XXe siècle

Ligne du temps : 1920

Ligne du temps : 1920

Ligne du temps : 1920

Quelques statistiques : Au Québec, 30 000 ouvriers travaillent dans l’industrie de la pulpe et du papier, le Québec compte 1 150 succursales bancaires. La province Québec compte 40 agronomes. Le salaire annuel moyen de l’homme est de 750$ et le salaire annuel moyen de la femme est de 410$. Au Québec, on compte 33 541 automobiles immatriculées.

Population : Hull compte 23 000 habitants, la région du Témiscamingue compte 12 000 habitants et Ville-Marie, capitale du Témiscamingue, compte 1 400 habitants. Montréal compte 706 000 habitants, Montréal-Ouest compte 1 800 habitants, Outremont compte 13 500 habitants, Verdun compte 30 000 habitants, Westmount compte 19 500 habitants.

Économie de Montréal : La dette de Montréal est de 121 901 622$, le budget de Montréal est de 20 942 292$, Montréal compte 44 245 logis.

1er janvier 1920 : Les portions restantes des Territoires du Nord-Ouest canadien sont divisées en trois districts provisoires: Mackenzie, Keewatin et Franklin.

7 janvier 1920 : Explosion dans le siège montréalais de l’Impérial Oil cause des dommages à l’édifice.

9 janvier 1920 : Première réunion du groupe l’Action française.

10 janvier 1920 : Le Bleu Blanc Rouge (Le Canadien de Montréal) gagne par 14 à 7 devant une assistance de plus de 7,000 personnes sur le club Toronto à l’Aréna Mont-Royal. Lalonde compte six points pour sa part. S’est le record de buts dans la Ligue nationale. Il s’agit de la première partie du Canadien de Montréal à l’aréna Mont-Royal.

10 janvier 1920 : Entrée en vigueur du Traité de Versailles qui met fin à la Première Guerre. Le Canada devient membre fondateur de la Société des Nations.

16 janvier 1920 : La loi imposant la prohibition d’un bout à l’autre des États-Unis entrera en vigueur une minute après minuit, la nuit prochaine. Elle ne défend pas seulement de vendre des boissons alcooliques, mais interdit aussi à qui que ce soit d’en donner ou d’en recevoir gratuitement. Même pour ce qui est de chez soi, les restrictions sont très dures. Quelqu’un qui a des alcools chez lui doit prouver qu’il les a obtenues légalement avant le 1er juillet 1919. Pratiquement rien n’empêche un employé du revenu de pénétrer dans une maison et d’obliger l’occupant de prouver qu’il a obtenu ces alcools avant l’époque susdite. Le Canada et le Québec en profiteront pendant des années en accueillant des milliers des hommes qui ont soif insupportable…

22 janvier 1920 : Parution du premier numéro du journal L’Abitibi/La Gazette du Nord. Cet hebdomadaire, le premier en langue française dans le Nord-Ouest du Québec, traite surtout des questions d’agriculture et de colonisation. En 1952, le journal sera absorbé par L’Écho abitibien.

29 janvier 1920 : Adoption par l’Assemblée législative du Bill de l’Université de Montréal en 3e lecture.

 jeux anciens

« L’histoire est un perpétuel recommencement du jeu ancien (Thucydide, historien grec, né en 460 avant J.C. et mort en 395 avant J.C.). Photo : © GrandQuebec.com

30 janvier 1920 : Grand banquet de l’Association des industriels de la pulpe et du papier.

1er février 1920 : Création de la Commission de géographie du Québec.

1er février 1920 : Création de la Gendarmerie Royale du Canada.

6 février 1920 : Ouverture d’une maison de retraite pour femmes à Chicoutimi.

10 février 1920 : Par un vote de 48 à 11, l’Assemblée Législative du Québec approuve en comité plénier le projet David (bill de Montréal), présenté par Lomer Gouin. Il comporte la nomination d’une commission chargée de choisir le meilleur mode d’administration municipale pour la cité de Montréal.

12 février 1920 : Décès d’Aurore Gagnon, l’enfant martyre, née en 1909, fille de Télesphore Gagnon et élevée par sa marâtre Marie-Anne Houde. La petite Aurore meurt des traitements atroces de sa belle-mère. Le martyre d’Aurore laissera une marque profonde dans l’imaginaire collectif des Québécois (voir aussi le 22 mars et 13 avril prochain).

