XXe siècle

Décès : 1950 – 1960

Décès : 1950 – 1960

Décès des personnages qui ont marqué le Québec du 1er janvier 1950 au 31 décembre 1960

1950

22 juillet 1950 : Décès dans sa résidence de Kingsmere, dans l’Outaouais, près d’Ottawa, du très honorable William Lyon Mackenzie King, (né le 17 décembre 1874 à Berlin, province de l’Ontario, actuellement, la ville de Kitchener), le dixième premier ministre du Canada qui occupa ce poste du 29 décembre 1921 au 28 juin 1926, du 25 septembre 1926 au 7 août 1930 et du 23 octobre 1935 au 15 novembre 1948.

1951

Février 1951 : Est décédé Georgine-Bernadette Normandin-Boucher, soprano d’oratorio et compositrice. Vers 1919, elle quitte Montréal pour s’installer à Paris où elle tient un salon fréquenté, tant par des Canadiens de passage que par des Français. Ses œuvres ont été jouées et publiées, avec celles d’autres compositeurs canadiens d’entre les deux guerres, mais elles ont été oubliées depuis. Elle était née à Montréal en 1874.

15 août 1951 : Décès à Chambly-Bassin d’Hortensius Béïque, maire de Chambly-Bassin (1930-1945), député unioniste de la circonscription de Chambly à l’Assemblée législative du Québec de 1931 à 1935 et de 1936 à 1939. Inhumé à Richelieu, dans le cimetière de la paroisse Notre-Dame. Il était né le 29 septembre 1889 à Marieville.

1952

6 juillet 1952 : Mort de Louis-Alexandre Taschereau, député du Parti libéral du Québec et premier ministre de la province de Québec de 1920 à 1936. Né le 5 mars 1867, à Québec. Inhumé dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, à Sainte-Foy.

31 août 1952 : Meurt à Montréal Henri Bourassa journaliste et homme politique qui a agi tant sur les scènes canadienne que provinciale. Élu à plusieurs reprises député fédéral sous la bannière du Parti libéral du Canada et comme député indépendant. Élu député à l’Assemblée législative du Québec, en 1908, sous la bannière de la Ligue nationaliste canadienne. Il fonde le quotidien Le Devoir, dont le premier numéro paraît le 10 janvier 1910 et y occupe le poste de directeur de 1910 à 1932. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Il était né le 1er septembre 1968, à Montréal. Voir aussi : Biographie d’Henri Bourassa.

1953

13 janvier 1953 : Décès à Montréal d’Alfred Laliberté (né le 19 mai 1878 à Sainte-Élisabeth-de-Warwick dans le canton d’Arthabaska), célèbre sculpteur. Auteur de plus de 900 sculptures en bronze, marbre, bois et plâtre, il privilégie les figures nationales comme Louis Hébert, Les Patriotes, le curé Labelle ou Dollard des Ormeaux. Il sculpte également de petits bronzes qui illustrent légendes, coutumes et activités rurales d’antan présentant ainsi l’histoire des pionniers du Canada. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

26 janvier 1953 : Décès d’Athanase David, homme politique québécois, secrétaire de la Province de Québec. chevalier de la Légion d’honneur en 1923, officier en 1925 et commandeur en 1934. Il participe à la fondation de l’Orchestre symphonique de Montréal en 1934. Le 30 juin 1944, le village de Saint-Jean-Baptiste-de-Bélisle, dans les Laurentides, reçoit la dénomination de Val-David en son honneur et en celui de son père. Il est inhumé dans le cimetière de Sainte-Agathe-des-Monts. Né à Montréal le 24 juin 1882.

18 avril 1953 : Meurt Hector Pellerin, chanteur (baryton), pianiste, comédien. Il étudie le piano et l’orgue. Il se consacre ensuite à la musique populaire. Connu pour sa voix de baryton, a joui d’un vaste auditoire, en particulier à la suite de l’avènement de la radio au début des années 1920. Après 1928, il enregistre très peu; il se consacre à la radio et se produit dans des spectacles individuels sur scène et dans des cabarets, mais il chante régulièrement à la station montréalaise CKAC de 1933 à 1943. En 1934, il ouvre à Montréal un cabaret, le Versailles. Il était né le 31 octobre 1887.

