XXe siècle

Ligne du temps : 1903

Ligne du temps : 1903

Ligne du temps: 1903

17 janvier 1903 : Une terrible explosion détruit la Poudrière de Longueuil. La détonation s’entendit à des dizaines de milles à la ronde. L’usine appartenait à la Hamilton Powder Compagny. Par miracle, il n’y eut pas de morts.

6 février 1903 : La grève des transports en commun est déclarée à Montréal. Plus de 1500 employés de tramway y participent. Tous les «petits chars» et tous les tramways ont disparu des rues de la ville. Personne ou presque ne peut aller travailler.

8 février 1903 : La compagnie des tramways cède sur tous les points et se rend aux conditions imposées par ses employés en grève. Elle reconnaît tous les droits des grévistes.

9 février 1903 : Une explosion survenue sous un tramway du circuit de la rue Notre-Dame, près de la rue des Seigneurs, a complétement détruit le véhicule, mais sans heureusement faire de victimes.

10 février 1903 : Sous la direction de M. Thompson, président de l’union des cochers de place, les cochers de Montréal défilent dans les rues de la ville, protestant contre la construction des lignes de tramway.

1er mars 1903 : Fondation de la Ligue nationaliste canadienne. Olivar Asselin, célèbre journaliste, devient son premier Président.

1er mars 1903 : Shawinigan commence à fournir de l’électricité à Montréal.

3 mars 1903 : Un cheval ayant pris le mors aux dents, s’est projeté dans la vitrine de la National Clothing Co, au 1739, rue Notre-Dame, à Montréal. L’incident ne fit pas de blessés, et même si le cheval a complètement défoncé la vitrine de la boutique, il s’en est tiré avec des égratignures. L’incident au cheval de MM. Arpin et Vincent était survenu à 1 heure 30 du matin.

7 mars 1903 : Un violent incendie détruit complètement Le Montréal, un superbe bateau de la compagnie du Richelieu. Au cours du sinistre, survenu dans le port de Montréal, la charpente d’un hangar de la compagnie Allan s’effondre. Une personne est tuée et près de cent sont blessées.

20 mars 1903 : Présentation à Québec du drame religieux Le triomphe de la croix.

1er avril 1903 : Le crime révoltant qui vient d’être perpétré dans l’une des plus paisibles localité de la province de Québec, a jeté partout la consternation. Cet affreux épisode d’un drame qu’on ose encore à peine soupçonner, a impressionné certaines personnes au point que les médecins de l’endroit ont eu à traiter plusieurs cas de prostration nerveuse et de surexcitation du cerveau. Cette terrible commotion fut naturellement ressentie par les plus faibles. Heureusement que tout va aujourd’hui pour le mieux car ces personnes ainsi affectés furent aussitôt conseillées de prendre régulièrement, à chaque repas, un petit verre de Vin Saint-Michel pour calmer les nerfs et fortifier le sang.

1er avril 1903 : Décoration bien méritée. Le pompier J. Laszewski qui, l’année dernière, dans un feu, a sauve la pie au constable Forget, lorsque ce dernier était dans un était d’insensibilité, va être prochainement décoré par la Royal Canadian Human Society. Il a reçu, hier, une lettre à cet effet. M. Laszewski mérite bien cette marque honorifique pour la bravoure qu’il a montrée dans cette occasion.

2 avril 1903 : Le Conseil des ministres du Canada a résolu d’envoyer à Alger un vaisseau de guerre pour saluer le Président de la République française.

3 avril 1903 : L’usage de la cigarette. Londres. Les journaux anglais n’approuvent pas la position prise par les membres canadiens de la chambre des Communes à propos des cigarettes. La presse médicale est contre le fait d’empêcher les enfants d’école de fumer la cigarette. Le «  Mercury », de Liverpool, exprime l’espoir que cette mesure introduite en chambre par Robert Bickerdike ne deviendra jamais loi.

3 avril 1903 : Chez les grévistes : La grève des fondeurs se continue. On s’attend cependant à un prochain règlement. Les plombiers ont aussi demandé une augmentation de 10 pour cent. Ont croit que leurs demandes seront agrées.

