XXe siècle

Décès : 1941 – 1949

Décès : 1941 – 1949

Décès des acteurs de l’histoire du Québec du 1er janvier 1941 au 31 décembre 1960

1941

Janvier 1941 : Meurt à Westmount René Faribault, notaire. Il était né à L`Assomption, le 6 février 1881. Il avait fait ses études au Collège de L`Assomption d’où il était sorti en 1900 pour entrer à la faculté de droit de l’Université de Montréal. Admis à l’examen du notariat en 1903, il exerce sa profession d’abord seul, puis, en 1906, en société avec Me C.-E. Leclerc jusqu’à la mort de ce dernier en 1912. Il exerce ensuite seul jusqu’en 1930 et depuis lors, en société avec son fils, Me Marcel Faribault. Il est l’un des fondateurs et le premier président de l’Association des Jeunes Notaires pendant plusieurs termes. Il est titulaire de la chaire de législation financière de l’Université de Montréal, membre du Board of Trade, de la Chambre de Commerce. Il est aussi tertiaire dominicain.

10 février 1041 : Meurt à Montréal La Bolduc, née Mary Rose Anna Travers le 4 juin 1894 à Newport (Gaspésie), une auteur-compositrice-interprète. Musicienne autodidacte, considérée comme la première « chansonnière » du Québec qui connaît un succès phénoménal auprès du public. A lire également sa biographie détaillée : Biographie de La Bolduc.

12 février 1941 : Meurt à l’Hôpital du Christ-Roi de Nicolet Zéphirin Lahaye, prêtre, supérieur du Séminaire de Nicolet, Prélat Domestique du Pape, vicaire général, chanoine titulaire et Protonotaire Apostolique. Il fait ses études classiques et théologiques au Séminaire de Nicolet (1866-1878) et est ordonné prêtre. Il est professeur de mathématiques et d’histoire naturelle (1878-1895), puis économe (1895-1899). Il devient aumônier de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska (1899-1902), curé de Saint-Jean-de-Wickam (1902-1906) et de Saint-François-du-Lac (1906-1913). Revenu au Séminaire de Nicolet, il est fait Prélat Domestique du Pape (19 janvier 1918), vicaire général (le 17 août 1918), chanoine titulaire (1er décembre 1923) et Protonotaire Apostolique (23 janvier 1929). Il exerce la charge de procureur (1913-1918) et celle de supérieur (1916-1922, 1928-1934). Il était né le 1er novembre 1851, à Saint-Zéphirin-de-Courval.

22 février 1941 : Meurt à cause d’un incendie dans sa bibliothèque d’Outremont Alban Germain, avocat criminaliste. Né en 1873 et natif du comté de Wright, province d’Ontario, il fait ses études au séminaire de Sainte-Thérèse, puis au séminaire de Joliette, ensuite à la Faculté de droit de l’Université Laval de Montréal. Il commence à pratiquer le droit en 1900, comme associé d’Albert Théberge et il devient l’un des avocats criminalistes les plus connus au Québec.

10 mars 1941 : Meurt à Montréal, après quelques mois de maladie, Antonio Valiquette, libraire. Né à Montréal, le 27 octobre 1880, il entre en 1896 chez Éditions Beauchemin comme commis. Il joint les rangs du conseil d’administration en 1913 et divient gérant et vice-président des Éditions Beauchemin le 16 avril 1925.

Avril 1941 : Me Marcel Primeau est mort à l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Une maladie de deux mois – le cancer du poumon – l’emporte à l’âge de trente et un ans et demi. Il était né le 9 octobre 1909, à Marieville. Il avait fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie, puis ses études de droit à l’Université de Montréal. Il est admis au Barreau de Montréal en juillet 1932. Il pratique d’abord le droit avec Me Gérard Trudel, puis avec Jean Loranger, avec Wilfrid Langevin et avec Louis-Philippe Gagnon. Le 14 juin 1939, il accepte le poste de secrétaire de la Société d’administration de l’Université de Montréal et partage alors son temps entre son bureau d’avocat et le bureau de la Société universitaire. En mai 1940 il abandonne son bureau d’avocat pour consacrer tout son temps à la Société d’administration.

22 avril 1941 : Est décédé à Montréal Aegidius Fauteux. Né le 27 septembre 1876 dans la paroisse de Sainte-Cunégonde à Montréal, après des études classiques au Collège de Montréal, il se destine au sacerdoce et poursuit ses études en théologie au Grand séminaire de Montréal, mais la vocation n’étant pas au rendez-vous, il s’engage dans des études en droit à l’Université Laval de Montréal. Il fonde en 1902 le journal Le Rappel. Il est ensuite correspondant parlementaire pour le journal La Patrie à Québec, puis rédacteur en chef du quotidien La Presse de 1909 à 1912. En 1937, il participe à la fondation de l’École de bibliothéconomie de l’Université de Montréal dont il devient le directeur. Il s’implique au sein de plusieurs sociétés et associations historiques et est membre fondateur de la Société des Dix. Ses distinctions sont nombreuses : prix du concours de littérature française à l’Université Laval de Montréal, ruban violet d’officier de l’Académie française, médaille Lorne Pierce pour l’histoire, doctorat honorifique ès lettres de l’Université de Montréal, médaille Tyrrell de la Société royale du Canada, médaille de la Société historique de Montréal pour le meilleur ouvrage historique. Voir aussi : Biographie d’Aegidius Fauteux.

17 mai 1941 : Meurt à Cartierville Georges-Albini Lacombe, homme de sciences (médecin) et homme de loi (avocat). Né à Lavaltrie le 13 janvier 1864, il fait ses études au Collège de L’Assomption, à l’École de médecine et de chirurgie de Montréal-Montreal School of Medecine and Surgery (Hôtel-Dieu de Montréal-HDM) et à la University of Manitoba at Winnipeg (doctorat en médecine, 1886). Il est élu député du Parti libéral du Québec à plusieurs reprises. Il est professeur d’anatomie au Bishop’s College de Lennoxville. Il devient avocat en 1901 à Montréal. C’est à lui que revient la paternité de la Loi des dépôts volontaires, adoptée en 1903, connue comme Loi Lacombe, qui permet aux petits salariés de rembourser progressivement leurs dettes sans crainte de saisie de leurs biens.

28 mai 1941 : Meurt Louis Francœur, journaliste et animateur de radio né en 1895 à Montréal. Il est correspondant parlementaire de La Patrie et du The Montreal Star à Ottawa et à Québec de 1922 à 1930. Il fonde ensuite le quotidien Le Journal de Québec en 1930, journal qu’il dirige jusqu’en 1934. Il est nommé directeur de L’Illustration (1934-1937) et de La Patrie (1937-1941). Il anime l’émission hebdomadaire Sur la scène du monde diffusée par Radio-Canada de 1930 à 1940, puis l’émission quotidienne La situation ce soir jusqu’à sa mort survenue dss suite d’un accident d’auto. Plus de 50 000 personnes défilent devant sa dépouille. La place Louis-Francoeur de Montréal honore sa mémoire. Voir aussi sa biographie détaillée : grandquebec.com/gens-du-pays/louis-francoeur

29 mai 1941 : Meurt des suites d’un accident de la route Léo-Pol Morin, pianiste, compositeur, critique musical, professeur de musique. Il était né le 13 juillet 1892 à Cap-Saint-Ignace. Il a composé sous le nom de James Callihou. Parmi ses œuvres les plus célèbres, on compte la Suite canadienne (1945), Trois Esquimaux pour piano, des thèmes de la mythologie inuite et du folklore canadien-français. Il vit pendant longtemps à Paris, où il compose et écrit par de nombreux journaux et revues. Il donne des concerts, des conférences. En 1936, il devient professeur à l’École de musique Vincent-d’Indy à Montréal. Ce n’est qu’après sa mort accidentelle, que le public apprend que le compositeur James Callihou était son pseudonyme. En tant que pianiste, il a joué un rôle majeur dans la musique classique au Canada, en interprétant des compositeurs français dans son pays natal, notamment les œuvres de Claude Debussy, Gabriel Fauré, Darius Milhaud, Francis Poulenc, Maurice Ravel, Albert Roussel et Erik Satie. Il fait connaître à l’extérieur du Canada, les œuvres de compositeurs canadiens en France, tels que François Brassard, Claude Champagne, Henri Gagnon, Émiliano Renaud, Léo Roy et Georges-Émile Tanguay.

Juin 1941 : Dr Hermas Deslauriers, homme politique, député du comté de Sainte-Marie à la Chambre des communes, est mort après quelques semaines de maladie. Il  était né le 21 octobre 1879 à Saint-Charles sur Richelieu. Il fit ses études à Saint-Hyacinthe, puis à la Faculté de médecine de l’Université Laval de Montréal. Il entra dans la politique active en 1917, se faisant élire par acclamation à la Chambre d’Ottawa. À chaque élection suivante, il se fit réélire avec de fortes majorités.

25 juin 1941 : Meurt à Montréal Joseph Edmond Lesage, médecin et homme politique fédéral. Né à St-Raymond, Lac Saint-Jean, le 17 novembre 1871, fils de Charles A. LeSage, médecin, député de Dorchester, et d’Euphémie Vézina. Il a fait ses études médicales au Séminaire de Québec. Admis dans la profession médicale en 1895, il va exercer sa profession à Cleveland, Ohio, pendant douze ans, et revient à Montréal en 1907. Aux États-Unis, il a pris une part active à la campagne McKinley, dans tous les centres canadiens, comme fondateur et président du premier club républicain franco-américain de la ville de Cleveland. Élu député d’Hochelaga en 1917, il refuse la candidature en 1921. Membre du Club de Réforme, du Cercle Universitaire. Passé Grand Régent de la Province et membre du Conseil Suprême du Royal Arcanum, médecin examinateur du Royal Arcanum et des .Amis Choisis. Chevalier de Colomb. Cercle Lafontaine. Membre de l’Alliance Nationale, des Forestiers Indépendants et de la Société des Artisans. Président honoraire du Boulingrin Delorimier.

