XXe siècle

Décès : 1936 – 1940

Décès : 1936 – 1940

Décès : 1936 – 1940

1937

6 janvier 1937 : Le frère André (Alfred Bessette), âgé de 91 ans, est décédé à Montréal. Un million de personnes se rendent à l’Oratoire Saint-Joseph pour lui rendre les hommages. Le thaumaturge du Mont-Royal et fondateur de l'Oratoire Saint-Joseph, né le 9 août 1845 à Mont-Saint-Grégoire d’Iberville, sera canonisé le 17 octobre 2010. Voir la biographie détaillée du frère André : Frère André.

29 janvier 1937 : Meurt Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (né Hypolite Wilfrid Marc-Aurèle Côté), l’un des peintres et sculpteurs canadiens les plus importants. Il participe d’abord à la décoration d'églises. Influencé par l'impressionnisme, il voyage plusieurs fois à Paris (il s'embarque pour Paris la première fois le 12 mars 1891), et il étudie aux académies Julian et Colarossi, ainsi qu’à l’École des beaux-arts de Paris. Le 25 août 1901, il tient sa première exposition à Montréal. De plus, la majorité de ses œuvres furent marquées du courant impressionniste. Un nombre élevé de ses toiles illustrent des scènes de la vie quotidienne des gens rencontrés dans son Arthabaska natale. En février 1927, il subit une attaque d'hémiplégie. En 1975, sa maison natale d'Arthabaska est reconnue comme monument historique par le gouvernement québécois. Il y était né 6 avril 1969.

6 mars 1937 : Meurt à New York Alphonse Gaulin. Né à Woonsocket (Rhode Island) le 24 mai 1874, il fait ses études classiques au collège Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke et au collège Sainte-Marie de Montréal, ses études de droit à l'Université Laval de Montréal et à l'Université Harvard. Il entre dans le service consulaire des États-Unis et est consul général des États-Unis à Paris, de 1926 à 1929. Il enseigne le droit à l’Université de Montréal ensuite.

17 mars 1937 : Meurt à Montréal le Dr Léotable Dubuc, né à Saint-Isidore, comté de La Prairie, le 17 août 1876. Il fait ses études à l'école normale Jacques- Cartier, de Montréal. Après ses études médicales à l’Université Laval de Montréal, il est reçu docteur en médecine, le 8 juin 1900. Il exerce à Saint-Michel de Napierville. En 1912, il s’établit à La Prairie. La rue Léotable Dubuc à La Prairie porte son nom depuis 1991.

24 mars 1937 : Meurt à Québec Philippe-Auguste Lebon, chirurgien dentaire et professeur. Néné à Sainte-Marie de Beauce en 1888, il fait ses études classiques au collège de Sainte- Anne de la Pocatière et ses études de chirurgie dentaire à l'Université Laval de Montréal ; fut admis à l'exercice de la profession en 1913. Il publie plusieurs ouvrages sur la médecine dentaire.

18 avril 1937 : Meurt à Montréal Olivar Asselin. Né le 8 novembre 1874, à Saint-Hilarion, Charlevoix, il est journaliste, rédacteur en chef, auteur, propriétaire de journaux, essayiste. Il débute sa carrière comme journaliste au Protecteur canadien de Fall River (Massachusetts), aux États-Unis, en 1894. Un an plus tard, il est rédacteur au National de Lowell (Massachusetts) et au Jean-Baptiste de Pawtucket (Rhode Island). De 1896 à 1898, il est secrétaire de rédaction au journal La Tribune de Woonsocket (Rhode Island). En 1899, il s’établit à Montréal et collabore à divers journaux. De 1901 à 1903, il est secrétaire du ministre de la colonisation Lomer Gouin. Il met sur pied la Ligue nationaliste canadienne en mars 1903. En 1905, il entreprend une campagne en faveur de l'instruction publique obligatoire. Il séjourne en prison en 1907, pour libelle diffamatoire et, une deuxième fois, en 1909, pour avoir giflé publiquement le ministre des Travaux publics, et futur premier ministre, Louis-Alexandre Taschereau. Il est nommé, en 1913, président de la Société Saint-Jean-Baptiste. En 1915, il s’enrôle dans l’armée. En 1930, il devient rédacteur en chef du quotidien Le Canada et fonde, en 1935, ses propres journaux : l’Ordre et la Renaissance. Le fonds d’archives Olivar-Asselin est conservé au centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

24 avril 1937 : Meurt Edmond-A.-B. Ladouceur, avocat, greffier de la Couronne, recorder et maire de Pointe-aux-Trembles. Avant d'être admis au Barreau, il avait fait du journalisme, à l’Étendard, à la Patrie et au Patriote, de North Bay, Michigan. Il est admis au Barreau en juillet 1894. Il crée le conseil du Roi en 1904. Il était né à Saint-André-d’Argenteuil, le 8 octobre 1868.

25 avril 1937 : Meurt le docteur Arthur Mignault, brigadier de l'armée canadienne. Il prend part, pendant la première guerre mondiale, au recrutement des volontaires canadiens. Il est commandant de l'hôpital militaire canadien No 4 et commandant de l'hôpital général No 8 français à Paris et de l'hôpital No 6 à Laval, en France. Il est décoré de la Légion d'Honneur. Il était né le 29 septembre 1866 à Saint-Denis.

2 mai 1937 : Meurt à l’hôpital Saint-Luc de Montréal  J.-Cléophas Lamothe, avocat. Il était né à Yamachiche le 13 mai 1871, du mariage d'Antoine Lamothe et d'Adéline Lapointe. Après ses études primaires chez les Frères des Écoles chrétiennes, il fait ses études classiques au séminaire des Trois-Rivières et il étudie le droit à l'Université Laval, de Montréal. Admis au Barreau de la province en 1894, il obtient son doctorat en droit en 1908. En 1916, il est nommé conseiller du Roi. Il publie plusieurs ouvrages de droit, notamment l'histoire de la corporation de Montréal et une étude sur la loi des accidents de travail.

11 mai 1937 : Meurt à Montréal Marius Lafontaine, avocat. Il était né à Terrebonne, le 8 décembre 1904, et avait fait ses études classiques au collège de Rigaud et au collège Sainte-Marie, à Montréal. Après avoir étudié le droit à l'Université de Montréal, il avait été admis au Barreau en 1927 et était entré au service de la firme légale Godin, Dussault et Cadotte. En 1929, il devenait l'associé de ses patrons. À la mort de Me Eugène Godin, la société devint connue sous le nom de Dussault, Cadotte et Lafontaine. En mai 1936, il est choisi secrétaire du Barreau de Montréal.

28 mai 1937 : Meurt à Trois Rivières, après une longue maladie, Georges-Henri, Robichon, le maire des Trois-Rivières, Chevalier de la Légion d'honneur. Issu d’une vieille famille trifluvienne, il était né le 27 septembre 1883. Il étudie d'abord au séminaire des Trois-Rivières, puis va poursuivre ses études au collège Sainte-Marie des Jésuites, à Montréal, et au Mont-Saint-Louis. Il fait ses études de droit à l'Université de Montréal, et sa cléricature à l'étude de McGibbon, Casgrain, Mitchell et Casgrain, Montréal. Il est admis à la pratique du droit en 1908. En 1928, il est fait Conseil du roi. Dès l'année 1921, il est élu échevin, puis maire de Trois-Rivières. Il est élu bâtonnier du Barreau des Trois- Rivières.

19 juin 1937 : Décès à Châteauguay d’Honoré Mercier, homme politiqué, député, ministre de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries dans le cabinet Gouin de 1914 à 1919, ministre des Terres et Forêts dans les cabinets Gouin et Taschereau de 1919 à 1936. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 23 juin 1937. Né le 20 mars 1875, à Saint-Hyacinthe.

28 septembre 1937 : Est décédé à Montréal l'honorable Rodolphe Lemieux, sénateur, politicien, né à Montréal, le 1er novembre 1866. Il fait ses études classiques au séminaire de Nicolet, puis à l'Université Laval qui le fait bachelier en droit, en 1891 et docteur en droit, 1896. Admis au Barreau en 1891, il est l'associé de M. Honore Mercier et de sir Lomer Gouin, deux futurs premiers ministres de la province. Professeur à la Faculté de droit, à l’Université Laval, depuis 1896, il y donne des cours sur l'histoire du droit canadien et international jusqu'à 1926. Élu député de Gaspé aux Communes en  1896, il est réélu en 1900, 1904, 1908, 1911, 1921, 1925 et 1926. Le 29 janvier 1904, il est assermenté comme avocat général du Canada. Le 4 juin 1906, il est assermenté en qualité de ministre des Postes ; le 11 août 1911, il est nommé ministre de la Marine et des Pêcheries. Le 8 mars 1922, il est élu président de la Chambre des Communes, pour être réélu en cette même capacité le 7 janvier 1926, et encore le 9 décembre 1926. Le 3 juin 1930 il est nommé au Sénat. Le gouvernement de la République Française le fit Chevalier de la Légion d'honneur en 1906; il devenait officier du même ordre en 1920, puis, en 1925, commandeur.

Octobre 1937 : Meurt à l’hôpital Royal Victoria Joseph-Claver Trudeau, notaire et homme politique, maire de Beauharnois. Il est admis à la pratique du notariat en 1898. Il était né à Saint-Louis de Gonzague, en 1872. Il avait fait ses études au Petit Séminaire de Montréal et à l'Université de Montréal. Il avait commencé à pratiquer sa profession à Beauharnois, où il devait résider pendant de nombreuses années et faire deux termes comme maire de cette municipalité, en 1924 et 1925. Il épouse Louise McGowan avec qui il a trois fils et deux filles. Les funérailles ont eu lieu à Beauharnois. Une rue de Beauharnois rappelle sa mémoire.

1er octobre 1937 : Meurt à l’hôpital Sainte-Justine, après une semaine de maladie, le Dr Hertel de Bellefeuille, attaché à l'hôpital Saint-Jean de Dieu, où il exerce sa profession en collaboration avec son père, le Dr Gaston de Bellefeuille. Ses funérailles ont eu lieu en l'église Saint-Viateur d'Outremont. Il était né à Montréal le 13 janvier 1908. Après ses études au collège Sainte-Marie, il avait été admis à la pratique de la médecine, en 1932 et il avait fait des études de perfectionnement pendant deux ans en Europe.

