Ligne du temps : Nouvelle France

Naissances au XVIIIe siècle

Naissances au XVIIIe siècle

Naissances au XVIIIe siècle

15 octobre 1701 : Naît à Varennes Marguerite Fufrost de Lajemmerais, future Mère d’Youville, fondatrice des Sœurs de la Charité de Montréal, dites les Sœurs Grises. Fille de Christophe Dufrost de Lajemmerais et de Marie-Renée de Varennes. Elle fait ses études avec les Ursulines à Québec.Elle se marie en 1722 à François-Madeleine d’Youville et le couple a eu trois enfants. Après le décès de son époux, en 1731, elle travaille par elle-même pour pouvoir subvenir à ses besoins. Malgré sa pauvreté, elle aide ceux qui étaient dans le besoin.Elle meurt le 23 décembre 1771 à Montréal. Elle est nommée vénérable Mère d’Youville à Rome. Elle est béatifiée le 3 mai 1959 par Jean XXIII et canonisé le 9 décembre 1990 par Jean-Paul II. Elle est la première personne née au Canada à être canonisée. Voir aussi : Biographie détaillée de Marguerite d’Youville.

1703

8 février 1703 : Naît à Montréal Pierre-François de Riguaud,  10e marquis de Vaudreuil, 1757-1760. Militaire Fils de Philippe de Rigaud de Vaudreuil, gouverneur général de la Nouvelle-France, et de Louise-Élisabeth de Joybert de Soulanges et de Marson. Gouverneur de Montréal de 1757 à 1760 (dernier gouverneur français). Décédé le 24 août 1779 au château de Colliers dans la commune de Muides, département de Loir-et-Cher, France.

1707

1er mai 1707 : Naît à Luxembourg Charles Germain, prêtre jésuite missionnaire, né au Luxembourg. Entré chez les jésuites à Tournai (Belgique), le 14 septembre 1728, il choisit les missions de la Nouvelle-France où il arrive à l’automne de 1739. Dès 1740, il évangélise auprès des Malécites de la rivière Saint-Jean où il restera jusqu’à la veille du Traité de Paris (1763). Il se distingue par le rôle qu’il joue dans le développement de la région.  Sa longue expérience auprès des Indiens justifie qu’il soit nommé, en 1767, à Saint-François-du-Lac où il dessert la paroisse et la mission. À sa mort le 5 août 1779, à Saint-François-du-Lac, il est un des derniers jésuites encore survivants en Amérique.

1710

Vers 1710 (probablement en 1707) : Naît en Allemagne Felx (Felx, Fels, Felts) Feltz, baptisé Charles,-Elemy-Joseph-Alexandre-Ferdinand, chirurgien-major de la marine française, fils du docteur Elemy-Victor Feltz et de Marie-Ursule Mouthe. Il débarque en débarque en Nouvelle-France en 1738. Les religieuses de l’Hôtel-Dieu de Montréal le choisissent « pour avoir soin des habitants malades dans leur hôpital ». Dès  1740, il succède à Michel Bertier comme chirurgien de l’Hôtel-Dieu et chirurgien-major de la ville de Québec.  Il est chirurgien de l’Hôtel-Dieu de Montréal jusqu’en 1760 et de l’Hôpital Général de 1747 à 1766. Il épouse, en 1741, Marie-Ursule de La Chesnaye. Son second mariage est à Lachine, le 16 février 1757, avec Cécile Gosselin, veuve du négociant Charles-Dominique Douaire de Bondy. Après la Conquête, il soigne des soldats malades et blessés, hospitalisés à Montréal. Il quitte le Canada en juin 1766. Il est mort le 9 mars 1776, à Blois, en France.

1712

28 février 1712: Naît au Château de Candiac, près de Nimes, en France, Louis-Joseph de Montcalm, commandant des troupes françaises en Nouvelle-France lors de la Guerre de Sept ans, mort au cours de la Bataille des Plaines d’Abraham, le 13 septembre 1759.

1720

Vers 1720 (?) : Naît en Angleterre Thomas Gage, militaire britannique, fonctionnaire colonial, gouverneur militaire de Montréal de 1760 jusqu’à 1763. Deuxième fils de Thomas Gage, 1er vicomte Gage dans la pairie irlandaise, et de sa première femme, Benedicta Maria Theresa Hall. Il est décédé le 2 avril 1787 à Londres, Grande-Bretagne.