29 septembre 1941 : Meurt à Montréal Sir Herbert Samuel Holt, né Ballycrystal, Geashill, Irlande, le 12 février 1856, homme d’affaires et banquier. Il suit une formation d’ingénieur en Irlande. Il s’établit au Canada en 1875. Entre 1883 et 1884, il occupe les fonctions d’ingénieur et de surintendant de construction du Canadien Pacifique. Après 1892, il abandonne ce métier et se tourne vers les secteurs bancaires et financiers. Il est président de la Banque royale de 1908 à 1934. Il est fait Chevalier en 1915. De 1901 à 1932, il est le président de la Montreal Light, Heat and Power. Il est membre élu du Temple de la renommée des hommes d’affaires canadiens (Canadian Business Hall of Fame).

23 octobre 1941 : Est décédé à l’hôpital de Campbellton, après une longue maladie, Mgr Louis-Joseph Arthur Melanson, prêtre, archevêque et protonotaire apostolique. En 1894, il débute ses études rhétoriques au Séminaire de Rimouski. Ordonné prêtre en 1905, il est curé de Balmoral et de Campbellton, Nouveau-Brunswick. Ayant été monseigneur au siège de Gravelbourg de 1933 à 1936, il exerce les mêmes fonctions dans l’archidiocèse de Moncton de 1937 à 1941. Les oeuvres les plus importantes qu’il ait accomplies pour la société acadienne sont certes le réaménagement de l’Hôtel-Dieu de Campbellton et la fondation d’un bon nombre d’écoles paroissiales catholiques. Il était né aux Trois-Rivières, le 25 mars 1879.

Novembre 1941 : Le Dr Delphis Chouinard est décédé à Montréal après une longue maladie. Il est bien connu dans le quartier Hochelaga, où il exerce sa profession pendant plusieurs années. Né à Sherrington en 1871, il débuté dans l’enseignement à Saint-Isidore de Laprairie. Il étudie la médecine et est admis à la profession en 1898. Il pratique d’abord à Saint-Isidore de Laprairie jusqu’en 1909, d’où il vient s’établir à Montréal dans Hochelaga.

10 novembre 1941 : Décès à Montréal de Carrie Matilda Derick, chercheuse en sciences naturelles. Née à Clarenceville, le 14 janvier 1862, elle étudie à l’Université de McGill. En 1912, elle devient professeur de botanique morphologique de McGill et, par le fait même, la première femme nommée professeur titulaire au Canada. Ses cours introduisent l’enseignement de la génétique à McGill. Elle se fait championne de certaines causes telles que la fréquentation scolaire obligatoire, les soins apportés aux enfants anormaux, la formation industrielle et technique, les droits des femmes et le contrôle des naissances. Elle est la fondatrice de la Montréal Suffrage Association, le mouvement féminin voué à l’obtention du droit de vote des femmes au fédéral.

26 novembre 1941 : Meurt à Montréal Alphonse Phaneuf, directeur et doyen de l’École d’optométrie de l’Université de Montréal. Né à Nashua, Massachussetts, le 29 avril 1875, il fait un cours élémentaire à l’École Montcalm, ses études classiques au Collège Ste-Marie et au Séminaire de Saint-Hyacinthe. En 1896, il se rend à Manchester, New Hampshire, où il suit des cours spéciaux d’Optométrie. En 1899, il débute dans sa profession à Manchester et après un séjour de 12 ans il vient s’établir à Montréal. Il est gouverneur du Collège des optométristes et opticiens de la province de Québec. En 1933 et 1934 il est délégué au Sénat Académique de l’Université de Montréal, membre de la Commission des Études, l’un des vice-présidents de la Société Saint-Jean-Baptiste, de la Société du « Bien-être de la jeunesse » et membre d’autres sociétés de bienfaisance.

12 décembre 1941 : Est décédé J.-Elie Blanchard, directeur du service des travaux publics de la ville de Montréal. Il fait ses Études secondaires à l’École du Plateau. Il travaille dans l’Ouest du Canada à l’établissement des systèmes d‘aqueduc puis revient dans la région de Montréal, d’abord comme ingénieur de la municipalité de Saint-Henri puis comme ingénieur au service des travaux publics de la voirie de Montrea. En 1915, il est promu ingénieur de division du département et en 1918, ingénieur en chef du service de la voirie. Dès 1930, il est directeur du service des Travaux Publics de la ville de Montréal.

24 décembre 1941 : Léon-F. MacKay, ingénieur civil, est décédé, à l’hôpital Général d’Ottawa. Né en 1893, il avait reçu son diplôme de l’École Polytechnique de l’Université de Montréal en 1915. En 1932-1933 il est chargé de la construction de l’École Industrielle d’Alfred, Ontario. Il était examinateur des brevets du secrétariat d’État de 1938 jusqu’à sa mort.

Décembre 1941 : Meurt à l’hôpital Notre-Dame de Montréal le docteur Antoine-Hector Desloges, directeur médical général des hôpitaux d’aliénés de la Province de Québec. Né le 13 juin 1874 à Pembroke, Province d’Ontario, il fait ses études classiques au Collège Ste-Marie, de Montréal. Admis à la pratique en 1897. Il exerce sa profession durant six ans à St. Albans, dans l’État du Vermont et vient s’établir à Montréal en 1903. Il est nommé chef du service d’électrothérapie et de maladies nerveuses à l’Hôtel-Dieu de Montréal.  En 1919, il est nommé directeur médical général des hôpitaux d’aliénés, des écoles de réforme, d’industrie et de l’assistance publique. Dès 1920, il est responsable de l’organisation de la lutte contre les maladies vénériennes du Québec. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1925.

1941 : Est décédé Bernard Brault, ingénieur civil. Né le 30 mai 1886 à Longueuil, il fait ses études aux Collèges de Montréal et Sainte-Marie, il obtient son diplôme d’ingénieur à l’École polytechnique, en 1906. Il travaille successivement pour le ministère de la Marine et la Dufresne Construction, pendant plusieurs années. Il exécute plusieurs travaux de voirie et de travaux publics de tous genres.

1941 : Meurt accidentellement dans une excursion de pêche Georges-Alfred Fortin, industriel. Originaire des Cantons de l’Est, où il est né en 1860, il fait ses études au collège Saint-Charles-Borromée. de Sherbrooke, et à l’Université Laval de Montréal. Il est surintendant de la maison L. H. Packard & Co„ Limited. Il est le fondateur de l’Association des surintendants et contremaîtres de la chaussure, dont il est élu plusieurs fois le président.

1941 : Meurt à Trois-Rivières, après une courte maladie,  Henri Lanouette, pharmacien bien connu et citoyen très en vue du Cap-de-la-Madeleine. Né le 11 novembre 1888, il fait ses études au séminaire des Trois-Rivières et à l’Université de Montréal, où il est gradué bachelier en pharmacie. Il est membre du conseil de l’association pharmaceutique de la province de Québec et président du conseil des anciens de l’école de pharmacie. Après avoir exercé sa profession durant une vingtaine d’années à Montréal, il vient s’établir au Cap-de-la-Madeleine, où il dirige une succursale de la pharmacie Lanouette de Montréal.

1941 : Meurt à Montréal le Dr Médéric Le Moyne, spécialiste en maladies des yeux et des oreilles. Il est né à Saint-Marc-sur-Richelieu en 1876. Il fait ses études à l’Université Laval et à Paris, de 1906 à 1910, sous la direction des professeurs Hautant et Larmoyiez. Il exerce sa profession à Montréal sans interruption depuis 1910.

1941 : Meurt à Saint-Hyacinthe J.-H.-E. Brodeur, le plus vieux pharmacien de Saint-Hyacinthe est. Il était né en 1875 à Saint-Charles sur Richelieu. Après ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe, il étudie la pharmacie à l’Université Laval de Montréal, et il exerce sa profession à Saint-Hyacinthe depuis 1897.

1941 : Est décédé Me Maurice Dugas, avocat. Il est né en 1887 à Joliette. Il fait ses études au collège de cette ville, puis au Collège Sainte-Marie de Montréal. Admis au Barreau en 1910, il est nommé conseil du roi en 1924. Il s’est acquiert une réputation enviable d’avocat-conseil et c’est à ce titre qu’il fait partie de l’étude David, Perrier, Brossard et Demers.

1941 : Meurt  Paul Leduc, pharmacien, ancien président de l’Association pharmaceutique de la province de Québec (1929-1932), président du club Saint-Denis et, au moment de sa mort, vice-président et copropriétaire des pharmacies Leduc. Ses funérailles ont eu lieu eu l’église Saint-Germain d’Outremont. Il était né en 1859.

1941 : On apprend de la mort du docteur Alphonse-J. Lagacé, médecin franco-américain de Franklin, Merrimack, New Hampshire, ancien maire de Franklin. Il était né à St-Hyacinthe en 1882. Il fait ses études à la fois aux États-Unis et au collège Saint-Laurent de Montréal, puis ses études médicales à l’Université de Montréal. Il s’établit à Franklin dès 1909. Il se dépense beaucoup pendant la grippe espagnole pour ses compatriotes. À Northfield, où il avait une ferme, il a fait l’élevage des bestiaux. Il est élu quatre fois maire de la ville de Franklin. Il est membre des diverses sociétés patriotiques.

1942

5 janvier 1942 : Meurt Clarence Gagnon, artiste-peintre. Natif de Montréal, où il est né le 8 novembre 1881, il fait les études du dessin.  Il séjourne en Europe entre 1904 et 1908. Ses toiles de cette époque représentent les environs de Paris, ainsi que plusieurs scènes tirées de ses voyages, qui le mèneront en Bretagne, en Normandie, en Espagne, au Maroc, et en Italie. En plus de ces toiles, il réalise alors une série d’eaux-fortes. Il partage son temps entre l’Europe et le Québec. Mais à partir de 1908, il séjourne de plus en plus souvent à la Baie-Saint-Paul, où il peint nombre de paysages, le plus souvent hivernaux.  Il meurt d’un cancer du pancréas. La ville de Québec et la ville de Baie-St-Paul ont érigé des bustes à sa mémoire.