7 juin 1953 : Décès de Charles-Édouard Guérin, avocat, juge à la Cour des sessions de la paix de la province de Québec. Né le 5 février 1889 à Saint-Jacques-le-Mineur.

8 juin 1953 : Décès à Montréal de René Chopin (né à Sault-au-Récollet le 2 avril 1885), poète, journaliste et critique littéraire québécois.

20 octobre 1953 : Meurt Harry Cameron, hockeyeur professionnel, né le 6 février 1890, à Pembroke et intronisé au Temple de la renommée en 1962. En 1916, il devint le premier joueur a réaliser un Coup du chapeau à la Gordie Howe et il gagne la première Coupe Stanley de l’histoire de la LNH. Il joue pour plusieurs équipes, dont les Wanderers de Montréal.

1954

17 avril 1954 : Décès à Montréal d’Adolphe Nantel, romancier, journaliste, écrivain, auteur de quelques romans du terroir: Au pays des bûcherons, La Terre du huitième et À la hache qui relate la vie de chantier et qui lui vaut le prix David en 1933. Né le 17 août 1886 à Saint-Jérôme.

7 juillet 1954 : Décès à Montréal d’Edmond Dyonnet (né le 25 juin 1859, à Crest, en France). Il est inhumé avec sa famille au Cimetière Notre-Dame-des-Neiges (section B concession n°700) à Montréal. Embarqué pour le Canada au Havre en 1890, il s’installe à Montréal, où il est nommé professeur de dessin et la peinture de l’école des beaux-arts, tenue par le Conseil des Arts et Métiers, au Monument national de Montréal. Il y travaillera pendant plus de trente ans. Il est élu associé de l’Académie royale du Canada en 1893 et académicien en 1901. Il obtient une médaille d’argent à la Pan-American Exposition de Buffalo (New York) en 1901 et à l’exposition internationale de St-Louis (Missouri) en 1904, la Louisiana. En 1910, le gouvernement français lui confère la distinction d’Officier d’académie dans l’ordre des Palmes académiques. Il a habité au 1207, rue de Bleury à Montréal, de 1916 à 1954.

9 octobre 1954 : Meurt d’un cancer à Montréal Olivier Guimond, père (Ti-zoune), né le 18 mars 1893 à Sudbury, Ontario, comédien, humoriste et meneur de revue burlesque très célèbre au Québec entre le milieu des années 1910 et la fin des années 1940. Il débute très jeune sa carrière, en anglais. À la fin des années 1910, il codirige, avec Arthur Petrie, une troupe burlesque qui connait un grand succès. En 1922, il forme sa propre troupe et il devient l’un des plus grands comiques de l’histoire du burlesque canadien. Il rend l’âme à l’Hôpital Royal Victoria après une année de maladie.

23 décembre 1954 : Meurt à Québec d’une crise cardiaque Lucien Borne, homme d’affaires, politicien, maire de la Ville de Québec de 1938 à 1953. Né le 20 août 1884 à Québec, il étudie à l’école Jacques-Cartier de Québec puis à celle de Mont-Saint-Louis à Montréal. En 1900, il débute dans le métier de tanneur de cuir dans la manufacture de son père. Intéressé par la politique, il se présente candidat libéral dans la circonscription de Québec-Centre lors de l’élection de 1936 mais est battu. Lors de l’élection municipale du 21 février 1938, il remporte l’élection pour la mairie de Québec, il est réélu le 27 octobre 1942, le 30 octobre 1944, le 27 octobre 1947, le 9 avril 1951. En 1953, il revient malade d’un voyage en Europe et décide de ne pas se représenter aux élections municipales. Sont nommés en sa mémoire à Québec la rue Borne, le centre Lucien-Borne, le parc Lucien-Borne.

1954 : Meurt à Montréal Hector Garneau, bibliothécaire, avocat, journaliste. Né à Ottawa en 1871, il fait ses études au Collège d’Ottawa et à l’Université Laval à Montréal. En 1891, il débute au journal Le Monde. Il est admis au barreau en 1895. Entre 1904 et 1906 il est chef du secrétariat de Louis-Philippe Brodeur, ministre du Revenu et de l’Intérieur du Canada. Il est nommé bibliothécaire en chef de la Ville de Montréal en 1916. Il épouse Blanche Pillet, le 18 janvier 1905.