14 février 1920 : Inauguration de l’Université de Montréal qui obtient sa charte.

15 février 1920 : Une grosse tempête de neige s’abat sur tout le territoire du Québec.

18 février 1920 : Constitution officielle de l’aviation militaire canadienne.

22 février 1920 : Parution de l’hebdomadaire L’Abitibi/La Gazette du Nord.

25 février 1920 : Création du Royal 22e Régiment (le Régiment royal 22, une unité francophone).

26 février 1920 : Inauguration des nouveaux édifices du Parlement d’Ottawa.

28 février 1920 : Le maître Rachmaninoff, modeste et si distingué, a reçu une ovation bien mérité quand il apparaissait au His Majesty. Le célèbre pianiste et compositeur russe est déjà connu à Montréal, et il revient devant un auditoire conquis à son art, depuis sa première visite. Le récital a débuté par une étude, Opus 3, de Paganini-Schumann et une sonate, Opus 58, de Chopin, rendues avec une maîtrise parfaite. Les quatre études de Chopin ont suivi. Le charme et la délicatesse de ces oeuvres ont paru dans toute leur grâce exquise et leur finesse prenante sous les doigts de Rachmaninoff et par son âme exprimée fortement. Le grand artiste russe est aussi un auteur. Les tableaux de Rachmaninoff ont été rendus, il va sans dire, avec une perfection que bien d’autres ne réussiraient jamais égaler. Une étude de Rubinstein, une de Seriabine, deux de Listz et une de Paynanini-Listz terminaient le programme. Rachmaninoff a été spécialement applaudi pour la danse des gnomes de Listz et la Campanella de Pagnanini-Listz. En rappel, l’artiste a rendu l’une de ses oeuvres et le rideau s’est fermé sous un tonnerre d’applaudissements

3 mars 1920 : Au hockey, le Canadien de Montréal défait les Buldogs de Québec 16 à 3.

10 mars 1920 : Joe Malone des Bulldogs de Québec inscrit 6 buts dans une partie.

11 mars 1920 : Tenu à Montréal le 1er congrès des auteurs canadiens à Montréal.

22 mars 1920 : Télesphore Gagnon, de Sainte-Philomène de Fortierville, comté de Lotbinière, subira son procès pour homicide à la prochaine session des assises criminelles de Québec. Il est le père de la petite Aurore Gagnon, qui est morte il y a quelques semaines dans les circonstances étranges. Il est accusé d’avoir contribué à la mort de son enfant par des lésions corporelles et par défaut des soins médicaux nécessaires. à son existence. On sait que Marie-Anne Houde, femme de Télesphore Gagnon, a été condamnée à subir son procès aux mêmes assises pour une offense plus grave encore, c’est-à-dire pour meurtre. La prochaine session des assises criminelles s’ouvrira le 6 avril prochain, à Québec. Elle sera présidée soit par le juge L.-P. Pelletier, soit par le juge J.-J. Désy.

22 mars 1920 : Incendie à l’École normale de Nicolet.

23 mars 1920 : Le 85e Bataillon d’infanterie devient le Régiment de Maisonneuve.

24 mars 1920 : Dix pompiers sont blessés au cours d’un incendie, à la brasserie Molson.

1er avril 1920 : Début d’une grève de 200 travailleurs dans le secteur du papier à Bromptonville. Cette grève durera un mois et se terminera au désavantage des grévistes qui, mécontents de l’administration de leur syndicat lors du conflit, rejoindront la Fédération américaine du travail ou FAT. La grève de Bromptonville constitue l’un des plus importants conflits de travail dans le secteur des pâtes et papiers au Québec.

1er avril 1920 : Création du 22e Régiment Royal, qui relève la garnison anglophone de Québec. Pour la première fois depuis 1759, des troupes de langue française occupent la Citadelle de Québec. Le premier commandant du nouveau régiment est Henri Chassé. Le régiment est composé de 900 personnes. Le 22e bataillon, composée de Canadiens français et créé en 1914, fut à la base de ce régiment.

13 avril 1920 : Début du procès de Marie-Anne Gagnon, la belle-mère d’Aurore Gagnon (voir aussi le 12 février dernier et le 22 mars).