13 janvier 1942 : Le Docteur Josephat Isabelle est décédé à Hull. Le défunt avait obtenu son doctorat en médecine de l’Université Laval de Montréal en 1903. II remplissait les fonctions de coroner du district de Hull et était officier de santé de la municipalité. Il était né en 1878.

Janvier 1942 : Me Charles-Édouard Gagnon, l’un des doyens des avocats pratiquants de Montréal, est décédé à Montréal. Diplômé de la Faculté de Droit de l’Université Laval de Montréal, il exerce sa profession aux Trois-Rivières, à Saint-Hyacinthe puis à Montréal. II avait été pendant 12 ans conseiller juridique de la Banque d’Hochelaga, devenue la Banque Canadienne Nationale; il fut aussi directeur de la Gazette municipale. Il était né en 1863.

5 mars 1942 : Naît à Vancouver, en Colombie-Britannique, Irene F. Whittome, artiste et professeure. Elle fréquente la Vancouver School of Art. Elle étude à Paris de 1963 à 1967. À son retour au Canada, elle s’installe à Montréal et enseigne à l’Université Concordia. Elle développe des thèmes dans ses gravures reliés à l’oeil, à des formes de boîtes et à l’unité à partir d’objets trouvés par le biais de gestes précis, mais répétitifs. Elle crée des oeuvres qui expriment son intérêt pour les structures spatiales, comme on peut le voir dans sa série de sculptures « Le Musée blanc » (1975). Elle produit des oeuvres avec du papier fait main, des matériaux aux couleurs vives, de la cire, des objets qui créent un rythme (des aiguilles, par exemple) ou sur des surfaces qui produisent de l’unité (des tables d’algorithmes, par exemple). Elle crée aussi plusieurs installations, dont Model One-Work at School/Classroom 208, Mythologien (1985), Creativity/Fertility (1987). Elle transpose la figure de la tortue, au repos ou en mouvement.  En 1997 elle s’est mérité le Prix Paul Émile Borduas, en 2002 elle reçoit le Prix du Gouverneur Général pour les arts visuels et médiatique, en 2005, elle est faite officier de l’Ordre du Canada.

11 mars 1942 : Meurt à Ottawa le sénateur Raoul Dandurand, homme politique et avocat. Il est co-fondateur du Parti libéral du Canada au Québec.  Il fait ses études à l’Université Laval et il est admis au barreau du Québec. Nommé Sénateur par Wilfrid Laurier, il fait partie du gouvernement de Mackenzie King. Il est président de la chambre haute et l’un des rédacteurs du protocole de Genève. Il représente le Canada à la Société des Nations, il est choisi président de cette Société entre 1925 et 1926. Il exige l’indépendance entière du Canada du Royaume-Uni. Il fait partie du conseil universitaire de l’Université de Montréal, dont il est président de la Commission d’Administration, du Comité exécutif et du Sénat AcadémiqueIl fait partie du Comité France-Amérique. Il met sur pied le collège Stanislas. Il était né le 4 novembre 1861 à Montréal.

14 avril 1942 : Est décédé l’honorable Joseph-Hormisdas Rainville, homme politique, sénateur. Né à Marieville le 8 mars 1875. Après avoir complété ses études classiques de 1889 à 1897, il entre à l’Université Laval à Montréal pour poursuivre ses études légales. En juillet 1900 il est admis au barreau et pratique le droit à Montréal. En 1911, il est élu député de Chambly-Verchères au fédéral, et siège à la Chambre des Communes jusqu’en 1917. En 1930, il manœuvre avec une habileté telle, que le parti conservateur revient au pouvoir avec une majorité substantielle. Le 10 septembre 1930, il est nommé par le gouvernement fédéral, président de la Commission du Havre de Montréal. En octobre 1932, il est nommé sénateur.

12 juin 1942 : Meurt à Montréal le Dr Alphonse Ferron est décédé à l’hôpital Notre- Dame, après une longue maladie. Né à Ste-Flore, comté de Champlain (près de Shawinigan), il avait fait ses études classiques au collège de Trois-Rivières, puis après ses études médicales à l’université de Montréal, il avait fait un stage à Paris où il s’était spécialisé en chirurgie infantile et en orthopédie. À son retour, il avait été attaché comme chirurgien à l’hôpital Notre-Dame et à l’hôpital Ste-Justine, où il avait dirigé le service de chirurgie infantile. En 1926, il était nommé professeur titulaire de clinique chirurgicale et d’orthopédie à l’Université de Montréal. Il avait mis au point une technique chirurgicale personnelle pour la réparation des becs-de-lièvre qui l’avait avantageusement fait connaître à l’étranger. Il était membre du Collège Royal des chirurgiens et membre fondateur du Cercle Universitaire.

25 septembre 1942 : À la suite d’une longue maladie Me Paul J. Lorrain, homme de loi, est décédé. Né le 2 août 1889, il avait fait ses études au Collège de Varennes, puis à la Faculté de Droit de l’Université de Montréal, promotion 1917. Il fut au début de sa carrière l’associé de Mes Dessaules, Garneau et Jean Désy, puis plus tard de Mes Philippe Brais et Camille Tessier. Sa santé ne lui permettant pas de continuer à tenir son étude d’avocat, il entre dans le personnel du Palais de Justice, à Montréal où il rend de précieux services.

3 novembre 1942 : Meurt à l’Hôpital Sainte-Justine après une longue maladie Edmond Normand, ingénieur civil. Élève de Polytechnique, où il a obtient le titre d’ingénieur civil et de bachelier ès-sciences appliquées, il entre en 1921 au service de la Commission de l’’Aqueduc où il demeure jusqu’en 1929. II est ensuite pendant dix ans au service de A. Janin & Cie, d’abord à titre d’ingénieur pour la construction puis à titre d’assistant ingénieur en chef. En 1937 il revient à la Commission de l’Aqueduc à titre d’ingénieur divisionnaire et s’occupe de l’étude des projets de développement. Il était né le 20 août 1874.

8 novembre 1942 : Meurt en combat  le docteur Jacques de Lorimier Bourgeois, lieutenant chirurgien, tué par un obus alors qu’il pratiquait une opération à bord d’un navire de guerre, au large de la côte algérienne. Né en 1914, il avait étudié la médecine à l’Université de Montréal et avait obtenu son diplôme avec grande distinction, en mai 1939. Il avait fait ensuite un stage d’internat d’un an à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, puis il fut admis à l’Hôpital Général de Toronto à suivre le « Gallien Course for Graduate Training in Surgery ». Il obtint le titre de Maître en chirurgie de l’Université de Toronto. Enrôlé volontaire en 1940, il demanda à servir dans la marine de guerre canadienne et il permuta dans la Marine Royale où il servit à bord du croiseur « Hartland ». Il est mort dans le double accomplissement de son devoir; de marin et de médecin. Il est enterré dans le cimetière de Halifax.

Décembre 1942 : Le docteur L.-Ernest Bélanger est décédé à Saint-Benoît, comté des Deux-Montagnes. Il était né en 1882 à Montréal. Il avait fait ses études au Séminaire de Sainte-Thérèse et à l’Université de Montréal. Admis à la pratique de la médecine en 1909, il avait commencé à pratiquer à Saint-Jérôme. Trois ans plus tard, il s’était installé dans la paroisse de Saint-Stanislas qu’il n’avait jamais quittée. Il était gouverneur à vie de l’Hôpital Notre-Dame.

Décembre 1942 : Le Dr Lucien Ranger, spécialiste à l’hôpital Ste-Jeanne d’Arc est décédé à Montréal à l’âge de 49 ans. Né en 1893, après des études classiques au collège Ste-Marie et au collège Bourget il entra à l’Université de Montréal où il fut reçu médecin en 1919.

1942 : Meurt Dr Émile Ostiguy. Né à Chambly, le 23 juin 1866, il avait fait ses études aux collèges de Sainte-Thérèse de Longueuil et de Saint-Hyacinthe et à l’Université Laval de Montréal, où il avait obtenu son doctorat en médecine en 1889. Il avait exercé sa profession tour à tour à Chambly et à Saint-Hyacinthe jusqu’à 1910. Il s’occupe ensuite du domaine des immeubles. Il a été president of Montreal Island Boulevard Company et d’autres corporations de Montréal. Il est membre des clubs des Engineers St. Denis and Winchester Clubs.

1942 : Un des praticiens le mieux connus du quartier Saint-Denis, le docteur A.A. Gauthier, est décédé. Natif de Saint-Joachim, où il est né en 1877, il fait ses études au Collège de Sainte-Thérèse et obtient son diplôme de médecine à  l’Université Laval de Montréal en 1902. Il ouvre une pharmacie dans le quartier Saint-Denis et pendant longtemps prodige ses soins et ses médicaments.

1942 : J.-P. de F. Ethier est décédé à l’Hôtel-Dieu, a l’âge de 38 ans. Le défunt était diplômé de l’École Polytechnique de Montréal, de l’Institut de Technologie du Massachusetts et docteur en chimie de l’Université de Berlin. Il avait aussi étudié à l’Université d’Oxford, au Collège de France et dans plusieurs institutions européennes.

1942 : Meurt à Montréal, après une longue maladie, le Dr Eugène Gagnon, né en 1877 et diplômé de la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal (promotion 1902). Entré au service de la ville de Montréal en 1914, il avait été attaché à la division de la statistique. En 1916 il fut chargé de l’organisation de la section de l’hygiène de l’enfance; en 1928, il fut nommé surintendant de la statistique, et en 1938 directeur-adjoint du service de santé et de démographie de la ville. Il fut élire président de la section des statistiques de la Canadian Public Health Association.

1942 : Meurt le Dr Ernest Prud’Homme, président du bureau médical de l’Hôtel-Dieu, est décédé. Né en 1893, il avait fait ses études classiques au Collège de l’Assomption et ses études médicales à l’Université de Montréal, (promotion 1922). Après un voyage d’études en Europe, il fut nommé chirurgien à l’Hôtel-Dieu de Montréal. Il était aussi professeur agrégé de l’Université de Montréal, membre de la Société médicale ainsi que de la Société de chirurgie, et « Fellow » du Royal Collège of Surgeon (Canada).