9 octobre 1937 : Meurt Joseph Drouin, avocat et généalogiste. Il était né à Sainte-Scholastique le 15 novembre 1875. Il laisse dans le deuil sa femme, née Leduc, et six enfants. Il fait ses études au Collège Sainte-Thérèse. Il est admis au Barreau en 1904. Ses travaux de généalogie ne lui font pas abandonner sa profession d'avocat.

10 octobre 1937 : Décès à Joliette de Joseph-Adélard, magistrat du district de Joliette, avocat et homme politique fédéral du Québec. Né le 25 mars 1837, à Saint-Ambroise-de-Kilder, dans Lanaudière, il étudie au Collège de Joliette où il lit le droit dans le cabinet de Joseph-Mathias Tellier. Élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Joliette en 1904, il est réélu en 1908, mais il est défait en 1911. Il est nommé magistrat de Joliette, en 1919.

27 octobre 1937 : Meurt à Montréal le Dr. Paul-Ernest Bousquet, professeur titulaire à l'Université de Montréal et auriste en chef à l'Hôtel-Dieu. Il fait ses études au Séminaire de St-Hyacinthe, à l'Université Laval de Montréal et à Paris. Au cours de plusieurs séjours en France, le Dr Bousquet s'était spécialisé dans l'ophtalmologie et dans l'oto-rhino-larygologie. Il est membre correspondant de la Société Française d'Ophtalmologie de Paris, membre du Collège Royal des Chirurgiens du Canada, président de la Société d'ophtalmologie de Montréal, membre correspondant de la Société belge d'ophtalmologie, membre honoraire de l'Union nationale française, membre de l'Alliance française, membre de France-Amérique, membre de l’American Academy of Ophtalmology, membre de l’American Collège of Surgeons et officier d'Académie (France). Il était né le 27 janvier 1891, à Saint-Denis-sur-Richelieu.

3 novembre 1937 : Meurt à son domicile, 5451, rue Durocher, Outremont, après une courte maladie, Jean-Baptiste Archambault, juge en chef de la Cour de circuit. Il a été président de la Commission scolaire d'Outremont, marguiller de la paroisse St-Viateur. Il était né à St-Antoine-de-Richelieu, comté de Verchères, le 21 mars 1871. II avait fait ses études classiques au Séminaire de St- Hyacinthe et son droit à l'Université Laval de Montréal.  Admis au Barreau en 1895, il devient, en 1905, assistant-éditeur des Rapports judiciaires de la Cour supérieure et de la Cour du Banc du Roi. Il est l'un des premiers au Canada à préconiser la représentation proportionnelle. Appelé à la magistrature, le 29 novembre 1913, il n'a pas cessé de siéger depuis comme juge d'abord, puis comme juge en chef de la Cour de circuit à Montréal.

11 novembre 1937 : Meurt à Montpelier, en France, Louis-Janvier Dalbis, président de l'Institut scientifique franco-canadien, professeur d’histologie et de biologie à la Faculté des sciences de l'Université de Montréal de 1920, premier directeur du département de biologie, fonction qu’il occupe jusqu’en 1934. Il joue un rôle actif dans les débuts de la Société de biologie de Montréal et de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences. Il fonde et dirige l'Institut scientifique franco-canadien (ISFC) en 1927. Au moment de sa mort, il remplit les fonctions de secrétaire général de l'Alliance française. Il était docteur de l'Université de Sorbonne de Paris, docteur ès-sciences honoris causa de l'Université de Montréal et chevalier de la Légion d'honneur. Il est l’auteur du Bouclier canadien-français et de quelques autres ouvrages. Il était né le 10 mars 1881.

12 novembre 1937 : Meurt à l’Hôtel-Dieu de Montréal, après une courte maladie, Albert Laramée, médecin, bibliothécaire de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal, professeur à la Faculté de médecine de l'Université Laval de Montréal Il était né le 12 août 1875, à Saint-François-du-Lac.

Décembre 1937 : Meurt à Montréal le docteur C.-O. Milot, spécialiste du traitement de la tuberculose et des maladies du coeur. Né à Saint-Alexis-des-Monts, en 1892, il fait ses études classiques à Joliette et ses études médicales à l'Université de Montréal. Il pratique durant deux années à Terrebonne. Ensuite, il est venu s'établir à Montréal, où il est au service de l’hôpital Sainte-Justice. Au moment de sa mort, il est attaché à l'hôpital du Sacré-Coeur.

Décembre 1937 : Décès du Dr. Thomas-Auguste Brisson,  ancien maire de Laprairie. Né à Saint-Lin-des-Laurentides en 1852, il y grandit. Après ses études secondaires au collège de l'Assomption et au collège de Montréal, il suit les cours de l'École de Médecine Victoria, qui précéda l'institution de la Faculté de Montréal. Admis à la profession en 1876, il s'établit d'abord à Saint-Constant. Deux ans plus tard, il se fixe à Laprairie, où il ne tarde pas à occuper les diverses fonctions de la vie publique. Maire de Laprairie, de 1885 à 1892, il fait beaucoup à ce titre pour le réaménagement et l'assainissement de la ville, menacée chaque année de l'inondation. Il s'emploie à favoriser les mesures d'hygiène publique et les oeuvres d'assistance maternelle et de puériculture. Amateur d'histoire générale, d'archéologie, d'histoire canadienne et de généalogie, il fait souvent des conférences à la Société historique de Montréal. Il collige les documents anciens se rapportant à La Prairie, la seigneurie, la paroisse et le comté.

4 décembre 1937 : Meurt l'abbé Edmour Hebert, curé. Né à Drummondville, en 1866, il fait ses études classiques au petit séminaire de Sainte-Thérèse, puis au Collège Sainte-Marie de Montréal. Il étudie la théologique au grand séminaire de Montréal. Il est ordonné prêtre en 1903. II prend son doctorat en philosophie, en théologie et en droit canon, à Rome. Il est ensuite vicaire à Lachine, à Saint-Stanislas de Montréal, au Saint-Enfant-Jésus de Montréal, à Notre-Dame des Victoires. Il est directeur des oeuvres sociales catholiques, fondateur du syndicalisme catholique à Montréal et de l'Union régionale des Caisses populaires Desjardins, en établissant lui-même une trentaine. Il est l'auteur de plusieurs brochures de l'École sociale populaire sur l'Église et l'organisation ouvrière, le Socialisme, l'organisation ouvrière, le Problème social et sa solution, le Salaire, les Trois étapes de la question sociale. Il enseigne la philosophie de 1924 à 1927 au séminaire de Sainte-Thérèse, il est nommé supérieur de ce collège en 1927. Il est professeur à la faculté de Philosophie de l’Université de Montréal.

6 décembre 1937 : Meurt à Montréal le Dr. Alfred Pinault, chirurgien-dentiste, professeur à l’Université de Montréal. Il était né en 1891 à Sacré-Coeur, il fait ses études au séminaire de Rimouski et à l'École Dentaire de Montréal. En 1918, il sort premier de sa promotion avec la distinction "Maxima cum laude". Dès 1921, il est enseigne le cours de prothèse de l’UdeM. Il est un des membres fondateurs et président de la Société Dentaire de Montréal. Il organise tous les Congrès des Dentistes de langue française d'Amérique du Nord, il est membre du Barreau des Gouverneurs des Dentistes de la province de Québec.

7 décembre 1937 : Meurt à Paris le Dr Louis Désy, né à Saint-Barthélémi, le 24 juin 1864. Il fait ses études au collège de l'Assomption, puis à la Faculté de médecine de l'Université Laval de Montréal. Il devient interne à l'hôpital Notre-Dame de Montréal et est l’auteur de quelques œuvres sur la médecine.  Les funérailles du défunt ont eu lieu à Paris et il a été inhumé à Montréal.

8 décembre 1937 : Meurt à Montréal  J.-A.-E. Gauvin, bien connu dans le monde des affaires canadiennes. Né à Notre-Dame de Stanbridge en 1866, M. Gauvin avait fait ses études primaires à l'École Normale puis était entré à l'École de Pharmacie de l'Université Laval. Il ouvre son établissement à l'angle des rues Maisonneuve et Sainte-Catherine de Montréal où il prend avec les années un essor considérable. En 1910, il est élu échevin l'emportant sur son adversaire, M. Médéric Martin. Il est élu vice-président de la Canadian Advertising Agency, directeur du Sun Trust et de la Compagnie Canadienne d'Imprimerie et de Lithographie. Il est Chevalier de Colomb, membre de l'Alliance française et des Forestiers canadiens. Il épouse Marthe Boissonnault et le couple a quatre enfants. Ses funérailles ont lieu en l'église Sainte-Brigide.

26 décembre 1937 : Meurt à la suite d'une angine le Dr J.-H. Villeneuve, vétérinaire et sportif bien connu du Québec. Il était né à Montréal le 4 janvier 1886. Il fait ses études aux collèges Sainte-Marie et de Montréal. Ensuite il est surintendant de la General Animais Insurance Co., étudie la médecine vétérinaire à l'Université Laval de Montréal où il obtient son doctorat en 1915. Connu comme praticien vétérinaire à Montréal, il est nommé professeur à l'École Vétérinaire en 1917, nommé vétérinaire de la Cité de Montréal en 1921 créé chevalier du Mérite agricole par le gouvernement français en 1924, éditeur de la revue canine "Ail Dogs" 1921-1923, fondateur de l'Association Canadienne Vétérinaire en 1923, fondateur de l'Association des Anciens de l'École Vétérinaire de Montréal 1922, président de l'Association Médicale de Montréal 1921- 1924, secrétaire provincial de l'Association Vétérinaire Américaine, directeur de l'Association Athlétique de l'Université de Montréal, marguillier de la paroisse Notre-Dame de Montréal 1925, gouverneur des médecins vétérinaires de la province de Québec 1924-1925, membre à vie de la Montréal Kennel Association, vétérinaire officiel de la Province of Québec Racing Association.