1955

13 mars 1955 : Meurt à Québec Victor Delamarre, homme fort. Il était né le 24 septembre 1888 à Hébertville. Il est surtout connu pour avoir réussi à effectuer un dévissé d’un seul bras une masse de 140 kg, soulevant de ce fait le double de sa masse. Il mesurait 166,5 cm. Il s’établit à Montréal, où il travaille dans la police municipale Le 2 avril 1914, il bat quatre records d’un seul coup en soulevant le poids de 309,5 lbs. Le 24 février 1922, il établit un nouveau record : un dévissé d’un seul doigt d’un haltère de 201 1/2 lb. Il a été admis au temple de la renommée du Canada. Une rue de Vanier porte son nom, ainsi qu’une rue à Montréal et une route au Lac-Bouchette.

10 mai 1955 : Décès de Télesphore Simard, né à Saint-Joachim, le 9 novembre 1878, homme d’affaires et homme politique, il a été élu maire de Québec le 6 décembre 1927 (en fonctions jusqu’au 1er mars 1928).

16 juin 1955 : Meurt Ozias Leduc, l’un des artistes peintres les plus importants du Québec, né à Saint-Hilaire de Rouville, le 8 octobre 1864. Il peint essentiellement des portraits, des natures mortes et des paysages. Il réalise également des œuvres religieuses pour plusieurs églises. Au total, il décore plus de 30 églises et chapelles au Québec, en Nouvelle-Écosse et dans l’est des États-Unis. Les oeuvres religieuses de Leduc sont étroitement liées à ses natures mortes et à ses paysages représentant la région de Saint-Hilaire. Il illustre plusieurs livres, dont Claude Paysan d’Ernest Choquette, Mignonne allons voir si la rose… est sans épines de Guy Delahaye, La Campagne canadienne d’Adélard Dugré. Ses dessins de la série «Imaginations», créés entre 1936-1942, sont considérés comme des chefs-d’œuvre. Il a laissé de nombreux textes, poèmes et réflexions sur l’art.

19 juillet 1955 : Meurt à St-Étienne Edmond Bouchard, joueur de hockey sur glace professionnel. Il a joué plus de 200 parties pour les équipes de Montagnais, Montréal Hochelaga, les Crescents de Québec et les Voltigeurs de Québec. En janvier 1922, il joint les Canadiens de Montréal, mais il est échangé pour Joe Malone et Bert Corbeau et joint les Hamilton Tigers. Il joue ensuite pour les Pittsburgh Pirates et se retire en 1932. Il était né le 24 mai 1892 à Saint-Étienne.

1956

10 mars 1956 : Décès, à Lonrdres du Sir Vere Brabazon Ponsonby, 9e comte de Bessborough, gouverneur général du Canada de 1931 à 1935. Il fait ses études en droit à Harrow et au Trinity college, à Cambridge, et il amorce une carrière en droit en 1903. Il siège au London County Council de 1907 à 1910 et à la Chambre des Communes britannique comme député pour le parti conservateur, de 1913 à 1920. Le 4 avril 1931, il est assermenté comme gouverneur général. Au terme de son mandat en comme gouverneur général, en 1935, il est créé ler comte de Bessborough au Royaume-Uni pour ses états de service au Canada. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il aide à établir au sein du Foreign Office un ministère chargé d’assurer le bien-être des réfugiés français en Grande-Bretagne. Il était né le 27 octobre 1880, à Londres, en Angleterre.

29 mars 1956 : Décède à Richelieu Rodolphe Girard, militaire, journaliste et écrivain. Son œuvre majeure est Marie Calumet qui, à l’époque, fut condamnée par l’Église. Né à Trois-Rivières. Né le 24 avril 1879, à Trois-Rivières.