3 avril 1903 : La municipalité de la ville d’Ottawa présente des breloques d’honneur à une vingtaine de soldats qui ont fait la campagne anglo-boeur.

3 avril 1903 : La succession MacKay. On croit que la contestation du testament de M. Mackay, le marchand de bois millionnaire, sera réglée hors de cour. Des efforts sont tentés à cette fin, mais on n’a pu encore en arriver à une entente.

3 avril 1903 : Le port de Montréal débute une autre saison.

4 avril 1903 : Première parution du quotidien montréalais Le Canada.

4 avril 1903 : La fin du gerrymander. Les clauses du projet des sièges électoraux sont satisfaisantes. Sir Wilfrid Laurier avait là une occasion et une tentation et peut-être jusqu’à un certain point une excuse pour faire acte de partisannerie. Il a préféré être juste. L’action du gouvernement fédéral est la plus louable. Il faut espérer qu’elle sera efface et qu’elle détruire à jamais le système de gerrymander dans la politique canadienne. Le principe général du nouveau projet de loi consiste dans le maintien des limites assignées pour les comtés. C’est là, sans doute, la meilleur décision à laquelle on pouvait arriver. Nous devons en remercier le Premier ministre et ceux qui, à son exemple, veulent que la probité et l’esprit d’équité règnent dans notre politique. (Du Toronto News, conservateur-indépendant.)

4 avril 1903 : Si l’on admet les opinions que professe la majorité protestante du Dominion sur cette question des Écoles, l’on doit convenir qu’il est ridicule de rechercher la solution à nos revendications dans l’intervention du gouvernement fédéral. La seule porte qui reste ouverte à nos espoirs et à nos efforts, c’est celle du recours du gouvernement Manitobain. C’est là et là seulement qu’est la clef de la situation. Tous nos efforts, doivent converger uniquement vers ce but; peut-être nous faudra-t-il nous armer de patience, et savoir attendre notre heure, mais si jamais cette heure doit sonner – et c’est notre conviction qu’elle doit sonner si nous savons jouer nos cartes – c’est par notre action sur la législature provinciale que nous ferons marcher la sonnerie. Du jour où le gouvernement conservateur de Sir John Macdonald a refusé d’exercer son droit de désaveu à l’égard de la loi scolaire de 1890, de ce jour nous avons en réalité et de fait perdu toute possibilité de recours affectif, outre que celui au bon vouloir spontané ou forcé du gouvernement provincial.

4 avril 1903 : Le Russel House. Nous apprenons avec plaisir que M. Henri Dubois, autrefois propriétaire du Palais de Crystal, vient d’acheter le Russell House, #532-534-536 rue St-Jacques, près de la gare Bonaventure. Ce magnifique hôtel va subir sous peu des améliorations considérables. On va y ajouter une vingtaine de chambres, une autre entrée privée, un élévateur et un ameublement neuf du bas en haut. Nous n’avons aucun doute que sous la direction énergique et active d’un homme comme M. Henri Dubois, cette maison va prendre place parmi nos principaux hôtels de la ville. M. Dubois a aussi été propriétaire de l’hôtel Vancouver et son expérience dans cette ligne est une garantie de succès.

14 avril 1903 : Visite à Montréal du Barde breton, Théodore Botrel, accompagné de son épouse.

17 avril 1903 : Les débardeurs du port de Montréal se mettent en grève. Pas moins de 2000 grévistes bloquent l’accès aux bateaux.

23 avril 1903 : Mgr Bruchési écrit une lettre pastorale pour les ouvriers en grève.

25 avril 1903 : Adoption de la Loi sur l’éducation des Juifs. Cette loi de l’Assemblée législative stipule que les personnes professant la religion judaïque seront traitées, pour les fins scolaires, de la même manière que les protestants.