27 décembre 1937 : Meurt à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, après deux jours de maladie, le notaire J.-H. Desroches, chef du secrétariat de la Ligue d'Achat Chez Nous et chef du secrétariat de l'Association des Voyageurs Catholiques, après deux jours de maladie. Né à Saint-Esprit, comté de Montcalm, le 28 décembre 1880, il fait ses études classiques au Séminaire de Joliette et ses études de droit à l'Université Laval de Montréal. Il débuta dans l'exercice de sa profession à Grand-Mère. Il est tour à tour Grand Chevalier et Député de District de l'Ordre des Chevaliers de Colomb. Il dirige la Semaine, un journal régional qu'il avait lui-même fondé. En 1921, il est candidat conservateur dans le comté de Champlain. Il s'installe à Montréal où il collabore à plusieurs journaux tant quotidiens qu'hebdomadaires, notamment le Miroir et l'Illustration. Il est chef des Voyageurs Catholiques du Canada et le premier chef du secrétariat de la Ligue d'Achat Chez Nous. Il avait épousé Mme Gendron, et le couple eu neuf enfants.

1838

Janvier 1938 : Meurt à la suite d’une pneumonie le Dr. Tancrède-Charles Gaboury, autrefois percepteur du revenu provincial pour le district de Montréal et ancien député à la Législature pour le comté de Pontiac, est décédé à la suite d'une pneumonie. Il  était né à Saint-Jean-Baptiste de Rouville, le 13 mars 1851. Il fait ses études classiques au collège de Saint-Hyacinthe, puis à l'Université Saint-Joseph d'Ottawa, et ses études médicales, au collège des médecins de Montréal. Il est le premier médecin canadien-français à s'établir dans le comté de Pontiac, où il se dévoue durant près de cinquante ans. Il est pendant cinq ans maire de Bryson, alors chef-lieu du comté. En 1908, il est élu à l'Assemblée législative provinciale alors qu'il s'intéresse à la construction du tronçon de ligne du Pacifique Canadien reliant le Long-Sault à Ville-Marie dans le Témiscamingue.

Janvier 1938 : Meurt à Montréal maître Toussaint Brosseau, l'un des plus vieux et célèbres avocats de Montréal. Il pratique sa profession à Montréal pendant plus d'un demi-siècle et il continue à se rendre fidèlement à son bureau jusqu'à sa dernière maladie. Né à Chambly, le 21 septembre 1857, il est admis au Barreau en 1881. À sa mort, il est chef de l'étude Brosseau et Brosseau et pratiquait avec son fils Bernard. Il avait eu fréquemment l'occasion d'aller plaider à Londres, devant le Conseil Privé. Il devient conseil du Roi en 1899.

13 janvier 1938 : Meurt à l’hôpital Sainte-Jeanne-d’Arc le docteur Roméo Vallée, né le 1er février 1895 dans la ville Saint-Pierre. Il fait ses études classiques au Collège de Montréal et ses études médicales à l'Université Laval de Montréal. Il sert comme médecin militaire pendant la Première guerre mondiale. Après la guerre il est attaché aux hôpitaux St-Joseph et Général de Lachine et Sainte-Jeanne d'Arc de Montréal. Il est médecin de la Goutte de lait à Ville Saint-Pierre et Lachine.

15 janvier 1938 : Meurt à Saint-Rémi-de-Napierville, après une grave maladie de deux années.  Me Maximilien Coupai, notaire et fondateur d’un musée d’objets de terroir. Il était né le 11 septembre 1861, à Saint-Michel-de-Napierville. Ses études élémentaires terminées à l'école de son village, il fait ses études secondaires au Séminaire de Ste-Thérèse de Blainville et sa cléricature comme clerc notaire au bureau de feu Me Charles Bédard, notaire du village de St-Remi. Admis à l'exercice du notariat le 20 octobre 1886, il s'est fixé d'abord à St-Michel. En 1915, il vient pratiquer sa profession à St-Remi de Napierville. Il fait partie de la Chambre des Notaires de la province de Québec. Membre des Sociétés Historiques, d'Archéologie et de Numismatique de Montréal, il s’emploie à constituer un musée de choses et objets du terroir.

18 janvier 1938 : Meurt à son domicile d’Outremont, après quelques jours de maladie, maître Anthime Fortin, avocat de renom qui pratique la loi à Montréal, né en 1880. Ses funérailles ont eu lieu à l'église St-Viateur d'Outremont.

18 janvier 1938 : Meurt maître Ildas Caisse, notaire de Montréal. Il était né à Saint-Paul de Joliette, en 1961, et avait fait ses études à l'école de L'Assomption et à l'université Laval de Montréal. En 1914, il est admis à la pratique du notariat, profession qu'il exercera pendant 24 ans à Montréal. En 1877, il épouse Mary-Jane Fletcher.

20 février 1938 : Meurt  à l’Hôpital Royal Victoria Jules-A. Duchastel de Montrouge, gérant-général adjoint du port de Montréal. Il était né le 1er septembre 1878 à New-York dans la famille du baron Duchastel de Montrouge, consul de France à New-York et à Montréal.  Il obtient le diplôme d’ingénieur civil à l’École Polytechnique de Montréal en 1901. En 1906, il devient ingénieur de la ville d'Outremont. En 1924, on le nomme gérant de l'Association des industries forestières de Québec. Le 1er août 1936, il devient gérant adjoint du port de Montréal.

19 mars 1938 : Meurt subitement le Dr Jean-Adrien Demers, jeune médecin de 30 ans attaché au service d’oto-rhino-laryngologie à l’hôpital de l'Hôtel-Dieu. Il est décédé à son bureau, 3435, rue St-Denis, alors qu'il parlait au téléphone avec un client. Survivent au Dr Demers : sa femme, née Paula Hudon; son père et sa mère, M. et Mme Napoléon Demers, de St-Hyacinthe.

19 avril 1938 : Meurt le Dr. Elzéar-François-Xavier Montpetit, Médecin et homme politique. Il fait ses études à l’Université de Laval (Université de Montréal). Il s’établit ensuite aux États-Unis pour exercer sa profession. Il rentre au Québec et s’établit à Rigaud. Il est élu maire de cette ville entre 1920-1923 et 1924-1927. Il déménage à Montréal où il continue à exercer sa profession. Il est frère d’Édouard Montpetit. Il était né le 12 avril 1869 à Pantucket, États-Unis.

21 avril 1838 : Meurt dans un accident d’auto, le Dr Jean-Salomon Taupier, ancien maire de Chambly. Né en 1852, il est conseiller municipal de la municipalité du village de Bassin-de-Chambly (aujourd’hui, ville de Chambly), de 1923 à 1925 et maire de cette municipalité de 1925 à 1928. Il est très actif lors l'érection du monument à Charles-Michel Irumberry de Salaberry (1778-1829). Une rue à Chambly porte son nom qui est d’ailleurs gravé sur le monument. L’auto qu'il conduisait a été frappée par un train du Southern Countries Railway à un passage à niveau, entre Chambly et Marieville.

23 avril 1938 : Meurt Joseph-Avila Molleur, avocat. Né à Pike-River, comté de Missisquoi, en 1760, il fat ses humanités au collège de Sainte-Marie-de-Monnoir et sa philosophie au séminaire de Saint-Sulpice. Il étudie le droit à l'Université de Montréal. Il fait partie des études Molleur et Brosseau, Molleur, Ross et Charness, et il est au moment de sa mort l'associé de Me Antonio Allard, substitut du procureur général de la province de Québec. Il s’intéresse surtout à l'étude des questions de corporations rurales après la mise en vigueur du Code municipal.

24 avril 1938 : Meurt Adhémar Mailhiot, le directeur de l’École polytechnique de Montréal. Il naît à Sainte-Julienne, dans le comté de Montcalm, le 11 mars 1884. Il fait ses études classiques au Collège de Montréal et au Collège de l'Assomption.  Il reçoit son diplôme d'ingénieur civil à l'École polytechnique en 1910.II était docteur honoris causa en sciences appliquées de l'Université de Montréal et un conférencier apprécié dans les milieux scientifiques. Il est pendant quelques années directeur du laboratoire expérimental de la province avant d'être nommé directeur des études de l'École polytechnique, en 1935. Il est régisseur de l'Association des ingénieurs du Québec; société dont il fut l'un des fondateurs. Il est professeur de géologie à la Faculté des sciences de l'Université de Montréal.

8 mai 1938 : Meurt, victime d’un accident, le curé Auguste Lapalme, écrivain et conférencier. Il était né en 1870, à Saint-Dominique, paroisse du diocèse de Saint-Hyacinthe. Il fait ses études classiques chez les Jésuites, au Collège Sainte-Marie. Ayant obtenu son baccalauréat, il étudie durant trois ans le droit à l'Université de Montréal (alors Université Laval). Il entre ensuite au grand séminaire de Montréal. Ordonné prêtre en 1899, il fait de l'enseignement durant 2 ans au Collège de Montréal. Il est nommé vicaire à la paroisse Saint-Jean-Baptiste, à Montréal, puis curé à Saint-François-de-Sales, près Terrebonne, à Sainte-Clothilde et à Notre-Dame-des-Neiges, dont il était curé depuis deux ans. Il s'intéresse surtout aux questions nationales et éducationnelles. Ses livres Un Pèlerinage à l'école de rang (1928) et Dialogues des Vivants et des Morts (1931) soulèvent un vif intérêt.

22 mai 1938 : Meurt le Dr Noe Fournier, chef du service d'urologie de l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Une angine de poitrine a été la cause de son décès. Le Dr Fournier était une autorité en maladies génito-urinaires et avait exercé la médecine depuis 1888.

9 juin 1938 : Meurt après plusieurs mois de maladie Maître Maurice Beaudry, avocat au Barreau de Montréal. Au moment de son décès il est attaché à l’étude juridique de Mes David et Perrier depuis sa fondation, et il se spécialise dans les questions ouvrières et les conventions collectives de travail. Il avait fait ses études primaires à l’Académie Querbes d’Outremont et ses études classiques chez les RR. PP. Jésuites du collège Sainte-Marie. Il est diplômé de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, et après avoir obtenu son baccalauréat en droit, il est admis au Barreau en juillet 1932.

3 juillet 1938 : Meurt à Outremont L.-J.-S. Morin, avocat, professeur à l’Université de Montréal, , à Outremont. Né à Lavaltrie en 1870, il fait ses études classiques au Collège de Montréal et à la Faculté de droit de l’Université Laval de Montréal. Il est fut admis à la pratique de sa profession en 1895 et fit partie de la société légale Taillon, Bonin et Morin. En 1923, il devient le chef de la société Morin Laramée & Morin. Il est nommé professeur de droit criminel en 1904 et Conseil du roi en 1910. Il est candidat conservateur dans le comté de l’Assomption à l'élection fédérale de septembre 1911, aviseur de la cite de Maisonneuve de 1899 à 1917, trésorier du Barreau de Montréal en 1911.

