XXe siècle

Ligne du temps : 1938

Ligne du temps : 1938

Ligne du temps : 1938

1er janvier 1938 : On compte 197 917 automobiles immatriculées au Québec.

18 janvier 1938 : Un terrible incendie détruit le collège du Sacré-Cœur de Saint-Hyacinthe. 47 personnes y perdent la vie, dont cinq religieuses et 42 élèves.

26 janvier 1938 : Un amas de poutres enchevêtrées, voilà tout ce qui restait du pont international de Niagara Falls, après qu’il eut été emporté, à 11 heures du matin, par un formidable embâcle de glace qui s’était formé à environ 1,000 pieds en aval des chutes canadiennes. Des milliers de personnes avaient assisté à l’effondrement spectaculaire de cette structure d’acier d’un poids de 4,5 millions de livres et longue de 1,200 pieds.

28 janvier 1938 : Lord Atholstan, éditeur du quotidien anglophone Montreal Star, meurt dans sa 90e année.

21 février 1938 : Lucien-Hubert Borne gagne les élections au poste de maire de la ville de Québec. Il obtient une majorité de 5 571 voix sur le maire sortant, Joseph-Ernest Grégoire.

19 mars 1938 : Première du spectacle Les Fridolinades, de l’auteur, comédien et metteur en scène Gratien Gélinas, père de la dramaturgie québécoise. Les Fridolinades, mises en scène au Monument National, seront présentées jusqu’en 1946.

21 avril 1938 : Les Canadiens de Montréal et les Red Wings de Détroit commencent une première tournée en Europe. Les deux équipes de hockey disputeront une série de matchs afin de faire connaître aux Européens ce sport, tel qu’on le joue dans la Ligue Nationale de Hockey.

9 juin 1938 : Le gouvernement libéral de W.J. Patterson est maintenu au pouvoir à l’occasion des élections générales de la Saskatchewan.

26 juin 1938 : On évalue à 300 mille le nombre de croyants qui participent à l’apothéose du Congrès eucharistique de Québec.

1er juillet 1938 : L`Action libérale nationale confirme Paul Gouin comme chef du parti lors du congrès qui se tient à Sorel. À l’instigation de la Ligue des Droits de la Femme, des femmes participent pour la première fois à un congrès de parti au Québec). Sur plus de huit cents délégués, quarante sont de sexe féminin, leur présence est remarquée dans le comité de résolutions et dans celui de l’éducation. Elles proposent d’inclure au programme du Parti libéral l’uniformité et la gratuité des livres scolaires ainsi que l’enseignement obligatoire. Thérèse Casgrain fait inscrire le vote féminin au programme du Parti libéral. Le comité des résolutions endosse la proposition et l’Assemblée générale la ratifie.

7 juillet 1938 : Refus du Conseil privé (Privy Council) de se prononcer sur les lois arlbertaines sur le contrôle de la presse et le règlement du crédit.

7 juillet 1938 : Robert James Manion devient chef du Parti conservateur du Canada.

21 juillet 1938 : Décès d’Arthur Ellis à Sainte-Jeanne-d’Arc. M. Arthur Ellis a été l’ex-bourreau du Canada qui a procédé à l’exécution de plusieurs condamnés.  Il serait un Anglais, issu d’une aristocratique famille et qui eut de grands succès dans l’armée anglaise, spécialement aux Indes. Son père était un haut officier dans l’armée royale. À la suite d’un « incident », il quitta son pays pour venir au Canada. Un concours de circonstances, une fois rendu ici, permit qu’on lui offrir la position de bourreau. A la grande surprise de ceux qui le connaissaient, il accepta.

24 juillet 1938 : Le Parti de l’Action libérale nationale confirme Paul Gouin comme chef lors d’un congrès, à Sorel.

3 août 1938 : Une tornade cause un mort et des dommages matériels considérables à plusieurs bâtiments dans la municipalité de Deschaillons-sur-Saint-Laurent, dans le Centre-du-Québec.

13 août 1938 : Grand succès des premières régates disputées à Valleyfield.

3 octobre 1938 : Première présentation du radio-feuilleton La Pension Velder sur les ondes de Radio-Canada. Ce feuilleton, écrit par Robert Choquette, connaîtra un triomphe sans précédent à la radio québécoise. Il sera diffusé jusqu’en 1942. Dans les années 50, il sera repris par la télévision, où il connaîtra un nouveau succès.

17 octobre 1938 : Inauguration d’un service de messageries sur les lignes aériennes de la Trans-Canada Airlines. C’est une loi du parlement fédéral qui crée Trans Canada Airlines, ancêtre d’Air Canada.

6 décembre 1938 : Vingt morts dans un désastre minier en Nouvelle-Écosse.

11 décembre 1938 : Camilien Houde se fait élire pour une quatrième fois à la mairie de Montréal. Il obtient une majorité de plus de 20 000 voix sur son plus proche rival, Charles-Auguste Gascon. Camilien Houde obtient 83 481 votes contre 62 869 pour Gascon, et 4 228 pour Rochefort, qui termine au troisième rang. Plus tard, l’alliance stratégique entre Houde et les Libéraux sera mise à l’épreuve par le maire de Montréal, qui s’oppose à la conscription que le gouvernement de William Lyon MacKenzie King a pourtant promis de ne pas imposer.

31 décembre 1938 : Le gouvernement fédéral annonce que selon la Loi d’assistance aux mères nécessiteuses, en 1938, le gouvernement a soutenu 5 000 femmes chefs de famille en distribuant 2 000 000 $, soit 400 $ par famille en moyenne, au Québec.

Date à préciser :

1938 : La Commission Turgeon sur l’industrie textile recueille les plaintes des travailleuses qui dénoncent la mauvaise ventilation, la poussière, l’humidité, la malpropreté, le bruit et l’insuffisance de lieux sanitaires.

1938 : Françoise Gaudet-Smet fonde la revue Paysana. La revue s’adresse surtout aux femmes rurales. Tout en glorifiant la femme reine du foyer, agricultrice, enseignante, la revue réclame pour les femmes une reconnaissance de leurs contributions professionnelles à la vie sociale et des conditions de travail qui vont de pair avec cette reconnaissance. La revue Paysana disparaitra en 1949.

1938 : Le docteur Armand Frappier fonde l’institut de microbiologie et d’hygiène de Montréal (l’institut sera nommé en son honneur en 1975).

1938 : Les kiosques Protection de la jeune fille sont installés à l’initiative du groupe d’Yvonne Maisonneuve dans les gares pour accueillir les jeunes filles qui arrivent de la campagne pour se chercher un emploi à Montréal. Ce service dirige les filles vers des ressources d’hébergement sécuritaire.

1938 : Une pétition de 150 000 noms est lancée par la Société Saint-Jean-Baptiste, avec l’appui du quotidien Le Devoir, avec la demande formulée au gouvernement de ne pas accepter de réfugiés.

Marie d'Incarnation

Marie d’Incarnation

Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>