XXe siècle

Ligne du temps : 1921

Ligne du temps : 1921

Ligne du temps : 1921

Quelques statistiques : au début de 1921, le Canada compte 8 788 483 habitants, Grand-Mère compte 7 600 habitants, le Québec compte 47 977 Juifs, Toronto compte 611 443 habitants, Trois-Rivières compte 22 000 habitants. La province de Québec compte seulement six grandes routes. On compte 140 Caisses populaires dans la province. 1 712 256 immigrants sont arrivés au Canada depuis 1910. Louis Jobin a sculpté 23 statues cette année. On compte 41 562 automobiles immatriculées au Québec.

11 janvier 1921 : Début de la 2e session du 15e Parlement québécois.

21 janvier 1921 : Création de la Commission des liqueurs de la province de Québec (la loi créant la Commission des liqueurs sera approuvée le 7 avril prochain). Cette commission fait du Québec la première province à contrôler la vente des liqueurs. Son rôle sera de gérer le commerce des liqueurs ainsi que d’émettre les permis pour les propriétaires d’établissements hôteliers et de restauration (en 1971, elle changera de nom et sera depuis connue comme la Société des alcools du Québec (SAQ).

25 janvier 1921 : Le premier appel du premier service téléphonique pancanadien a eu lieu à midi. La conversation entre un abonné d’Ottawa et un abonné de Vancouver a été obtenue après quatre heures d’attente. Elle a duré 3 minutes et a coûté plus de 16$ (en argent de l’époque, cela équivalait à une journée de travail d’un employé avec un salaire moyen). En 1921, on comptera 41 335 appels pancanadiens.

3 février 1921 : Un grand banquet est donné à Montréal en l’honneur d’Arthur Meighen, premier ministre du Canada, toute l’élite montréalaise y est présente.

7 février 1921 : Création au Québec d’un comité de propagande par les caisses populaires.

18 mars 1921 : Le gouvernement libéral de Louis-Alexandre Taschereau fait adopter par l’Assemblée législative la première loi québécoise en matière d’assistance publique. Cette loi prévoit le partage des coûts d’hospitalisation entre les institutions, les municipalités et le gouvernement provincial. La nouvelle législation suscite de fortes réactions. Toutefois, elle entrera en vigueur le 1er septembre 1921.

18 mars 1921 : Adoption par le gouvernement du Québec de la loi permettant l’achat du sanatorium du lac Édouard.

19 mars 1921 : Fin de la 2e session du 15e Parlement québécois.

28 mars 1921 : Henri Bourassa s’en prend à la loi provinciale de l’assistance publique, adoptée le 18 mars dernier (v. la date).

7 avril 1921 : La loi créant la Commission des liqueurs est approuvée (la Commission avait été créée le 21 janvier dernier).

13 avril 1921 : Désormais, la pêche est interdite sans permis fédéral.

18 avril 1921 : Dans  une lettre pastorale, l’archevêque de Montréal, Mgr Paul Bruchési, déclare une croisade contre la mode, la danse, le cinéma et le théâtre. Selon lui, «ce ne sont que des éléments de perdition qui éloignent les individus de la moralité chrétienne».

21 avril 1921 : Éclipse totale de la Lune est observé au Québec.

30 avril 1921 : Le gouvernement du Canada annonce un concours pour de nouvelles armoiries du Canada.

1er mai 1921 : La Commission des liqueurs, créée dans le cadre de la campagne pour la Loi des liqueurs alcoolisées, le 23 février 1921, commence ses activités. Cette commission doit régulariser une situation unique. En effet, le Québec est la seule province anti-prohibitionniste, entourée de provinces canadiennes et d’États américains où le commerce des boissons alcoolisées a été interdit.

22 mai 1921 : La fête de Dollard est célébrée dans la ville de Québec.

29 mai 1921 : À Saint-André de Kamouraska, le feu rase l’atelier à fer, la fonderie et les entrepôts des usines Desjardins. Le vicaire Joseph Laforest suspend sur le mur d’un immeuble un cadre du Sacré-Coeur et le lendemain matin, le feu arrête à cet endroit!! – c’est un miracle – le cadre de bois brûle mais l’image est retrouvée intacte dans les ruines à l’endroit où le feu s’est arrêté. Cette image se trouve aujourd’hui à gauche de l’autel du Sacré-Coeur sur le coté nord de l’église de Saint-André.

6 juin 1921 : Un incendie détruit le siège de la compagnie W.B. Brown, à Québec, et d’autres manufactures de la Basse-ville de Québec, dont la fabrique de bonbons de la compagnie Candiac. Tout le quartier Saint-Roch est menacé, mais les pompiers réussissent à le sauver du sinistre.

19 juin 1921 : Grand ralliement libéral provincial a lieu à Victoriaville.

23 juin 1921 : La mission de Kingsburg Mills (aujourd’hui, municipalité de Villeroy) est la proie des flammes. Un grand feu de forêt oblige l’évacuation entière de la population de Kingsburg Mills. Un train de fret évacue les gens. Le feu détruit notamment le moulin à scie, la chappelle-école et la gare. La population du village se réfugie à Notre-Dame-de-Lourdes, Charny et à Lévis. Après le sinistre, il ne reste plus rien.  Malgré tout, les citoyens décident de recommencer la mission. Le 6 novembre 1921, une messe sera célébrée dans la nouvelle chapelle-école.

25 juin 1921 : Les policiers et les pompiers de la ville de Québec se déclarent en grève conjointe à la suite du refus de la ville de Québec d’augmenter les salaires de ses employés.

30 juin 1921 : Québec termine son exercice financier avec un excédent de 1 230 000$.