1721

21 janvier 1721 : Naît à Ballencrieff (Lothian, Écosse) James Murray, officier britannique et administrateur colonial. Il est cinquième fils et quatorzième enfant d’Alexander Murray, 4e baron Elibank, et d’Elizabeth Stirling. Il épouse le 17 décembre 1748 Cordelia Collier, décédée le 26 juin 1779, et, en secondes noces, le 14 mars 1780, à Minorque, Anne Witham (Whitham), décédée le 2 août 1784 (quatre des six enfants de ce mariage parviennent à l’âge adulte). Nommé gouverneur militaire de Québec en septembre 1759, nommé gouverneur civil de Québec le 10 août 1764, accusé de malversations et rappelé en avril 1766 (quitte Québec le 28 juin 1766), absout en conserve son poste jusqu’à 1768, mais il ne rentre jamais au Canada. Décédé le 18 juin 1794 à Beauport House, près de Battle, dans le Sussex, en Angleterre.

1724

3 septembre 1724 : Naît à Strabane, en Irlande, Guy Carleton, le premier baron Dorchester, le deuxième gouverneur de la Province of Quebec et le premier gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique. Il s’engage dans l’armée britannique le 21 mai 1742. Il participe au siège de la ville de Québec où il est blessé au cours de la bataille des plaines d’Abraham. En octobre 1768, Carleton est nommé capitaine général et gouverneur en chef du Canada. Lors de la guerre d’indépendance des États-Unis, il tente de lever des troupes canadiennes-françaises. Il repousse l’invasion américaine de 1775. Il est nommé en mars 1782 commandant en chef des forces britanniques en Amérique du Nord. En avril 1786 il est nommé gouverneur général pour l’ensemble des colonies britanniques d’Amérique du Nord. Il meurt à Maidenhead, en Angleterre, le 10 novembre 1808.

1727

2 janvier 1727 : Naissance de James Wolfes, officier, commandant de l’armée britannique qui s’empara de Québec en 1759. Il naît à Westerham, Angleterre. Il est le fils du lieutenant général Edward Wolfe, officier britannique, et de Henrietta Thompson. Décédé le 13 septembre 1759 à la suite des blessures reçues lors de la bataille des plaines d’Abraham.

1728

Février 1728 : Naissance à Dieppe de Jean Vauquelin, héros de la guerre de Sept ans, défenseur de la Nouvelle-France, décédé le 10 novembre 1772, à Rochefort, en France.

1728 (date exacte inconnue) : Naissance à Nimègue, Pays-Bas, de Samuel Johannes Holland, ingénieur militaire anglais, cartographe, arpenteur, hydrographe, fonctionnaire, homme politique. Son rôle dans la cartographie du Bas et du Haut Canada fut très important.

1729

12 novembre 1729 : Naissance à Paris de Louis-Antoine de Bougainville, comte de BOUGAINVILLE, officier de l’armée de Montcalm, héros de la guerre. Il est fils de Pierre-Yves de Bougainville, conseiller du roi et notaire au Châtelet, et de Marie-Françoise d’Arboulin. Le 27 janvier 1781, il épouse à Brest, France, Marie-Joséphine de Longchamps-Montendre, et ils ont quatre enfants. Il est décédé le 20 août 1811 à Paris et inhumé avec tous les honneurs au Panthéon, le 3 septembre 1811.

1731

1er mars 1731 : Naît en Écosse John Nairne, officier et marchand. Issu d’une famille noble, il fait campagne en Hollande avec la Scots Brigade, dès 1748. Après neuf ans de service à l’étranger, il est promu lieutenant dans le 78e règlement d’infanterie de sa Majesté, connu sous le nom de Fraser Highlanders. Il s’embarque pour la Nouvelle-France en 1757. Il participe aux hostilités qui mènent à la Conquête anglaise et est nommé capitaine en 1761, avant de prendre possession de la seigneurie de Murray Bay, à l’ouest de la rivière Malbaie, en 1762. Lors d’un séjour en Écosse, en 1766, il épouse Christiana Emery avec qui il aura neuf enfants. En 1775, il assiste avec brio au siège de Québec par les Américains et accède au rang de major puis, à la fin de la guerre, à celui de lieutenant-colonel. Plus tard, il devient colonel de la milice de Baie-Saint-Paul, pour le demeurer jusqu’à la fin de ses jours. Il meurt le 14 juillet 1802, à Baie-Saint-Paul.

6 septembre 1731 : Naissance d’Urbain Boiret, prêtre, supérieur du séminaire de Québec, Il est né dans la paroisse Saint-Thomas, à La Flèche, en France, fils de René Boiret, maître jardinier. Il arrivera au Canada en 1755. Il décédera à Québec le 5 novembre 1774.