28 avril 1903 : La grève des débardeurs dans le port de Montréal s’intensifie. La Loi martiale est déclarée dans le port de Montréal à la suite des actes de violence entre les débardeurs en grève et les non-grévistes. Les militaires occupent le site du port et les travailleurs envoyés par le Bureau Indépendant du Travail, escortés par la cavalerie et l’infanterie, commencent à décharger les bateaux.

29 avril 1903 : Adoption de la Loi sur les dépôts volontaires, mieux connue comme Loi Lacombe.

30 avril 1903 : Le célèbre syndicaliste américain Samuel Gompers est accueilli à Montréal.

1er mai 1903 : La province apprend de M. E. J. Dubeau, qui est le représentant au Canada de M. A. Demange, viticulteur, d’Alger (Algérie) pour vins Clairets et Sauternes, que, par suite de la nouvelle ligne mensuelle directe entre LaRochelle (France) et Québec et Montréal, il y a une belle occasion pour l’industriel et le négociant de faire l’exportation profitable de divers produits canadiens. M. Demange, quoique bien occupé à sa fabrication et commerce de ses vins, se ferait volontiers l’intermédiaire des exportateurs canadiens. L’adresse de M. A. Demage est au No 8 rue Arago, Alger (Algérie). Il occupe une place proéminente dans son pays en fait d’affaires et est en outre juge suppléant du Tribunal de Commerce d’Alger.

10 mai 1903 : Après trois semaines de grève, les débardeurs de Montréal retournent au travail.

10 mai 1903 : Tout juste trois ans après la terrible conflagration qui détruisit Hull et une partie d’Ottawa, le 30 avril 1900, Ottawa est le théâtre d’un autre incendie majeur qui jette 600 familles sur le pavé.

17 mai 1903 : Un pont de chemin de fer inachevé s’écroule sous le poids d’un train de marchandises à Grand’Mère.

20 mai 1903 : Un immense incendie s’est déclaré à Saint-Hyacinthe. Des dizaines de maisons et d’établissements sont rasés par le feu. Du fait de la violence du vent, l’incendie a détruit tout le centre de la ville.

23 mai 1903 : Les employés des tramways de Montréal déclenchent une grève.

25 mai 1903 : Inauguration du pont de Richmond qui permet aux citoyens de la ville de franchir la rivière Saint-François.

30 mai 1903 : Louis-Honoré Fréchette débute sa collaboration au journal Le Canada.

4 juin 1903 : Une innovation peu banale et qui promet d’avoir du succès a été tentée par la troupe dramatique de Ben Greet. Cette innovation consiste à donner des représentations dramatiques en plein air. Deux pièces de Shakespeare, As You Like It et Comedy of Error ont été mises en scène sur le terrain de l’Université McGill. Dépouillée de tous les artifices de la scène, de ses arbres sur toile et de ses manoirs de carton, la représentation acquiert un grand cachet de simplicité.

19 juin 1903 : Le gouvernement fédéral annonce la nomination de Laurent Olivier David, greffier de la Ville de Montréal, au poste du sénateur. Avocat et historien. Cofondateur de Le Colonisateur, L`Opinion publique et Le Bien Public, ex-député libéral de Montréal-Est à l’Assemblée législative de Québec et président de la Société Saint-Jean-Baptiste de 1881 à 1888, il accède au siège jusque là occupé par le sénateur Masson.

18 juillet : La soprano québécoise Béatrice Lapalme fait ses débuts à Covent Garden.

20 juillet 1903 : Les patrons de l’usine Excelsior Mills de Montréal séquestrent 300 employés.

21 juillet 1903 : Naissance d’Ovila Légaré, célèbre comédien et chanteur folkloriste.

11 août 1903 : Fondation du journal « L’union ouvrière nationale ».

12 août 1903 : Congrès des travailleurs catholiques à Québec.

17 août 1903 : Pour la première fois, Montréal accueille la réunion de toutes les Chambres de commerce de l’Empire britannique.

25 août 1903 : Réunies en congrès, les institutrices du Québec se plaignent d’abus dont elles sont la cible.

25 août 1903 : Naissance de Rose Ouellette, « La Poune », future grande comédienne.