1942 : Est décédé le Dr Alcide Mathieu, né à Piedmont en 1878. Il avait fait ses études au Séminaire de Sainte-Thérèse. Il fut reçu médecin à l’Université Laval de Montréal (promotion 1904). Après un séjour de quelques années dans les cantons de l’est, il se fixa à Saint-Vincent de Paul, près de Montréal, jusqu’en 1936, date à laquelle il vint résider à Montréal.

1942 : Le docteur Pierre-Édouard Riopelle est décédé à l’Hôtel-Dieu où il était attaché comme clinicien et médecin du cloître depuis 1912. Il était en outre médecin attaché à l’Institut des Sourdes et Muettes depuis nombre d’années. Né à l’Épiphanie en 1879, le défunt avait fait ses études au collège de l’Assomption et à l’Université Laval de Montréal, puis lait un stage de cinq ans à l’Hôpital des enfants malades à Paris.

1942 : Meurt à Montréal Me Georges-Avila Marsan, avocat, éducateur et auteur, professeur titulaire de jurisprudence dentaire à l’Université de Montréal. Il était né le 17 septembre 1869, à Montréal, d’une famille dont les origines en France remontent jusqu’à 1670. Il avait fait ses études classiques au séminaire des Trois-Rivières et avait été licencié en droit de l’Université Laval de Québec en 1894. Il est l’auteur des ouvrages « Le 75e anniversaire de la Société Saint-Jean-Baptiste », paru en 1909, « Les honoraires des médecins » (1908), « Le secret médical » (1908) ; « Le code des médecins et chirurgiens » (1920) ; « Professional secret » (1920). Il avait collaboré à un grand nombre de revues littéraires et médicales.

1942 : Le magistrat Rodolphe De Serres meurt accidentellement, noyé dans le lac des Deux-Montagnes, à Laval-sur-le-Lac. Né à Montréal. Il fait ses études secondaires au collège Sainte-Marie, et ses études de droit à l’Université Laval de Montréal. Il est admis à la pratique du droit en 1909, et nommé conseil du roi en 1921. Il fait partie de l’étude légale Lavallée, Delfausse et Desmarais. Il s’associe ensuite avec Me Léon Bissonnette. Il est un des premiers à s’enrôler en 1914, dans la compagnie canadienne-française du 14e bataillon. Il participe comme lieutenant à la bataille de Saint-Julien, en Belgique. Devenu capitaine, il rentre au Canada en 1916 et participe à l’organisation du 163e bataillon. Il est ensuite, en Angleterre, commandant en second du 10e bataillon de réserve. En août 1918, il repart pour la France, comme commandant en second du 22 bataillon. Il est nommé juge ensuite. Il est membre du Club Laval-sur-le-Lac et du Club Lac d’Argent, du Club de Réforme, du Club Saint-Denis et du Canadian Club, président du journal Le Canada.

1942 : Est décédé Me René Duguay, avocat bien connu de Montréal. Né à la Baie du Febvre, en 1897, il fait ses études au Collège de Nicolet et au Collège Saint-Michel de Toronto. Il entre ensuite à la Faculté de Droit de l’Université de Montréal et est admis au Barreau de Québec en 1923. Il débute dans la profession à l’étude de Mes Lamothe, Gadbois et Charbonneau et après un séjour de deux ans ouvre une étude à son nom. En 1931, il fonde la firme Duguay et Carignan. Il est président du Cercle Universitaire et faisait partie de plusieurs cercles et sociétés de Montréal. Il est en outre membre du Canadian Bar Association.

1942 : La science médicale perd un de ses plus distingués membres, dans la personne du Dr J.-A. Rouleau, spécialiste en pédiatrie. Outre la pratique de la médecine, il avait consacré beaucoup de son temps à la mutualité et aux œuvres sociales. II avait été président du bureau central des Gouttes de Lait de Montréal. Il avait aussi été médecin en chef de la Société des Artisans Canadiens-Français durant 23 ans. Né à Saint-Barthélémi, le 20 octobre 1870, il avait fait ses études classiques au Collège de Joliette. Il fut reçu médecin en 1894 avec grande distinction, à l’Université Laval de Montréal.

1943

Janvier 1943 : Le Notaire J.-A. Couture est décédé. Après ses études à l’Université Laval de Montréal, M. Couture fut admis à la pratique en 1915 et ouvrit une étude à Montréal en 1916. Il avait été président de la section montréalaise, de l’Association du notariat canadien.

Janvier 1943 : Le docteur J.-B.-A. Quintal est décédé. Né à Saint-Hyacinthe en 1874, il avait été admis à l’étude de la médecine en 1892 et avait obtenu tous ses diplômes avec grande distinction en 1896. Le docteur Quintal avait exercé sa profession dans le quartier Maisonneuve et s’était intéressé à de nombreuses oeuvres de charité. Il était officier spécial de l’Assistance publique, directeur de l’Aide à la femme et directeur de la Société d’adoption et de protection de l’enfance.

Janvier 1943 : Est décédé Henri-Auguste Terrault, ingénieur civil et directeur du Service d’urbanisme de la ville de Montréal. Il avait étudié le génie civil et l’architecture à l’École Polytechnique. Après un séjour dans divers bureaux au Canada et aux États-Unis à titre d’ingénieur civil, il entre en 1920 au Service de la ville de Montréal. En 1922, il est nommé ingénieur en chef de la ville et devient subséquemment ingénieur en chef de la Commission Métropolitaine. Il était né en 1877.

Janvier 1943 : Le docteur Charles-Auguste Décary, surintendant médical de l’Hôpital Ste-Jeanne d’Arc, est mort subitement à l’âge de 45 ans. Né à Montréal en 1898, il avait fait ses études au Collège Ste-Marie et pris son diplôme de Médecine à l’Université de Montréal. Interne à l’Hôtel-Dieu pendant quelque temps, il poursuivit ses études à Boston et, à son retour, reprit son service à l’Hôtel-Dieu. Il entra ensuite au Service de l’Hôpital Ste-Jeanne d’Arc, où en 1936 il fut nommé surintendant médical.

Janvier 1943 : Le Dr Aimé Lamontagne, médecin, est décède subitement. Diplômé de l’Université de Montréal en 1902, il avait suivi des cours de perfectionnement dans les hôpitaux de Paris où il avait été interne pendant deux ans. Durant la guerre de 1914, il avait été attache avec le grade de capitaine, au service de 1 Hôpital Laval no 6. Il était né en 1880.

8 janvier 1943 : Le docteur J. A. Duhamel, médecin, professeur à l’Université de Montréal. Né à Montréal, le 24 juillet 1869, il fit ses études au Collège de Montréal et à l’Université de Montréal. Admis à la pratique de médecine en 1896, il fut nommé en 1907 professeur d’anatomie à la chaire de la Faculté Dentaire, poste qu’il occupait encore à sa mort.

22 février 1943 : Meurt Aldéric Blain, membre du Barreau de Montréal et ancien député de Dorion, à l’Assemblée législative de Québec, est décédé à la suite d’une longue maladie. Né à Saint-Rémi de Napierville, le 10 novembre 1886, le défunt avait fait ses études à la Faculté de Droit de l’Université Laval de Montréal et avait été reçu avocat le 11 juillet 1913. Créé conseil en loi du roi le 9 mai 1934. Il fut inspecteur des matériaux au service de la Cité de Montréal pendant trois ans. Il fut élu député conservateur à l’Assemblée législative dans Montréal-Dorion en 1927. Membre de la Société des artisans canadiens-français, de l’Alliance nationale et du Club cana. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 26 février 1943.

7 mars 1943 : Est décédé à Montréal René-Charles-Alphonse-Montarville Boucher de la Bruère, :avait fait ses études au collège de Saint-Denis-sur-Richelieu, dont il avait été le premier élève, au collège Sainte-Marie de Montréal, au Séminaire de Saint-Hyacinthe, et à l’Université Laval de Montréal, il avait débuté en affaires à titre d’éditeur-propriétaire du Courrier de Saint-Hyacinthe. Il avait ensuite été attaché à divers journaux Il est trésorier de la Société Historique de Montréal et l’un des membres fondateurs de la Société des Dix, membre de la Société de numismatique et d’archéologie et membre de la Société historique des Trois-Rivières. Il avait aussi collaboré à la fondation du Musée Pierre-Boucher, au séminaire des Trois-Rivières. De 1911 à 1938 il avait été directeur du bureau de Montréal des archives fédérales.

5 mai 1943 : Le docteur Rodriguez Bourgon, chirurgien à l’hôpital Sainte-Jeanne d’Arc est décédé. Né en 1898, il avait fait ses études au collège Ste-Marie et à l’Université de Montréal où il avait obtenu son diplôme de médecin en 1923. Il était ensuite passé à titre d’assistant à l’hôpital d’État de Northampton, Massachussetts. De 1924 à 1926, il avait été assistant de clinique à l’hôpital St-Antoine de Paris, puis au service de l’Université Klunick de Budapest et à la clinique gynécologique de Lourich dans la capitale hongroise. Il avait été président de l’Association médicale américaine de Budapest et de Vienne. À son retour au Canada il avait été nommé chirurgien de l’hôpital Ste-Jeanne d’Arc, de l’hôpital St-Jean-de- Dieu et de Notre-Dame-de-la-Merci. Il avait été gouverneur du Collège des médecins.

7 mai 1943 : Meurt à Montréal le docteur Ernest Poulin, médecin et homme politique. Il était né à Richmond, le 30 avril 1885, fils d’Amédée Poulin, employé de la compagnie ferroviaire du Grand Tronc, et d’Amazilie Veilleux. Il fit ses études à Richmond, au Collège Saint-Charles-Borromée à Sherbrooke et à l’Université Laval à Montréal. Il fut reçu médecin en 1911 et exerça sa profession à Montréal. Il collabora au journal La Presse et pratiqua le commerce du bois. Membre de la Commission des expositions et de la Société Saint-Jean-Baptiste. Échevin du quartier Saint-Jean au conseil municipal de Montréal de 1926 à 1930. Pendant douze ans (1919-1923 et 1927-1935) il représenta le comté Laurier à l’assemblée législative et il fut élu à trois reprises échevin de Montréal. Il est inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 11 mai 1943.