25 août 1731 : Naît en Écosse James Thompson, futur soldat britannique. En 1775, lors de l’invasion américains, Thompson sera chargé des travaux de défense de la capitale. Il décédera à l’âge de 99 ans dans sa résidence de Québec.

1738

2 décembre 1938 : Naît à Swords, dans l’actuel comté de Fingal, Richard Montgomery. Il fait ses études à l’université de la trinité (Dublin). En 1754, il entre dans le 17e d’infanterie comme enseigne. Il participe à la guerre de la Conquête. En 1762, il est promu capitaine et participe à la campagne contre la Martinique et Vancouver. En 1775, il est délégué au premier congrès provincial de New York et promu général de brigade dans l’armée continentale. La même année, à la tête d’une troupe de mille cinq cents hommes, il se la lance à la conquête de la « province of Quebec ». Il s’empare de Montréal et avance vers la ville de Québec qu’il assiège. Il perd la vie en voulant s’emparer de la ville le 31 décembre 1775.

1740

25 février 1740 : Nait François Malepart de Beaucourt, peintre. Il voit le jour à Laprairie, il est fils du peintre Paul Malepart (ou Mallepart) de Grand Maison, dit Beaucour, et de Marguerite Haguenier. Il est le premier peintre canadien à avoir étudié en Europe. Il épouse, le 12 juillet 1773 à Bordeaux (en France), Benoîte, fille de Joseph-Gaëtan Camagne, peintre décorateur de théâtre. Il travaille à Bordeaux comme artiste peintre et décorateur. En 1784, il devient membre de l’Académie de Bordeaux. Le 28 juin 1792, il rentre au Canada et s’établit à Montréal, où il réalise de nombreux portraits et tableaux religieux, notamment pour l’église Sainte-Anne-de-Varennes (Varennes) représentant saint Augustin, saint Jérôme, saint Ambroise et saint Grégoire. Il est décédé à Montréal le 24 juin 1794.

1743

4 juillet 1743 (d’autres sources parlent de 1738) : Naît à Montréal (ou en France)Théophile Dugast, missionnaire évangéliste et curé. Fils de Joseph Dugast et de Geneviève Catin, il est  envoyé en Europe, où il est ordonné prêtre dans l’Ordre des Récollets. Revenu e au Canada en 1773, il est curé d’Yamaska. Il a signé de nombreux actes de baptême et de décès qui témoignent du développement de la région. Il décède le 4 octobre 1804, à Saint-Michel-d’Yamaska et est inhumé le 16 octobre.

1744

6 octobre 1744 : Naissance à Glasgow, en Écosse, de James McGill. Homme d’affaires prospère et philanthrope, député de Montréal Ouest à l’Assemblée législative. En 1776, il est marié avec Marie-Charlotte Guilimin. Il a fait un don charitable pour fonder la « Royal Institution for the Advancement of Learning », c’est-à-dire, l’Université McGill. Il est mort le 19 décembre 1813, à Montréal.

1746

15 novembre 1746 : Naît à Saint-Malo, en France, Joseph Quesnel, compositeur, violoniste, dramaturge, directeur de troupe théâtral, poète. Il s’établit à Montréal en 1779. Il compose poèmes, chansons, duos, motets, quatuors, symphonies et parties vocales de deux opéras, Colas et Colinette et Lucas et Cécile, ainsi que la partie du second violon et le livret du premier opéra. Colas et Colinette, créé en 1790, est le premier opéra comique dont la composition et une représentation ont lieu au Québec. Il a laissé deux pièces : L`Anglomanie ou Le Dîner à l’anglaise et Les Républicains français. Il est mort à Montréal le 2 ou 3 juillet 1809. Une rue de l’arrondissement des Rivières de la ville de Québec porte le nom de rue Quesnel en son honneur.