5 juillet 1938 : Meurt à l’Hôpital Notre-Dame, après une longue maladie, Me Jean Fauteux, avocat bien connu du Québec. Né à St-Benoit en 1895, il fait ses études classiques au séminaire de Ste-Thérèse et son droit à l’Université de 'Montréal. Admis à la pratique de sa profession en 1920, il fait partie de l’étude légale Poisson et Fauteux. Il est élu conseiller au Barreau de Montréal pour l’année 1936-1937; l’année suivante, il est nommé examinateur du Barreau. Il épouse Ninon Charron en 1924 et le couple a un fils. Il s’occupe de politique dans l’intérêt du parti conservateur ; il est candidat aux élections fédérales et provinciales dans le comté de Maisonneuve.

20 juillet 1938 : Meurt à Joliette, après une longue maladie, Me Alexandre Rivest, avocat. Les funérailles ont eu lieu à la cathédrale de Joliette. Il était né à Joliette le 20 juillet 1895.

27 août 1938 : Meurt à l’hôpital de Saint-Jean de Willow-Brunch, Saskatchewan, le Dr Arsène Godin,  Né en 1880, il termine ses études médicales à l’Université Laval de Montréal en 1907, alors qu’il est président des étudiants de la faculté de médecine. Il  part pour Willow-Bunch le 30 octobre 1907. Il est le premier médecin de la ligne du C.P.R. passant à Régina. En 1909, il bât l’hôpital Pasteur. Il complète ses études en Europe, à New-York, à Chicago et à Rochester. Il est tour à tour ou simultanément président général de l’A.C.P.C, fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Willow-Bunch ; fondateur de l’Union Chorale, fondateur de l’école Lemieux, fondateur du parlement modèle et des Soirées de Conférences.

28 août 1938 : Meurt à Trois-Rivières, après une longue maladie, le docteur Napoléon Lambert. Il est chef du bureau municipal d’hygiène. Né aux Trois-Rivières en 1869, il fait ses études au Séminaire des Trois-Rivières. Il est été reçu médecin à l’Université Laval de Montréal en 1895. Il pratique la médecine aux Trois-Rivières. Il est un des premiers médecins de l’hôpital St-Joseph, auquel il fut attaché une trentaine d'années. Il épouse Aimée Désilets et de ce mariage naissent deux filles.

27 septembre 1938 : Décès à Sainte-Pétronille (Île-d’Orléans) d’artiste peintre et photographe Horatio Walker, né le 12 mai 1858 à Listowel en Ontario, installé au Québec en 1880, membre de la Académie royale des arts du Canada et président du Canadian Art Club. Il se retiré définitivement à l’Île d'Orléans dans les années 1920, où il travaille dans son petit studio jusqu’à la fin de ses jours. Il a été inhumé dans la chapelle anglicane du village. L’Île d'Orléans a nommé une rue en son honneur et un monument existe à Québec en sa mémoire.

19 octobre 1938 : Meurt à Saint-Jérôme Armand Brien, notaire, à l’âge de 38 ans, après une longue maladie. Il fait ses études au Collège de l’Assomption et il pratique depuis sa profession à Saint-Jérôme et à Saint-Sauveur-des-Monts. Il était né en 1900.

19 octobre 1938 : Est décédé à Montréal le Dr Gaston O. Paiement, dentiste et auteur de textes sur la médecine.  Il fait ses études au séminaire de Ste-Thérèse, il reçoit son doctorat à l’Université de Montréal. Il complète ses études à l’Université dentaire de Rochester, New York. Il est membre du Collège des Dentistes de Montréal, des Chevaliers de Colomb (conseil Maisonneuve). Les funérailles ont lieu vendredi, le 21 octobre 1938, à l’église du Très-Saint-Nom de .Jésus, de Maisonneuve.

Octobre 1838 : Meurt à Montréal Joseph Contant, fondateur et président de l’École de Pharmacie de l’Université de Montréal. Né à Montréal le 1er octobre 1848, il fait ses études classiques an collège Sainte-Marie. Il fréquente les cours de l’école de Pharmacie de l’Université McGill et obtient son diplôme de pharmacien en 1869. Il fonde, en 1906, l’École de Pharmacie Laval, plus tard de l’Université de Montréal. En 1907, il préside l’inauguration de l’École des Hautes Études commerciales. Il est membre honoraire de l’Association pharmaceutique de la province de Québec. En 1908, la Ligue Nationale de la Prévoyance et de la Mutualité de France lui décerne une médaille et l’année suivante le gouvernement français l’honorait du titre d’officier d'Académie.

8 novembre 1938 : Meurt à Montréal Roméo Neveu, supérieur de Saint-Sulpice au Canada. Naît à Meriden, Connecticut, États-Unis, le 9 janvier 1873, il est décédé il l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, après environ deux mois de maladie. Il fait ses études classiques et théologiques dans les maisons sulpiciens de Montréal. Ordonné prêtre le 21 septembre 1895, il fait deux stages au grand séminaire comme professeur, après quoi il est nommé supérieur du Collège de Montréal, poste qu'il occupe de 1920 à 1931. Du 9 octobre 1931 à sa mort, il remplit les hautes fonctions de supérieur général de la Compagnie de St-Sulpice.

1938 : Meurt Jules-Aimé Maucotel, notaire, après une maladie de près d'un an. Il était natif de Fruges, département des Vosges, en Lorraine, France, où il naît en 1859. Sa famille s’établit au Canada en 1860. Il est conservateur des hypothèques au bureau d'enregistrement durant 35 ans, pour les comtés d'Hochelaga et de Jacques-Cartier de 1889 à 1910. Il entre ensuite dans l'étude des notaires Marier, Marier et Cholette. Président de la Conférence de Saint-Vincent de Paul de la paroisse de Ste-Madeleine d'Outremont, il fait partie du comité de surveillance de la Caisse Nationale d'Économie.

1938 : Meurt à Montréal, à l’hôpital Notre-Dames. Après de brillantes études au collège de Montréal, il avait été reçu médecin avec distinction à l'Université Laval en 1902. Il fait des études complémentaires à Pans et devient professeur de clinique à l’Hôtel-Dieu de Montréal en 1904. Il était né en 1888.

1938 : Est décédé à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, après une courte maladie, le Dr. Uldéric Jodoin. Né à Varennes en 1872, il exerce sa profession pendant 38 ans à Sainte-Julie de Verchères, après avoir fait ses études au collège de Juliette puis à l'Université de Laval à Montréal.

1939

1939 (date exacte inconnue) : Décès à Montréal d’Adrien Leblond de Brumath, écrivain et journaliste, né en 1854 à Paris, en France. Il est auteur de l’Histoire populaire de Montréal depuis ses origines jusqu’à nos jours, parue en 1890 que a eu un grand succès.

1939 : Le Dr François-Louis Demers, médecin et homme politique. Né à Saint-Norbert, le 29 janvier 1882 à Saint-Norbert, comté de Drummond-Arthabaska, il fait ses études classiques à l'Université Saint-Joseph de Meramcook et y obtient le titre de bachelier es arts. Gradué de l'Université Laval de Montréal en 1909, il est interne à l'Hôtel-Dieu et médecin consultant de l'Institut Bruchési et du dispensaire des Soeurs de la Providence. Au cours de la Première guerre mondiale, il s’enrôle avec le grade de capitaine, en novembre 1915, avec l'hôpital Laval no 6, et est démobilisé en mai 1919. Il est l'un des fondateurs de VAQtion médicale. Il est à l'emploi du bureau municipal d'hygiène depuis 1934 et échevin du quartier Delorimier de 1932 à 1934. Les funérailles ont eu lieu en l'église Saint-Vincent-Ferrier, et l'inhumation au cimetière de la Côte-des-Neiges.

1939 : Meurt à Montréal J. Henri Boucher, pharmacien. Ses funérailles ont eu lieu à l'église Holy Family de Montréal. Né à St-Eugène de Grantham en 1888, il avait fait ses études classiques au séminaire de Nicolet, son Université, à Montréal. Il était bachelier en sciences et en pharmacie.

1939 : Meurt à Montréal le docteur Charles Timm. Il était né â Montréal en 1901, du mariage de Délia Ducas et de Charles Timm. Il fait ses études au collège de Longueuil et à l'Université de Montréal.

1939 : Meurt à Montréal Raymond Beausoleil, ingénieur civil bien connu. Il fait ses études secondaires à Mont-Saint-Louis. Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique comme ingénieur civil et ingénieur minier. Depuis 1923, il était ingénieur-résident de la firme National Supply Company, de Chicago, ingénieur en chef, gérant général de même que vice-président de cette même firme, section canadienne. Il est membre de l'Association des Ingénieurs Professionnels de Québec, de l'American Society of Mechanical Engineers, de New-York, et d’autres associations analogues. Il occupe plusieurs autres postes très importants dans nombre de grosses industries canadiennes, entre autres, il est assistant-ingénieur en chef de la Canadian Electrical Products, de Shawinigan. Il fait aussi des stages comme ingénieur des chemins de fer nationaux et comme ingénieur-conseil à la Commission des Eaux courantes de Québec. Il était né à Saint-Jacques le Mineur, le 1er juin 1886.

1939 : Meurt à l’Hôtel-Dieu de Québec Mgr Arthur Robert, supérieur général du séminaire de Québec et 14e recteur de l'Université Laval. Né à Beauport, le 22 octobre 1876, il fait ses études classiques au Petit séminaire et ses études théologiques au Grand séminaire. Il obtint le grade de licencié en philosophie à l’Université Laval, le 20 juin 1899. Le 24 mai 1902, il est promu au sacerdoce. Il est professeur au Grand séminaire, de 1903 à 1905. Il étudie en Europe de 1905 à 1912. L`Université Laval lui confère le titre de maître es arts, le 13 juin 1913. Il enseigne la philosophie, comme professeur titulaire, durant les années 1907 à 1917, puis 1921 à 1924. Il occupe de différentes charges au Petit séminaire et à l’Université Laval. Il est élu le 15 juin 1938, supérieur général du séminaire et recteur de l’Université Laval. Le 23 juin 1938, il est promu au titre de Vicaire général du diocèse, et au mois d’août, il est nommé Protonotaire apostolique. Il est un Collaborateur des Semaines sociales du Canada. L`Académie canadienne de Saint-Thomas d’Aquin, dont il était le secrétaire-adjoint, trouve en lui un de ses membres les plus dévoués. Il est l’auteur d’une Histoire de la philosophie, parue en 1912, d’un Traité élémentaire de philosophie, en 3 volumes ; de Leçons de logique, 1914, de Leçons de morale, 1915, de Leçons de psychologie, 1916. Le parc Monseigneur-Robert de Québec et une école primaire portent son nom.

