XXe siècle

Ligne du temps : 1905

Ligne du temps : 1905

Ligne du temps : 1905

1er janvier 1905 : Le Québec compte 196 succursales bancaires. On compte 45 automobiles immatriculées à Montréal. On compte deux écoles ménagères dans la province.

1 janvier 1905 : La première ligne de téléphone ouvre ses opérations dans la ville d’Edmonton.

4 janvier 1904 : Dominion Textile qui possède 8 300 métiers et 370 000 fuseaux, reçoit sa charte fédérale.

7 janvier 1905 : Arthur Abram, 20 ans, chauffeur, est mort, ce soir, dans des circonstances étranges. Le convoi régulier de Québec sur lequel était Abram, arrivait à Montréal, vers 8 heure du soir, lorsqu’en passant en arrière des Usines Angus, le jeune homme aperçut le fanal d’un train précédant le sien sur une autre voie. Croyant alors que son train allait venir en collision avec celui-ci, Abram se jeta en bas de la locomotive et tomba tête première sur un rail. La mort fut instantanée. On s’expliquer difficilement l’accident. Le cadavre a été conduit à la morgue par les employés de la maison Dumain & Cie.

23 janvier 1905 : Gabrielle Réjane, accompagnée d’une troupe de comédiens français, présente la première soirée de théâtre à l’Auditorium de Québec, qui fera salle comble. Les représentations de cette vedette du théâtre français font l’objet d’une critique très sévère de la part des autorités ecclésiastiques, ainsi que dans la presse catholique du Québec, en raison de l’«immoralité» de ses pièces. Curieusement, plus les curés se prononcent contre l’actrice, plus les salles se remplissent à chaque représentation…

24 janvier 1905 : Lord et Lady Grey sont l’objet de brillantes réceptions à l’Hôtel de Ville et au Board of Trade.

27 janvier 1905 : Une grande cérémonie marque l’inauguration de l’École Polytechnique de Montréal.

1er février 1905 : Dans le but de mettre fin aux risques que couraient les piétons de se faire écraser par les lourds chariots, piétiner par un cheval emballé, voir de se faire arroser à proximité des flaques par les véhicules, la ville de Montréal propose la construction d’une passerelle s’étendant de la rue Notre-Dame jusqu’aux débarcadères, en passant au-dessus de la place Jacques-Cartier, du « mur de revêtement » comme on disait à l’époque, des voies ferrées, des vois de tramway et des quais. La Commission des parcs et traverses accepte de donner suite, mais en faisant commencer la passerelle à la rue des Commissaires seulement. (Note de GrandQuébec: Malgré cet assentiment, le projet n’a jamais eu de suite comme on le sait. Quant au tramway qui aurait circulé à l’époque rue des Commissaires, c’est un énigme).

3 février 1905 : Trois membres du cabinet provincial démissionnent.

7 février 1905 : La police procède à l’arrestation de Gaspard Petit, un pauvre gueux de la rue de la Visitation, à Montréal. M. Petit, victime d’un accident ferroviaire qui lui avait fait perdre une jambe, gagnait sa vie comme camelot ou publiciste. Le 19 janvier 1095, un boucher du marché Saint-Antoine du nom de Georges Martineau, un solide gaillard malheureusement éméché par les vapeurs enivrantes de l’alcool, avait été assommé d’un coup de béquille par Gaspard Petit qu’il avait menacé d’un couteau, prétendument pour le taquiner. Martineau devait en mourir.

bison quebecois

Bison québécois, photo © Nadia Fetissova

21 février 1905 : Wilfrid Laurier présente le Bill de l’Autonomie.

23 février 1905 : Fondation des Clubs Rotary.

25 février 1905 : Pour une première fois au Québec, un journal, La Presse, veut attirer l’attention de ses lecteurs sur l’importance des matières premières requises pour imprimer le journal à chaque semaine. Le tirage hebdomadaire s’établit à 576 000 exemplaires et le nombre de pages est beaucoup moins élevé qu’aujourd’hui. Par exemple, pour imprimer le journal en 1905, il faut 252 barriques à Bardeaux d’une contenance de 50 gallons chacune, etc.

2 mars 1905 : Début de la première session du 11e Parlement provincial de la province de Québec.

La mode du jour. Même si la dame porte un masque sur cette photo, il ne s’agit pas d’un costume d’Halloween d’antan. Voyons d’ailleurs ce qu’en disait la Presse en 1905 : Ceci n’est pas un masque pour effrayer les enfants, mais bien la plus fashionable coiffure pour automobile qui soit adoptée. Le manteau est en peau russe et l’original toque en renard orné de peau semblable au manteau. Un tel accoutrement coûte de $100 à $1000.

Photo?

21 mars 1905 : Démission de Monsieur N.S. Parent, premier ministre du Québec.

23 mars 1905 : Le nouveau premier ministre du Québec, Lomer Gouin, forme son cabinet, suite à la démission de Simon-Napoléon Parent.