1753

2 juin 1753 : Naît à Québec, Joseph-François Perrault professeur, archiviste, fondateur et directeur d’écoles, didacticien, rédacteur de manuels scolaires, homme politique. À l’âge de 12 ans, en 1765, il étudie au Petit Séminaire de Québec. Dès 1773, il travaille dans le commerce des fourrures. Le 7 janvier 1783, il contracte mariage avec Ursule Macarty, âgée de 16 ans, avec qui il a 12 enfants. Son épouse meurt à l’âge de 33 ans. Dès 1787, il se consacre à la culture. Il s’occupe de théâtre de société à Montréal et il est ensuite traducteur, professeur, didacticien, rédacteur de manuels scolaires et politicien. Il dévient membre de la Société littéraire de Québec. Il participe à la création du journal Le Courrier de Québec, en 1806, avec le juge De Bonne et Jacques Labrie. Il œuvre aussi au journal Le Vrai Canadien, dans les années 1810. Instaurateur de l’instruction publique, il dirige la Société d’éducation du district de Québec (de 1821 à 1825) et la Société de l’école britannique et canadienne du district de Québec (de 1823 à 1828). Philanthrope, il fonde quatre écoles à Québec. En 1796, il est élu député du Comté de Huntingdon à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada. Il est réélu en 1800, mais défait, en 1804, 1808 et 1810. Passionné par la cause de l’éducation, Perreault est l’auteur de manuels scolaires et fait construire à ses frais quatre écoles à Québec. À son domaine de la Grande Allée, l’Asile champêtre, y est un grand jardinier et horticulteur. Il meurt le 5 avril 1844, à l’âge de 90 ans, et est inhumé dans la cathédrale de Québec.

1754

1754 : Naît à Portsoy, Écosse, John Richardson, fils de John Richardson et Mme George Phyn, marchand prospère, fondateur de la Banque de Montréal,  membre du Beaver Club, politicien, chef du contre-espionnage du Bas-Canada. Il fait ses études au King’s College d’Aberdeen, en Écosse.  En 1779, il devient capitaine des fusiliers marins sur le corsaire Vengeance. En 1787, il est envoyé à Montréal par sa compagnie qui étend, grâce à lui, le commerce transitaire, surtout vers Kingston, dans le Haut-Canada, et York (Toronto). En 1796, il est nommé chef du service bas-canadien de contre-espionnage. Durant la guerre de 1812, il sert dans les Montreal Incorporated Volunteers.  En 1816, il entre au Conseil législatif.  Il a épousé Sarah Ann Grant, le 17 décembre 1794, et a eu sept enfants de son union. Il est décédé le 18 mai 1831 à Montréal.

1759

16 avril 1759 : Naît Louis Dulongpré (probablement à Saint-Denis, près de Paris), artiste peintre, l’un des portraitistes les plus prolifiques de l’histoire du Québec. Fils de Louis Dulongpré, négociant, et de Marie-Jeanne Duguay. En 1785, il est  à Montréal, où il épouse le 5 février 1787 Marguerite Campeau. De 1787 à 1792, il tient une école de danse et de musique où des cours de dessin sont également offerts.  Il participe, en 1789, à la fondation du Théâtre de société de Montréal. Il peint de nombreux portraits et tableaux. Il participe à la guerre de 1812. Il meurt à Saint-Hyacinthe le 26 avril 1843. On lui attribue plus de 3000 portraits et tableaux d’église au pastel et à l’huile.

1768

4 mai 1768 : Naît Charles-Ambroise Brouillet, prêtre. Fils de Charles-Alexis Brouillet et Marie-Catherine Janot, il est ordonné prêtre le 21 septembre 1800. Il est vicaire à Saint-Denis, Chambly, Montérégie. Il est curé en 1805 à Saint-François-des-Abénaquis et dessrt l’Île Dupas.. Il est vicaire en 1817 à Saint-Philippe, Montérégie. Il est vicaire en 1825 à Sainte-Marie-de-Monnoir. Il a joué un rôle important dans le développement des paroisses desservies. Il meurt le 20 novembre 1829 à Sainte-Marie-de-Monnoir.

1774

1er août 1774 : Naissance à Saint-Nicolas (Lévis) de l’abbé Jérôme Demers, vicaire général du diocèse de Québec (1825-1853), professeur de philosophie et d’architecture au Petit Séminaire de Québec, directeur et procureur du Séminaire de Québec. Né de Jean-Baptiste Demers, cultivateur, et de Geneviève Loignon, il fait ses études à Québec et à Montréal et il est ordonné prêtre le 24 août 1798. Dès 1806, il inaugure, avec Félix Gatien, un museum de physique (un cabinet). En 1835, il publie son dernier recueil de cours de philosophie intitulé : Institutiones philosophicae ad usum studiosae juventutis, premier manuel de philosophie à être édité au Canada français Il est décédé à Québec le 17 mai 1853.

1775

24 mai 1775 : Nait Matthew Whitworth-Aylmer, 5e baron Aylmer, officier et administrateur, gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique. Décédé le 23 février 1850.