8 mai 1956 : Décès à Notre-Dame-Des Éboulements.de Léonce Boivin, prêtre et écrivain, docteur en théologie, vicaire à St-Joseph d’Alma, Lac St-Jean, L’abbé Léonce Boivin était né le 12 mai 1885. Il a publié plusieurs ouvrages. Au Québec, une école porte son nom. Il était né le 12 mai 1885.

13 juillet 1856 : Meurt Ogilvie James Cleghorn (Odie Cleghorn), hockeyeur professionnel sur glace. Né le 19 septembre 1891 à Montréal. Il rejoint l’équipe Montreal Westmount en 1908-1909, puis jouent la saison 1909-1910 avec les Wanderers de New York dans l’United States Amateur Hockey Association. Il débute sa carrière professionnelle en signant avec les Millionnaires de Renfrew dans l’Association nationale de hockey en 1910-1911. En seize rencontres, il compte vingt buts. Il rejoint ensuite les Wanderers de Montréal. Il devient le premier entraineur des Pirates de Pittsburgh à partir de leur première saison dans la LNH. Il est le premier entraîneur de l’histoire à former des groupes de joueurs qui jouaient ensemble et qui étaient remplacés tous ensemble par un autre groupe de joueurs. Avant lui, les joueurs étaient remplacés lorsqu’ils étaient fatigués.

18 septembre 1956 : Meurt à Montréal Adélard Godbout, homme politique, 15e premier ministre de la province de Québec. Né le 24 septembre 1892 à Saint-Éloi, dans le comté des Basques au Bas Saint-Laurent, il fait ses études au Séminaire de Rimouski, l’école d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et à l’Amherst Agricultural College, dans l’État américain du Massachusetts. Il enseigne à l’école d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière de 1918 à 1930. Il est agronome pour le ministère de l’Agriculture de 1922 à 1925. Il est élu sous la bannière du Parti libéral du Québec dans la circonscription de L’Islet, le 13 mai 1929, et est réélu en 1931 et 1935. Il occupe le poste de ministre de l’Agriculture de 27 novembre 1930 au 27 juin 1936. Il devint premier ministre du Québec le 27 juin 1936, mais il perd l’élection d’août 1936. Il demeure chef du Parti libéral et revient au pouvoir en 1939.Il est battu en 1944. Il demeure chef de l’opposition jusqu’à l’élection de 1948, dans laquelle il perd sa propre circonscription par une mince marge. En 1949, il est nommé au Sénat du Canada. Il est enterré au cimetière de Frelighsburg.

1956 : Meurt à Montréal Joseph-Marie Melançon, poète québécois, mieux connu sous le pseudonyme de Lucien Rainier. Ordonné prêtre le 21 décembre 1900, il est aumônier et curé jusqu’en 1947. Il est l’un des membres-fondateurs de l’École littéraire de Montréal. Il était né en 1877, à Montréal.

1957

24 juin 1957 : Décès de Joseph Alfred Leduc, homme politique, ministre dans le cabinet Taschereau. Décédé à Montréal, né le 2 août 1868 dans la même ville.

21 août 1957 : Décès à Wasaga Beach (province de l’Ontario) de Nelson Nels Stewart Il est membre depuis 1962 du temple de la renommée du hockey. Il est le premier joueur de l’histoire de la LNH à avoir dépasser la barre des 300 buts (le total de sa carrière est de 324 buts). Il est membre depuis 1962 du temple de la renommée du hockey. Il était né à Montréal le 29 novembre 1902.

1958

25 mai 1958 : Mort à Montréal de Blanche Lamontagne-Beauregard (née à Escoumins le 13 janvier 1889), femme de lettres québécoise connue pour avoir été la première poète du Québec et pour avoir été la première femme de la province à affronter la critique sans pseudonyme. Sa poésie régionaliste arrivait difficilement à se marier à l’évolution de la société québécoise, son œuvre tombant presque dans l’oubli à sa mort, mais avec les luttes féministes des 1960 elle reprend peu à peu sa place dans l’histoire de la littérature.

