XXe siècle

Ligne du temps : 1933

Ligne du temps : 1933

Ligne du temps : 1933

Quelques statistiques :

En 1932, pas moins de 2 983 personnes sont décédées de tuberculose.

Il y a eu 121 pèlerinages à Sainte-Anne-de-Beaupré, en 1932.

Le budget familial hebdomadaire a été de 15,70$, en 1932, le loyer mensuel moyen a été de 23,04$ et le salaire annuel moyen dans les industries a été de 777$.

1er janvier 1933 : Le taux de chômage au Québec grimpe à 30,9%, mais on compte 165 730 automobiles immatriculées au Québec.

4 janvier 1933 : L`École supérieure de musique d’Outremont ouvre ses portes grâce aux efforts de sa fondatrice, soeur Marie-Stéphane (Hélène Côté), de la congrégation des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. En 1951, l’École supérieure de musique d’Outremont sera rebaptisée École Vincent d’Indy, en souvenir du célèbre musicien et pédagogue français.

10 janvier 1933 : Début de la 2e session du 18e Parlement québécois (Assemblée législative). Maurice Duplessis, chef intérimaire du Parti conservateur, devient chef de l’opposition officielle.

12 janvier 1933 : L’église Saint-Louis-de-France de la paroisse du même nom de Montréal, est ravagée par un incendie. Elle a été construite en 1897.

14 janvier 1933 : Incendie de l’église de Sainte-Geneviève de Batiscan.

17 janvier 1933 : La conférence inter-provinciale sur les problèmes d’ordre sociaux, économiques et constitutionnels s’ouvre à Ottawa. Le problème du chômage se trouve au coeur des préoccupations. Richard B. Bennett, premier ministre du Canada, encourage les provinces à coopérer avec le gouvernement fédéral dans le but de créer un régime d’assurance-chômage adéquat.

26 janvier 1933 : Réorganisation du ministère de l’Agriculture de la province de Québec.

27 janvier 1933 : Début officiel des émissions de la Commission canadienne de la Radiodiffusion.

3 février 1933 : On annonce une réduction de 25% du personnel dans tous les ministères du gouvernement du Québec.

12 février 1933 : Le Canadien subit une 9e défaite consécutive sur la route.

13 février 1933 : On confirme, à l’archevêché, ce matin, la désignation au cardinalat de Mgr Rodrigue Villeneuve.

28 février 1933 : Vol à main armée dans une banque de Montréal.

9 mars 1933 : Parution du programme de Restauration sociale de l’École sociale populaire. Le programme est à la fois une critique du capitalisme et un appel à développer de nouvelles politiques dans un cadre corporatiste.

18 mars 1933 : Le Canadien « gagne » 0-0 contre les Bruins.

23 mars 1933 : Le port de Montréal ouvre pour une autre saison.

26 mars 1933 : Incendie dans l’église Saint-Jacques à Montréal.

1er mai 1933 : Création de la Ligue des jardins populaires à Montréal.

11 mai 1933 : Début des Journées d’art culinaire au Forum de Montréal.

12 mai 1933 : Le traité commercial franco-canadien est signé à Ottawa. Les produits canadiens compris dans le traité seront taxés au minimum. Le Canada de son côté accorde le traitement de la nation la plus favorisée aux produits français tandis que le plus bas tarif est appliquée à une catégorie de produits de seconde importance tels que la soie, l’huile d’olive, le fromage, les livres, les médicaments brevetés et la machinerie légère (v. aussi le 10 juin prochain).

30 mai 1933 : Un cyclone ravage Saint-Lin-Laurentides et cause des dizaines de milliers de dollars de dégâts en quelques secondes.

2 juin 1933 : Le journal Action catholique dénonce certains costumes de bain « indécents ». (Il y en a qui auraient des crises cardiaques s’ils voyaient ce que l’on porte de nos jours). On cite : On a promis que la plage du Cap-Blanc serait assainie cette année, et la nouvelle a provoqué un immense soupir de soulagement. Les surveillants s’occuperont-ils des costumes de bain, car il y a des costumes de bain qui n’en sont point, et qui seront mis en vente pas plus tard que demain à Québec, puisqu’on en a revêtu des « modèles vivants » qui ont paradé récemment en public. Il paraît qu’elles portaient des « sorties de bain » tout ce qu’il y a de plus chic et de plus luxueux ; mais quant au costume de bain lui-même, il y en avait tout juste pour pouvoir dire qu’il y avait quelque chose ! Y a-t-il encore du Juif en cette affaire ? Mais qu’il y en ait ou qu’il n’y en ait pas, qui oblige les femmes honnêtes à se dévêtir ainsi, parce que c’est la mode ? Elles n’ont qu’à refuser ces costumes et à en exiger de convenables. Elles ne doivent pas tenir à se voir interdire l’accès d’une plage comme il faut, parce que leur maillot n’a pas de dos, et trop de fenêtres !