1939 : Meurt à l’Hôtel-Dieu de Montréal le Dr C.-P. Verdon. Il exerce sa profession à Granby, après ses études collégiales au Collège Sainte-Marie de Monnoir, à Marieville, et les études médicales à l’Université Laval de Montréal. Il était né à North Adams, Massachussetts, le 18 janvier 1873. Il séjourne dans plusieurs hôpitaux en Europe, puis s'établit successivement aux États-Unis, à Saint-Paul d'Abbotsford puis à Granby. Il épouse en 1903 Mlle Marie-Louise D'Artois. De cette union sont nés six enfants.

Janvier 1939 : Est décédé à Verdun, après une courte maladie le Dr Hector Roy, médecin et professeur de médecine. Il était né à l'Acadie en 1863, il étudie la médecine à l’Université Laval de Montréal et il est admis à la pratique de la médecine en 1890. Ses textes ont servi pendant de longues années comme matériel d’enseignement.

11 janvier 1939 : Meurt à l’hôpital Notre-Dame d’une pneumonie le Dr Ernest Foucher, spécialiste pour le traitement des maladies de la tête. Né en 1888 à Montréal, après ses études à l’Université de Montréal et un stage de deux ans à Paris, il est reconnu par ses nombreuses recherches dans le domaine de la discipline. Major dans l’armée canadienne, il fait partie du régiment des Hussards. Après 1918, il est successivement attaché au 85e régiment, au corps d’ambulance et finalement passe à la réserve. À sa mort il est attaché à l’hôpital St-Jean-de-Dieu, à l’hôpital du pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul et à la maison-mère des Soeurs de la Providence. Il épouse Eugénie Déguise, et le couple a une fille et un fils.

Février 1939 : Succombe aux suites d’un accident d’auto survenu en septembre 1938, près de Verchères, Joseph-H. Landry, l’un des ingénieurs canadiens-français les plus en vue dans le ministère fédéral des travaux publics et l’un des hommes de sa profession les plus compétents et les plus honorables au Québec. Il était natif de Maskinongé, né en 1890. Il fait ses études au Collège de Montréal, puis au séminaire de Joliette, d’où il sort avec les honneurs du prix du prince de Galles. À l’École polytechnique, il fait un cours brillant et reçoit son diplôme en 1913. Il passe à l’emploi du ministère des travaux publics du Canada. Pendant la Première guerre mondiale, il représente le gouvernement d'Ottawa aux usines Canadian Vickers pour la construction de chalutiers et autres navires. Il prit une grande part aux ouvrages d'art exécutés sur les bords du Richelieu et dans le port de Sorel. Il étudie la canalisation du Saint-Laurent. Il est marié à Juliette Clermont, et le couple a deux filles et deux fils.

Février 1939 : Le notaire et homme politique J.-Aimê Lussier est décédé à l’hôpital Saint-Jean. Né à Sainte-Rosalie, en 1879, il fait ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe. Il étudie ensuite le notariat à l’Université Laval de Montréal et au bureau du notaire J.-B. Demers, de Saint-Jean. Admis à la pratique du notariat en 1904, il pratique jusqu’à 1919, époque où il est nommé registrateur du comté de Saint-Jean. En 1904, il épouse Clara Mayrand. Il s’occupe de la politique municipale et est conseiller de Saint-Jean de 1914 à 1917. Il est secrétaire de plusieurs conseils municipaux. Il est aussi secrétaire de la Société d'agriculture du comté.

Février 1939 : Le Dr Joseph-Edmond Dubé, médecin illustre, est décédé â l’Hôtel-Dieu de Montréal. Il était né â Montréal, le 10 mars 1869. Il fait ses études chez les Frères des Écoles Chrétiennes â Montréal, au Séminaire de Joliette, à l’Université Laval de Montréal et à Paris. Il est admis à la pratique de la médecine en 1894. De retour de Paris à Montréal, en 1896, il est attaché à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu, ainsi qu’à l'hôpital de la Miséricorde, en qualité de conseiller médical. Il est l’un des fondateurs de la Goutte de Lait, de la Société Médicale de Montréal, de l’Institut Bruchési, créé pour la lutte contre la tuberculose. Il est aussi l’un des fondateurs et bienfaiteurs des camps de santé Bruchési au lac l’Achigan. Il prend une part active à la campagne antialcoolique de 1909 et 1910 et joue un rôle important dans la fondation du Royal Edward Institute, en 1903. Il travaille sans relâche à l'éducation populaire sur la prévention de la tuberculose. En 1915, il fait à travers les écoles une campagne en faveur de l’enseignement de l’hygiène dans les écoles primaires dans les collèges et couvents.

6 février 1939 : Meurt, à l’Hôtel-Dieu de Montréal, Joseph-Grégoire Bastien, P.S.S., supérieur du Collège Canadien à Rome. Né le 3 mars 1865 à Terrebonne, il fait son entrée à Saint-Sulpice, le 20 septembre 1888 et est élevé à la prêtrise le 19 septembre 1891. Il est professeur au séminaire de philosophie, de 1896 à 1903, professeur au collège de Montréal, de 1903 à 1910, de nouveau professeur au séminaire de philosophie de 1910 à 1924. En 1924, il est nommé supérieur du Collège Canadien à Rome, il occupe ce haut poste jusqu’à 1935. De retour à Montréal, il est chargé de la direction des élèves de cinquième année eu théologie. Il se retire ensuite au Séminaire Saint-Sulpice, à Notre-Dame. Les funérailles ont eu lieu à l’église Notre-Dame de Montréal.

Mars 1939 : Meurt à Montréal le Dr Euclide Archambault, un médecin de renom. Né à Saint-Antoine-sur-Richelieu, en 1871, il est reçu médecin à l’Université Laval en 1898. Il pratique d’abord la médecine à Grondines, puis est venu s’établir à Montréal, où il devient l’un des médecins les plus estimés.

Mars 1939 : Le docteur Léo Gratton est décédé à Montréal (Notre-Dame-de-Grâce). Il étudie au séminaire de Ste-Thérèse, puis à l’Université Laval (université de Montréal). Admis à la pratique de la médecine en 1908 et est pendant un an médecin interne de l’Hôtel-Dieu de Montréal. Il est membre à vie de l’hôpital Notre-Dame de Montréal de même que de l’hôpital général du Christ-Roi de Verdun dont il fait partie du conseil d’administration. Il s’occupe activement de la St-Vincent de Paul. Il est membre de l’Union médicale, médecin des Forestiers canadiens, de l’Alliance nationale, de l’Union St-Joseph du Canada, de l’Association canado-américaine. Il était né le 16 septembre 1883 à St-Augustin, comté des Deux-Montagnes.

31 mars 1939 : Meurt à Montréal le Dr Charles Lafleur, médecin en chef du bureau médical du service des incendies de Montréal. Il est médecin du service des incendies pendant 26 ans. Né à Montréal le 11 juillet 1879, il fait ses études au collège Ste-Marie et à l’Université Laval de Montréal. Il est reçu médecin en 1902.

Mai (?) 1939 : Le Dr F. Théodule Daubigny, vétérinaire, est décédé à Québec. Né à St-Denis, France, le 13 décembre 1865, il arrive au Canada en 1883 après avoir complété ses études classiques. Après ses études à l’École vétérinaire française de Montréal (Université Laval), il est diplômé avec distinction le 9 avril 1889. Il reçoit la médaille du ministère de l’agriculture de Québec (Rhodes) pour excellence eu travaux vétérinaires pratiques. Le 16 juillet 1889, il est nommé professeur titulaire à la chaire d’anatomie de l’École vétérinaire. Eu 1890 il est choisi comme titulaire de la chaire de chirurgie pratique qu’il vient de fonder. En 1991, le ministère de l’agriculture de Québec le nomme juge aux expositions régionales de la province. En 1906, il devient médecin vétérinaire de la ville de Montréal. Il est directeur secrétaire de l’École de médecine comparée et de sciences vétérinaires (1909), directeur de l’École vétérinaire d’Oka (1918). Il est gouverneur à vie de l’hôpital Notre-Dame, juge de paix pour le district de Montréal, membre de la Chambre de Commerce et de l’Association médicale vétérinaire américaine, dont il est élu vice-président. Il est gouverneur du Collège des médecins vétérinaires de la province de Québec et en 1932, il est élu président honoraire de cette organisation. Il épouse Eda Gravel avec qui il a une fille.

3 juin 1939 : Est décédé à Montréal le docteur Aldège Ethier, médecin, chef du département de la gynécologie à l’hôpital Notre-Dame. Fils de médecin, il obtient son doctorat en médecine à Montréal en 1892. Après quelques années passées comme médecin à l’hôpital Notre-Dame, il va faire un séjour de sept ans à Paris dans l’hôpital du docteur Récarmier. De retour à Montréal en 1905, il devient assistant dans le département de la gynécologie à l’hôpital Notre-Dame. En 1911, il est nommé chef de ce département. La même année, l’Université de Montréal le nomme professeur de gynécologie.

23 juin 1939 : Est décédé Adélard-Pascal Longpré, notaire et homme politique. Il est reçu notaire le 3 octobre 1889 à L`Assomption, Lanaudière. Il joue un rôle important dans le développement de Sainte-Rose de Laval. Il en est le premier maire lorsque la municipalité est érigée en ville et occupe ce haut poste pendant 18 ans. Il est registrateur du comté Laval pendant 12 ans. Il occupe aussi plusieurs autres charges importantes. Il était né le 23 mai 1864, à Sainte-Adèle.

