de gel des prix et des salaires.

18 octobre 1976 : Les 460 professeurs de l’Université du Québec à Montréal – UQAM se mettent en grève. Ils rejoignent ainsi leurs 1 000 confrères de l’Université Laval, en grève depuis plus d’un mois.

8 novembre 1976 : Inauguration du pilotage automatique sur la ligne 1 – ligne verte – du métro de Montréal.

15 novembre 1976 : Grâce à la division du vote fédéraliste entre les libéraux de Robert Bourassa et l’Union nationale de Rodrigue Biron, le Parti québécois de René Lévesque se faufile en tête au scrutin général. Le Parti québécois, dirigé par René Lévesque, remporte l’élection générale avec 41,4 % des voix. Il fait élire 71 députés à l’Assemblée nationale contre 26 pour ses plus proches rivaux, les Libéraux de Robert Bourassa. Le PQ a réussi à faire élire 4 femmes à l’Assemblée nationale : Lise Payette, vedette de la télévision, Louise Sauvé Cuerrier, Jocelyne Ouellet et Denise Leblanc-Bantey.

19 novembre 1976 : Robert Bourassa annonce sa décision de démissionner comme chef du Parti libéral du Québec dès le 1er janvier 1977, dans une déclaration froide et laconique d’une durée de 89 secondes.

23 novembre 1976 : Une semaine après l’élection du Parti québécois, un sondage révèle que seulement 11 % des Québécois accordent leur appui au projet indépendantiste du gouvernement. Le sondage a été réalisé après l’arrivée au pouvoir du PQ. Il révèle que 63% des Québécois s’affichent contre l’option.

8 décembre 1976 : Le gouvernement péquiste de René Lévesque approuve le principe d’une enquête exhaustive sur les coûts des Jeux Olympiques de Montréal.

16 décembre 1976 : Décès à Ottawa de Réal Caouette, ex-chef du Crédit Social du Canada.

Sans date exacte :

1976 : L’auteur d’origine québécoise, Saul Bellow, reçoit le prix Nobel de littérature «pour la compréhension humaine et l’analyse subtile de la culture contemporaine.» Il est né en 1915, à Lachine et il mourra à Chicago, en 2005).

1976 : Adoption de la Loi de l’immigration afin de répondre aux nouvelles réalités de l’immigration internationale au Canada (cette loi sera sanctionnée et entrera en vigueur en 1978).

3 Comments

  1. Richard

    2013/02/14 at 2:43

    Je sais que l’Orphelinat Saint-Arsène (Montréal) a été détruit par un incendie en 1976. Je n’ai pas pu retrouver la date exacte. Le sauriez-vous ?

    Merci

  2. admin

    2013/02/14 at 2:57

    L’incendie a eu lieu le 29 avril 1976, je viens d’ajouter la date. Merci pour porter notre attention à ce fait.

  3. PIERRE MASSÉ

    2016/08/22 at 6:54

    J’aimerais savoir à quelle date le Château Salaberry à Valleyfield a été détruit par un incendie en 1976 ? Avez-vs des images de cela ? Est-ce que
    je peux aller en voir sur un site ?

    J’attends de vos nouvelles.

    Merci,
    Pierre Massé

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>