24 juin 1943 : Décès à Québec de Mgr Camille Roy, recteur de l’Université Laval, premier critique littéraire québécois du XXe siècle. Natif de Berthier-en-Bas (Berthier-sur-Mer) il devient le recteur de l’Université Laval en juin 1924. Membre agrégé de la Société des prêtres du Séminaire de Québec depuis 1903, il devient supérieur général du Séminaire de Québec et recteur de l’Université Laval. Il est directeur et cofondateur de l’École normale supérieure. La bibliothèque de Berthier-sur-Mer porte son nom de même que le Pavillon du Séminaire de Québec du 3, rue de la Vieille Université dans le Vieux Québec qui a abrité l’Université Laval à partir de 1852 jusqu’à son déménagement à Sainte-Foy.

10 août 1943 : Meurt à Montréal, après une courte maladie Paul Mercier, avocat, juge et homme politique fédéral. Né à Montréal le 14 février 1888, il étudie à l’école de Montcalm, au Collège de Sainte-Thérèse et à l’Université Laval. Il avait fait ses études à l’École Montcalm, au Collège Saint-Thérèse et à l’Université de Montréal.  En 1912, il avait obtenu sa licence en droit. Il avait d’abord pratiqué seul sa profession d’avocat et avait ensuite fait partie de l’étude légale Létourneau, Beaulieu, Marin et Mercier devenue l’étude Beaulieu, Gouin, Marin et Mercier. Il est élu député du Parti libéral du Canada en 1921 et réélu en 1925, 1926, 1930 et en 1935. Il démissionne en 1937 pour devenir juge dans le district de Montréal. Il est élu juge en chef de la Cour de Circuit du district de Montréal.

23 septembre 1943 : Tombe en héros lors d’un engagement naval le Lieutenant-Commandant Paul S. Major R.C.N.V.R. membre de l’équipage du destroyer H.M.C.S. Ste-Croix coulé par l’ennemi dans le nord de l’Atlantique. Il était avocat au Barreau de Montréal depuis 1937. Une fois la guerre déclarée, lui avait été confié le commandement de la section Jacques Cartier, composée de marins canadiens français. Il était né en 1913.

24 octobre 1943 : Meurt à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Hector de Saint-Denys Garneau, écrivain, poète, peintre. Né à Montréal le 13 juin 1912, il est l’arrière-petit-fils de l’historien François-Xavier Garneau. À ’âge de 16 ans, il a contracté une fièvre rhumatismale causant des complications cardiaques. Il gagne des concours de poésie en 1925 et 1928. En 1934, il cofonde la revue « La Relève ». Il n’a publié qu’un seul recueil de poèmes : Regards et jeux dans l’espace, en 1937Il meurt dans des circonstances considérées comme énigmatiques. Son décès serait dû à une crise cardiaque survenue pendant une promenade en canot.

9 novembre 1943 : Mort à Montréal d’Albert Ferland, poète et dessinateur. Il possède son studio dans le Vieux-Montréal (une plaque commémorative le rappelle). Il dessine des cartes géographiques pour les Postes Canada. En 1893, il publie son premier recueil, Mélodies poétiques, suivent Femmes rêvées (1899), le Canada chanté (1908-1910). Pour ses dessins, il s’inspire de paysages découverts lors de promenades à la montagne, de séjour dans Les Laurentides et de souvenirs d’enfance. Il était né à Montréal le 23 août 1872.

10 décembre 1943 : Me Alphonse de la Rochelle est décédé. Il était chef du secrétariat général de la Société Saint-Jean-Baptiste. Le défunt était aussi professeur à la Faculté des Sciences sociales, économiques et politiques de l’Université de Montréal. Il était né en 1890.

1943 : S’éteint à Montréal Anne-Marie Gleason-Huguenin, journaliste et écrivaine, connue sous les pseudonymes Madeleine, Luc Aubry, Myrto. Elle était née en1875, à Rimouski. Elle reçoit plusieurs distinctions et prix et elle prend sa retraite en avril 1934, après une vie remplie par le journalisme et les activités de bienfaisance.

1943 : Docteur I.-Alfred Mousseau, professeur titulaire à la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal, est décédé. Après avoir terminé ses études classiques au Séminaire de Valleyfield, il avait étudié la médecine à l’Université de Montréal et en 1925, il avait été reçu docteur en médecine de l’Université de Paris. Pendant quatorze ans, il avait été attaché à l’hôpital Notre-Dame avant de passer à l’Hôtel-Dieu. Il avait été président de l’Union médicale et délégué du gouvernement au congrès médical de Bruxelles en 1935. Il était membre fondateur de la Société de gastro-entérologie de Montréal, membre titulaire de la Société internationale de gastro-entérologie et membre du Collège royal des Médecins du Canada. Il était né en 1888.

1943 : Me Yves Choquette, avocat au Barreau de Montréal, est décédé. Né à St-Hilaire en 1902, il avait fait ses études de droit à l’Université de Montréal et au King’s Collège de Londres. À son retour à Montréal, il avait exercé sa profession en société avec le recorder Aimé Geoffrion ; après le décès de ce dernier, il avait continué à exercer seul.

1943 : Louis Hurtubise, ingénieur consultant, a succombé. Il était né en 1879. Après avoir fait ses études au collège Ste-Marie et à l’École Polytechnique, il était entré au service du C. P. R., pour le compte duquel il avait séjourné en Colombie-Britannique. Il avait quitté cette compagnie pour entrer à l’emploi du Transcontinental Railway. En 1910, il avait fondé la firme Hurtubise et Hurtubise, en société avec son frère. Il avait aussi été au service de plusieurs municipalités, s’était intéressé à des entreprises minières et avait été directeur de la Drummond Trust Realty Corp. Il était membre du Cercle Universitaire, de l’Engineering Institute et de la Corporation des ingénieurs professionnels.

1943 : Le décès d’Urgel-Pierre Boucher, ingénieur civil, président des anciens élèves de l’École Polytechnique, membre de la Canadian Society of Civil Engineers, de la Corporation des ingénieurs professionnels et du Cercle Universitaire. Il était né en 1867.

1943 : Le Dr Charles St-Pierre, lieutenant-colonel de l’armée canadienne est décédé à l’Hôtel-Dieu où il était médecin. Né aux Trois-Rivières, au 1878, le Dr St-Pierre avait commencé ses études chez les Frères des Écoles Chrétiennes, les avait poursuivies au séminaire des Trois-Rivières et au séminaire St-Dunstan, Île du Prince-Édouard. Il s’était ensuite inscrit à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Après avoir fait un stage d’un an à l’Hôpital Notre-Dame comme chef interne, ensuite if fut attaché au laboratoire de l’Hôtel-Dieu. Il avait agi longtemps en qualité d’assistant au cours d’anatomie pathologique à l’Université de Montréal. En mai 1915, il s’enrôla pour service outre-mer et fut d’abord dirigé vers l’hôpital militaire de Saint-Cloud et ensuite auprès de l’hôpital universitaire Laval. Dès l’entrée du Dominion dans la Seconde guerre mondiale, il fut appelé de nouveau sous les drapeaux. On lui confia la tâche de chef de laboratoire du bureau central de recrutement à Montréal.

1943 : Meurt après une courte maladie le docteur Benjamin-Georges Bourgeois, chirurgien en chef de l’Hôpital Notre-Dame. Né à Bécancourt, comté de Nicolet, en 1877, il avait fait ses études au Collège Saint-Joseph des Trois-Rivieres et a l’Université Laval de Montréal où il fut admis à la profession médicale en 1902. Il alla ensuite compléter ses études à Paris et, après un stage à l’Hôtel-Dieu, devint chirurgien attitré de l’Hôpital Notre-Dame. Il  avait été l’un des fondateurs de l’Hôpital Ste-Justine. Au cours de sa remarquable carrière il avait occupé divers postes universitaires et avait exercé la présidence de plusieurs institutions dont l’Hôpital Notre-Dame, la Canadian Clinical Surgeons of Canada, la Société médicale de Montréal, et il était Fellow des Collèges des Chirurgiens et Médecins du Canada, des États-Unis et de Londres. Il était officier de l’Académie de France et membre correspondant de l’Académie de Paris et de l’Association internationale d’Urologie.

1943 : Me Honoré Damphousse est décédé à la fin de janvier, avocat de renom. Après avoir fait ses études à la faculté de droit de l’Université de Montréal, il avait été admis au Barreau en 1898. Quelques années plus tard il avait été nommé Conseil du Roi. Il était en outre Gouverneur à vie de l’Hôpital Notre-Dame. Durant 33 ans, il avait fait partie du contentieux de la ville de Montréal. Il était né en 1873.

1943 : Est décédé à Saint-Lazare, comté de Vaudreuil, l’abbé Jean Leduc, curé de la paroisse de Saint-Lazare. Né le 30 mai 1897, il avait fait ses études secondaires au Séminaire de Valleyfield. Il suivit les cours de l’École des Hautes Études commerciale. Il obtient en 1928 la licence d’enseignement commercial. Il dirige pendant une dizaine d’années les études commerciales au Séminaire de Valleyfield avant d’être affecté à la cure du Saint-Rédempteur.

1943 : Le docteur Eugène Prud’Homme est décédé. Originaire de Montréal, où il est né en 1896, il avait fait ses études classiques au Séminaire de Sherbrooke et au Collège Bourget de Rigaud. Il avait ensuite étudié la médecine à l’Université de Montréal. De 1922 à 1935 il avait pratiqué la médecine générale tout en étant attaché à l’Institut Bruchési. C’est en 1935 qu’il occupa le poste de registraire du Collège des Médecins.

1943 : Le docteur Joseph Labrecque, dentiste de Cadillac (Abitibi), est décédé subitement à la suite d’un accident d’automobile. Le docteur Labrecque avait étudié l’art dentaire à l’Université de Montréal (promotion 1916).

1943 : Le Dr Paul-E. Bélanger, surintendant de l’hôpital Sainte-Jeanne d’Arc, est décédé. Il avait été nommé surintendant de l’hôpital Sainte-Jeanne-d’Arc, en février 1943 et il était au service de cette institution depuis 18 ans. Il fut tour à tour président du Bureau médical, chef du service médical et chef-interne, jusqu’à sa nomination au poste de surintendant. Il était né en 1897.