14 avril 1920 : La loi sur le divorce entre en vigueur partout au Canada, sauf au Québec, province catholique.

17 avril 1920 : Montréal célèbre le troisième centenaire de Mère Marguerite Bourgeoys.

21 avril 1920 : Marie-Anne Houde Gagnon est condamnée à être pendue pour le meurtre de sa belle-fille, Aurore Gagnon.(Voir aussi le 22 mars dernier, le 13 avril, le 28 avril).

26 avril 1920 : La faculté de musique est créée à l’Université McGill. Cette faculté, créée à partir du McGill Conservatorium of Music, fondé en 1904, est la première faculté de musique au Québec.

28 avril 1920 : Télesphore Gagnon, a été trouvé coupable d’homicide. On accusait ce père brutal du meurtre de sa propre fillette, Aurore, 10 ans, l’enfant martyre de Sainte-Philomène, meurtre pour lequel la deuxième épouse du prévenu, la marâtre Marie-Anne Houde, a été condamné à mourir sur l’échafaud (la mégère sera exécutée le 1er octobre 1920). Gagnon ne partagera donc point le sort de sa triste compagne, l’accusation de meurtre ayant été écartée par le jury lequel est entré en délibérations, hier après-midi, dès que l’hon. Juge Désy eut terminé son long, formidable et éloquent réquisitoire. Mais l’homicide Télesphore Gagnon n’a pas reçu sa sentence ce matin, comme on s’y attendait. L’hon. Juge Désy ne prononcera le châtiment que dans une dizaine de jours, lorsqu’il partira pour Trois-Rivières.

2 mai 1920 : Entrée en vigueur du décret de la Commission administrative au sujet de l’avance de l’heure. Toutes les horloges municipales seront avancées d’une heure, à deux heures et demi, la nuit prochaine.

5 mai 1920 : Télesphore Gagnon, âgé de 37 ans, est reconnu coupable du meurtre de l’enfant martyre Aurore Gagnon. Il est condamné au bagne à vie.

16 mai 1920 : Canonisation de Jeanne-d’Arc.

20 mai 1920 : La station de radio XWA de Montréal diffuse sa première émission.

20 mai 1920 : La Société Royale du Canada annonce une expérience intéressante : ses membres essayeront ce soir de communiquer par téléphone sans fil avec plusieurs villes canadiennes. Un appareil Magnavoix sera utilisé pour entendre une cantatrice qui chantera au Conservatoire national de musique de Montréal. À Ottawa, la compagnie des tramways arrêtera son service pendant deux minutes pour permettre cette expérience.

23 mai 1920 : Le premier ministre Lomer Gouin revient à Québec, à la suite de son voyage en Europe.

28 mai 1920 : Incendie majeur à St-Joachim, près de Québec.

31 mai 1920 : Exposition du Bien-Être de l’enfance à Québec.

6 juin 1920 : Le huitième Congrès de l’Alliance internationale des femmes pour le suffrage, s’ouvre à Genève, avec la participation d’une délégation représentant les femmes du Canada et de la province de Québec.

14 juin 1920 : Un fait sans précédent a lieu dans les annales judiciaires de la province. Le préfet du pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul, Georges–S. Malépart, est condamné par l’honorable juge Duclos à un an d’emprisonnement pour mépris envers la Cour. Il a fait défaut lors de son obligation à comparaître devant la Cour.

18 juin 1920 : Tenue du Congrès de la Ligue des femmes catholiques à Montréal.

19 juin 1920 : Parution du journal Le Matin.

19 juin 1920 : Sir Lomer Gouin devient Commandeur de la Légion d’Honneur.

21 juin 1920 : Création des Semaines sociales du Canada.

21 juin 1920 : Dîner-causerie de la Jeunesse libérale de Montréal.

22 juin 1920 : 21e Congrès de l’Ordre des forestiers à Montréal.

23 juin 1920 : Invité par The Gazette et décidé de faire le saut sur la scène fédérale, Lomer Gouin quitte ses fonctions de premier ministre de la province de Québec. Il sera remplacé par Louis-Alexandre Taschereau.

24 juin 1920 : Inauguration d’un monument de Dollard des Ormeaux au Parc Lafontaine.