Juillet 1939 : Est décédé à l’hôpital Saint-Luc de Montréal Me Tancrède Fortin, ancien président du comité exécutif de Montréal. Il était né à Beauharnois le 22 septembre 1882 et avait fait ses études au collège de Valleyfleld et au collège Ste-Marie, de Montréal. Il avait fait son droit à l'Université Laval de Montréal et admis au Barreau le 4 juillet 1906. En 1914, il est nommé recorder de la ville de Beauharnois. En 1930, il est élu conseiller municipal de Ville-Marie. En 1931, il devient président du comité exécutif, succédant à Allan Bray, qui vient de démissionner. Il est réélu dans  Ville-Marie, en 1932 et 1934. Il est l'un des fondateurs et le premier président de l'Idée conservatrice.

1er juillet 1939 : Meurt à Montréal Édouard Fabre. Né à Montreal, le 21 août 1885, il est baptisé le 22 août 1888, sous le prénom François Édouard. Il participe à 315 courses et remporte de nombreux trophées. Il a notamment été vainqueur du Marathon de Boston (19 avril 1915), celui de San Francisco, la même année, de Détroit (1918), de Cleveland (1919), de Saint-Louis (1921). Il a terminé en première place 138 fois au cours de sa carrière. Le 6 février 1930, il remporte la course en six étapes entre Québec et Montréal. Il est entré triomphant au forum de Montréal après 34 heures et 18 minutes d’efforts.

12 juillet 1939 : Meurt à Los Angeles, États-Unis, Fernand Rinfret. Né le 28 février 1883 à Montréal, il est élu à plusieurs reprises député du parti libéral du Canada dans les années 1920 et 1930. Le 15 avril 1920, il est admis à la Société Royale du Canada Il sert à titre de secrétaire d'État dans les gouvernements de King, de 1926 à 1930 puis de 1935 à sa mort en 1939. Il bat Camillien Houde à l’élection à la mairie de Montréal, le 4 avril 1932, mais il est défait par Houde en 1934. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges de Montréal.

Octobre 1939 : Meurt à Montréal Paul-Émile Bourbonnais, ingénieur-chef et secrétaire de la Commission des Eaux courantes de la province de Québec.  Ses funérailles ont lieu à l'église Saint-Stanislas. Né en 1888, à Côteau-Landrng, il fait ses études classiques au collège Sainte-Marie et ses études de génie à l’École polytechnique de Montréal. Il est diplômé en 1914.Il dirige des équipes d'arpenteurs chargés d'examiner les possibilités d'aménagement hydro-électrique sur les principales rivières de la province. Il est  chargé des études sur la régularisation des débits des rivières. Il participe à toutes les grandes entreprises de la commission. Nommé ingénieur-en-chef adjoint de la province en 1928, il devient ingénieur- en-chef en 1936, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort. Il est membre du conseil de l'Institut des Ingénieurs du Canada, section de Montréal, et membre de la Corporation des ingénieurs professionnels.

24 octobre 1939 : Succombe à la fièvre typhoïde, à l’hôpital de Ville-Marie Me Albert Guay, notaire de Ville-Marie â l’hôpital de Ville-Marie ll a succombé à la fièvre typhoïde. Son étude une des plus importantes du district. Né le 17 novembre 1886, il fait ses études classiques et légales au Séminaire de Québec, chez les  Sulpiciens et â l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il est élu maire de Ville-Marie pendant 12 ans, il est nommé préfet du comté de Témiscamingue, de 1924 à 1931, greffier des cours de Circuit et des Magistrats, de 1922 à 1933, président depuis 1925, de la Commission chargée de l’érection civile des paroisses du diocèse de Haileybury et Agent des Terres de la Couronne pour le comté de Témiscamingue, depuis 1915. Il est président de la Compagnie Minière Ville-Marie-Rouyn, a été président de 1925 à 1930, de la Compagnie Électrique de Ville-Marie et vice-président de la Chambre de Commerce du même lieu, de 1925 à 1930. Il est président de l'Association pour la Protection du gibier et du poisson, de la Province de Québec, section Ville-Marie.

30 octobre 1939 : Est décédé à Sainte-Agathe-des-Monts le docteur Edmond Grignon, médecin, juge de paix, écrivain. Il est l’auteur de l’album de Ste-Agathe, paru en 1911, de En guettant les ours, et Quarante ans sur le bout du banc, livres publiés sous le pseudonyme de Vieux Doc. Né à Saint-Jérôme le 22 avril 1861, il fait ses études médicales au collège Victoria, en Ontario. Il pratique d'abord sa profession à Sainte-Julienne, puis s'établit â Sainte-Agathe.

8 novembre 1939 : Est décédé subitement, à Pincher Creek, Alberta, le Docteur Gustave Dubuc. Il était né à Saint-Boniface, le 23 novembre 1874. Il fait ses études secondaires au collège des Jésuites de cette ville et ses études médicales à l’Université de Montréal. Il suit plus tard des cours de perfectionnements en chirurgie à Paris et à New York. Il exerce sa profession à Pincher Creek, où il remplit les fonctions de coroner et d’officier de santé. Il avait servi durant la Grande Guerre dans le corps médical des forces armées canadiennes en qualité de capitaine.

12 novembre 1939 : Meurt en Chine Henry Norman Bethune, médecin et homme politique. Chirurgien thoracique pneumologue, il est honoré comme humaniste, innovateur en chirurgie et précurseur de la médecine sociale qui a abouti au Canada à l’assurance-maladie universelle à la fin des années 1960. Né le 3 mars 1890, pendant la Première Guerre mondiale, il est brancardier jusqu’à ce qu’il soit blessé, à Ypres en Belgique. Il continue ses études en médecine à l’Université de Toronto, puis il est médecin militaire pour les aviateurs canadiens en France pendant les six derniers mois de la guerre. Entre 1929 et 1936, il invente ou redessine 12 instruments médicaux ou chirurgicaux, et publie 14 articles décrivant ses innovations en technique thoracique. Les conditions de vie difficiles à Montréal, l’injustice sociale et la pauvreté le poussent en 1935 vers le Parti communiste du Canada et à donner des soins médicaux gratuits. Il met sur pied une clinique médicale gratuite pour les gens défavorisés à Montréal, dans le cadre de son idéologie humaniste de médecine sociale. Engagé dans la guerre civile espagnole (1936-1939) du côté républicain, il organise l’Unité mobile de transfusion sanguine sur la ligne de front (1936-1938). Il s'agit là d'une première dans les annales militaires. En 1937, il débarque en Chine, alors en lutte contre l’invasion japonaise pendant la seconde guerre sino-japonaise, où il organise des antennes mobiles chirurgicales sur la ligne de front avec tout le matériel transporté à dos de mulet. C’était les prototypes du MASH (Mobile Army Surgical Hospital). En plus des soins médicaux, il se consacre à la formation d’infirmiers En octobre 1939, tandis qu'il opère sans gants chirurgicaux un soldat blessé, il se coupe la main. Il contracte alors une infection qui, en l'absence de pénicilline, se transforme en septicémie empoisonnant son sang. La Chine et le Canada ont émis un timbre poste à son effigie pour célébrer le centième anniversaire de sa naissance. Lire aussi : Biographie détaillée de Norman Bethune.

14 novembre 1939 : Meurt à Outremont, Louis de G. Beaubien, financier. Né à Montréal, le 29 octobre 1867,il fait ses études au Collège des Jésuites et à l'Académie du Plateau, puis .passa au Collège de Montréal et au Collège de Varennes. En 1902, il fonde avec M. C.-H. Branchaud la société L.-G. Beaubien & Cie, agents de change et membres de la Bourse de Montréal et eu 1921, une maison de placement. L’une et l'autre comptent parmi les plus importantes de Montréal pendant de longues années. Il est président à deux reprises de la Bourse de Montréal. Il est membre de la Chambre de Commerce et du Board of Trade de Montréal et des clubs Cliapleau, Winchester, Saint-Denis, Montréal, Mount Royal Golf, Laval-sur-le-Lac, Snellier Fish & Game, Automobile du Canada, Automobile de France, et du cercle Inter-allié de Paris. Il est connu par ses nombreuses œuvres de charité la participation active dans l’administration de l’Université de Montréal. Ses funérailles ont eu lieu à l’église Saint-Viateur d’Outremont.

6 décembre 1939 : Est décédé à Montréal, après une maladie de 2 ans, le docteur Eugène Merrill-Desaulniers, médecin et homme politique, après une maladie de 2 ans. Natif d'Yamachiche, comté de Saint-Maurice, où il était né le 5 novembre 1868, il fait ses études à l'École des Frères des écoles chrétiennes à Yamachiche, au Lycée Leblond de Brumath à Montréal, puis à l'Université Laval à Montréal où il fut reçu médecin en 1895. Il pratique la médecine à Saint-Lambert.  Il est nommé membre du Conseil d'hygiène de la province de Québec le 25 août 1915. Vice-président puis président général de l'Association des bonnes routes du Canada en 1921. Directeur du Club de réforme de Montréal pendant cinq ans. Maire de Saint-Lambert en 1908 et en 1909 et commissaire d'école de cette municipalité. Élu député libéral dans Chambly le 12 novembre 1909, réélu en 1912, en 1916 et en 1919. Orateur suppléant de l'Assemblée législative du 8 novembre 1916 au 20 novembre 1919. Le 17 juin 1922 il est nommé président de la Commission des liqueurs de la province de Québec, poste qu'il occupe jusqu'en 1924. Il est Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame des Neiges, le 9 décembre 1939.

1940

1940 (date exacte inconnue) : Décès à Montréal de Mgr Emmanuel Alphonse Deschamps, évêque auxiliaire de Montréal, vicaire général du diocèse de Montréal, spécialiste dans l’éducation des sourds-muets. Né le 12 juillet 1874, à Sainte-Geneviève (comté de Jacques-Cartier).

1940 : Est décédé le Dr A.-Henri Archambault. Il fait ses études au Jardin de l'Enfance de la rue Saint-Denis, au Collège de Montréal, et à l'Université de Montréal. Il est admis à la pratique en 1909. Il est attaché au laboratoire de l’hôpital Notre-Dame dès 1923 jusqu’à sa mort. Il est allé visiter une patiente quand il s’affaisse sur le parquet. On lui transporte d'urgence à sa demeure, où on n'a pu que constater le décès. Le décès prématuré avait été causé par une angine de poitrine. Le défunt était né le 20 juillet 1886, à Montréal.

