XXe siècle

Ligne du temps : 1963

Ligne du temps : 1963

Ligne du temps : 1963

18 janvier 1963 : Paul Bienvenu et Cecile Carsley sont nommés aux postes de commissaire et commissaire-adjoint de l’Exposition universelle de Montréal.

21 janvier 1963 : Georges «Le Père Noël» Marcotte, Jean-Paul Fournel et Jules Reeves sont formellement accusés du meurtre de deux policiers.

26 janvier 1963 : Jean Béliveau marque le 300e but de sa carrière de hockeyeur contre le gardien de but Lorne Worsley.

27 janvier 1963 : Gérard Filion est nommé directeur général de la Société générale de financement.

31 janvier 1963 : Paul Gérin-Lajoie, ministre de la Jeunesse, inaugure les émissions scolaires de radio et de télévision. Cinq séries d’émissions hebdomadaires de quinze minutes chacune, portant sur la physique, les langues et la musique, sont prévues.

1er février 1963 : Émission des premières obligations d’épargne du Québec dans le but de stimuler l’économie de la province. Le taux d’intérêt des premières obligations est supérieur à celui des obligations proposées par Ottawa. La vente a atteint 176 millions de dollars.

3 février 1963 : Démission de Douglas Harkness, ministre canadien de la Défense, à cause de ses vues irréconciliables avec celles du premier ministre John Diefenbaker en matière d’armement nucléaire. La démission du ministre Harkness causée par la position équivoque du premier ministre progressiste-conservateur relativement à l’acquisition d’armes nucléaires par le Canada. Six ministres et un sénateur tentent de faire de George Nowlan un premier ministre intérimaire à la place de Diefenbaker, fortement contesté.

5 février 1963 : À la Chambre des communes, les principaux partis d’opposition (Parti libéral, Nouveau Parti démocratique, Crédit social) votent la non-confiance au gouvernement progressiste-conservateur de John Diefenbaker , 142 voix contre 111. Le renversement du gouvernement mènera à la tenue d’élections générales en avril prochain qui permettront aux Libéraux de Lester B. Pearson de prendre le pouvoir. Le nom de Diefenbaker reste associé à la politique du gouvernement en matière de défense, particulièrement l’affaire des missiles Bomarc, qui est à la base de la motion de non-confiance.

17 février 1963 : Les 1400 employés de la Société Shawinigan Chemicals mettent fin à une grève de 185 jours.

23 février 1963 : Première action terroriste au Québec. Une bombe est déposée dans une station de radio anglophone. Le Front de Libération du Québec (FLQ) revendique l’attentat. Le mouvement prône l’indépendance du Québec et le recours à la violence afin de sensibiliser la population à sa cause.

7 mars 1963 : Trois manèges militaires du Québec sont attaqués au cocktail molotov. La situation dans la province s’aggrave.

8 mars 1963 : Le Front de Libération du Québec diffuse son premier manifeste, intitulé: «Révolution par le peuple, pour le peuple». Une période agitée commence. La tension atteindra son paroxysme lors de la Crise d’octobre 1970.

12 mars 1963 : La Commission royale d’enquête Bélanger sur la fiscalité est créée par le gouvernement de Jean Lesage afin d’étudier les sources de revenus et les responsabilités du gouvernement du Québec, des municipalités et des commissions scolaires.

13 mars 1963 : Le lys blanc est adopté par le gouvernement québécois comme emblème floral de la province.

fleur de lys du québec

Fleur de lys du Québec. Photo : © Grandquebec.com

29 mars 1963 : La statue du général James Wolfe, située sur les Plaines d’Abraham, dans la ville de Québec, est vandalisée.

8 avril 1963 : Le libéral Lester B. Pearson remporte l’élection fédérale et devient premier ministre du Canada. Les Libéraux remportent l’élection générale avec 41,7% des voix. Ils font élire 129 députés à la Chambre des communes contre 95 pour leurs plus proches rivaux, les Progressistes-conservateurs de John Diefenbaker.

21 avril 1963 : Une personne perd la vie suite à l’explosion d’une bombe posée à côté d’un centre de recrutement de l’armée, à Montréal. La victime est le préposé au chauffage de l’édifice et veilleur de nuit Wilfrid Victor O’Neill. Les leaders politiques du Québec condamnent unanimement l’attentat. Le leader du Rassemblement pour l’indépendance nationale, Marcel Chaput, ainsi que Raymond Barbeau, de l’Alliance laurentienne, se dissocient de ce geste attribué au Front de libération du Québec.

