XXe siècle

Ligne du temps : 1917

Ligne du temps : 1917

Ligne du temps : 1917

Quelques données statistiques : Le Québec compte 122 centrales hydroélectriques. Quatorze agronomes travaillent dans la province.

1er janvier 1917 : L’abbé Lionel Groulx et ses amis, partisans de la Ligue des droits du français, fondent la revue L’Action française. Lionel Groulx devient son premier rédacteur. La revue, qui paraît une fois par mois, aura une grande influence au Québec. En 1926, le nom de la revue sera changé pour devenir L’Action canadienne-française.

1er janvier 1917 : À Terre-Neuve la loi de la prohibition entre en effet. Personne ne peut désormais vendre, acheter et consommer des boissons alcooliques.

6 janvier 1917 : Une personne meurt lors d’un déraillement près de Sainte-Adèle.

7 janvier 1917 : Lecture de la lettre pastorale de Mgr Bruchési dans toutes les églises.

10 janvier 1917 : Quatre enfants périssent dans un incendie à Montréal.

12 janvier 1917 : Le perçage du tunnel ferroviaire du Mont-Royal est terminé.

20 janvier 1917 : Début de la 7e session du 12e Parlement fédéral à Ottawa.

22 janvier 1917 : Un salon de l’automobile se tient à Montréal.

22 janvier 1917 : Violente tempête de neige sur tout le Québec.

25 janvier 1917 : Nomination de 7 nouveaux sénateurs au Sénat canadien à Ottawa.

26 janvier 1917 : Un tremblement de terre secoue le Québec. Les effets sont ressentis surtout dans la région de Montréal.

26 janvier 1917 : Incendie de l’église de Saint-Louis-de-Courville.

28 janvier 1917 : L’hôtel Tremblay situé à Montréal est détruit par le feu.

1er février 1917 : Parution du premier numéro du périodique l’Action Française.

3 février 1917 : Première réunion du cabinet impérial de guerre.

5 février 1917 : L’honorable M. Reid, au nom du gouvernement fédéral, annonce la construction d’une route nationale de l’Atlantique au Pacifique, à la convention de l’association des bonnes routes de l’est de l’Ontario.

6 février 1917 : L’intérêt de la femme pour le hockey n’est pas un phénomène récent. Le club Cornwall triomphe du Western par un score de 3 à 0 devant douze cent personnes au Jubilé, à Montréal. Mlle Albertine Lapensée, capitaine du Cornwall, a joué une partie de toute beauté et a compté les trois points de son club. Mlle Arnold et Mlle Barnes, du Western, ont fait un travail énorme sur la défense, mais elles n’ont pu réussir à paralyser les efforts de Mlle Lapensée, qui est de beaucoup le plus brillant joueur (hum… on ne disait pas « joueuse » à l’époque) dans les clubs de jeunes filles.

8 février 1917 : Un incendie se déclare dans les usines de la compagnie McKinnon & Holmes, qui produit les obus et qui emploie 200 hommes à l’ouvrage. Le feu se serait communiqué à une citerne à l’huile. On a naturellement soupçonné une main criminelle et crié à l’Allemand. Le vent soufflant du nord ouest a activé les flammes rapidement et en quelques minutes tout était en brasier. Il a fallu trois heures aux pompiers pour contrôler l’incendie. Il ne reste plus que les fers et les murs. Les machines ont été démolies et le tout n’est plus qu’un amas de ferrailles. On estime les pertes à $40 000, amplement couvertes par les assurances.

9 février 1917 : Démonstration patriotique au Monument National à Montréal.

19 février 1917 : Incendie de la firme Simard et Carmichael de Québec.

12 mars 1917 : 3e emprunt de guerre du Canada.

19 mars 1917 : Fermeture de l’armurerie Ross à Québec.

19 mars 1917 : Incendie de l’église de Lanoraie.

21 mars 1917 : Début de la grève des ouvriers à Port-Alfred pour la journée de 8 heures.

22 mars 1917 : Une femme, Helen Avington, est nommée shérif de la ville de Windsor, en Ontario.

26 mars 1917 : Le Canadien de Montréal est éliminé 9-1 en finale de la coupe Stanley.

9 – 14 avril 1917 : La bataille de la crête de Vimy sur les territoires de Vimy et Givenchy-en-Gohelle, près de Lens dans le Pas-de-Calais, en France. Le 9 avril 1917, quatre divisions canadiennes passent à l’assaut. Au prix de plusieurs milliers de morts, elles réussissent à s’emparer de la de la cote 145 (la crête de Vimy) le 14 avril.