1940 : Meurt Me Ernest-S. Mathieu, notaire, homme politique, maire de Terrebonne durant plusieurs années. Il était né à Lachenaie, comté de l'Assomption, le 2 décembre 1861. Il fait ses études au Collège de Montréal et à l'Université Laval. Admis à la pratique du notariat en 1885, il ouvre une étude à Terrebonne et s'installe a demeure dans cette paroisse dès 1886. Il est pendant 20 ans secrétaire de la Commission scolaire locale. Il est élu échevin de la municipalité en 1902. II devient maire en 1904 et demeure maire durant 14 ans. Sa femme, née Marie Leblanc, avec qui il a deux enfant, est décédée  1934.

1940 : Le Dr Louis-Philippe Dorval est décédé à Montréal, à la suite d'une indigestion aigue à 61 ans. Il était naît à Juliette en 1880. Il fait ses études classiques au collège de l'Assomption. En 1903, il obtient de l'Université Laval de Montréal son diplôme de médecine. Il suit également un cours post-universitaire, à l'Université de Rome. Il aide à fonder la Société Médicale du Québec. Il est président du Collège des médecins et en est le secrétaire depuis 1932 jusqu’à son décès. Il collabore eu outre à « L’Action Médicale ».

1940 : Meurt dans l’Outremont le maître N.-A. Millette, ancien syndic du Barreau de Montréal et greffier de la Couronne depuis 1937. Il était né à Sainte-Anne de Sorel, le 11 avril 1874. Admis au Barreau en 1899, il devient conseil du roi en 1914. Il est syndic du Barreau de Montréal, en 1931. Enrôlé en 1900 au 85e régiment, unité d'infanterie rurale, il en est nommé commandant en 1920. Il réorganise cette unité comme régiment de ville avec quartiers spacieux qu'il lui fait obtenir dans l'arsenal de la rue Craig, à Montréal. Il y inaugure à grands frais une plaque commémorative des officiers du régiment qui avaient servi durant la première grande guerre. Il obtient en 1922, la décoration de longs services des forces auxiliaires de l'Empire britannique.

1940 : Le Dr Yves Lefebvre, de Verdun, est décédé. Il fait ses études classiques au collège Ste-Marie de Montréal. Son cours terminé, il s'enrôle dans  l’armée canadienne et fait du service militaire outre-mer. Revenu à Montréal, il suit les cours de médecine de l'Université de Montréal, dont il est diplômé. Il poursuit ses études médicales à Paris et après plusieurs stages dans les hôpitaux de cette ville, il vient s'établir à Verdun. Lors de la fondation de l'hôpital Général de Verdun, dont il était l'un des gouverneurs à vie, la direction lui confie le service de la dermatologie. Dévoué aux intérêts de sa profession, il est pendant plusieurs années, secrétaire de l'Association médicale de l'ouest de Montréal, et en outre secrétaire du bureau médical de l'hôpital Général de Verdun.

1940 (?) : Décès de Louis Joseph Chagnon, poète et journaliste, auteur de La Chanson des érables (1925). Né en 1889 (date exacte inconnue).

18 mars 1940 : Le notaire Louis-Joseph-Émilien Brais, ancien maire de Longueuil, est décédé à sa demeure de Longueuil. Né à Longueuil, le 31 août 1879, il reçoit son éducation, d'abord au Jardin de l'Enfance à Longueuil, puis chez les Frères des Écoles Chrétiennes, à Longueuil. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie, à Montréal. Diplômé de l'Université Laval de Montréal, il est admis à la pratique du notariat en 1902. En 1905, il est nommé secrétaire-trésorier de la corporation du comté de Chambly, poste qu'il occupe durant nombre d'années ; il est secrétaire-trésorier de la paroisse de Saint-Antoine de Longueuil depuis 1904. Il est  maire de Longueuil de 1925 à 1033. Il est reçu Chevalier de l'Ordre pontifical de Saint-Sylvestre en 1939. Il fait partie du 4e degré des Chevaliers de Colomb. Les funérailles ont eu lieu le 20 mars 1940, en l'église Saint-Antoine de Longueuil.

23 mars 1940 : Meurt Mgr Gaspard Dauth. Né à Coteau-du-Lac, le 10 août 1863, il étudie au Grand Séminaire de Montréal et accède à la prêtrise en 1886. Professeur de littérature entre 1886 et 1890 au Séminaire de Saint-Hyacinthe, il devient secrétaire général de l'Université Laval à Montréal (1892-93). Entre autres occupations, il exerce les fonctions de chanoine titulaire de la métropole de Montréal (1898) et est membre du Bureau central des examinateurs catholiques (1897). En 1904, il est nommé vice-recteur de l'Université Laval à Montréal. Il occupe ce poste jusqu'en 1917. Il est président de la Commission des écoles catholiques de Montréal (1905-1910). Il est l’un des fondateurs de l'Union expérimentale des agriculteurs de Québec et de la Société coopérative de Montréal.

13 avril 1940 : Le Dr Antonio Bolduc, surintendant des laboratoires de la Santé municipale, est décédé l'hôpital Notre-Dame. Né à St-Aimé d'Asbestos, le 17 octobre 1897, il fait ses études classiques au séminaire St-Charles-Borrommé et ses études médicales à l'Université de Montréal. Il a occupé le poste de surintendant des laboratoires de la Sante municipale, pendant de longues années. Au moment de sa mort il suivait des cours en hygiène publique, à l'Université McGill.

Mai 1940 : Meurt à l’hôpital Saint-Luc de Montréal le Dr Jean Rajotte. Né en mars 1907 à Sorel, il fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe, ensuite il fait ses études médicales à l'Université de Montréal, puis se spécialise pendant trois ans en chirurgie. Il s'établit finalement à Sorel, en 1936.

2 mai 1940 : Est décédé à Saint-André Hormisdas Legault, docteur et homme politique, à la suite d'une maladie Il fait ses études au séminaire de Sainte-Thérèse, puis à l'Université de Montréal. Il pratique la médecine à Saint-André d’Argenteuil pendant 43 ans. Maire de Saint-André à plusieurs reprises, il s'intéresse aux questions scolaires .Les funérailles ont eu lieu, à l’église paroissiale de Saint-André d'Argenteuil.

11 mai 1940 : Meurt à Sainte-Geneviève le Dr. Daniel Ladouceur, après une courte maladie. Il était né en 1866. Il exerce la médecine à Sainte-Geneviève. Il était bien connu dans les milieux politiques. Des funérailles ont en lieu en église paroissiale de Sainte-Geneviève. Il meurt en 1940 sans laisser de descendants.

22 mai 1940 : Meurt Wilfrid Bruno Nantel, avocat et homme politique fédéral et municipal. Né à Saint-Jérôme, le 8 novembre 1857 (ou 1855) il étudie au séminaire de Sainte-Thérèse et est reçu avocat en 1879. Il est élu maire de Saint-Jérôme trois fois successivement. Élu député du Parti conservateur dans la circonscription fédérale de Terrebonne en 1908 et réélu en 1911, il est nommé commissaire en chef adjoint de la Commission des chemins de fer, en 1914. Il est ministre des Mines de 1911 à 1912 et ministre du Revenu intérieur de 1911 à 1914.

25 juin 1940 : Meurt à Montréal le Dr Adhémar Jeannette, clinicien en tuberculose au ministère provincial de la Santé. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie de Montréal où il obtient le titre de bachelier es arts en 1923. Il fait ensuite ses études médicales à l’Université de Montréal et est reçu docteur en médecine en 1929. Il entre ensuite au service du gouvernement provincial comme clinicien en tuberculose, poste qu’il occupait au moment de sa mort. Les funérailles ont eu lieu le 28 juin 1940 à l'église St-Louis-de-France. Il était né en 1902, à Saint-Marc-sur-Richelieu.

2 juillet 1940 : Le Dr Aimé Handfleld succombe à une crise d'angine, à son bureau à Montréal. Il avait fait ses études classiques à l’Université d'Ottawa et après avoir obtenu son doctorat de l’Université Laval, en 1900, il était parti immédiatement pour Paris parfaire ses études médicales. À son retour d'Europe il avait pratiqué la médecine à Montréal jusqu'à son décès. Il était né à St-Marc-sur-Richelieu, le 20 mai 1882.

29 juillet 1940 : Le juge Joseph Deniers, de la Cour Supérieure, est mort à l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Il était né à Saint-Georges d’Henryville, le 31 mai 1871. Il fait ses études classiques au séminaire de St-Hyacinthe et au Collège Ste-Marie. Il étudie le droit à Montréal et est admis au barreau en 1895. Il pratique d'abord à Montréal, puis il transporte son étude à St-Jean. Il fut élu député fédéral pour la première fois en 1906, il est réélu par la suite par acclamation, sans interruption, jusqu'à  sa nomination au banc de la Cour supérieure, le 19 juillet 1922. Les funérailles ont ou lieu en l'église St-Léon de Westmount, mercredi, 31 juillet 1940.

Août 1940 : Meurt Guy Guilbault, avocat. Il était né le 20 décembre 1898. Bachelier ès-arts du Séminaire de Joliette, il suit les cours de la faculté de Droit à l’Université de Montréal. En 1924, il est licencié en Droit avec distinction. Studieux et laborieux, possédant en plus des connaissances légales très étendues, il est reconnu comme étant un des avocats les plus brillants de sa génération. Diplômé en bibliothéconomie, de l'École des Bibliothécaires de l'Université McGill, où il décrocha le Prix du consul de France, il est passé maître dans l'art d'arranger, de conserver et d'administrer une bibliothèque. Il est échevin de la ville de Joliette depuis janvier 1935. Il est directeur et aviseur légal de l’Union St-Joseph du Canada ; aviseur légal du conseil-Joliette des Chevaliers de Colomb, Grand-Chevalier du même conseil.  Il est célibataire et conservateur en politique.