11 juillet 1958 : Meurt à la suite d’un accident de voiture Sprague Horace « Peg » Cleghorn, né le 11 mars 1890 à Montréal, joueur et entraîneur de hockey sur glace professionnel. Il joue dix saisons dans la Ligue nationale de hockey pour les Wanderers de Montréal, les Sénateurs d’Ottawa, les St-Patricks de Toronto, les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston. Avec les Sénateurs, il remporte la Coupe Stanley en 1920, 1921. Il rejoint ensuite les Canadiens de Montréal avec lesquels il remporte sa troisième coupe Stanley en 1924. En 1925, il rejoint les Bruins de Boston où il termine sa carrière dans la LNH en 1927. Il est frappé par une voiture le 29 juin 1956. Il est conduit à l’hôpital mais souffre de plusieurs blessures à la tête et aux vertèbres cervicales. Il meurt de ses blessures à l’Hôpital St-Luc à Montréal. Ses funérailles se déroulent le 14 juillet et il est enterré au cimetière Mont-Royal à Montréal. En 1958, il est intronisé à titre posthume au Temple de la renommée du hockey. En 1998, le magazine The Hockey News le classe à la 88e position des meilleurs joueurs de hockey de tous les temps.

1er août 1958 : Meurt à Westmount, sur l’île de Montréal, Philip Louis Pratley,  ingénieur-conseil montréalais, responsable de la conception et de l’érection de plusieurs ponts-routes de grande portée parmi les plus remarquables au Canada, tels que les ponts Lions Gate à Vancouver, Jacques-Cartier à Montréal et Angus L. Macdondald à Halifax. Ses œuvres monumentales relient les routes du Canada d’un océan à l’autre. Il était né le 4 décembre 1884 à Toxteth Park, près de Liverpool, en Écosse, R.U. et il immigre à Montréal en 1906. Son fils Hugh, lui aussi ingénieur, terminera la conception du Pont Champlain après son décès.

11 septembre 1958 : Décède à Montréal Camilien Houde, maire de Montréal, élu pour la première fois maire de Montréal le 2 avril 1928 et réélu à plusieurs reprises (de 1928 à 1932 ; de 1934 à 1936 ; de 1938 à 1940 ; de 1944 à 1954), banquier, agent d’assurances, homme politique. Il était élu pour la première fois député provincial le 24 octobre 1928 et élu chef du Parti conservateur du Québec, le 9 juillet 1929. Il était né le 13 août 1889. Voir aussi : Biographie détaillée de Camilien Houde.

23 septembre 1958 : Meurt à Sherbrooke Jacob Nicol, homme politique et homme d’affaires. Né le 25 avril 1876, à Roxton Pond, il a été propriétaire de plusieurs journaux dont Le Soleil de Québec, Le Nouvelliste de Trois-Rivières et La Tribune de Sherbrooke. Il étudie à l’Institut Feller de Saint-Blaise-sur-Richelieu puis fait son droit à l’université McMaster de Hamilton (Ontario) et à l’université Laval. Il est admis au Barreau du Québec le 8 juillet 1904. Devenu avocat, il pratique le droit à Sherbrooke. De 1906 à 1921, il est procureur de la Couronne pour le district de Saint-François. 23 octobre 1921, il est nommé trésorier et ministre des Affaires municipales. Au début des années 1920, il fonde Le Nouvelliste de Trois-Rivières et, en 1927, il achète Le Soleil de Québec. Il est directeur de plusieurs compagnies d’assurances, membre de la Chambre de Commerce de Sherbrooke, président des stations radiophoniques CHLN de Trois-Rivières et CHLT de Sherbrooke. Le 2o0 novembre 1930, il est nommé président du Conseil exécutif. II devient chef du gouvernement au Conseil législatif ainsi que ministre sans portefeuille le 25 juillet 1934. Il est directeur puis vice-président de la Banque nationale de 1945 à 1955.

1959

8 avril 1959 : Meurt Russell Bowie (dit Dubbie Bowie), hockeyeur. Né le 24 août 1880, à Montréal, il est considéré comme un des meilleurs joueurs de hockey de son temps. Il rejoint en 1899 les Victorias de Montréal. Il remporte avec eux la Coupe Stanley en 1899. Il passe douze saisons avec cette équipe et il gagne dix coupes Stanley avec les Victoria. Il prend sa retraite en 1910. Il remporte en dix ans cinq fois le titre de meilleur buteur de son championnat et compte plus de deux cents buts en carrière avec les Victorias. Il continue par la suite à jouer des matchs d’exhibition. Il est arbitre de hockey et il fait partie de la première promotion du Temple de la renommée du hockey en 1945.