1775 : Naît Joseph-David Mermet, poète. Natif de Lyon, il est officier du régiment suisse de Watterville. Monarchiste ardent, il voyage au Canada en 1813. En garnison à Kingston, il publie dans le Spectateur canadien « La Victoire du Châteauguay », dès les premiers mois de son séjour au Canada. À la Restauration, il rentre en France en 1816, où il s’attend de voir récompensé son attachement aux Bourbons, mais il est méconnu par le nouveau régime. En 1821, on le retrouve à Marseille où il meurt en 1858. Plusieurs poèmes de Mermet (il a écrit 82 poèmes) sont encore inédites. Trente-huit poèmes parurent dans Le Spectateur de Montréal, du 16 septembre 1813 au 9 mai 1815.

1778

8 novembre 1778 : Naît à Québec Joseph Signay, archevêque de Québec de 1833 à 1850. Il est ordonné prêtre à Longueuil le 28 mars 1802, il est élu coadjuteur de Mgr Panet le 11 décembre 1825. Il est nommé évêque de Fussala en Numidie, et coadjuteur de Québec, par le pape Léon XII, le 15 décembre 1826. Il devient évêque de Québec à la mort de Mgr Panet, le 16 février 1833. Il s’éteint le 3 octobre 1850, âgé de 71 ans et 11 mois, et fut inhumé le 7 dans le sanctuaire de la cathédrale, côté de l’épitre.

1779

18 mars 1779 : Naît à New York James Pattison Cockburn, officier, peintre topographique, aquarelliste. Fils du colonel John Cockburn et de Mary Cockburn, il entre comme cadet à la Royal Military Academy de Woolwich le 19 mars 1793 et il y reçoit une formation en dessin. En 1800, il épouse dans la colonie du Cap (Afrique du Sud) Elizabeth Johanna Vansittart, et ils ont cinq fils et deux filles. Il devient artiste amateur, membre de la Norwich Society of Artists. Il séjourne deux fois à Québec en tant qu’officier de la Royal Artillery, de 1822 à 1823, et de 1826 à 1832, en tant que commandant. Ses peintures ont une valeur documentaire inestimable car elles illustrent l’architecture de la ville de Québec. En 1831, il publie son propre récit de voyages, Quebec and Its Environs. En 1833, à Londres, il réalise une série d’aquatintes de la ville de Québec et de Niagara Falls. Il meurt à Woolwich (Londres), le 18 mars 1847.

12 décembre 1779 : Naît à Joigny (Yonne) sainte Madeleine-Sophie Barat, religieuse française, fondatrice de la Congrégation des Sœurs du Sacré-Cœur, Elle fut béatifiée par Pie X, le 24 mai 1908 et canonisée par Pie XI, le 24 mai 1925. Elle fonde le 21 novembre 1800 la Société du Sacré-Cœur de Jésus dont l’objet était de développer l’enseignement pour les jeunes filles. Élue supérieure de la congrégation en 1806, elle le restera jusqu’à sa mort. La congrégation s’est développée à travers le monde, notamment au Québec. Elle est décédée le 25 mai 1865 à Paris. À Montréal, une école porte son nom.

1781

23 septembre 1781 : Naît Sir Charles Bagot, administrateur colonial, gouverneur général de la province du Canada (Canada Uni) de 1841 à sa mort. On doit à Bagot d’avoir ordonné la première extradition criminelle du Canada-Ouest aux États-Unis de l’esclave fugitif, Nelson Hacket (Hackett), qui avait été le valet et maître d’hôtel d’un propriétaire d’esclaves d’Arkansas. La consternation du public fut telle que le mécontentement conduisit à un traité formel codifiant les règles d’extradition. Il décédera le 19 mai 1843 à Alwington.

1782

19 janvier 1782 : Né à Québec Michel Bibaud, historien, essayiste, journaliste, poèt, fondateur de plusieurs journaux, juge de paix, fonctionnaire. Il est le premier Canadien-français à écrire une Histoire du Canada (1837-1844). Il se limite dans son récit à une chronologie stricte des événements et, par là, il ne propose aucune interprétation d’ensemble. Il est meurt le 3 août 1857, à Québec.