25 juin 1920 : Lomer Gouin et Alexandre Tachereau vont ensemble pêcher le saumon sur la Moisie.

29 juin 1920 : Fondation des Fermiers-unis du Québec à Montréal.

30 juin 1920 : On annonce que la province de Québec a un excédent budgétaire de 951 000$

1er juillet 1920 : Borden démissionne comme premier ministre du Canada.

7 juillet 1920 : Arthur Meighen devient premier ministre du Canada.

8 juillet 1920 : Sir Lomer Gouin démissionne comme premier ministre du Québec.

9 juillet 1920 : Louis-Alexandre Taschereau est assermenté comme premier ministre de la province de Québec.

10 juillet 1920 : Arthur Meighen est assermenté comme premier ministre du Canada.

13 juillet 1920 : Sir Lomer Gouin est nommé au Conseil Législatif du Canada.

17 juillet 1920 : Célébration, à Chicoutimi, du 3e Congrès annuel des syndicats ouvriers catholiques nationaux.

20 juillet 1920 : Le très honorable Arthur Meighen remplace sir Robert Borden à la tête du gouvernement fédéral du Canada.

28 juillet 1920 : Découverte du corps de Blanche Garneau, 20 ans, au parc Victoria de Québec.

9 août 1920 : La Faculté des sciences de l’Université de Montréal est fondée. Au début, la faculté propose des certificats d’études supérieures en biologie, botanique, chimie, géologie, mathématiques, minéralogie et physique.

22 août 1920 : Un incendie cause des dommages au pont Victoria, qui relie Montréal et la Rive-sud.

23 août 1920 : Un incendie détruit presque complétement un incinérateur à l’angle de la rue Atwater et la rue Saint-Patrice, à Montréal, ainsi qu’une remise à wagons située à l’arrière.

1er septembre 1920 : La traversée régulière Montréal/Liverpool dure 5 jours et 23 heures.

6 septembre 1920 : Inauguration d’un monument-souvenir à Georges-Etienne Cartier à Québec.

9 septembre 1920 : Congrès des médecins de langue française à Québec.

26 septembre 1920 : Bénédiction de la nouvelle église de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

1 octobre 1920 : L’abbé Lionel Groulx fonde le mensuel L`Action française. La publication se centrera surtout sur la question de la survie du français et du catholicisme dans un environnement urbain et industriel anglo-saxon. L’abbé Lionel Groux y défendra l’idée d’un État canadien français autonome. La revue sera publiée jusqu’en 1928.

1er octobre 1920 : Inauguration du premier service postal aérien entre Montréal et les États-Unis.

20 octobre 1920 : Par référendum, la Colombie-Britannique rejette la prohibition de l’alcool.

30 octobre 1920 : Fondation du journal Le Nouvelliste à Trois-Rivières.

1er novembre 1920 : Coupures de salaires pour les ouvriers de l’usine de chaussures Daoust.

19 novembre 1920 : Le Service municipal de la santé de Montréal décrète la vaccination obligatoire de tous les écoliers contre la variole.

30 novembre 1920 : Désormais la pêche au Québec est règlementée par le fédéral.

4 décembre 1920 : Première partie de la Coupe Grey.

20 décembre 1920 : Fondation de l’Union régionale des caisses populaires de Trois-Rivières.

Date à préciser :

1920 : Le funiculaire de Mont-Royal, déclaré dangereux et fermé en 1918 à cause de son mauvais état, est démantelé.

1920 : Fondation de la synagogue Hadrath Kodesh (juifs orthodoxes polonais) à Montréal.

1920 : Ouverture de la synagogue Beth Schloïme ou Shlomo (maison de Salomon) dans un duplex de briques brunes sis à l’angle des rues Clark et Bagg à Montréal ; l’arche sainte et les bancs de la synagogue viennent de la synagogue Shaar Hashomayim construite en 1886, puis démolie en 1920.

1920 : Création des Services d’aide aux immigrants juifs (Jewish Immigrant Aid Society). Mise sur pied du B’nai Brith.

1920 : Fondation du Jewish War Orphans Commitee Sous le leadership de Lillian Freeman le Jewish War Orphans Commitee est fondé pour venir au secours des orphelins des pogrums qui suivirent la révolution russe et les ramener au Canada.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>