3 juin 1959 : Meurt Billy Bell, hokeyeur professionnel. Né le 10 juin 1891 à Lachine, il joue pour Sénateurs d’Ottawa, Wanderers de Montréal, Canadiens de Montréal. Il remporte la Coupe Stanley avec les Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey lors de sa dernière saison.

21 juillet 1959 : Décède à Montréal Maurice Hudon Beaulieu, écrivain et prêtre, auteur de plusieurs textes religieux. Il était natif de Sainte-Élisabeth (Joliette), où il était né le 18 octobre 1885.

7 septembre 1959 : Décède à Schefferville Maurice Le Noblet Duplessis, homme, premier ministre du Québec de 1936 à 1939, et de 1944 à 1959, fondateur de l’Union nationale, nationaliste et défenseur des droits du Québec face au gouvernement fédéral. Il était né le 20 avril 1890 à Trois-Rivières.

19 novembre 1959 : Meurt Mgr Joseph Charbonneau, archevêque de Montréal. Né à Lefaivre, dans le canton d’Alfred et Plantagenet, en Ontario, le 31 juillet 1892, il étudie au juniorat montfortain d’Huberdeau, au séminaire de Sainte-Thérèse et au Grand Séminaire de Montréal. Il est ordonné prêtre à Ottawa le 24 juin 1916 par Charles H. Gauthier. Plusieurs fois vicaire dans la région de l’Outaouais, il étudie la sociologie à l’Université catholique d’Amérique à Washington. Il reçoit un doctorat en philosophie et un doctorat en droit canonique après des études à Rome (1923-1925). Le 20 septembre 1925, il devient le premier supérieur du nouveau séminaire diocésain sur la rue Rideau à Ottawa. Le 22 juin 1939, il est nommé deuxième évêque du diocèse de Hearst.  Le 31 août 1940, il succède à Mgr Georges Gauthier au titre d’archevêque de Montréal. En janvier 1950, il est forcé à démissionner de l’archevêché montréalais. Il est nommé à l’évêché du Bosphore. Ayant eu droit à des funérailles grandioses, il est inhumé dans la crypte de la cathédrale de Montréal.

1960

1960 : Décès à Québec de Maurice Lang-Hébert (Maurice Hébert). Né en 1888 à Québec, il étudie le droit, mais il se consacré à la littérature. Il est membre de la Société des écrivains canadiens, président de la section française (1945) de la Société royale du Canada, membre de la Société des poètes canadiens-français, membre de la Société du bon parler français, chargé de critique littéraire à Radio-Canada, collaborateur aux différentes publications, dont Canada français, Le Terroir, L’Événement. Il a livré au public le recueil de ses meilleurs articles: « De livres en livres » « …Et d’un livre à l’autre », « Les Lettres au Canada français ». Il est père d’Anne Hébert, écrivaine célèbre.

27 janvier 1960 : Meurt Eugène Daignault, acteur et chanteur. Né le 14 septembre 1895 à St. Albans, Vermont (États-Unis), après le décès de son père, médecin, il s’installee avec sa famille à Boucherville, en banlieue de Montréal. Il occupe divers emplois tout en faisant du théâtre amateur avec, notamment, Ovila Légaré. Adepte de la chanson folklorique, il devient une des vedettes des Veillées du bon vieux temps de Conrad Gauthier au Monument-National à Montréal. Dans les années 1920, il enregistre près d’une centaine de chansons dans le registre folklorique, grâce à l’influence de Roméo Beaudry de la compagnie montréalaise Starr. Il participe à sa première émission de radio en septembre 1922, quelques jours seulement après l’inauguration de CKAC. Il participe comme comédien à plusieurs feuilletons radiophoniques tels Le curé de village (CKAC, 1935-1938), et La Pension Velder (SRC, 1938-1942). Il fera aussi de l’équipe de l’émission humoristique Le ralliement du rire (CKAC, 1940-1950) avec Ovila Légaré et Marcel Baulu. C’est son rôle du Père Ovide dans le feuilleton radiophonique Un homme et son péché (SRC, 1939-1960) qui marquera sa carrière. Il a d’ailleurs repris ce rôle au cinéma dans Un homme et son péché en 1949, puis à la télévision dans Les Belles Histoires des pays d’en haut de 1956 à 1960. C’est son fils (Pierre Daignault), avec lequel il se produisait sur scène depuis les années 1940, qui le remplace après sa mort soudaine. Sa filmographie inclut : Un homme et son péché : Père Ovide (1949) ; Le Curé de village : Le Bedeau (1949) ; Séraphin (une suite du film Un homme et son péché de 1949) : Père Ovide (1950) ; Toi et moi (1954 – 1960) ; 14 rue de Galais (1954, série TV), Le Cas Labrecque (1956); Les Belles Histoires des pays d’en haut (série TV, 1956 – 1960).