19 avril 1917 : Le port de Montréal débute une autre saison.

19 avril 1917 : Reprise de la 7e session du 12e Parlement fédéral.

22 avril 1917 : Inauguration du tunnel ferroviaire du Mont-Royal.

26 avril 1917 : Congrès de l’Association fraternelle canadienne à Montréal.

10 mai 1917 : Assemblée des principaux membres des Unions nationales du Québec.

13 mai 1917 : La Bibliothèque de Montréal est inaugurée sur la rue Sherbrooke, en face du parc Lafontaine. Le bâtiment a coûté 550 000 $. Au moment de son ouverture, la bibliothèque possède 23 000 volumes. Le maréchal français Joseph Joffre, de passage à Montréal, fait un discours lors de l’inauguration de l’établissement.

16 mai 1917 : Les députés fédéraux sont en faveur du vote des femmes.

17 mai 1917 : Fêtes du 275e anniversaire de fondation de Montréal.

18 mai 1917 : Le gouvernement fédéral de Robert Laird Borden décide de recourir à la conscription sélective. Le gouvernement annonce en chambre qu’il rendra obligatoire le service au front. M. Borden offre au chef de l’opposition Wilfrid Laurier de former une coalition, mais ce dernier refusera, sachant que les francophones n’accepteraient jamais, car s’il se joignait à une coalition pro-conscription, les francophones du Québec se tourneraient vers Henri Bourassa.

23-26 mai 1917 : Manifestations violentes un peu partout au Québec contre la loi du service militaire.

23 mai 1917 : Grandiose banquet à Montréal des délégués du groupe La bonne entente.

28 mai 1917 : Le Conseil de ville de Québec se prononce contre la conscription sans consultation populaire.

28 mai 1917 : L’Association de la jeunesse libérale est contre la conscription.

29 mai 1917 : Sir Robert Borden présente au Canada la loi du service militaire.

30 mai 1917 : Une assemblée se tient au Monument National en l’honneur des Acadiens.

signature de la fin de la guerre

« Chaque guerre est la toute dernière. » (Jean Giraudoux, écrivain français). Lieu historique de Compiègne, en France, où l’armistice fut signé en 1918. Photo : GrandQuebec.com

30 mai 1917 : Trois assemblées anti-conscriptionnistes qui rassemblent des milliers de participants se tiennent au Champ-de-Mars, à Montréal. Une se déroule en français, la deuxième en anglais et la troisième en russe. Les assemblées populaires dénonçant la conscription continueront pendant tout l’été.

3 juin 1917 : Célébration de la première messe à St-Edmond-de-Grantham.

3 juin 1917 : Bénédiction de l’Hôtel de ville de Ville de Saint-Pierre.

7 juin 1917 : Des groupes nationalistes tiennent une assemblée contre la conscription.

11 juin 1917 : Tremblement de terre dans la région du Cap-de-la-Madeleine.

11 juin 1917 : Borden explique en Chambre son projet de conscription.

18 juin 1917 : Sir Wilfrid Laurier réclame pour le peuple le droit de se prononcer par référendum lors du débat sur la conscription.

19 juin 1917 : Incendie au chantier Canada Steamship de Sorel.

22 juin 1917 : Plusieurs assemblées anticonscription se tiennent au Québec.

25 juin 1917 : 225e anniversaire de fondation de la paroisse de Varennes.

27 juin 1917 : Conférence de Bourassa sur la conscription au Monument National.

1er juillet 1917 : Célébrations du 50e anniversaire de la Confédération canadienne.

1er juillet 1917 : Plusieurs assemblées anticonscription se tiennent au Québec.

6 juillet 1917 : Le projet de conscription Borden est voté et approuvé en seconde lecture à la Chambre des communes par 118 voix pour et 55 contre.

24 juillet 1917 : Les Communes votent la conscription en 3e lecture.

25 juillet 1917 : Sir Thomas White, ministre des finances, présente à la Chambre des communes son projet d’impôt sur le revenu, une innovation dans le domaine fiscal au Canada. D’après les calculs du ministre, la réalisation du projet rapportera au trésor fédéral de 15 à 20 millions de dollars, à une époque où la guerre coûte au Canada de 850 à 900 mille dollars par jour.

30 juillet 1917 : Violents orages en Beauce. La région de la rivière Chaudière reçoit plus de 135 millimètres de pluie en l’espace de 16 heures. Une crue entraîne l’évacuation d’environ 15 mille personnes. Une centaine de bâtiments et un pont sont emportés par la rivière.