3 avril 1905 : Tenue d’élections partielles dans trois circonscriptions de la province de Québec.

6 avril 1905 : Trois fumeries d’opium sont fermées par la police à Montréal.

7 avril 1905 : Décès, à l’âge de 69 ans, de J.-X. Perreault, président de l’Association Saint-Jean-Baptiste.

10 avril 1905 : L’honorable Lomer Gouin, premier ministre de la province, l’emporte lors d’une élection complémentaire, dans la circonscription de Saint-Jacques.

17 avril 1905 : Un violent incendie cause la mort de sept enfants à Sainte-Anne-de-la Pocatière.

19 avril 1905 : Le port de Montréal ouvre pour une autre saison.

25 avril 1905 : Reprise de la session au Parlement de Québec.

28 avril 1905 : Le lutteur montréalais, Eugène Tremblay, remporte un tournoi international de lutte disputé au parc Sohmer, pour le championnat du monde. Mais tout n’avait pas été facile. [uisque Trtemblay subit une défaite contre l’Américain Willey.

1er mai 1905 : Premier site du jeu de squash s’ouvre à Montréal (l’adresse inconnue).

4 mai 1905 : Inauguration du tramway PAYE (Pay As You Enter), le premier véhicule au monde dans lequel le voyageur paie en entrant.

20 mai 1905 : Prorogation de la session au Parlement de Québec.

25 mai 1905 : Parution du journal Le Travailleur, à Chicoutimi.

17 juin 1905 : Inauguration du théâtre Bijou, situé au sommet des chutes Montmorency, dans le parc d’amusement Kent House. Ce théâtre présentera des spectacles jusqu’en 1911, quand son édifice sera détruit par un incendie. Des milliers de spectateurs se rendent au théâtre Bijou chaque jour, profitant des forfaits pour les voyageurs qui s’y rendent en train.

17 juin 1905 : Parution du premier numéro du journal Libre Parole.

22 juin 1905 : Vente annuelle des terres publiques au Québec, au prix de 160$ le mille carré.

26 juin 1905 : La compagnie du chemin de fer le Grand Trunk (connue aussi comme le Grand Tronk) du Canada ouvre la ligne ferrée entre Muskoka Wharf’ Ontario et Pittsburg, New-York, via Oil City et Buffalo. Cette ligne permet l’exportation du bois ontarien vers l’état de New-York pour assurer l’industrie de pâtes et papiers américaine dans la période de l’essor de cette industrie.

19 juillet 1905 : Par une fausse manœuvre, une vague énorme s’abat sur une chaloupe traversant le lac Aylmer et l’enfonce. Cinq personnes en meurent.

26 août 1905 : Roald Amundsen part en expédition dans le but de traverser le Passage Nord-Ouest canadien avant l’hiver.

1er septembre 1905 : Ouverture de l’École de chirurgie dentaire à Montréal.

1er septembre 1905 : La Saskatchewan, capitale Regina, et l’Alberta, capitale Edmonton, deviennent les huitième et neuvième provinces canadiennes en vertu de l’Acte de la Saskatchewan et de l’Acte de l’Alberta. Les deux provinces sont constituées à même la superficie que formaient antérieurement les districts provisoires d’Assiniboia, d’Athabaska, d’Alberta et de Saskatchewan. Walter Scott est nommé le tout premier premier-ministre de la Saskatchewan et Alexander Rutherford devient le tout premier premier-ministre de l’Alberta. Au moment que les provinces de l’Alberta et de la Saskatchewan entrent dans la confédération, on compte 250 mille âmes dans chacune d’elles. Winnipeg vient d’ailleurs dépasser Québec comme troisième ville en importance du Canada. Dès le début, la question des écoles séparées (des écoles catholiques fréquentées surtout par des francophones) sera une cause de discorde. Les catholiques de deux provinces y perdront finalement le droit à leurs écoles, ce qui marquera le début de l’anglicisation rapide et de l’assimilation des francophones de ces deux provinces.

1 septembre 1905 : Première course d’autos en Colombie-Britannique. Onze voitures y participent suivant un trajet autour du parc Stanley de Vancouver. Des onze voitures, six tombent en panne et cinq arrivent à la destination. Toutes les autos participantes sont des Oldsmobiles.

4 septembre 1905 : Une dame Philias Ruel, de Sainte-Justine, Dorchester, périt dans les flammes avec ses deux enfants, ensevelie sous les décombres fumants de sa demeure. L’incendie est arrivé durant la nuit et que les trois victimes ont péri sans qu’’l fût possible de les sauver. Joséphine Bernard (23 ans) et ses enfants, Pierre (deux ans et dix mois) et Régina (neuf mois), sont décédés. Joséphine, fille de Pierre Bernard et Arthémise Bédard, a épousé Philéas Ruel à Sainte-Justine le 20 août 1901. Le couple a eu trois enfants.

11 septembre 1905 : Arrivée des Frères du Sacré-Coeur à Bromptonville.