1786

11 janvier 1786 : Naît à St. Helier, île de Jersy, Frederick George Heriot, militaire, propriétaire terrien, juge de paix, homme politique. Il est baptisé le 14 janvier suivant. Par son père, il descend d’une ancienne famille d’Écosse assez en vue, les Heriot de Trabroun. Du côté de sa mère, il se rattache à la vieille aristocratie irlandaise par les Nugent de Westmeath. À l’été de 1801, il entre dans l’armée. L’année suivante, il arrive au Canada. Il est promu capitaine en 1808, il devient major de brigade en 1811. Le 26 mars 1813, il est nommé au corps des Voltigeurs canadiens. Il se distingue avec brio et est décoré avec une médaille d’or.  Il est nommé commandant des Voltigeurs le 11 avril 1814. Après la guerre, il est nommé directeur des villages semi-militaires dans les Cantons-de-l’Est, c’est lui qui fonde la ville de Drummondville. Il cumule les fonctions de juge de paix, de commissaire et visiteur des écoles, ainsi que de commissaire chargé de la construction des routes. Il est élu député de la nouvelle circonscription de Drummond le 7 novembre 1828 et il démissionne le 31 janvier 1833. Il meurt le 30 décembre 1843 à Drummondville.

7 octobre 1786 : Naît à Montréal Joseph-Louis Papineau, avocat, seigneur et homme politique, chef du Parti patriote. Fils de Joseph Papineau et de Rosalie Cherrier. Décédé le 25 septembre 1871 à Montebello.

30 octobre 1786 : Naît à Québec Philippe Aubert de Gaspé, père, écrivain, auteur du roman Les Anciens Canadiens, traduit en anglais et en espagnol et porté à la scène. Il est souvent considéré comme le premier romancier québécois. Il fait ses études au petit Séminaire de Québec de 1798 à 1806. Il devient avocat en 1811, il sera nommé shérif du district de Québec, mais il sera reconnu coupable de détournement de fonds, destitué de ses fonctions et emprisonné pour dette. Il est mort le 29 janvier 1871 à Québec.

1787

12 novembre 1787 : Naissance de Pierre-Flavien Turgeon, à Québec. Archevêque de Québec de 1850 à 1867. Ordonné prêtre le 29 avril 1810, secrétaire de Mgr Joseph-Octave Plessis, archevêque de Québec. Agrégé au séminaire de Québec dès octobre 1811. En 1819-1829, il accompagna, l’archevêque dans son voyage à Rome, en qualité de secrétaire. Le 8 octobre 1850, il devient archevêque de Québec. Le 11 juin 1851, il reçoit solennellement le pallium des mains de l’évêque de Tloa. Frappé de paralysie, en février 1855, il remit à son coadjuteur le soin de l’administration de l’archidiocèse. Décéda à l’archevêché le 25 août 1867, inhumé le 28 du même mois dans le sanctuaire de la cathédrale, à côté de l’évangile, près de la tombe de l’évêque Plessis.

1789

9 septembre 1789 : Naissance de Barthélemy Joliette, fondateur de la ville de Joliette, notaire et lieutenant-colonel (décédé le 21 juin 1850).

1791

10 juillet 1791 : Naît à Montréal Wolfred Nelson, homme politique, patriote, médecin. Il est le troisième fils de William Nelson et de Jane Dies. En 1819, il épouse Charlotte-Josephte Noyelle de Fleurimont, et de ce mariage naissent sept enfants. Il est un leader patriotique dans la région de la vallée de la rivière Richelieu. Le 7 mai 1837, il organise et préside la première assemblée populaire de protestation à Saint-Ours. Il est arrête en décembre 1837 et condamné à l’exil. De retour au Bas-Canada en 1842, il est élu députe au nouveau parlement du Canada-Uni en 1844. Il vote avec les réformistes. Il est élu maire de Montréal en 1854 et il occupera ce poste jusqu’en 1856. Il est décédé à Montréal le 17 juin 1863.

1795

1795 (date exacte inconnue) : Naissance de Joseph-Élie-Sylvestre Sirois-Duplessis, l’abbé qui desservit tour à tour les paroisses de Saint-Basile-de-Madawaska, de Saint-Stanislas-de-Champlain, de Saint-Barnabé-de-Saint-Maurice, de Saint-Élie-de-Caxton entre autres. Ordonnée prêtre en 1823, il fut le premier abbé de vastes territoires de la Mauricie dont débutait le peuplement. Décédé en 1878, en Mauricie.