8 août 1917 : Une tentative criminelle a eu lieu durant la nuit, à Cartierville, pour faire sauter la maison d’été de Hugh Graham (élevé baron Atholstan de Huntingdon et d’Édimbourg), propriétaire du Montreal Star. C’est-à-dire, une bombe explose à la résidence de Lord Atholstan.

9 août 1917 : Le bill de la conscription est adopté par le Sénat.

9 août 1917 : Le gouverneur-général convoque les chefs politiques à Ottawa.

17 août 1917 : Les Communes canadiennes adoptent la Loi de l’impôt sur le revenu.

18 août 1917 : Explosion à la poudrerie de Rigaud.

26 août 1917 : 8e congrès de l’Union Saint-Pierre se tient à Montréal.

28 août 1917 : Le gouverneur général du Canada sanctionne la Loi de la conscription. Cette loi a reçu un accueil favorable dans l’ensemble du Canada, sauf au Québec, où les francophones sont très majoritairement contre la participation à la guerre et les anglophones sont très majoritairement en faveur. La conscription donc prend force de loi.

29 août 1917 : Violentes manifestations à Montréal contre la conscription.

30 août 1917 : Violentes manifestations à Montréal pour la 2e journée.

1er septembre 1917 : Fondation de l’association de la Presse canadienne.

4 septembre 1917 : Ouverture au public de la Bibliothèque de Montréal.

16 septembre 1917 : Le cardinal Bégin demande de voter pour la prohobition

17 septembre 1917 : Pose de la 2e travée centrale du 2e pont de Québec.

20 septembre 1917 : La travée centrale du pont de Québec est enfin en place.

20 septembre 1917 : Adoption de la Loi des élections en temps de guerre. De peur que la conscription ne nuise à sa réélection, le gouvernement Borden adopte cette loi qui enleve le droit de vote, en temps de guerre, aux citoyens nés dans un pays ennemi et naturalisé après le 31 mars 1902. Sont soustraits à cette mesure les citoyens naturalisés dont un fils, un petit-fils ou un frère sert sous les drapeaux.

20 septembre 1917 : Le droit de vote est accordé aux femmes dans l’ensemble du Canada par le gouvernement conservateur de Robert Borden. Cependant, il s’agit de femmes qui ont un lien de parenté avec une personne servant, ou ayant servi, dans les forces militaires canadiennes. C’est moins d’un an plus tard, le 24 mai 1918, que ce droit sera étendu à toutes les femmes âgées de 21 ans et plus. Au Québec, les femmes ne pourront voter qu’aux élections fédérales.

20 septembre 1917 : Prorogation des travaux du 12e parlement du Canada.

toit de québec

Toits de Québec. Photo : © Valeria Novokreschonova

20 septembre 1917 : Au moment de l’installation de la travée centrale, le pont de Québec devient la huitième merveille du monde, selon les médias québécois. Les sept autres sont : 1) le tombeau de Mausole, à Halicarnasse ; 2) la pyramide de Chéops ; 3) le phare d’Alexandrie ; 4) le colosse de Rhodes ; 5) les jardins suspendus de Sémiramis, à Babylon ; 6) la statue de Zeus (Jupiter) olympien, à Olympie et 7) le temple d’Artémis (Diane), à Ephèse.

21 septembre 1917 : Comparution à Montréal des orateurs anti-conscriptionnistes, soit Paul Lafortune, Alphonse Bernier, P.-E. Mongeau, Anatol Grenier, Fernand Villeneuve et Fred Côté.

24 septembre 1917 : Les employés de la Great Northwestern Telegraph Company se mettent en grève. Environ cent quinze personnes cessent le travail tant au siège de la compagnie, rue Saint-François-Xavier, que dans les bureaux des journaux.

30 septembre 1917 : Inauguration de la nouvelle cathédrale de Sherbrooke.

1er octobre 1917 : Cinq cents ménagères prennent d’assaut le Palais de justice de Montréal.

4 octobre 1917 : Les prohibitionnistes remportent le référendum sur la prohibition des boissons alcoolisées à Québec par une majorité de plus de 3 200 voix.

11 octobre 1917 : Interdiction de grèves et de lock-outs au Canada jusqu’à la fin de la guerre.