22 février 1960 : Meurt à Paris Paul-Émile Borduas, grand artiste peintre et sculpteur. Il étudie à l’École des Beaux-Arts de Montréal et poursuit son éducation de peintre religieux en France, jusqu’en 1932, grâce à une bourse gouvernementale. Il se distingue comme peintre abstrait et contribue à la modernité artistique du Québec. En 1948, il rédige le manifeste du Refus Global. À la suite de ce manifeste, il perd son poste de professeur de dessin à l’École du meuble. En 1953, l’artiste déménage à New York, puis il s’établit à Paris, où il s’éteint. Ses œuvres sont considérées aujourd’hui comme représentatives d’un art très original et différent de l’art canadien traditionnel. À Montréal, dans le Quartier Latin, une ruelle reliant la Grande Bibliothèque du Québec à la rue Saint-Denis porte son nom.

4 avril 1960 : Meurt Albert Laberge, journaliste et écrivain. Il est chroniqueur sportif pour La Presse du 23 juin 1896 jusqu’en 1932, membre de l’École littéraire de Montréal depuis 1909. Il le premier écrivain canadien-français à faire du réalisme. Son premier roman, intitulé La Scouine, est publié en 1918. En 1988 sort un film sur la vie de Albert Laberge, Lamento pour un homme de lettres, réalisé par Pierre Jutras et le rôle de Laberge est interprété par Gilbert Sicotte. Il était ne à Beauharnois, le 18 février 1871. Vois aussi la biographie d’Albert Laberge.

30 septembre 1960 : Décès à Montréal de Victor Morin (né le 18 août 1865, à Saint-Hyacnithe), notaire, historien et homme politique, président de la Chambre des notaires, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, président de la Société historique de Montréal, président de la Société Royale du Canada, échevin de la Ville de Montréal (1910-1913).

28 décembre 1960 : Meurt à Lisbonne, en Portugal, Ringuet (Philippe Panneton), écrivain, médecin et fonctionnaire. Son premier roman, «Trente arpents», publié en 1938, annonce la fin d’un règne : celui de la terre ancestrale. Il reçoit de nombreux honneurs littéraires. Il est membre fondateur de l’Académie canadienne-française. Nommé ambassadeur du Canada au Portugal en 1956. Il était né le 30 avril 1895.

cementerio calle

« La mort est un vêtement que tout le monde portera. » (proverbe africain). Cimetière La Recoleta à Buenos Aires, en Argentine. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

2 Comments

  1. NIQUET Jean-Louis

    2014/03/11 at 5:32

    POURAI JE SAVOIR LE NUMERO DU CARRE OU SONT ENTERRES LES FRERES DES ECOLES CHRETIENNES AU CIMETIERE DE LA COTE DES NEIGES A MONTREAL.
    PAR AVANCE MERCI DE VOTRE REPONSE QUI ME SERA D UNE GRANDE UTILITE POUR MES RECHERCHES

    CORDIALEMENT NIQUET Jean-Louis

  2. cetran

    2014/04/03 at 8:48

    je suis à la recherche de Ida cetran émigrée au quebec venant de New York nee en 1885 à vieux boucau landes France
    Merci pour votre réponse J.C

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>