31 août 1940 : Est décédé Mgr Georges Gauthier, troisième archevêque et cinquième évêque de Montréal. Il naît à Montréal, le 9 octobre 1871. Il fait ses études classiques et théologiques au Séminaire de Montréal et avait été élevé au sacerdoce, le 29 septembre 1894. Il étudie à Rome à l'Apollinaire (1894-95) et au Collège Romain (1895-97), il obtient son doctorat en droit canon. Il esr professeur au Grand Séminaire de Montréal (1897-98), aumônier du Mont-Sainte-Marie, à Montréal, (1898-1900), vicaire à la cathédrale de Montréal (1900-1904), curé de la cathédrale (1904-18), chanoine de la cathédrale (1904-12). Il est nommé évêque titulaire de Philippopolis et auxiliaire de l'archevêque de Montréal, Mgr Bruchési, le 28 juin 1912. Il est nommé vice-recteur de l'Université Laval à Montréal, le 12 septembre 1917, puis recteur de la même université, le 19 juin 1920; il résigne ce poste en 1923. Il est nommé administrateur apostolique du diocèse de Montréal, par un rescrit de la Sacrée Congrégation de la Consistoriale, le 18 octobre 1921. Le 14 février 1923, il est promu archevêque titulaire de Tarona et coadjuteur « cum futura successione ». À la mort de Mgr Paul Bruchési, en septembre 1939, il devient archevêque de Montréal.

Septembre 1940 : Est décédé à Montréal le docteur J.-C. Ducharme. Il était né à Waterloo, le 22 octobre 1873. Il fait ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe et ses études universitaires à Laval. Il est reçu médecin en juin 1900. Il s'établit d'abord à Coteau-Station puis en 1904 dans la paroisse St-Édouard.

Septembre 1940 : Meurt M. Jacob-Yale Fortier, avocat. Les funérailles ont eu lieu en l'église Saint-Antonin, Notre-Dame de Grâce, et la sépulture au cimetière de la Côte-des-Neiges. Il était né à Saint-David d'Yamaska, le 8 août 1888. Il étudie au Collège de Nicolet, puis au Collège de Montréal et à l'Université Laval. Après avoir exercé le droit à Sherbrooke pendant deux ans, il entre à Montréal dans la société légale Perron et Vallée.

Septembre 1940 : La mort du notaire Ladislas-Charles Tassé, survenue après une longue maladie. Né à St-Laurent, en 1854, il est parmi les aînés de la nombreuse famille de 14 enfants de Ludger Tassé et de Marie Henrichon. II fait ses études au Séminaire île Sainte-Thérèse de Blainville et sa cléricature à Coteau Landing. Admis à la pratique du notariat en l883, il se fixe d'abord à Saint-Stanislas de Kotska, dans le comté de Beauharnois, puis, en 1887, à Beauharnois même. Tour à tour secrétaire-trésorier et maire de cette ville (1920-1922), secrétaire trésorier et président de la commission, scolaire du même endroit, il fait aussi partie de la Chambre des Notaires pendant plusieurs termes.

Septembre 1940 : Le docteur J.-Aldhémar Brien est décédé à sa villa le St-PIacide. Né à Saint-Alexandre d'Iberville le 26 avril 1809, il est le fils du notaire A. Brien. Après des études classiques au collège de Montréal. Il fait sa cléricature de médecine à l'université Laval et il va pratiquer la médecine à Marinette, Michigan. En 1907, il revient au Canada et s'établit à Longueuil. Entré au service municipal de santé à Montréal en 1921, il est nommé en 1929 surintendant de la division du contrôle médical, premier assistant du Dr. Boucher. En février 1931, la maladie l'obligea de prendre sa retraite.

10 septembre 1940 : Meurt d’une crise d’angine Guillaume-André Fauteux, sénateur du Canada. Il naît le 20 octobre 1874, à Saint-Benoît. Il fait ses études au séminaire de Sainte-Thérèse, puis poursuivi à Montréal ses études de droit. Il fait t de la politique active dans les rangs du parti conservateur. Il est candidat aux élections fédérales dans le comté de Terrebonne en 1921, dans le comté de Bagot en 1925 et en 1926, mais il est défait. Le 23 août 1926, il est assermenté comme membre du Conseil privé et comme solliciteur général du Canada. Il démissionne avec le cabinet Meighen après les élections générales de 1926. Il est de nouveau candidat aux élections générales de 1930, mais défait. Il entre au Sénat en 1933. En 1934, il est décoré de la Légion d'Honneur lors d'un voyage qu'il fait à Paris comme représentant du Barreau de Montréal.

28 septembre 1940 : Meurt à l’hôpital Sainte-Jeanne-d’Arc le lieutenant-colonel François de Martigny, médecin, président provincial de la Légion canadienne. Né à Saint-Romuald, comté de Lévis, le 17 octobre 1872, il avait fait ses études au collège de Lévis et au collège des Jésuites à Montréal, et avait été reçu docteur en médecine de l’Université Laval de Montréal en 1893. Interne de l’hôpital International de Paris, assistant-chirurgien de l’hôpital Jean de Paris, chirurgien de l’Hôtel-Dieu de Montréal, chirurgien en chef de l’hôpital Français de Montréal, il avait aussi été membre correspondant de la Société Nationale de Chirurgie de Paris, membre de la Société des Chirurgiens de Paris et de L’Association Française de Chirurgie, directeur de l’Association Internationale d’Urologie, membre de la Société Française d’Urologie, fondateur et directeur de la revue médicale « La Clinique ». Pendant la première grande guerre il avait été chirurgien militaire.

Octobre 1940 : Meurt à Montréal, à l’Hôtel-Dieu, après une courte maladie, Me Joseph Plessis-Bélair, membre du Barreau de Montréal. Il était né à Saint-Eustache en 1889. Il avait fait ses études au Jardin de l’Enfance des Soeurs de la Providence, rue Fullum, puis ses études classiques au séminaire de Sainte-Thérèse. Il étudie le droit à l’Université Laval de Montréal, il est admis au Barreau en 1915. Il exerce sa profession à Montréal, puis à Saint-Jérôme durant 20 ans, où il est l’un des fondateurs du club David-Prévost. Il était membre du club de Réforme et de l'Ordre des Chevaliers de Colomb.

12 novembre 1940 : Est décédé à Longueuil le Dr Jean Girouard, médecin et homme politique. Né à St-Benoît, comté des Deux-Montagnes, le 7 mars 1856. Il fait ses études classiques au collège Saint-Sulpice de Montréal et ses études médicales à l'école de médecine Victoria à Montréal. Il est admis à la pratique de la médecine le 24 mars 1879. Il exerce sa profession pendant deux ans à Saint-Philippe-d'Argenteuil et à Sainte-Marthe, puis s'installe à Longueuil en 1884. Il est nommé président de la Compagnie des tramways de Longueuil. Vice-président de la Montarville Land Co. Ltd., commissaire d'école à Longueuil, conseiller législatif de la division de Lorimier, président de la Commission scolaire de Longueuil, président de la Société Saint-Jean-Baptiste, membre de l'Ordre des forestiers catholiques et membre fondateur du Club Lemoyne. Il est inhumé à Longueuil, dans la crypte de l'église Saint-Antoine, le 15 novembre 1940.

27 novembre 1940 : Meurt à Billings, Yellowstone County, Montana le Dr Joseph-A. Piedalue, le plus vieux médecin qui pratique dans le Montana. Il exerce sa profession à Bozeman durant 40 ans. Il avait fait ses études au collège de l'Assomption et ses études de médecine au ancien collège Victoria. Il y obtient sa licence en médecine en 1885. La même année, le jeune médecin ainsi que ses 14 frères et sœurs suivaient leurs parents aux États-Unis. Il était né le 24 janvier 1859 à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Décembre 1940 : Le Dr Henri G. Coupal est décédé à l'Hôtel-Dieu de Montréal après une courte maladie. Le défunt naquit à Montréal, le 13 juillet 1885. Après avoir étudié au collège de l'Assomption, il entre à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal et il est reçu médecin en 1910. Ex-interne de l'Hôtel-Dieu, il reste attaché à cette institution jusqu'à sa mort, c'est-à-dire plus de trente ans. Les funérailles ont eu lieu à l'église du Saint-Enfant-Jésus.

Décembre (?) 1940 : Meurt à l’hôpital Sainte-Jeanne-D’Arc de Montréal, à la suite d’une pneumonie, Me André Morin, avocat, rédacteur français du journal des Forestiers. Il était né en 1902, à Montréal. Le défunt avait fait ses études classiques au collège de Sherbrooke puis au collège Sainte-Marie, et avait étudié le droit à l'Université de Montréal. Il avait été reçu avocat en 1931. Il appartenait au Régiment de Châteauguay.

1er décembre 1940 : Meurt à Montréal le Me Arthur Aimé Bruneau, avocat et homme politique fédéral. Né le 4 mars 1864, à Saint-Athanase-d'Iberville (Saint-Jean-sur-Richelieu) il fait ses études au Collège du Sacré-Cœur de Sorel, au Collège jésuite de Montréal et à l'Université Laval. En 1887, il devient membre du Barreau du Québec et part pratiquer à Sorel. Il est nommé Conseil du Roi en 1899. Il est élu député du Parti libéral du Canada en 1892, réélu en 1896, 1900 et en 1904. En 1907, il est nommé juge à la Cour supérieure du Québec. Il ne limite pas son activité à l'exercice e sa profession. Il est rédacteur du Patriote, publié à Sorel, de 1887 à 1891. Il écrit quelques ouvrages de droit.

14 décembre 1940 : Est décédé à Westmount, après une longue maladie Alexandre Lacoste. Né à Montréal, le 29 janvier 1883, fils de sir Alexandre Lacoste, ancien juge en chef de la Cour d'appel de la province de Québec, et de lady Lacoste. Il fait ses études à Montréal au Mont-St-Louis, au collège Ste-Marie et son droit à l'Université Laval de Montréal. Il fait sa cléricature chez Campbell, Meredith, Macpherson & Hague, avocats de Montréal, et est admis au Barreau en 1905. Il débute sa carrière comme l'un des avocats de la Montréal Light, Heat & Power. En 1909, il fait partie de la société légale Kavanagh, Lajoie & Lacoste. En 1928, il forme une société légale avec son frère, Me Paul Lacoste, sous la raison sociale de Lacoste & Lacoste. Il est créé conseil du roi en 1928. II se consacre entièrement à l'exercice de sa profession et se spécialise dans les questions des pouvoirs d'eau.

la douleur

« La douleur est aussi nécessaire que la mort. » (Voltaire). Image : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>