2 octobre 1905 : La célèbre troupe Cazeneuve joue à Montréal.

6 octobre 1905 : Le capitaine Bernier revient à Québec après une expédition en Arctique.

11 octobre 1905 : Un incendie détruit un quartier de Chicoutimi.

28 octobre 1905 : Un groupe d’élèves de l’école Bourgeoys des Dames de la Congrégation commence à suivre un cours de droit. Au Québec, c’est le premier cours de droit donné à des femmes. Maître Alexandre Lacoste, juge en chef de la Cour supérieure du Québec, et maître Michel Mathieu, juge, en sont les premiers enseignants.

30 octobre 1905 : Incendie du Sanctuaire de la réparation de Pointe-Aux-Trembles.

9 novembre 1905 : Deux championnes du féminisme, Mme Duclos de Méru et Mme Noémie Schmitt, arrivent à Montréal en provenance de Paris.

11 novembre 1905 : Lorenzo Prince, victorieux de la course autour du monde quatre ans plus tôt, en 1901, utilise pour la première fois un énorme ballon pour faire la promotion du journal La Presse. Le ballon est piloté par M. Prince et par Émile Barlatier, photographe journaliste de son métier, membre du Club aéronautique de France. Chaque décollage du ballon attirera d’importantes foules et s’avérera donc un outil promotionnel spectaculaire.

21 novembre 1905 : Célébration du premier congrès sur la Colonisation à Saint-Jérôme. Dans son discours d’ouverture, le ministre de la Colonisation Jean Prévost admet la nécessité de réformes dans le système d’éducation du Québec.

24 Novembre 1905 : La ligne de fer du Canadian Northern arrive à Edmonton. C’est le début de l’immigration de milliers de paysans européens dans la province de l’Alberta.

voiture_1905

La mode du jour : Même si les passagers portaient un masque, il ne s’agissait pas d’un costume d’Halloween d’antan. Voyons d’ailleurs ce qu’en disait la presse en 1905 : Ceci n’est pas un masque pour effrayer les enfants, mais bien la plus fashionable coiffure pour automobile qui soit adoptée. Le manteau est en peau russe et l’original toque en renard orné de peau semblable au manteau. Un tel accoutrement coûte de $100 à $1000. Photo : © GrandQuebec.com

27 novembre 1905 : Sarah Bernhardt donne un spectacle à Montréal.

29 novembre 1905 : Banquet de la Fédération des marchands détaillants du Canada.

1er décembre 1905 : Bell lance un immense cerf-volant, leFrost King.

1er décembre 1905 : Un omnibus traverse le fleuve l’hiver sur la glace.

4 décembre 1905 : Le naufrage du Lunenburg, parti de Pictou, Nouvelle-Écosse en direction des Îles-de-la-Madeleine. Au moins 11 passagers et membres d’équipage meurent. Selon le site Web Patrimoine, Histoire et Multimédia, la liste des victimes diffère d’une source à l’autre, mais ce qui est sûr, c’est que le député Robert J. Leslie et Adephus Vigneault y figurent.

4 décembre 1905 : Bagarre à Québec lors du spectacle de l’actrice française Sarah Bernhardt.

11 décembre 1905 : Le premier ministre du Québec Lomer Gouin annonce la fondation des écoles techniques laïques, qui devraient faciliter le passage de la société québécoise à l’ère industrielle.

26 décembre 1905 : À Grandes-Piles, M. Nestor Désilets a découvert ce matin le cadavre d’un nommé Antoine Morissette, mort subitement depuis plusieurs jours, et que les voisins s’étonnaient de ne plus voir depuis cinq jours. Cette absence prolongée inquiéta les voisins qui se décidèrent à enfoncer une des fenêtres pour pénétrer dans la maison habitée par Morisette. Il fut trouvé dans son lit. Le lit n’avait pas été dérangé, et tout fait croire que la mort est survenue durant le sommeil. M. Morisette était âgée de 61 ans, et célibataire. Il était né aux Trois-Rivières, marchand de cette ville. Depuis six mois il s’était retiré des affaires et était venu demeurer ici. Il avait une bonne aisance. Le coroner Vanasse a été prévenu, et tiendra une enquête demain.

Sans date exacte :

1905 : Ouverture de la première bibliothèque juive au Canada dans un édifice loué à Montréal.

1905 : Les noms des rues Saint-Lambert, Côte-Saint-Lambert et chemin Saint-Laurent sont réunis sous le nom de boulevard Saint-Laurent.

2 Comments

  1. lindsay pitre

    2011/12/15 at 10:27

    vous devrer peut etre metre une vrai ligne du temp merci

  2. Genevieve Houle

    2012/07/27 at 1:44

    Bonjours je suis a la recherches d’archives d’enfants décédés 31 decembre 1905 Raoul 9 ans, Hector 11 mois et louis 5 mois la pierre tombale et a st-hugues de bagot.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>