10 mars 1795 : Naît à Québec Joseph Légaré, artiste peintre, propriétaire foncier, propriétaire de galeries d’art, homme politique et juge de paix. Fils de Joseph Légaré, cordonnier et marchand, et de Louise Routie. De 1810 à 1811, il fait ses études au petit séminaire de Québec. En 1812 il signe un contrat d’apprentissage avec Moses Pierce, peintre et vitrier. Vers 1819, il commence à travailler à de grandes copies de tableaux religieux. En 1833, il ouvre sa galerie, la première dans le Bas-Canada, mais elle doit fermer ses portes en 1835. En 1838, il ouvre avec l’avocat Thomas Amiot la Galerie de peinture de Québec. Il peint quelque 250 œuvres dont une centaine de tableaux religieux, un nombre limité de portraits, la plupart consacrés à son entourage, plusieurs paysages, des épisodes de la vie de son temps, quelques remarquables tableaux d’histoire, de même que des scènes de genre, des natures mortes, des allégories et des œuvres utilitaires. En 1818, il épouse à Québec Geneviève Damien. Le couple eut 12 enfants dont 7 moururent en bas âge. Décédé le 21 juin 1855 dans la ville de Québec.

1796

8 mai 1796 : Naît Jean-Baptiste Meilleur. Originaire de la Petite-Côte, paroisse Saint-Laurent sur l’île de Montréal, médecin et éducateur, écrivain, fondateur du collège de L`Assomption, premier surintendant de l’éducation du Bas-Canada. Fils de Jean Meilleur et de Marie-Suzanne Blaignier, il étudie la médecine en Nouvelle-Angleterre. Il s’établit à L`Assomption en février 1826. Nommé surintendant de l’Instruction publique du Bas-Canada, il prône l’obligation de fréquenter l’école élémentaire pour tous les enfants et il dresse des projets susceptibles d’assurer une bonne organisation scolaire et un soutien financier adéquat. Il est élu président de la Société Saint-Jean Baptiste de Montréal à dix occasions entre 1834 et 1858. Il rédige le Mémorial de l’éducation du Bas-Canada et contribue à la fondation de 2000 écoles primaires, 45 écoles d’enseignement supérieur et prépare l’établissement de la première école normale au Canada. Il meurt à Montréal le 6 décembre 1878. Voir aussi : Biographie de Jean-Baptiste Meilleur.

13 août 1796 : Naissance à Baie-du-Febvre de Pierre Beaubien, médecin, homme politique, propriétaire foncier. Il fait ses études premières au séminaire de Nicolet et ensuite il poursuit les études en philosophie au Petit Séminaire de Montréal et en médecine à l’Académie de Paris. Médecin en chef et chirurgien de la prison de Montréal, conseiller de la Ville de Montréal, échevin. C’est lui a développa la ville d’Outremont. Décédé le 9 janvier 1881, à Outremont.

1797

22 août 1797 : Naît Mgr Augustin-Magloire Blanchet, Né à St-Pierre-du-Sud, Bas-Canada, fils de Pierre Blanchet et de Rosalie (Marie-Rose) Blanchet, il s’inscrit au petit puis au grand séminaire de Québec. Ordonné prêtre le 3 juin 1821, il s’initie au ministère paroissial en servant à titre de vicaire à St-Gervais (1821- 1822) puis en tant que missionnaire à Chéticamp, Nouvelle-Ecosse, et aux îles de la Madeleine (1822-1826). Il se voit confier des curés dans la région de Montréal. Il est emprisonné en décembre 1837 pour son soutien à la cause patriote et libéré vers la fin du mars suivant. En 1850, il est nommé évêque du diocèse de Nesqually (maintenant le diocèse de Seatle, l’État de Washington) et il y oeuvre pendant plus de 25 ans, fondant des missions, bénissant des églises, instruisant les fidèles et administrant les sacrements. Il y décède le 25 février 1887.

4 octobre 1797 : Naît à Montréal Charles-Séraphin Rodier (baptisé Séraphin), industriel, financier, propriétaire foncier et homme politique. Il fait ses études au collège de Montréal, et à 19 ans, il ouvre une boutique de nouveautés sur la rue Saint-Paul. Il fait une fortune grâce au commerce de gros. Il est élu conseiller de Montréal de 1833 à 1836. En 1837, il est désigné juge de paix pour Montréal. En 1849, il devient conseilleur de Montréal. En 1858, il est élu maire de Montréal, poste qu’il occupe jusqu’en 1862. C’est sous son administration que le premier système de transport public est mis en place à Montréal et on inaugure le Pont Victoria, les docks du port de Montréal et le Palais de Cristal. Il décède à Montréal le 4 février 1876. Voir aussi sa biographie au complet : Biographie de Charles-Séraphin Rodier.