1er juillet 1921 : L’Action catholique de la jeunesse canadienne-française tient son 9e congrès à Québec.

14 juillet 1921 : Les bureaux du quotidien La Presse sont en état de siège.

17 juillet 1921 : La Société canadienne d’opérette est fondée par Honoré Vaillancourt et Albert Roberval. Cette Société fera renaître au Québec le chant et le théâtre lyrique.

24 juillet 1921 : Inauguration du pont qui enjambe la Metabetchouan à l’embouchure.

10 août 1921 : Un grand incendie détruit une partie du village de Sainte-Martine, en Montérégie. Le nombre de pompiers locaux étant insuffisant, des secours ont été demandés à Montréal, Beauharnois et Valleyfield. On évalue les pertes à 88 000,00$.

13 août 1921 : La Presse installe sa 1ère boîte distributrice à Outremont. Prix du journal: 0,03$.

13 août 1921 : Une dépêche à l’intention du chef de police Émile Trudel, confirme la nouvelle de la mort de M. Auguste Sirois noyé dans le naufrage de « l’Alaska » dans l’océan Pacifique. Cette dépêche se lit comme suit : « H.-A. Sirois était un passage de « l’Alaska » et il est parmi ceux qui ne répondent pas à l’appel. Il avait acheté son billet à Seattle et on a de lui la description suivante, qui : 20 ans, taille cinq pieds six pouces; pesanteur 135 lbs ; teint clair ; une médaille autour du cour. M. A. Sirois se rendait à San Francisco où il devait rendre visite à un ami de collège M. Campbell qui a donné sa description aux autorités du navire naufragé.

22 août 1921 : Journal la « Gazette » réclame des élections fédérales avant l’hiver. C’est le début de la campagne pour les élections.

Douane ancienne de Montréal et le monument de John Young

Douane ancienne de Montréal et le monument de John Young

29 août 1921 : Ouverture de la 2e Semaine sociale du Canada à Québec.

1er septembre 1921 : Entrée en vigueur de la Loi d’assistance publique.

12 septembre 1921 : La ville de Québec se prononce contre la prohibition.

12 septembre 1921 : Inauguration de l’École supérieure de chimie de l’Université Laval de Québec.

21 septembre 1921 : Remaniement ministériel dans le cabinet fédéral canadien.

21 septembre 1929 : Le Canada adhère à la Cour internationale de justice, de La Haye.

22 septembre 1921 : Banquet libéral soulignant le jubilé politique de Rodolphe Lemieux.

24 septembre 1921 : Premier congrès de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada se tient à Hull.

6 octobre 1921 : On donne un grand banquet en l’honneur de Médéric Martin, maire de Montréal.

18 octobre 1921 : Médéric Martin est réélu maire de Montréal.

21 octobre 1921 : Naissance de Georges Brassens, auteur, compositeur, interprète.

27 octobre 1921 : Une violente explosion dans l’élévateur à grains numéro 1 du port de Montréal provoque une panique générale dans la ville.

31 octobre 1921 : La collision de deux tramways dans le brouillard, au nord de Montréal, fait trente blessés. La rencontre fut d’une violence inouïe puisqu’elle démolit le vestibule de trois des quatre voitures, en plus d’arracher toutes les banquettes.

1 novembre 1921 : Zoé Lafontaine Lady Laurier, veuve de feu Sir Wilfrid Laurier, ancien premier ministre du Canada, meurt à Ottawa.

4 novembre 1921 : Le club Canadien (Montreal Canadians) est acheté par 3 propriétaires dont Léo Dandurand, par une somme énorme de 11 500$ (onze mille 500 dollars).

11 novembre 1921 :  Incendie majeur au centre-ville d’Amos en Abitibi.

12 novembre 1921 : Le statut de Westminster est présenté aux Communes. C’est le premier pas vers une indépendance totale pour le Canada.

20 novembre 1921 : Le Frère André se rend en Californie.

21 novembre 1921 : La feuille d’érable devient l’emblème officiel du Canada.

26 novembre 1921 : Le Canadien de Montréal acquiert les services du défenseur Sprague Cleghorn.

3 décembre 1921 : Première partie de la Coupe Grey entre les divisions est et ouest.

6 décembre 1921 : Tenue des élections fédérales. Le Parti libéral obtient aux polls une majorité absolue sur les deux parties adversaires. L’honorable Mackenzie King formera le prochain gouvernement sans l’aide de coalition. William Lyon Mackenzie King, âgé de 47 ans, a conquis le coeur des Québécois en s’opposant à la conscription, même si cela devait lui aliéner le reste du Canada.

16 décembre 1921 : Début des travaux d’excavation du nouveau Palais de Justice, en face de l’ancien, rue Notre-Dame Est. On souligne que 215 ouvriers et 125 attelages doubles travailleront jour et nuit à l’excavation du vaste chantier.

27 décembre 1921 : Fondation de l’Union régionale des Caisses populaires du district de Québec.

Date exacte inconnue :

1921: La Confédération des travailleurs catholiques du Canada, est organisée par l’Église pour contrer l’influence des unions américaines.

1921: Le Klu Klux Klan, une organisation de fanatiques protestants anti-noirs, anti-juifs, anti-catholiques et anti-francophones (KKK) est implanté à Montréal. On soupçonne certains de ses militants d’être à l’origine de plusieurs incendies criminels, notamment à la sainte cathédrale de Québec et à la maison de retraite des Sulpiciens d’Oka. Ce dernier incendie a entraîné des dommages estimés à 100 000$. On croit d’ailleurs que c’est le KKK qui est responsable que la destruction d’archives de la Nouvelle-France.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>