1943 : Le docteur F. O. Noiseux est décédé après quelques jours de maladie. Né en 1884, Il avait obtenu son diplôme de médecin en 1908. Il était professeur clinicien à l’Institut Bruchési et avait été président de la Société de Phtisiologie de la province de Québec.

1943 : Le docteur Ravenelle, spécialiste en maladies mentales,  attaché à l’hospice Saint-Jean-de-Dieu, est décédé à l’âge de 43 ans. Il avait obtenu son doctorat à l’Université en 1924, puis s’était spécialisé en maladies mentales aux États-Unis et à Paris.

1943 : Est décédé à Outremont Charles Henri Blouin, pharmacien bien connu. Il avait obtenu ses diplômes de pharmacien-chimiste à l’Université Laval de Montréal. Il était né en 1885.

1943 : Le Docteur J.-Eugène Mauffette, de Ste-Anne-de-Bellevue, est décédé. Il avait été un des pionniers de la profession dentaire à Montréal. Après avoir fait ses études au Collège de Montréal, il avait été reçu docteur en chirurgie dentaire à l’une des premières promotions du Bishop’s Collège de Lennoxville. En 1935 il avait été nommé professeur honoraire à la Faculté de chirurgie dentaire de l’Université de Montréal, à la fondation de laquelle il avait d’ailleurs collaboré, avec les docteurs Nolin, Renaud et Dubeau. Il était né en 1865.

1943 : Me Charles-Aimé Goyette est décédé. Né dans les Cantons de l’Est en 1882, il avait fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe et ses études de Droit à l’Université Laval. Il avait obtenu son diplôme en droit en 1899.

1944

1944 : Le docteur H. Dauth est décédé à l’âge de 80 ans. Le défunt avait fait des études médicales à l’École de Médecine Victoria et avait exercé à Coteau-du-Lac.

1944 : Le décès du Dr Léglius-Antoine Gagnier. Originaire de Sainte-Martine (Châteauguay), oèu il est né en 1872, le défunt avait fait ses études classiques à Sainte-Thérèse et à Saint-Hyacinthe et ses études médicales d l’Université Laval de Montréal. Admis à la pratique de sa profession en 1895, il, après quelques années de médecine générale et des études poussées en Europe et aux États-Unis, se spécialise en électroradiologie. Membre-fondateur et président de la Société canadienne-française d’électroradiologie, il était également membre de la Canadian Médical Association, de la Canadian Association of Radiologists et de la Société de radiologie médicale de France. Il fut attaché à la Commission des Accidents du Travail de la Province de Québec. Lieutenant-colonel de réserve, il avait commandé le régiment de Beauharnois-Chàteauguay.

1944 : L’hon. juge J.-C. Langlois, de la Cour des Sessions de la Paix, est décédé à l’âge de 64 ans. Né à Montmagny en 1880, le défunt avait fait ses études au collège de Sainte-Anne de la Pocatière, puis à l’Université d’Ottawa. Ayant fait ses études de droit à l’Université de Montréal, il fut admis au Barreau de la province en juin 1903. Il pratiqua sa profession à Hull, puis à Buckingham, d’abord en société avec le recorder Beaudry et ensuite seul. Il fut nommé juge des Sessions de la Paix en 1937.

1944 : Me J.-A.-N. Pruneau, criminaliste bien connu, greffier de la Cour de Circuit depuis 1937, est décédé à l’âge de 67 ans. Né en 1877, il avait fait ses études secondaires au Collège Sainte-Marie et, en 1899, il fut admis au Barreau dont il fut élu secrétaire en 1908. Il était aussi membre-fondateur du Conseil Lafontaine des Chevaliers de Colomb. Il fut d’abord l’associé de Me N.-U. Laçasse, puis de Me Alban Germain et ensuite de Me Philippe Monette. Criminaliste bien connu il participa à plusieurs causes célèbres dans les annales judiciaires de la métropole canadienne.

1944 : Hector Cadieux, ingénieur civil, est décédé subitement à l’âge de 56 ans. Né à Montréal en 1889, M. Cadieux avait fait ses études au Mont Saint-Louis et à l’école Polytechnique. Il fut d’abord assistant-ingénieur de la ville de Westmount, puis nommé ingénieur à l’emploi de la ville de Montréal. Il remplit ensuite des fonctions similaires à Saint-Hyacinthe.

Janvier 1944 : Décès du docteur Georges Mignault. Né à Saint- Augustin (Montcalm) en 1881, le défunt fit ses études au Collège de Sainte-Thérèse et à la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal. Il alla ensuite poursuivre des études spécialisées à l’hôpital Laënnec et à l’hôpital Êoucicault, à Paris, et il suivit des cours à la fondation Rockefeller. Il fut par la suite professeur agrégé la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal, membre du bureau médical de l’Institut Bruchési, président du bureau médical de l’Hôpital du Sacré-Coeur, à Cartierville, directeur médical et chef du service de la tuberculose pulmonaire à la même institution. Il était aussi membre de la Canadian Médical Tuberculose Association, membre de la Société médicale de Montréal, membre adhérent du Congrès français de Médecine de Paris, président de l’Équitable Fire Insurance Co.

Février 1944 : Le Dr Louis-Octave Mauffette est décédé. Il avait obtenu son baccalauréat en médecine vétérinaire de l’Université de Montréal et, après avoir soutenu une thèse, il avait obtenu son doctorat en médecine vétérinaire. Après une trentaine d’années de pratique, il devint médecin hygiéniste de la ville de Saint-Lambert. Depuis douze ans, il était attaché au Service d’Hygiène de la ville de Montréal. Il était né en 1874.

Février 1944 : Le Dr Gustave Provencher est décédé à l’âge de 51 ans. Il avait fait ses études au séminaire de Québec et avait étudié la médecine à l’Université de Montréal. Après avoir pratiqué sa profession pendant quinze ans dans l’Ouest canadien, il vint s’établir à Granby en 1936. Au moment de sa mort, il était coroner du comté de Shefford et directeur de l’Association médicale de Langue française de la Province. Il était né en 1893.

Février 1944 : Est décédé Me Roch-T. Beaudoin, notaire. Il avait fait ses études primaires et secondaires au Collège de l’Assomption et ses études légales à l’Université de Montréal. Bien connu dans le monde des affaires, il avait été président de l’Association du Notariat canadien pour le district de Montréal et président de la section Saint-Roch de la Société Saint-Vincent-de-Paul. Il était né en 1869.

Février 1944 : Meurt Olivier Lefebvre, ingénieur, vice-président de la Commission des Eaux courantes et membre du Conseil d’Administration de l’Université de Montréal. Spécialisé dans les travaux hydrauliques, il a à son actif la construction du barrage Gouin et d’un grand nombre de digues. En 1924, il fit partie du bureau d’ingénieurs chargés d’étudier le projet de canalisation du Saint-Laurent et le rapport très élaboré qu’il soumit à cette époque a permis de jeter beaucoup de lumière sur cette question très controversée. Élève au Collège du Mont-Saint-Louis, il entra à l’École polytechnique de Montréal en 1898. En 1925, il devient docteur en sciences. Membre de l’American Society of Civil Engineers, de la Corporation des Ingénieurs professionnels du Québec, du Comité administratif de l’École polytechnique, il était en outre président de la Commission scolaire d’Outremont.  Il fut de plus président du Cercle universitaire.

Février 1944 : Me Alexandre Cinq-Mars, avocat au Barreau de Montréal, est décédé à l’âge. Il avait fait ses études au collège de Montréal et avait obtenu sa licence en droit de l’Université Laval. En 1920, il avait été créé Conseil du roi. Pendant de longues années il fut le conseiller juridique de l’Association pharmaceutique de la Province de Québec. Il était né en 1878.

28 avril 1944 : Meurt à Ottawa Georges-J. Desbarats, ingénieur, homme politique, diplomate. Né le 27 janvier 1861 à Québec, il avait diplômé de Polytechnique en 1879. Il s’occupa de construction de canaux et de chemins de fer, devenant plus tard l’ingénieur chargé des relevés hydrographiques de la région du St-Laurent. Il passa ensuite aux chantiers maritimes de Sorel; à titre de directeur en 1901. En 1907, il devint sous-ministre de la Marine et des Pêcheries. Au début de la première guerre mondiale, il fut nommé sous-ministre du Service Naval. En 1922, il avait la charge de tous les chantiers navals du pays, y compris ceux d’Halifax et d’Esquimalt. Il représenta le Canada à de nombreuses conférences internationales. En 1912, il avait les pouvoirs plénipotentiaires pour représenter le Roi à la conférence de Radio-Télégraphie de Londres; en 1920, avec les mêmes pouvoirs, il représentait le Canada à la Ligue des Nations.

Mai 1944 : Meurt Jeanne Corbin, militante communiste, née à Celettes (Loir-et-Cher, France), en 1906 (date exacte inconnue), dans une famille de petits vignerons et de journaliers. Elle immigre à Tofield, en Alberta, avec sa famille, en 1911. Elle étudie à Edmonton où elle adhère aux Jeunesse communistes. Elle organise plusieurs grèves, manifestations, le syndicat la Ligue d’Unité ouvrière du Québec, le journal L’Ouvrier canadien. Elle a été arrêtée et condamnée au Québec à plusieurs reprises.