2 juin 1933 : Le journal L’Action catholique annonce une grande récompense de $3,000 pour la découverte du tombeau de Samuel de Champlain. Ce concours sera ouvert à l’occasion du troisième centenaire de la mort du fondateur de Québec, qui sera célébré en 1935. La récompense est offerte à celui qui d’ici 1935, découvrira l’endroit exact où Samuel de Champlain a été enseveli. M. Pierre Georges Roy, archiviste de la Province de Québec explique que c’est un amateur d’histoire qui désirerait que l’on fut fixé exactement sur l’endroit où le fondateur de Québec fut enseveli quand sonnera le 3e centenaire de sa mort, qui offre $1,000 en prix à celui qui fera cette découverte. Cet amateur qui veut garder l’anonymat pose deux conditions: il donnera $1,000 à condition que le Gouvernement Provincial et la ville de Québec donnent la même somme ; il accordera cette récompense quand l’honorable Sénateur Thomas Chapais, Mgr. Amédée Gosselin et M. Pierre Georges Roy auront trouvé suffisante la preuve qui sera faite. C’est donc une récompense de $3,000 qui est offerte car il ne fait pas de doute que le Gouvernement et la Ville voudront consentir à donner $1,000 chacun à quiconque fera une telle découverte. L’Action catholique précise que ce travail de recherche sera laborieux et exigera beaucoup de patience, la consultation d’un millier de documents peut-être ; mais avec du travail, la chose n,est pas impossible. Les données initiales sont essentielles mais il faut les contrôler et c’est là la difficulté. Les chercheurs ont assurément un beau champ d’activité.

3 juin 1933 : Fondation de la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique.

5 juin 1933 : Le Musée du Québec, situé sur les Plaines d’Abraham, dans la capitale provinciale, ouvre ses portes.

10 juin 1933 : Entrée en vigueur du traité de commerce franco-canadien (v. aussi le 12 mai dernier).

30 juin 1933 : La station radiophonique CKCH, première station de l’Outaouais, commence ses émissions à Hull. Elle est fondée par la célèbre pianiste Aurèle Groulx.

12 juillet 1933 : Début des festivités soulignant le centenaire de Saint-Guillaume.

13 juillet 1933 : Tenue de la Semaine sociale du Canada à Rimouski.

14 juillet 1933 : En route vers Chicago, le général Italo Balbo, ministre de l’Air italien, amerrit à Montréal à la tête d’une escadrille de 24 hydravions.

14 juillet 1933 : Naissance de Robert Bourassa, futur premier ministre du Québec.

14 juillet 1933 : Les cendres de Calixa Lavallée, auteur de l’hymne national «Ô Canada», sont rapatriées de Boston où il avait été inhumé en 1891. Une messe est célébrée à l’église Notre-Dame de Montréal. La dépouille de Calixa Lavallée sera déposée au cimetière Côte-des-Neiges.

19 juillet 1933 : Le journal La Presse achète le journal La Patrie.

14 août 1933 : Arrivée à Montréal du robot Eric à bord de l’Ausania, de la ligne Cunard. L’automate est haut de cinq pieds. Les oreilles du robot sont des microphones et ses yeux des appareil photographiques. Il peut bouger ses membres comme un être doté d’un système nerveux. Le détail le plus intéressant est de comprendre comment on a réussi à lui apprendre à lire.

12 septembre 1933 : Grave incendie au village de Marieville.

pont de la rivière saguenay

Installation de la travée tournante sur le pont qui enjambera la rivière Saguenay à la hauteur de Chicoutimi, source de l’image : BAnQ

14 septembre 1933 : Installation de la travée tournant du pont sur la rivière Saguenay à Chicoutimi.

15 septembre 1933 : Naissance de Gilles Boisvert, futur grand gardien de but dans la LNH.

21 septembre 1933 : Incendie de l’École normale de Valleyfield et de la cathédrale de Valleyfield.

30 septembre 1933 : Le gouvernement de la province annonce que le 1er septembre 1933, on a eu 1 046 garçons qui fréquentent la 9e année au Québec, 300 garçons fréquentent la 11e année, 476 garçons fréquentent la 10e année, 600 filles fréquentent la 9e année.

4 octobre 1933 : Maurice Duplessis, chef intérimaire du Parti Conservateur du Québec, est élu officiellement chef du parti lors du congrès qui se tient à Sherbrooke. Il l’emporte sur son adversaire Onésime Gagnon par 332 voix contre 214.

2 novembre 1933 : Inauguration du 1er congrès de l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences.

8 novembre 1933 : Tenue d’un congrès de l’Union catholique des cultivateurs, à Montréal.

21 novembre 1933 : Le cardinal Rodrigue Villeneuve interdit le communisme soviétique aux catholiques.

7 décembre 1933 : Le Canadien « gagne » 0-0 contre les Rangers.

10 décembre 1933 : Décès à 78 ans de J.-Claver Casavant, président de la fabrique d’orgues Casavant Frères, de Saint-Hyacinthe.

29 décembre 1933 : On enregistre des records de froid dans les régions du sud du Québec. À Montréal, les températures minimales tombent à -34 degrés Celsius. Dans l`Outaouais, on enregistre -39 degrés Celsius.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>