XXe siècle

Ligne du temps : 1922

Ligne du temps : 1922

Ligne du temps : 1922

1er janvier 1922 : En Colombie-Britannique le trafic désormais sera du côté droit, à différence de l’Angleterre, où le trafic est du côté gauche. Le changement a été opéré à minuit et a causé peu d’accidents. Désormais, sur tout le territoire du Canada le trafic est du côté droit.

1er janvier 1922 : La Commission des liqueurs, créée en 1921, déclare un bénéfice de 4 000 000$.

1er janvier 1921 : On compte 54 670 automobiles immatriculées au Québec (v. aussi le 31 décembre prochain).

1er janvier 1922 : Montréal compte 56 salles de cinéma et on y construit d’autres.

5 janvier 1922 : Lomer Gouin, ancien premier ministre de la province de Québec, devient ministre fédéral de la Justice.

6 janvier 1922 : Naissance de Fernand Auger, artiste peintre.

7 janvier 1922 : Découverte du corps de Raoul Delorme, assassiné dans le quartier du Snowdon, à Montréal. Il sera inhumé le 11 janvier prochain. L’affaire Delorme fera la une pendant plusieurs années.

10 janvier 1922 : Début de la nouvelle session au Parlement de Québec.

11 janvier 1922 : Première utilisation de l’insuline sur un patient au Canada (à Montréal). Un Canadien de 14 ans, Leonard Thompson, est le premier diabétique traité avec succès par l’insuline.

11 janvier 1922 : Les évêques du Québec se prononcent contre le droit de vote pour les femmes.

21 janvier 1922 : Naissance de Rhoda Wurtele, future athlète olympique et championne en ski alpin.

26 janvier 1922 : La Loi pour encourager la production d’oeuvres littéraires ou scientifiques, proposée par Athanase David, député libéral de Terrebonne, est adoptée à l’unanimité par l’Assemblée législative. Les élus ont voté l’octroi de sommes considérables pour des productions littéraires remarquables. Un jury est institué pour choisir les meilleures œuvres.

9 février 1922 : Plus de 400 femmes manifestent à Québec pour réclamer le suffrage féminin.  Cette manifestation se tient pour soutenir le projet de loi sur le suffrage féminin déposé à l’Assemblée législative du Québec. La manifestation est organisée par Mme Marie Gérin-Lajoie et Mme Idola Saint-Jean. Henri Bourassa commente la manifestation dans son journal Le Devoir : «c’est l’introduction du féminisme sous sa forme la plus nocive; la femme-électeur qui engendrera bientôt la femme-homme, le monstre hybride et répugnant qui tuera la femme-mère et la femme-femme».

9 février 1922 : Un incendie détruit l’immeuble Standard Life, à Montréal, rue Saint-Jacques.

13 février 1922 : À la suite des accords Perrault (du nom de l’Honorable Joseph-Édouard Perrault, ministre de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries du Québec), le gouvernement du Québec reprend ses droits sur les pêcheries dans toutes les eaux de la province, sauf aux Îles-de-la-Madeleine. Ce droit avait été limité depuis 1913.

13 février 1922 : Joseph-Octave Samson est réélu maire de Québec.

16 février1922 : La Société de biologie de Montréal est fondée à l’Université de Montréal afin de développer la recherche dans le domaine des sciences biologiques.

16 février 1922 : L’archevêque de Québec, Mgr Paul-Eugène Roy, dans une lettre à l’intention du Comité de propagande contre le suffrage féminin, se prononce énergiquement contre la participation des femmes aux élections provinciales.

17 février 1922 : Première convention nationale des communistes canadiens a lieu à Toronto.

3 mars 1922 : Un énorme incendie détruit entièrement l’Hôtel de Ville de Montréal.

8 mars 1922 : Fondation de l’École des Beaux-Arts de Montréal.

15 mars 1922 : Début de l’enquête sur le meurtre de Raoul Delorme (v. aussi le 7 janvier dernier).

15 mars 1922 : L’immeuble de l’Hôpital des Incurables, sur le boulevard Décarie, dans la division Notre-Dame-de-Grâce, est anéanti par le feu. Les 400 malades sont sauvés avec de l’aide des résidents du quartier.

21 mars 1922 : Prorogation de la session au Parlement de la province de Québec.

21 mars 1922 : Adoption de la Loi sur la conservation des monuments historiques et artistiques du Québec.

patrimoine

Patrimoine de Montréal. Photo : © Grandquebec.com

27 mars 1922 : Naissance de Jeanne d’Arc Lemay-Warren, première femme admise au Barreau du Québec.