11 mai 1963 : Le premier ministre Lester Pearson s’engage à acquérir des ogives nucléaires américaines, après deux jours d’entretiens avec le président John F. Kennedy. Son prédécesseur, John Diefenbaker, avait refusé.

17 mai 1963 : Douze bombes explosent à Westmount. De fabrication artisanale, elles sont placées dans douze boîtes aux lettres disséminées dans le quartier.

22 mai 1963 : Le gouvernement du Québec fait la donation d’une vaste forêt expérimentale à l’Université Laval. Cette  forêt, située dans le parc des Laurentides, sera utilisée à des fins scientifiques.

23 mai 1963 : On annonce que la force nucléaire de l’OTAN comprendra 200 bombardiers canadiens.

1er juin 1963 : Une entente fait passer la limite des eaux territoriales canadiennes de neuf à 12 milles. Cette limite, reconnue internationalement, entrera en vigueur à la mi-mai 1964. L’extension des eaux territoriales canadiennes risque de créer un contentieux et des discussions délicates entre les gouvernements du Canada et des États-Unis puisque plusieurs navires américains oeuvrent dans la zone délimitée.

2 juin 1963 : Le chef de la police de Montréal, M. Adrien Robert, confirme que huit membres du Front de Libération du Québec ont été arrêtés au cours des derniers jours.

11 juin 1963 : La Commission royale d’enquête Glassco soumet la dernière tranche de son rapport, dans laquelle elle souligne l’importance de la question du bilinguisme dans la fonction publique.

11 juin 1963 : La Ville de Montréal annonce la création de la ligne 4 du métro pour relier Montréal à Longueuil.

26 juin 1963 : Le projet de loi qui réunit le ministère de la Jeunesse et le Département de l’Instruction publique prévoit une réorganisation complète des structures administratives de l’éducation au Québec et la création d’un ministère de l’Éducation.

3 juillet 1963 : À la suite de la nationalisation des compagnies d’électricité, René Lévesque, ministre des Richesses naturelles, annonce une baisse des taux d’électricité dans la plupart des régions du Québec.

4 juillet 1963 : Une commission royale d’enquête a vertement condamné un système gouvernemental d’achats qui a permis à des amis de l’Union nationale d’encaisser 2 millions de deniers publics sous forme de ristournes. Le premier ministre Jean Lesage annonce que les personnes impliquées seront traduites devant les tribunaux.

9 juillet 1963 : L`Office de Révision du code civil recommande que la femme mariée obtienne l’égalité juridique.

11 juillet 1963 : M. Jean Lesage, premier ministre du Québec, annonce à l’Assemblée législative que la direction des Wabush Mines et les partenaires de cette société ont commencé des travaux en vue de l’ouverture à Pointe-Noire d’une mine de bouletage (préparation de boulets de minerai de fer).

12 juillet 1963 : Le monument de la reine Victoria à Québec est détruit par une explosion de dynamite.

20 juillet 1963 : Des scientifiques canadiens et européens, ainsi que des centaines de visiteurs, se déplacent à Grand’Mère (Mauricie) pour observer une éclipse solaire. Le reste du Québec est couvert de nuages.

22 juillet 1963 : Premier ministre Pearson annonce l’établissement d’une commission d’enquête, présidée par André Laurendeau et Davidson Dunton, dont le but sera de faire un rapport sur l’état du bilinguisme et du biculturalisme au Canada.

25 juillet  1963 : Après dix jours de négociations cordiales à Moscou, les représentants des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’URSS apposent leurs initiales à un traité interdisant les essais nucléaires dans l’atmosphère, l’espace extérieur et sous l’eau. Le Canada accepte de signer aussi le traité.

26 juillet 1963 : Ouverture de la conférence fédérale-provinciale d’Ottawa, dont le but est d’étudier l’aide aux municipalités et le régime universel des pensions.

3 août 1963 : Herman Willemse gagne la Traversée du lac Saint-Jean pour une troisième fois.

6 août 1963 :La Ville de Montréal porte les crédits du métro à 213 millions $ et octroie le contrat de fabrication des 369 voitures MR-63 à la firme Canadian Vickers.

11 août 1963 : La Banque du Canada porte son taux d’intérêt de base de 3 1/2 à 4%. Cette mesure semble consécutive à la proposition de M. Kennedy selon laquelle les États-Unis imposeraient une taxe de 15% sur l’achat de valeurs étrangères. On attend de cette mesure qu’elle restreigne la sortie des capitaux canadiens. M. Louis Rasminsky, gouverneur de la Banque du Canada, assure tout de même que cette mesure ne restreindra pas la disponibilité des crédits au Canada.