30 mai 1944 : Meurt à Montréal le docteur Fédéric Pelletier., né le 1er mai 1870 à Montréal, compositeur, professeur de musique, chef de chœur, critique musical, journaliste, officier de l’armée et médecin. Il est le fils du musicien, Romain-Octave Pelletier l’Ancien.  En 1887, il entra au Collège militaire royal de Saint-Jean et devint capitaine du régiment des Fusiliers Mont-Royal. Il suivit ensuite des études de médecine à l’Université Laval de Montréal et en sortit diplômé d’un doctorat en médecine en 1895. Il fut secrétaire du département de la santé du Québec de 1914 à 1921. Il a ensuite pris le poste de bibliothécaire et publiciste pour le département de la santé de la province de Québec. Il fut choriste dans différents chœurs de plusieurs églises de Montréal. En 1922, il fonda la Société de la chorale de Saint-Saëns. En 1931, il a coordonné la première tournée canadienne de la chorale des enfants de Paris « Petits Chanteurs à la Croix de Bois ». De 1932 à 1935, il fut président de l’Académie de musique du Québec. Il enseigna l’histoire de la musique à l’École de musique Vincent-d’Indy. Il a également enseigné la musique au Conservatoire national de Montréal. En tant que journaliste et rédacteur en chef de plusieurs journaux quotidiens de Montréal. Il  fut chroniqueur musical pour divers périodiques et il collabora à La Patrie (1904-1910), La Presse (1904-1910), Le Devoir (1911-1913), La Musique (1919-1921), Musical America (1923-1925 ), Association française d’action artistique (1920-1944), L’Art musical, La Lyre, Canada Musical et la Quinzaine musicale et artistique. En 1916, il fut nommé rédacteur en chef de la rubrique musicale du journal Le Devoir jusqu’à son décès en 1944.

Juin 1944 : Est décédé Me J.-Émile Billette, avocat. Né en 1886, il fit ses études classiques au Collège de Valleyfield et ses études de droit à l’Université Laval de Montréal. Admis au Barreau en 1911, il fut nommé recorder de la ville de Verdun en 1922. Il fut membre du conseil de l’Ordre des Avocats pendant deux ans. Il avait publié quelques travaux juridiques, notamment une thèse sur les obligations, et le premier volume d’un traité sur les donations, qu’il a dû interrompre à cause de sa maladie.

Juin 1944 : Meurt Me Benoît Bissonnette, notaire bien connu de la métropole. Né à Saint-Esprit de Montcalm en 1894, il avait fait ses études au Collège de l’Assomption et prit ses degrés en loi à l’Université Laval de Montréal. Admis à l’exercice de sa profession en 1918, il la pratiqua pendant quelques années avec Me C.-J.-A. Charbonneau, M. P., et fonda ensuite une étude avec l’Honorable sénateur P.-E. Blondeau.

18 juin 1944 : Meurt à Rigaud Germain Beaulieu, avocat, naturaliste et homme de lettres. Né à Rivière Blanche en 1870, il suivit les cours de l’École Normale Jacques Cartier et de la faculté de Droit de l’Université de Montréal. Il fit ses débuts comme avocat à l’étude de Monk et Beaulieu. Fondateur de l’École littéraire de Montréal avec Jean Charbonneau. Me Germain Beaulieu entra également au service de l’État fédéral en qualité d’entomologiste, puis au ministère de l’Agriculture à Québec, comme conseiller légal. Auteur de plusieurs ouvrages d’Entomologie et d’oeuvres littéraires. Me Beaulieu était aussi reconnu comme l’un des pionniers des questions sociales dans notre province.

15 juillet 1944 : Meurt dans un accident de voiture frère Marie-Victorin (né Conrad Kirouac le 3 avril 1885 à Kingsey Falls), connu pour ses travaux en botanique. Il rejoint l’ordre des Frères des Écoles chrétiennes en 1901 à l’âge de 16 ans. Instruit à l’Université de Montréal, il devient professeur de botanique en 1920. Il est le fondateur de l’Institut botanique de Montréal en 1922, et le fondateur du Jardin botanique de Montréal en 1931. Auteur de beaucoup d’ouvrages, on lui doit notamment celui sur la botanique du Québec : la Flore laurentienne. Pour en apprendre plus : biographie détaillée du frère Marie-Victorin.

9 août 1944 : Est décédé à Montréal Armand Dupuis, ingénieur et homme politique. Né le 13 août 1887, il étudia successivement au collège Sainte-Marie, au Collège de Montréal et au Mont-Saint-Louis d’où il sortit diplômé du cours scientifique en 1905. II entra ensuite à l’École polytechnique de Montréal et obtint les titres d’ingénieur civil et de bachelier es sciences appliquées en 1910. Comme ingénieur, il occupa plusieurs postes, entre autres, à la cité de Montréal et au ministère des Travaux publics. II était membre de l’Association des Ingénieurs professionnels de Québec depuis 1922. En 1916, il entra au service de la maison Dupuis Frères, Limitée. En 19I8 il était élu directeur de la compagnie et devenait secrétaire-trésorier. En 1942, il fut nommé deuxième vice-président et directeur du comptoir postal de la même maison, poste qu’il occupa jusqu’à sa mort. Il fut fondateur et président de l’Institut de microbiologie et d’hygiène de l’Université de Montréal ; président du club Laval sur le Lac ; l’un des fondateurs de l’Association athlétique amateur nationale ; membre du club Canadien ; président du club Saint-Denis ; président du Comité du logement salubre ; président de la Commission des écoles catholiques de Montréal.

Août 1944 : Meurt Maitre Roland Filion, avocat et ancien président du Barreau de Montréal. Né en 1913, il avait fait ses études secondaires au Collège Ste-Marie et son droit à l’Université de Montréal. Élu président de sa promotion en 1938, il était admis à la pratique du droit, la même année et s’associait à Me Marcel Lafontaine. Il avait joué un rôle important dans la défense des fonctionnaires municipaux.

Août 1944 : Meurt le docteur C.-Narcisse Valin, professeur honoraire de l’Université de Montréal et dermatologiste bien connu. Né à Saint-Mathias de Rouville en 1859, il fit ses études classiques à Saint-Hyacinthe et obtint son diplôme de médecine à l’Université Laval de Québec. Il se rendit ensuite en France pour des études de perfectionnement. En 1890, il devenait chef du service de dermatologie à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, et, cinq ans plus tard, il était nommé professeur d’hygiène à l’Université de Montréal, poste qu’il occupa pendant 35 ans. Durant 37 ans, il donna tous les dimanches au Monument National, des cours d’hygiène, sous les auspices de la Société Saint-Jean-Baptiste. Le docteur Valin a exercé la pratique de la médecine pendant plus de 60 ans.

6 septembre 1944 : Est décédé à Ottawa le colonel Arthur-Edouard Dubuc, D.S.O. avec agrafe, V.D., D.Sc.A., et Chevalier de la Légion d’honneur. Il avait fait ses études primaires au Mont-Saint-Louis et son cours d’ingénieur à l’école Polytechnique, où il obtint son diplôme en 1901. Il entra au service du Département des Travaux publics du Canada à Montréal. En 1912, il fut promu Ingénieur de district pour ce département, à Montréal. Il s’enrôle comme capitaine dans le 22 Bataillon d’infanterie canadienne. Il fut à Ypres, Vierstraat, Kemmet, Courcelette. II commanda le bataillon canadien-français à Régina Trench (1916), Vimy Ridge (1917), NeuviJle- Vitasse, Mercatel, Amiens, Meharicourt, Arras et Cherisy (1918). Il fut blessé trois fois au cours des opérations. En 1917, la décoration de l’Ordre du Service Distingué lui fut décernée, et il fut fait Chevalier de la Légion d’honneur. Il lui fut ajouté une barre au D.S.O. en 1918 et fut cité deux fois à l’ordre du jour. A son retour au Canada en 1919, il fut nommé ingénieur surintendant (pour le territoire de la Province de Québec) du Département des Chemins de fer et Canaux du Canada et en 1924, il devint Ingénieur en chef de ce département à Ottawa. En 1935, il fut nommé membre de la Commission des ports nationaux, devenant par la suite vice-président et Ingénieur en chef en 1937. Il occupa cette position jusqu’à sa retraite, en 1942. Il était né à Montréal le 18 mai 1880.

29 octobre 1944 : Meurt accidentellement au cours d’une expédition de chasse à Gentilly le professeur Gérard Delorme. Il né à Montréal, le 31 août  1904. Après de brillantes études au collège Ste-Marie, il obtint son baccalauréat ès arts avec grande distinction et entreprit ensuite des études scientifiques à la faculté des sciences de l’Université de Montréal, qui lui décerna la licence ès sciences. Il professa au collège Ste-Marie, à l’École des Hautes Études commerciales, puis à l’Université de Montréal, où il occupait la chaire de chimie analytique à la faculté des sciences. En 1939, à la suite d’une étude poussée et de patientes recherches sur la présence des sels de fer et de manganèse dans les produits de l’érable comme moyen d’identifier ces derniers, il présenta sur ce sujet une thèse qui lui valut le titre de docteur es sciences de l’Université de Montréal. Professeur titulaire de chimie à l’École des H.E.C, il devint en 1939 conservateur du musée de cette institution. Il est l’auteur de manuels de chimie, écrits en collaboration avec ses collègues. Il avait de plus collaboré à la publication des études sur « Le Milieu ». Il s’occupait aussi d’oeuvres sociales et religieuses et était le fondateur du cercle d’études Étienne-Parent, qui réunit un groupe représentatif d’étudiants des H.E.C.

1945

22 janvier 1945 : Meurt à Varennes le docteur Louis Azarias Gaspard Bousquet, médecin et homme politique. Il fit ses études classiques au collège de l’Assomption, il eut son doctorat en médecine à l’Université Laval de Montréal en 1905. Il fut élu maire de Varennes en 1919 et conserva ce poste jusqu’en 1944. En plus de ses fonctions de premier magistrat, il était préfet du comté de Verchères depuis 1923. Il était né le 29 juin 1878 à Varennes.

6 avril 1945 : À Montréal s’éteint Idola Saint-Jean, éducatrice, journaliste, militante féministe. Née le 19 mai 1880.

24 octobre 1945 : Meurt à Assomption-de-la-Sainte-Vierge Gedeon Boucher, professeur de musique, musicien, poète. Il était né le 21 février 1893 à St-Damien. Il est inhumé le 26 octobre 1945 à L’Assomption.