30 août 1903 : Le parti de députés et de lords anglais organisé par Lord Lyveden arrive à Québec. Ils passeront une journée à Québec, à Montréal, à Ottawa, à Winnipeg, à Banff, à Field, à Vancouver, et à Victoria, respectivement. Ils visiteront Toronto en revenant.

31 août 1903 : Inauguration de l’Auditorium de Québec.

7 septembre 1903 : Célébrations de la Fête du travail à Montréal et à Québec.

10 septembre 1903 : Ouverture de l’école Marie-Immaculée à Bromptonville.

15 septembre 1903 : Rencontre des délégués du Congrès national des métiers et du travail a lieu à Québec.

19 septembre 1903 : Henri Bourassa prône un traité commercial avec les États-Unis.

1er octobre 1903 : Premier numéro du journal Echo du Labrador sur la Côte-Nord.

1 octobre 1903 : L’Association mutuelle de bienfaisance des employés de la Montreal Street Railway Company voit le jour.

11 octobre 1903 : Sur la rivière du Lièvre, près de 100 acres de terre arable se déplacent sur une distance de plus de 300 pieds en direction nord-est, culbutant presque tous les bâtiments qui se trouvent sur son passage. Le barrage gouvernemental est renversé et l’écluse, dont les portes sont défoncées, est remplie d’argile provenant de l’éboulement. Les masses d’argile bloquent la rivière jusqu’à sept cents pieds en amont de l’écluse. Derrière ce barrage naturel, le niveau des eaux grimpe de plus de 24 pieds et dépasse d’un pied le sommet de l’écluse.

13 octobre 1903 : Ouverture du premier magasin Sauvé Frères sur la rue Notre-Dame, à Montréal.

17 octobre 1903 : Parution du dernier numéro du journal Mercury de Québec.

24 octobre 1903 : Une charte est octroyée à la Grand Trunk Pacific Railway, pour construire un chemin de fer reliant Moncton, Québec, l’Abitibi, Winnipeg et Prince-Rupert sur le Pacifique.

17 novembre 1903 : Reconstruction de l’École de laiterie à Saint-Hyacinthe.

première auto québec

« On est le plus en danger d’être écrasé lorsqu’on vient d’esquiver une voiture. » de Friedrich Nietzsche (Humain, trop humain). Photo : © GrandQuebec.com

28 novembre 1903 : Le premier concessionnaire automobile et le premier garage d’automobiles ouvre ses portes à Montréal. Il s’agit du premier concessionnaire automobile au Canada.

3 décembre 1903 : L’Université d’Ottawa est ravagée par les flammes. On évalue les dégâts à 500 mille dollars.

16 décembre 1903 : Un automne d’une sécheresse sans précédent s’abat sur la province de Québec. Un grand nombre de municipalités manquent d’eau. C’est la disette absolue et un cri terrifiant se fait déjà entendre un peu partout : De l’eau! Donnez-nous de l’eau!

17 décembre 1903 : Des milliers de rats envahissent le Marché Bonsecours. On a recours à une meute de ratiers, ces chiens spécialisés dans la chasse aux rats. On croit que la prolifération des rats est due à la sécheresse qui règne alors sur le Québec.

17 décembre 1903 : Les frères Wright réalisent le premier vol motorisé d’un avion, d’une durée de 12 secondes sur une distance de 40 mètres.

29 décembre 1903 : La police arrête une quinzaine d’agents de loteries clandestines dans neuf maisons de jeux connues sous le nom de policy shops, à Montréal.

1 commentaire

  1. valérie daigle

    2012/10/23 at 9:38

    je souffre d insomnie et suite a la lecture du livre
    M.et
    Mme Jean-Baptiste Rouet de Denis Monette,je cherchais des ifos sur l année 1905 ce qui m aammené a votre site et J ADORE LITTÉRALEMENT ,mon insomnie aura été très instructive!BRAVO ,REMERCIEMENT,DÉVOUEMENT,ET APPRÉCIATION DE VOTRE TRAVAIL,voila ce que je ressend ,,encore BRAVO!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>