1798

1798 (date exacte inconnue): Naît à Repentigny Côme-Séraphin Cherrier, homme politique, avocat, député de Montréal à la Chambre d’assemblée législative du Bas-Canada (élu en 1834). Il est fils d’un fermier et marchand, adopté par la famille de son oncle Denis Viger après la mort de sa mère. Un autre oncle était Joseph Papineau. Il apprend le droit et est admis au barreau en 1822. En 1842, il est nommé au Conseil de la Reine, il est bâtonnier pour le Barreau de Montréal en 1855 et 1856, doyen de la faculté de droit de l’Université Laval à Montréal, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal dès 1853, directeur, puis président de la Banque du Peuple, chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand en 1869. Décédé en 1885, à Montréal.

19 février 1798 : Naît à Newark (aujourd’hui Niagara-on-the-Lake) au Haut-Canada, Sir Allan MacNab, homme d’affaires et homme politique, premier ministre du Canada-Uni de 1854 à 1856, conseiller législatif jusqu’à son décès. Il a contribué grandement au développement du réseau des chemins de fer au Canada. Mort à Hamilton (Haut-Canada) le 8 août 1862.

25 avril 1798 : Naissance à l’île aux Grues, de futur Mgr Charles-François Baillargeon, l’archevêque de Québec de 1867 à 1870. Ordonné prêtre le 1er juin 1822, par Mgr Plessis, fut chapelain de l’église de Saint-Roch de Québec, curé de Saint-François-de-l’Île-d’Orléans, chargé des cures de L’Ange-Gardien et du Château-Richer, curé de Québec, coadjuteur de l’archevêque de Québec, l’archevêque de Québec. Il décéda le 13 octobre 1870 à Québec.

1799

24 juillet 1799 : Naît à Québec (paroisse Notre-Dame) Elzéar Bédard, fils de Pierre-Stanislas Bédard. Avocat et juge, député à l’Assemblée législative du Bas-Canada, il est élu  premier maire de Québec de 1833 à 1834. Durant la rébellion des Patriotes de 1837-1838, il est suspendu de ses fonctions de juge et se rend en Angleterre pour faire valoir ses droits. En 1840, il se voit attribuer une nouvelle affectation. Décédé le 11 août 1849, à Montréal.

15 septembre 1799 : Naît à Montréal Édouard-Raymond Fabre, libraire, homme politique. Il est fils de Pierre Fabre et de Marie-Anne Lamontagne;  Il participe dans le mouvement des Patriotes en 1837-1838. En 1849 il est élu maire de Montréal, poste qu’il occupe jusqu’en 1851. Il est décédé le 16 juillet 1854 à Montréal.

30 octobre 1799 : Naît à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis), Ignace Bourget, ecclésiastique, évêque de Montréal Originaire de la campagne, il fait ses études à Québec et à Nicolet, il est ordonné prêtre le 30 novembre 1822. Le 10 mars 1837, il est élu évêque de Telmesse et coadjuteur de Montréal. Il est sacré le 25 juillet de la même année. À la mort de Mgr Lartigue, le 19 avril 1840, il lui succède de droit sur le siège épiscopal de Montréal. En 1847, il ramène de France les premiers clercs paroissiaux de Saint-Viateur qui fondent le collège de Joliette et le collège Bourget à Rigaud, ainsi que les religieux de Sainte-Croix, qui établissaient le collège de Saint-Laurent. Il établit les Sœurs du Sacré-Cœur en 1842 et les Sœurs de Sainte-Croix en 1847, les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie en 1843 et les Sœurs de Sainte-Anne en 1850. En 1842, il fait venir de France les Oblats de Marie, les Sœurs du Bon-Pasteur, en 1844, les Sœurs de la Providence et les Sœurs de Miséricorde, instituts fondés par lui, à Montréal même, le premier en 1843 et le second en 1848. Il est, en 1852, l’un des promoteurs les plus zélés de la fondation de l’Université Laval à Québec. En 1870, il commence la construction de la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde. En 1867 ou 1868, l’on lui doit le mouvement des zouaves, qui mène à Rome, pour la défense de Pie IX, quelques centaines de jeunes Canadiens. Il fonde des monastères du Précieux-Sang (1874) et des Carmélites en (1875). Il démissionne le 11 mai 1876 et il se retire à Sault-au-Récollet à la Maison Saint-Janvier, où il est mort le 8 juin 1885.

meubles anciens

Selon le lieu de sa naissance, l’homme vit bien, vit assez mal ou ne vit pas du tout. (Jean Bernard, médecin français, L’homme changé par l’homme). Photo : © GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>