23 août 1963 : Création du Concours international de musique de Montréal, consacré au chant, au violon et au piano. Il permettra à de jeunes artistes de se faire connaître et de se mesurer aux plus grands interprètes du monde.

29 août 1963 : Le gouvernement fédéral et celui de la province du Québec, ainsi que l’administration de Montréal, signent un accord pour la construction de la route transcanadienne sur le territoire de l’île de Montréal selon un tracé modifié.

1er septembre 1963 : Les députés crédélistes du Québec désavouent Robert N. Thompson comme chef du Parti national.

6 septembre 1963 : Pierre Dupuy, ambassadeur du Canada en France, est nommé commissaire général de la future Exposition universelle de 1967.

13 septembre 1963 : La soirée d’ouverture des Six-Jours cyclistes de Montréal est marquée par une double chute, au centre Paul-Sauvé.

20 septembre 1963 : Le cargo canadien Howard L. Shaw part de Chicago vide après un boycottage de cinq mois.

21 septembre 1963 : Tandis que 3 mille invités écoutent le concert inaugural de la Place des Arts, présenté par l’Orchestre symphonique, la police doit contenir 400 manifestants du RIN, du PRQ et du CVN, qui se sont rassemblés au nom de la nationalisation de la Place des Arts et de l’indépendance du Québec.

24 septembre 1963 : Pour la première fois depuis 1892, des hommes politiques du Québec sont mis en accusation devant des tribunaux de juridiction criminelle. On traduit en justice, sous des accusations de fraude et de conspiration, plusieurs dirigeants du parti de l’Union nationale, dont MM. Jos-D. Bégin, ex-ministre de la colonisation; Gérald Martineau, conseiller législatif; Antonio Talbot, ex-ministre de la Voirie; Alfred Hardy, ex-directeur du service des achats entre 1936-39 et 1944-60: 78 chefs d’accusation impliquent des sommes de 310,000 dollars.

25 septembre 1963 : Les électeurs ontariens confient un septième mandat consécutif aux conservateurs de John Robarts.

26 septembre 1963 : Une nouvelle organisation terroriste, l’Armée de libération du Québec, ou ALQ, effectue le premier d’une série de vols à main armée pour financer ses activités. Le premier vol a lieu dans une banque de la rue Sherbrooke, à Montréal. Jusqu’en avril 1964, des vols auront lieu dans une station de radio, trois autres banques et des institutions militaires.

4 octobre 1963 : Début de la grève des 3800 débardeurs de trois ports du Saint-Laurent.

vieux_port_montreal_enfant

Vieux-Port de Montréal avec un jeune prince. Photo : © Nicolas Trudeau

8 octobre 1963 : Neuf membres du Front de libération du Québec sont condamnés à des peines de prison. Cinq autres individus sont activement recherchés par la police. Gabriel Hudon, Raymond Villeneuve, Jacques Giroux et Yves Labonté sont accusés du meurtre du veilleur de nuit Wilfrid O’Neil, tué par une bombe le 20 avril 1963.

10 octobre 1963 : La police de Boston appréhende trois membres du FLQ recherchés par la police du Canada.

9 octobre 1963 : Cinq personnes meurent quand l’hydravion Norseman, piloté par Russell Holmes, s’écrase à Saint-Michel-des-Saints. Parmi les morts se trouvent trois éminents médecins: le Dr. René Dandurand, le Dr. Azarie Cousineau et le Dr. Émile Legrand.

20 octobre 1963 : Une explosion fait 3 morts et deux blessés à Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal.

20 octobre 1963 : Le gouvernement canadien ordonne aux marins syndiqués de reprendre leur travail.

27 octobre 1963 : Gordie Howe marque le 544e but de sa carrière, éclipsant du même coup le record de 543 de Maurice Rocket Richard.

29 octobre 1963 : Le maire de Montréal, Jean Drapeau, inaugure la Place Crémazie, un complexe immobilier d’une surface de plus d’un million de pieds carrés. L’architecte H. M. Tolchinsky en a dressé les plans. Le commanditaire est la Three Stars Construction Ltd. Une œuvre de Robert Lapalme, «Le Québec au travail», a été installée à l’entrée.

26 novembre 1963 : Les provinces se liguent pour attaquer le pouvoir central, lors de la conférence d’Ottawa.

29 novembre 1963 : La pire tragédie aérienne au Canada: Un aérobus DC-8F d’Air Canada s’écrase à Sainte-Thérèse, près de Montréal. 118 personnes y trouvent la mort.

1 commentaire

  1. Richard Drolet

    2012/12/12 at 6:47

    22 NOVEMBRE 1963 : DÉCÈS DE JOHN F. KENNEDY (important même si c’est USA)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>