28 mars 1922 : M. Albert Turgeon, cultivateur, qui demeurait au centre du village, est trouvé mort dans son lit à St-Andelme, comté de Dorchester. Ce fût tout un émoi quand on découvrit ce cadavre et la mort n’était pas récente vu le commencement de décomposition. Le défunt souffrait depuis quelques jours d’une attaque de grippe et ne sortait pas. Ses parents et voisins s’inquiétèrent de ne pas voir le défunt dans l’église et se rendirent à sa résidence. M. Turgeon est célibataire et reste seul. En entrant dans la maison ils furent frappés de l’odeur particulière qui se dégageait et découvrirent le cadavre. Le coroner Louis J. Piuze a conclu qu’il était « mort d’une congestion pulmonaire ayant déterminé une syncope de cœur.

29 mars 1922 : Le sanctuaire Sainte-Anne-de-Beaupré est entièrement détruit par le feu. Les deux clochers de la célèbre basilique se sont écroulés. Le monastère des pères rédemptoristes est également la proie des flemmes. Le feu se déclare vers 9 heures du matin pour se propager du Juvénat au presbytère et à la Sacristie. Aussitôt que les Pères découvrent cet incendie et qu’ils en réalisèrent la gravité, ils demandent du secours à Québec. Le maire Samson envoie un détachement de la brigade des pompiers, sur un train spécial. À onze heures, le Juvénat, le presbytère et la sacristie sont complètement détruits et le feu se communique à l’intérieur de la Basilique. À midi, les tours de la Basilique s’effondrent ainsi que les murs de l’église et du monastère. L’incendie aurait été causé par un court-circuit dans les fils électriques. La basilique sera reconstruite entre 1923 et 1934 et inaugurée le 29 mai 1934.

1er mai 1922 : Incorporation de la Noranda Mines Ltd, qui deviendra l’une des compagnies les plus importantes à l’époque.

2 mai 1922 : Le journal La Presse et la compagnie Marconi signent une entente pour créer une station-radio à Montréal, la première station radiophonique publique au Canada (v. aussi la nouvelle du 22 septembre prochain).

3 mai 1922 : Annonce officielle de la découverte de l’insuline.

12 mai 1922 : Inauguration de la statue d’Abraham Martin au Vieux-Port de Québec.

15 mai 1922 : Une convention du Parti conservateur du Québec est tenue à Sherbrooke.

9 juin 1922 : L`École de musique de l`Université Laval, rattachée à la faculté des arts, est fondée à Québec. M. Gustave Gagnon en assume la direction jusqu’en 1924.

15 juin 1922 : Début du premier procès de l’abbé Joseph-A. Delorme accusé de fratricide.

21 juin 1922 : Le Congrès des Fermiers-unis du Québec à a lieu à Montréal.

29 juin 1922 : Le journal « L’Abitibi » devient « La Gazette du Nord ».

30 juin 1922 : L’abbé Delorme est déclaré inapte à subir son procès pour fratricide (voir aussi le 15 juin dernier).

8 juillet 1922 : Le mauvais état des routes. L’Hon. M. Perron, ministre de la voirie recueille une très lourde succession en prenant la voirie provinciale après l’hon. M. Tessier. Aussi le premier soin de M. Perron, en assumant sa nouvelle charge. Les routes que la province a façonnées à coups de millions font pitié. Aux portes de Montréal, métropole du Canada, la jetée de Laprairie procure la plus effroyable réclame. Des enthousiastes ont estimé que cette année le tourisme rapporterait à la province $12,000,000. Mais cette prodigieuse source de revenus pourrait être asséchée par des mauvaises routes qui nous coûtent plus cher. Il faut  s’empresser de réparer les routes les plus fréquentées.  Dans les circonstances difficiles se révèlent les hommes vraiment capables. M. Perron passe pour être un de ceux-là. Et les citoyens l’estimeront d’autant plus qu’il se montrera le plus à la hauteur.

18 juillet 1922 : À l’aréna Mont-Royal, Jack Dempsey, champion du monde des poids lourds en boxe, livre six rondes contre six adversaires.

15 août 1922 : La chaîne de magasins Canadian Tire débute ses activités.

21 août 1922 : Le 38e congrès des Métiers et du Travail est tenu à Montréal.