12 octobre 1917 : La proclamation appelant sous les armes les conscrits de la première classe, célibataires âgés de 20 à 34 ans, est lancée. Ces citoyens doivent se présenter à l’examen médical. Le premier ministre Robert Borden forme un cabinet de coalition à Ottawa afin de rallier les députés libéraux favorables à sa politique de conscription. L’appel sous les armes ne se fera pas avant le 10 décembre 1917.

13 octobre 1917 : Entrée en vigueur de la Loi de la conscription que a causé tant de divisions chez les Canadiens. Les célibataires de 20-34 ans doivent se présenter à l’examen médical.

17 octobre 1917 : Mise en vigueur de la Loi de la conscription.

17 octobre 1917 : Un train spécial portant 400 invités de la compagnie St. Lawrence Bridge, a passé sur le pont de Québec, entre 11 heures 30 et midi. Le voyage a été un succès complet. Le pont de Québec entre donc en opérations.

26 octobre 1917 : Désastre à l’île Perrot : une poudrière explose. Les pertes matérielles dépasseraient $1,6 million.

29 octobre 1917 : À Ottawa, le Bureau de l’immigration et de la colonisation est créé.

30 octobre 1917 : Des soldats britanniques et canadiens tentent de prendre la localité de Passchedaele, en Belgique. L’offensive, qui dure une semaine, coûte des milliers de vies, dont 16 000 soldats canadiens.

3 novembre 1917 : Au Québec, on célèbre le premier centenaire de la Banque de Montréal, la toute première institution bancaire canadienne à être fondée.

3 novembre 1917 : Fondation de la section québécoise du Parti ouvrier du Canada.

17 novembre 1917 : Fin de l’Association nationale de hockey – National Hockey Association.

19 novembre 1917 : Douze députés libéraux fédéraux du Québec sont élus par acclamation.

19 novembre 1917 : Défilé de chars d’assaut dans les rues de Montréal.

26 novembre 1917 : La Ligue nationale de hockey (LNH) est fondée. Elle succède à la National Hockey Association. Au moment de sa fondation, quatre équipes la composent, soit le Canadien de Montréal, les Wanderers de Montréal, l’équipe de la ville d’Ottawa et l’équipe de la ville de Toronto. Le premier président de la LNH est M. Frank Calder.

29 novembre 1917 : À la demande des autorités militaires, la police de Montréal se met à la recherche des réfractaires au service militaire.

29 novembre 1917 : Saccage d’un théâtre à Sherbrooke.

3 décembre 1917 : Inauguration du pont de Québec. Un premier train franchit le pont.

4 décembre 1917 : Début d’une autre session au Parlement de Québec.

6 décembre 1917 : La ville d’Halifax est dévastée par une énorme explosion qui se produit à la suite d’une collision entre un steamer chargé de munitions et un autre navire. On compte plus de 1500 morts. C’est la pire catastrophe de l’histoire du Canada.

13 décembre 1917 : Inauguration de la maison du Club de réforme québécois.

15 décembre 1917 : Tenue d’élections partielles provinciales dans 4 comtés.

16 décembre 1917 : Bénédiction de la crypte de l’Oratoire St-Joseph.

17 décembre 1917 : Tenue des élections fédérales au Canada. Le gouvernement conservateur de Sir Robert Laird Burden est reporté au pouvoir au Canada sous la bannière unioniste. Borden exclut le choix de tout Québécois de son cabinet. L’Assemblée législative se polarise entre les anglophones d’une part, et les Québécois francophones d’autre part.

19 décembre 1917 : Les 2 premiers matchs de l’histoire de la LNH sont disputés.

21 décembre 1917 : Le député libéral de Lotbinière M. J.-N. Francoeur donne avis qu’à la prochaine séance de l’Assemblée législative il proposera la motion suivante: « Que cette Chambre est d’avis que la province de Québec serait disposée à accepter la rupture du pacte fédéral de 1867, si, dans l’opinion des autres provinces, la dite province est un obstacle à l’union, au progrès et au développement du Canada ». M. Francoeur est le président du Comité des Bills privés.

22 décembre 1917 : Les provinces et les villes ne peuvent plus emprunter sans l’autorisation du fédéral.

Date inconnue :

1917 : La faculté de médecine de l’Université McGill ouvre ses portes aux femmes.

1917 : Fondation de la Fédération des oeuvres philanthropiques juives (aujourd’hui la Fédération CJA). Mortimer Barnett Davis est fait chevalier par le roi George V.

1917 : Formation des Talmud Torah unis de Montréal regroupant cinq institutions scolaires à vocation juive. Samuel W. Jacobs est élu à la Chambre des communes, le premier Juif à occuper cette fonction.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>