1er novembre 1945 : Meurt Marie Lacoste-Gérin-Lajoie, pionnière du mouvement féministe au Québec, activiste sociale. Née le 19 octobre 1867 à Montréal publie plusieurs ouvrages concernant la situation de la femme. En 1893, elle est parmi les rares femmes francophones à participer à la fondation du Montreal Local Council of Women (MLCW) et en 1907, elle se dissocie du MLCW pour fonder, avec d’autres femmes, la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste (FNSJB). Elle lutte pendant de longues années pour l’amélioration de la situation juridique et sociale de la femme. En 1998, elle a été désignée comme personnage historique d’importance nationale par le ministère du Patrimoine canadien.

1945 : Meurt Caroline Leclerc-Hamilton, née en 1857. En 1912, elle démarre l’Assistance maternelle pour aider les mères nécessiteuses. L’œuvre veut secourir la mère pauvre, avant, pendant et après la naissance de son enfant. L’Assistance maternelle donnera des soins à des dizaines de milliers de mères accouchées.

1946

16 février 1946 : Meurt à Chicopee, Massachussetts, Eugénie Tessier, soprano et pianiste aveugle, née le 30 mai 1868 à Montréal. À dix-huit mois à peine elle chante en français et en anglais. Entrée au couvent de Nazareth à sept ans, elle se fait remarquer par ses dispositions remarquables pour la musique et étudie l’harmonie pendant cinq ans. Son professeur est M. Letondal est aveugle lui-même. Elle chante d’abord aux concertés donnés par l’Asile Nazareth. Elle est soliste-soprano à la cathédrale d’Albany, de New-York, de 1894 à 1910. Elle revient enseigner la musique à Montréal jusqu’en 1921. Elle donne des concerts au Canada et aux États-Unis comme pianiste et chanteuse lyrique. La rue Eugénie-Tessier à Montréal, dans le secteur du Bout-de-l’Île, a été désignée en son honneur le 9 décembre 1992 par la Commission de toponymie du Québec.

12 juin 1946 : Meurt Médéric Martin, homme politique, homme d’affaire, le trente-deuxième maire de Montréal. Propriétaire d’une usine de cigares, il est élu député libéral dans la circonscription fédérale montréalaise de Sainte-Marie le 20 novembre 1906. Il est réélu en 1908 et 1911. Élu maire de Montréal le 6 avril 1914, son style est marqué par le populisme. Il appuie l’entrée du Canada dans la Première Guerre mondiale. Il est réélu maire le 3 avril 1916 contre Duncan McDonald et le 2 avril 1918. En 1919, il est nommé au Conseil législatif pour le district d’Alma. Le 18 octobre 1821, il est réélu maire de Montréal. Il est battu en 1924, mais il est de retour à la mairie, le 12 avril 1926, et battu en 1928. Il est inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Il était né le 12 juin 1946 à Montréal.

15 juillet 1946 : Meurt à Saint-Denis-de-la-Bouteillerie sir Thomas Chapais, homme politique et professeur. Après ses études au collège de Sainte-Anne-de-La Pocatière et à l’Université Laval, il devient secrétaire particulier de Théodore Robitaille, lieutenant-général du Québec. Vers 1885, il devient directeur et rédacteur en chef du Courrier du Canada. Il en devient le propriétaire en 1898. En 1892, il est nommé au Conseil législatif de la province du Québec. Il exerce ses foctionsjusqu’à sa mort. Professeur titulaire en histoire à l’Université Laval, il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles. Il est nommé Knight Bachelor par le roi George V en 1935. Il était né à Saint-Denis-de-la-Bouteillerie le 23 mars 1958. La ville de Chapais et le parc Thomas-Chapais à Montréal portent son nom.

20 octobre 1946 : Décès à Ottawa de Pierre-Joseph-Arthur Cardin, politicien, membre du cabinet de William Lyon Mackenzie King, qui a démissionné pour protester contre la conscription. Né le 28 juin 1879 à Sorel. Député du Parti libéral à la Chambre des communes du Canada, Ministre de la Marine et des Pêcheries (1924 – 1930), de la Marine en 1930, des Travaux publics et (1935 – 1942), des Transports (1940 à 1942). Le mont Cardin en Colombie-Britannique fut nommé en son honneur.

23 octobre 1946 : Meurt à Montréal Amédée Monet, juge, avocat, homme politique, né le 23 avril 1890 à Saint-Rémi. Formé en droit à l’Université Laval à Montréal et admis au Barreau de la province de Québec en 1916, il a exercé la profession d’avocat à Saint-Jean, puis à Montréal jusqu’en 1922. Il fut alors nommé juge à la Cour des sessions de la paix à Montréal. Il a été élu député libéral dans le comté de Napierville lors d’une élection partielle en 1918. Réélu en 1919, il a abandonné son siège à la suite de sa nomination comme juge, en 1922.

17 novembre 1946 : Décède Henriette Dessaulles, mieux connue comme Fadette, journaliste et écrivaine. Elle a écrit pour de nombreux journaux et elle a rédigé pendant une quarantaine d’années ce qu’elle a nommé Lettres de Fadette dans le journal Le Devoir. Elle était née le 6 février 1860.

1946 : Meurt à Montréal Caroline Dessaules Beique, activiste et fondatrice de la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste (1907). Elle était née en 1852.

1947

9 février 1947 : Décès d`Albert Saint-Martin, militant syndical, chef du Parti socialiste, puis la section canadienne-française du Parti socialiste démocratique du Canada. Né à Montréal, le 1er octobre 1865. Un parc du Plateau Mont-Royal lui est consacré.

8 novembre 1947 : Décès à Montréal d’Édouard-Zotique Massicotte, historien, archiviste, journaliste. Il recueillit environ 5000 versions de chansons et récits québécois. Il a publié un nombre considérable d’ouvrages sur les traditions et coutumes. Il est élu à la Société royale du Canada en 1920. Il a publié de nombreux articles dans le Bulletin des recherches historiques de Pierre-Georges Roy. Une rue de Montréal porte son nom. Il était né le 24 décembre 1867.

1948

1er février 1948 : Meurt Octavia Grace Ritchie, la première femme à recevoir un diplôme de médecin au Québec. Née à Montréal le 16 janvier 1868, l’entrée à l’Université McGill lui a été refusée et elle étudie la médecine au Kingston Women’s Medical College, elle se transfère ensuite à l’Université Bishop où elle obtient le diplôme le 31 mars 1891. Elle travaille comme gynécologiste à l’Hôpital Western de Montréal et elle enseigne l’anatomie à l’Université Bishop.

5 avril 1948 : Meurt à Québec Mgr Joseph-Omer Plante, évêque auxiliare de Québec. Né le 3 janvier 1867, à St-Michel de Bellechasse, il est ordonné prêtre le 27 mai 1893 et nommé évêque auxiliaire de Québec et évêque de Doberus, le 23 juin 1927. Une rue à Québec porte son nom.

22 décembre 1848 : Mort de Pierre Bertrand, président de l’Union des cordonniers-machinistes du Québec, cofondateur et copropriétaire d’une manufacture de chaussures, député à l’Assemblée législative, inspecteur des édifices municipaux, commissaire du Havre de Québec. Inhumé à Québec, dans le cimetière Saint-Charles, le 27 décembre 1948. Il était né le 24 décembre 1875, à Québec (paroisse de Saint-Roch).

1949

3 mars 1949 : Meurt Joseph Beaubien, homme politique, bâtisseur d’Outremont et son maire. Il est inhumé dans le cimetière de Notre-Dame-des-Neiges, à Montréal. En 1899, il est élu échevin d’Outremont. En 1902, il devient marguillier de la nouvelle fabrique Saint-Viateur, dont il favorise la construction de deux écoles modernes, les écoles Querbes. Réélu en 1902, il est élu maire d’Outremont en 1910 et son mandate marque le développement de cette ville. En 1919, il est fondateur de l’Union des municipalités du Québec . Il est élu son président le 15 septembre 1919 et réélu le 30 juin 1928 et occupe ce poste jusqu’en 1938. Le 6 juillet 1936, il devient président de la Commission scolaire de Québec. Un monument a été dévoilé le 27 août 2003 à son mémoire dans Outremont.  Il était né le 28 février 1865, à Montréal.

1949 : Décès d’Éva Circé-Côté, écrivaine, journaliste, militante ouvrière, fondatrice de la première bibliothèque municipale de Montréal (1903). Ses quatre pièces de théâtre, des drames historiques ou des satires comiques, se méritent chacune un prix. En 1922, elle est élue vice-présidente de la section française de la Société des auteurs canadiens dont elle est membre fondatrice. Libérale et progressiste, elle dénonce l’impérialisme, l’antisémitisme et le pouvoir religieux. Elle était née en 1871 (date inconnue).

1949 : Meurt Lacasse Rousseau, homme d’affaires, électricien, l’un des pionniers du développement de l’électricité au Québec, homme politique. Il est élu échevin de la ville de Thetford Mines, de 1914 à 1920, puis maire en 1921 et 1922. Il fonde à Montmagny la Electrical Manufacturing, une compagnie importante, spécialisée dans la fabrication de produits de transmission électrique. Ses fils André (homme politique et homme d’affaires) et Jacques (botaniste et ethnologue) jouissent d’une notoriété qui dépasse les frontières du Québec.

Juin 1949 : Meurt Joseph-Ernest Gendreau, médecin, pionnier des sciences physiques et de la radiologie au Québec. Après des études en France et en Grande-Bretagne, il est chargé du laboratoire de la ville de Paris, assistant de radiologie à l’hôpital Saint-Antoine de Paris; en 1918, il est nommé chef du laboratoire du gouvernement militaire de Paris. En mai 1920, il entre en fonction à l’Université de Montréal comme directeur des études à la faculté de médecine, puis de directeur des études à la faculté des Sciences. Il est membre du Sénat académique et du Conseil universitaire, il est directeur de l’Institut du Radium de Montréal, qu’il a fondé en 1922. Il est professeur titulaire de physique générale pour les certificats de P.C.N., directeur du département des Travaux Pratiques. Il a pris sa retraite en 1945. Il était né le 24 octobre 1897 à Coaticook, dans les Cantons-de-l’Est.

place beziers france

Le bonheur est un hôte discret, dont on ne constate souvent l’existence que par son acte de décès. (Adrien Decourcelle, auteur dramatique français). Photo : © GrandQuebec.com, tous droits réservés

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>