7 septembre 1922 : L’Action Catholique présente une invention d’Alphonse Royer: « M. Alphonse Royer, de Québec, est l’inventeur de cette merveilleuse machine qui indique, au moyen d’un phonographe, les noms des rues, sur les tramways. La machine peut également servir à diverses applications. L’instrument est ainsi constitué qu’il est en mesure de projeter sur un écran les noms des rues et des endroits par où le tramway ou le train va passer. Des essais successifs de cette merveilleuse machine ont prouvé qu’elle était très précise et d’adaptation facile. « 

12 septembre 1922 : À Montréal, s’ouvre le Congrès de la Conférence des travailleurs catholiques du Canada.

14 septembre 1922 : Fondation du club Lions de Montréal.

22 septembre 1922 : La première station radiophonique de langue française au monde, CKAC, naît à Montréal. Elle se trouve à l’étage supérieur du quotidien La Presse, dont l’édifice est situé sur la rue Saint-Jacques (v. aussi la nouvelle du 2 mai 1922).

23 septembre 1922 : Naissance de Michel Noël, comédien, le célèbre Capitaine Bonhomme.

24 septembre 1922 : Inauguration du pont de Batiscan.

28 septembre 1922 : Dévoilement à Québec des statues érigées en l’honneur de Pierre Boucher de Grosbois et de Pierre Gaultier de Varennes de la Vérendrye.

28 septembre 1922 : Le journal Le Nationaliste se fusionne avec le quotidien Le Devoir.

30 septembre 1922 : Bénédiction du pont à Saint-Roch-des-Aulnaies.

2 octobre 1922 : Inauguration officielle de la station radiophonique CKAC de Montréal.

2 octobre 1922 : Nancy Pickford et Douglas Fairbanks visitent Montréal.

7 octobre 1922 : Inauguration de l’École des Beaux-Arts de Québec.

16 octobre 1922 : Tenue d’un grand banquet marquant le 75e anniversaire de la paroisse Saint-Patrice de Montréal.

30 octobre 1922 : Conférence interprovinciale des ministres de l’Instruction publique.

10 novembre 1922 : L’honorable T.-A. Crerar abandonne la direction du Parti progressiste, aux Communes.

16 novembre 1922 : L’édifice principal de l’Université de Montréal, sur la rue St.-Denis, est détruit par un incendie. C’est le second sinistre dans cet immeuble en l’espace de 4 ans.

25 novembre 1922 : L’incendie du collège de Saint-Boniface fait dix morts. Les Jésuites évaluent les dégâts à $600 000.

30 novembre 1922 : L’école dentaire de l’Université de Montréal est ravagée par le feu à peine deux semaines après qu’un incendie eut anéanti le bâtiment principal de l’Université de Montréal.

1er décembre 1922 : La ville de Terrebonne est victime d’un énorme incendie. Toute la partie basse de Terrebonne est détruite. Plus de 120 maisons et commerces ont été anéantis et plus de 1 200 personnes ont perdu leur domicile.  De l’hôtel de ville de Terrebonne, du bureau de poste, des banques de Terrebonne, il ne reste que des ruines.

7 décembre 1922 : Arrêté ministériel autorisant la construction d’un barrage au Lac Saint-Jean.

20 décembre 1922 : Mille deux cents personnes assistent à l’inauguration de l`hôtel Mont-Royal, à Montréal, le plus grand hôtel de tout l’Empire britannique. L’édifice a été construit en 469 jours. L’hôtel Mont-Royal contient 1 046 chambres et suites.

22 décembre 1922 : Deux grandes malles contenant des drogues ont été volées pendant la nuit de mardi à mercredi dans l’une des voûtes du Palais de justice de Montréal. Les cambrioleurs ont dû concevoir l’idée du vol en voyant transporter, après chaque séance du tribunal, les grosses malles contenant des drogues dans les voûtes du palais.

22 décembre 1922 : La Basilique de Québec, un bâtiment d’une valeur historique inestimable est la proie des flammes. Parmi les oeuvres emportées par l’incendie se trouvent les tableaux Saint Paul, de Carlo Moratta, et le Christ, de Van Dyke.

29 décembre 1922 : Prorogation de la session au Parlement de Québec.

31 décembre 1922 : Premiers essais à Valcourt d’une motoneige à hélice.

31 décembre 1922 : Naissance de Paul Damien, futur écrivain.

31 décembre 1922 :  Au Québec, on compte 60 940 automobiles immatriculées (v. aussi le 1er janvier dernier).

Événements dont la date exacte demeure inconnue :

1922 : Inauguration de la Baron Byng High School par le Gouverneur général du Canada Byng de Vimy. Jusqu’en 1940, à Montréal, les Juifs vivent en majorité au nord de l’avenue des Pins, à l’est de l’avenue du Parc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>